L1 : Le PSG n’a pas eu à forcer face au dauphin angevin

Copyright : Panoramic
Le choc de la 9eme journée de Ligue 1 entre le leader parisien et son dauphin a nettement tourné à l'avantage du PSG (4-0). Icardi et Neymar ont marqué.

Le debrief


La dernière fois que le PSG avait foulé la pelouse du Parc des Princes en championnat, cela s’était soldé par un deuxième revers de la saison contre Reims (0-2), lors de la 7eme journée. Le large turnover effectué par Thomas Tuchel avait alors été pointé du doigt dans une semaine à trois matchs. Ce samedi, contre Angers, et trois jours après la victoire à Istanbul (0-1), le technicien allemand a une nouvelle fois innové. Avec Marquinhos absent de dernière minute (malade), Tuchel a fait le choix d’aligner Ander Herrera sur le flanc droit quand Angel Di Maria, Thomas Meunier ou encore Abdou Diallo ont pris place sur le banc. Cette nouvelle fantaisie de l’ancien du coach du Borussia Dortmund ne sera cette fois pas accompagnée de critiques. Face à son dauphin angevin, le PSG a déroulé son football, fait preuve d'une maîtrise qu'on ne lui avait plus connu depuis un moment (4-0) et prend du coup cinq points d'avance sur son adversaire du jour au classement.

Avant de partir chacun de leurs côtés pour rejoindre leur sélection respective, les Parisiens ont fait preuve de sérieux pour ne pas revivre la même mésaventure que face à Reims. Poussifs pour commencer, les coéquipiers de Thiago Silva se sont rendus la partie facile en rentrant aux vestiaires avec un break d’avance grâce à Sarabia (13eme) et Icardi (39eme). C’était d’ailleurs soirée de première dans l’enceinte parisienne puisqu’en plus de l’Espagnol et de l’Argentin, Idrissa Gueye a lui aussi ouvert son compteur but avec son nouveau club. Une juste récompense tant le Sénégalais et le milieu de terrain parisien ont insufflé cet élan de sérieux derrière un Verratti étincelant. Malgré des intentions qu’on ne peut lui enlever, Angers n’a pas réussi à appuyer là où ça faisait mal, à l’image de ces deux actions mal négociées par Pereira Lage et Alioui durant le premier acte, et qui auraient pu changer la physionomie du match. Quand le PSG est sérieux et réaliste, la moindre erreur ou occasion ratée se paye cash et les Angevins l’ont appris à leur dépens. Arrivé dans la peau d’un dauphin prêt à mettre à mal la domination du club de la Capitale, le SCO a décidément du mal face aux cadors de la Ligue 1, un mois et demi après la claque reçue à Lyon (6-0) et le revers à Lille (2-1).
L’instant T :
On joue la 2eme minute match et le PSG est encore dans ses pantoufles quand il se fait surprendre par une balle bien sentie d’Aït Nouri dans la course de Pereira Lage. Tous les défenseurs parisiens s’arrêtent, pensant le Portugais hors jeu. Seulement, il ne l’est pas et se retrouve seul face à Navas. Une conduite de balle trop longue et une sortie de Navas plus tard, Angers vient de laisser passer l’occasion d’ouvrir le score. Dix minutes après, Sarabia trouvera le chemin des filets de Butelle…

Les buts


12eme minute (1-0)
Sarabia ouvre son compteur avec le PSG en Ligue 1 ! Servi par Ander Herrera, l’Espagnol replonge sur son pied gauche et repique dans l’axe. Il fixe Thomas et Butelle et choisissant le premier poteau plutôt que le pied ouvert côté opposé !

37eme minute (2-0)
Fin d’après-midi de premières ! Après Sarabia, c’est Icardi qui marque pour la première fois en championnat. L’attaquant argentin profite d’une magnifique passe en retrait de l’Espagnol, que Gueye ne peut reprendre, pour placer le ballon sous la barre, aux six mètres.

59eme minute (3-0)
Et de 3 ! Gueye vient alourdir le score suite à un coup de billard. Le milieu joue de réflexe pour pousser dans le but vide après une volée ratée de Sarabia qui se transforme finalement en passe décisive. Premier but avec le PSG pour le Sénégalais.

89eme minute (4-0)
Après avoir voulu la jouer collectif sur l'action précédente, Neymar marque enfin dans ce match. Il est parfaitement lancé par Choupo-Moting et devance la sortie de Butelle. Après s'être débarrassé du gardien, il pousse d'un plat du pied gauche dans le but vide.

