L1 : Le PSG sauve sa fête et enfonce Dijon

Copyright : Panoramic
A domicile, le PSG a sauvé sa fête de fin de saison en corrigeant Dijon samedi soir. Le DFCO reste 19eme de Ligue 1. Son avenir dans l'élite ne tient plus qu'à un fil.

Le debrief


Avec les dernières semaines calamiteuses vécues par le Paris Saint-Germain, tout autre résultat qu’une victoire était proscrit ce samedi soir. Contre Dijon, le club de la Capitale se devait non seulement de réussir sa dernière devant son public, mais en plus d’éviter de gâcher les festivités liées à la remise du titre de champion de France. Mission accomplie pour les hommes de Thomas Tuchel. Face au 19eme de Ligue 1, ils ont retrouvé l’allant offensif et la sécurité défensive qui leur avaient tant fait défaut au début du printemps. A l’image du duo Di Maria - Cavani, très en jambes dans les premières minutes, le PSG a réussi une entame de match tonitruante, portant le score à 2-0 après moins de cinq minutes ! Il y avait un monde d’écart entre les deux formations sous la pluie du Parc des Princes. Avec des locaux plus appliqués, le score aurait pu atteindre des sommets dès la mi-temps. Le PSG s’est contenté d’une avance de trois buts à la mi-temps, et Kylian Mbappé y est même allé de son doublé peu avant l’heure de jeu. Un quatrième but intervenu à un moment où Dijon avait légèrement relevé la tête, un peu moins exposé grâce au changement tactique opéré par Antoine Kombouaré à la pause.

Il était de toute façon trop tard pour espérer un exploit dans la capitale ce samedi soir. Pour cela, il aurait fallu débuter la rencontre avec plus de concentration, de rigueur, de mordant. Même face au champion de France, le DFCO aurait sans doute dû adopter un tout autre comportement pour mettre à mal l’expérimentale charnière parisienne (Kehrer et Mbe Soh). Heureusement pour le DFCO, Caen a aussi pris l’eau à Lyon dans le même temps ce samedi soir. Du coup, si le club bourguignon reste 19eme au classement, tout n’est pas encore perdu dans la course au maintien avant la dernière journée dans une semaine. Dijon, qui recevra Toulouse, sera condamné à la victoire, tout en espérant une défaite caennaise face à Bordeaux. Par contre, on parle là d’aller chercher un barrage. Car les Dijonnais ne peuvent plus espérer que ça. Ils iront ruminer leur peine dans leur vestiaire. Pendant ce temps, le PSG va fêter son titre de champion de France. Allez, la fête ne sera pas totale. Mais au moins, les Parisiens ont su sauver ce qui pouvait l’être.

Le film du match


2eme minute (1-0)
But du PSG ! Après une percussion de Cavani plein axe, Draxler reçoit le ballon à l’entrée de la surface. Plutôt que de tirer, l’Allemand trouve un angle de passe parfait pour servir Di Maria, esseulé sur la droite. L’Argentin rentre sur son pied gauche et tente d’enrouler. Son tir est dévié par Lautoa, qui trompe Runarsson…

4eme minute (2-0)
But du PSG ! Meunier récupère un ballon dans son camp et déclenche une énorme accélération. Le Belge parcourt 40 balles au pied puis décale Di Maria sur la droite. Le centre de l’Argentin est parfait et Cavani est seul pour reprendre de la tête à bout portant.

25eme minute
A la réception d’un centre de Meunier au deuxième poteau, Mbe Soh est à deux doigts de marquer son premier but en carrière mais sa tête s’écrase sur le poteau !

36eme minute (3-0)
But du PSG ! La vitesse de Kurzawa fait mal à son vis-à-vis. L’arrière gauche tricolore centre fort devant le but pour Cavani, qui n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des filets. Mais l’Uruguayen reprend du talon et permet à Lautoa de sauver devant sa ligne. Malheureusement pour ce dernier, Mbappé a bien suivi et marque à bout portant.

40eme minute
Servi dans la surface, dos au but, Mbappé élimine Marié avec une vista géniale. L’attaquant français enchaîne par un tir à ras de terre dévié par Yambéré… sur la barre !

56eme minute (4-0)
But du PSG ! Juste après un tacle de Balmont à hauteur de la ligne médiane, Paredes a une superbe inspiration en lançant Mbappé en profondeur. Toute la défense dijonnaise est piégée et le champion du monde s’en va défier Runarsson qu’il trompe d’un piqué bien senti.

58eme minute
Décalé sur la droite de la surface, Meunier frappe en déséquilibre et arrive à envoyer le ballon en direction de la lucarne, mais Runarsson est attentif et détourne en corner.

81eme minute
Areola vigilent sur sa ligne. Le gardien parisien repousse sans prendre de risque un tir de Saïd dans un angle fermé. L’attaquant dijonnais avait éliminé Kurzawa pour se retrouver en position de frappe.

Tops et flops


Top
TOP 3

Pour son retour de suspension, Kylian MBAPPE avait les crocs. Plus timide que ses partenaires en début de match, il est monté en puissance au fil des minutes et a inscrit deux buts. Un premier en renard des surfaces, un second en faisant parler à la fois sa vitesse et sens de la finition. Il devient le premier Français à marquer 32 buts sur une saison depuis 1966.

L’autre grand animateur de cette soirée fut Angel DI MARIA. Buteur puis passeur décisif sur les deux premiers buts en moins de cinq minutes, l’international argentin a été moins précis par la suite. Mais il a bien permis à son équipe d’étirer le jeu sur la largeur. Egal à lui-même sur cette saison.

Un des meilleurs matchs de Leandro PAREDES sous le maillot parisien. Au milieu, l’Argentin a été très intelligent dans ses choix de passes, avec notamment une merveille d’ouverture en profondeur pour Mbappé sur le quatrième but du PSG.

Flop
FLOP 3

Oussama HADDADI a payé très cher une entame complètement ratée. Encore au vestiaire pendant les cinq premières minutes, le Tunisien a laissé Di Maria seul sur l’ouverture du score, avant de perdre un ballon déclenchant le contre parisien sur le deuxième but. Son entraîneur l’a sorti dès la mi-temps.

Cédric YAMBERE n’a dégagé aucune sérénité en défense centrale. Chaque accélération parisienne l’a mis en difficulté. Même sur la trajectoire, comme sur un tir à ras de terre de Mbappé, sa fébrilité a failli plomber Dijon avec un dégagement sur la barre de son propre gardien. Dur, dur…

Titularisé sur le flanc droit de la défense, Mickaël ALPHONSE s’est vu offrir un cadeau empoisonné par son coach. Il s’est retrouvé en duel avec Mbappé le plus souvent, et l’ancien Sochalien a forcément eu beaucoup de mal à contenir son vis-à-vis.

Monsieur l’arbitre au rapport


Match tranquille pour M.Brisard, qui a même fait preuve de gentillesse avec Runarsson en fin de match. Pour une sortie non-maîtrisée en dehors de sa surface sur Mbappé, le gardien dijonnais aurait pu être expulsé. Il n’en a rien été.

La feuille de match


L1 (37eme journée) / PSG - DIJON : 4-0


Parc des Princes (45 000 spectateurs environ)
Temps pluvieux – Pelouse excellente
Arbitre : M.Brisard (6)

Buts : Di Maria (2eme), Cavani (4eme), Mbappé (36eme et 56eme) pour le PSG

Avertissements : Meunier (31eme) pour le PSG - R.Amalfitano (70eme) pour Dijon

PSG
PSG
Areola (5) – Meunier (6) puis Dagba (77eme), Kehrer (6), Mbe Soh (7), Kurzawa (6) puis Nkunku (85eme) - D.Alves (6), Paredes (7), Draxler (6) - Di Maria (7) puis M.Diaby (77eme), Cavani (cap) (6), Mbappé (8)

N'ont pas participé : Buffon (g), N’Soki, Choupo-Moting
Entraîneur : T.Tuchel

Dijon
Dijon
Runarsson (3) – Alphonse (3), Yambéré (3), Lautoa (cap) (4), Haddadi (3) puis Bouka Moutou (45eme, 5) - Marié (4), Balmont (4) puis Sliti (62eme), R.Amalfitano (4) - Kwon (4), Saïd (4) puis Jeannot (85eme), Tavares (4)

N'ont pas participé : Allain (g), S.Coulibaly, Sammaritano, Kaba, Jeannot
Entraîneur : A.Kombouaré
Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des

PSG – Alonzo: «Neymar est comme un joueur de NBA qui joue en Pro A en France !»

Copyright -AFP
Le niveau affiché par la superstar du PSG, Neymar Jr, lors de cette saison 2019-20 a impressionné les observateurs. Y compris ceux qui avaient pu fustiger son comportement par le passé...
Des buts décisifs, une implication de tous les instants et une virtuosité sans égal : Neymar reste une référence à l’échelle – modeste – du championnat de France. La superstar brésilienne a également répondu aux attentes sur la scène européenne en jouant un rôle majeur dans la qualification du PSG pour le Final 8 de la Ligue des champions, avec un but à l’aller et au retour contre le Borussia Dortmund.

Bon dans les grands matchs, moins égoïste, meilleur physiquement

Pour l’ancien gardien du Paris Saint-Germain Jérôme Alonzo, l’international Auriverde n’est plus très loin de son prime. “Je trouve qu’il est aussi fort qu’à une certaine période où il était à Barcelone, a lâché Alonzo sur La Chaîne L’Équipe. Déjà, remettons ce qu’est Neymar à l’échelle de la Ligue 1. C’est un extraterrestre, c’est un joueur NBA qui joue en amateur en France. Je me suis posé ces questions : A-t-il été bon dans les grands matches récemment ? Oui. A-t-il marqué dans des grands matches ? Oui. A-t-il été moins égoïste ? Oui. A-t-il rendu les autres meilleurs ? Oui. Physiquement, je trouve qu’il s’est amélioré, il est très costaud. Fait-il des efforts défensifs ? C’est pas encore fantastique mais un peu plus qu’avant. Donc pour toutes ces raisons, je me dis que Neymar n’est peut-être pas dans la meilleure forme de sa carrière mais il est très proche de ce qu’il faisait de mieux au Barça il y a 4-5 ans de cela. Et Dieu sait que je ne suis pas fan de l’homme.”
A lire aussi >> un milieu d'expérience déclare sa flamme à l'OM ! >> Toute l'actualité du PSG sur Orange Football Club

Portugal - Maritimo : Joël Tagueu buteur héroïque

Copyright -Via Twitter @AllezLesLions

Unique buteur de la 31e journée de Primeira Liga disputée à Boavista ce mercredi, l’attaquant camerounais Joël Tagueu a offert la victoire à Maritimo.

Les supporters de Maritimo peuvent dire merci à Joël Tagueu. Parce que c’est grâce à l’attaquant camerounais qu’ils ont passé une belle soirée ce mercredi. En déplacement à Boavista pour le compte de la 31e journée de Primeira Liga, le Lion Indomptable a offert la victoire aux siens (0-1). D’ailleurs il ne lui a fallu que 29 minutes et une passe de Milson pour inscrire son deuxième but de la saison en 16 matchs de championnat disputés.

Une victoire précieuse

La suite ? Les deux équipes ont relevé leur niveau de jeu en se rendant coup pour coup. Mais le but de Joël Tagueu était assurément la seule vraie action nette de la rencontre. Puisque, excepté quelques pétards mouillés qui ont éclaté dans un camp comme dans l’autre, le tableau d’affichage ne changera pas. Pour les visiteurs, la victoire est très mince, mais précieuse dans leur lutte pour le maintien. Puisqu’elle leur permet de caracoler à la onzième place du classement (37 points), à une marche de leurs adversaires du soir (38 points).

Suisse : Nsame invisible, Ngamaleu décisif

Moumi Ngamaleu a profité de l’absence de Jean-Pierre Nsame ce mercredi pour jouer et marquer lors de la victoire de Young Boys face à Thun (4-0).

Comme il y a 3 jours face à Lugano (3-0), Jean-Pierre Nsame était encore absent de la feuille de match ce mercredi. Sans leur buteur vedette, Young Boys a dû s’en remettre notamment à Nicolas Moumi Ngamaleu pour venir à bout de Thun (4-0), lors de cette 29e journée du championnat suisse.

Titulaire dans le couloir gauche de l’attaque bernoise, Moumi Ngamaleu s’est en effet montré très entreprenant devant. Surtout après la sortie de Hoarau (34e). Désormais patron de l’attaque du leader suisse sur le terrain, l’international camerounais va alors jouer le rôle de meneur d’une équipe en panne de réussite. Ses efforts sont récompensés peu avant la fin de la première période avec ce penalty qu’il tire et transforme (1-0, 45e+2).

Victoire facile

De retour des vestiaires, Young Boys repart au pressing. Très vite, l’équipe adverse craque et offre un nouveau cadeau aux partenaires de Jean-Pierre Nsame. Et cette fois, c’est Sulejmani qui se charge d’envoyer la balle au fond (2-0, 51e). Le milieu de terrain serbe s’offre ensuite un doublé (3-0, 71e) avant que Gaudino ne mette fin au festival (4-0, 90e). Une victoire facile pour Young Boys (58 points) qui compte un seul point sur son dauphin St Gallen (57 points).

Sénégal- Le championnat arrêté !

LSFP - Sénégal Copyright -OFC
Le comité exécutif de la fédération sénégalaise de football s’est réunie ce mercredi. La FSF a décidé de l’arrêt définitif de la saison de football au Sénégal. Alors qu’il était décidé de continuer le championnat en novembre en mode play-off, l’instance fédérale est revenue sur sa décision. Tous les championnats (L1, L2, N1, N2, régional) sont définitivement arrêtes. Aucun titre de champion ne sera décerné cette saison. Il n’y aura pas aussi de montée ni de descente dans toutes les divisions. La date de la prochaine saison est fixée pour le samedi 31 octobre 2020.

Premier League : Liverpool se défait de Brighton

Dans le cadre de la 34ème journée de Premier League, avec une grosse entame de rencontre, Liverpool s'est imposé à Brighton.
Liverpool, déja champion d'Angleterre, a opéré à quelques changements pour cette rencontre contre Brighton, mais l'essentiel a été obtenu pour les hommes dirigés par Jurgen Klopp avec un succès contre un opposant loin d'avoir été ridicule. Le technicien allemand avait pris la décision d'aligner Neco Williams au poste d'arrière gauche, derrière un milieu composé de Keita, Wijnaldum et le capitaine Henderson. Oxlade-Chamberlain accompagnait lui Firminho et Salah sur le front de l'attaque. C'est très rapidement que les Reds ont su se mettre dans une position confortable dans cette rencontre avec des buts de Salah (6ème) et Henderson (8ème), sur des erreurs de relance assez grossières des adversaires. Alisson a toutefois eu du travail à effectuer sur des tirs Trossard (28ème) et Stephens (37ème). Juste avant la mi-temps, Brighton a réduit le score par Trossard, d'une belle demi-volée.

Le but du break pour Salah


Lors du second acte, Sadio Mané et Fabinho sont rentrés en jeu, à la place de Oxlade-Chamberlain et Keita. Le but du break, à la grande joie de Jurgen Klopp, a été l’œuvre de Mohamed Salah, auteur de ses 18 et 19èmes buts de la saison. Consécutivement à un corner tiré par Robertson, l’Égyptien a offert une course vers le premier poteau avant de reprendre le ballon de la tête pour tromper Ryan. Avec ce score de 3-1, Liverpool pouvait voir venir pour le dernier quart d'heure. Physiquement dans le dur Brighton n'est pas parvenu à inquiéter les partenaires de Salah, hormis sur une frappe de Connolly. Liverpool a lui montré une belle ambition afin d'inscrire un quatrième but qui n'est jamais venu.