Les tops et les flops


Marco VERRATTI (8)

On aurait pu mettre Gueye, auteur d’un but, mais quand l’Italien est à ce niveau-là, il peut difficilement arriver quelque chose au PSG. Toujours aussi précieux dans la gestion du tempo et techniquement, le milieu a effectué quelques retours défensifs bien sentis dans les pieds angevins. C’est le Verratti qu’on aime voir.
Pablo SARABIA (7)

Le cas de l’Espagnol faisait parler depuis quelques jours et l’ancien du FC Séville est venu lui-même apporter la réponse au débat. Oui, il peut ajouter des statistiques à ses prestations. Auteur de l’ouverture du score à la manière d’un Robben, l’international espagnol est impliqué dans les deux autres buts du PSG avec une belle passe en retrait pour Icardi et une volée manquée qui a profité à Gueye.


Antonin BOBICHON (3)

Remplacé juste après la pause, Bobichon a été très discret au Parc des Princes, pour ne pas dire absent. L’ancien Nîmois doit encore s’acclimater à sa nouvelle équipe mais le milieu n’a jamais été en mesure d’apporter le danger et défensivement, il n’a fait le poids face à la puissance physique de Gueye.

La feuille de match


PSG - ANGERS : 4-0


Parc des Princes (environ 45 000 spectateurs)
Temps pluvieux– Pelouse excellente
Arbitre : M.Delajod (4)

Buts : Sarabia (13eme), Icardi (37eme), Gueye (59eme) et Neymar (89eme) pour Paris

Avertissements : Sarabia (22eme), Neymar (81eme), Paredes (85eme) pour Paris - Moulin (37eme), Pereira Lage (52eme) pour Angers

PSGPSG
Navas (6) – Herrera (6), Thiago Silva (cap)(6), Kimpembe (4), Bernat (5) puis Ab.Diallo (77eme) - I.Gueye (6), Paredes (6), Verratti (8) - Sarabia (7) puis Di Maria (82eme), Icardi (6) puis Choupo Moting (70eme), Neymar (6)

N'ont pas participé : Rico (g), Meunier, Kurzawa, Kouassi
Entraîneur : T.Tuchel

AngersAngers
Butelle (6) – Manceau (4), I.Traoré (cap) (5), Thomas (5), Aït Nouri (4) puis Thioub (4, 46eme) - Bobichon (3) puis Mangani (54eme), Santamaria (5), Pereira Lage (4) - Capelle (4), Alioui (5) puis Kanga (77eme), Ninga (3)

N'ont pas participé : Petkovic (g), Pavlovic, Pajot, Fulgini
Entraîneur : S.Moulin
Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des

Everton : Moyes pour succéder à Silva ?

Selon Sky Sport, Everton songerait à remplacer Marco Silva par Davis Moyes au poste d'entraîneur.
Avec neuf défaites en quinze journées de Premier League, Everton vit une première partie de saison compliquée. Après une lourde défaite face à Liverpool dans le derby de la Mersey (5-2), l’avenir du coach Marco Silva pourrait être largement compromis. Selon Sky Sport, les dirigeants des Toffees ont d’ores et déjà un nom en tête pour lui succéder. David Moyes. L’actuel 18ème du championnat pourrait donc faire revenir son ancien coach. Entraîneur du club entre 2002 et 2013, l’Écossais connaît le club par cœur et serait pour Farhad Moshiri, le propriétaire du club, la solution la plus adéquat. Pour la prochaine journée de Championnat, Everton accueillera Chelsea (7 décembre à 13h30)

Nantes : Cardiff saisit le TAS pour Sala

Condamné par la FIFA à payer six millions d'euros à Nantes pour le transfert d'Emiliano Sala, Cardiff a décidé de faire appel au Tribunal arbitral du sport.
Entre Cardiff City et le FC Nantes, c’est loin d’être fini. Réunie le 25 septembre dernier, la Commission du statut du joueur de la FIFA avait condamné le club gallois à verser six millions d’euros aux Canaris dans le cadre du transfert d’Emiliano Sala, tragiquement décédé en début d’année dans l’avion censé l’emmener dans son nouveau club. Mais le 18eme de la dernière saison de Premier League n’a pas dit son dernier mot dans cette affaire et a interjeté appel auprès du Tribunal arbitral du sport (TAS), comme indiqué jeudi dans un communiqué de l’instance : « Une procédure d’arbitrage d’appel a été ouverte. Les conseils de Cardiff City FC et du FC Nantes se sont entendus pour déterminer un calendrier de procédure ad hoc. Une audience sera vraisemblablement fixée au printemps 2020. Il est peu probable qu’une sentence finale ne soit rendue avant juin 2020 », peut-on lire. Une affaire qui s’éternise tristement.

Lyon : Koné absent jusqu'en 2020

Sorti sur blessure contre Lille (0-1), Youssouf Koné, l'arrière gauche de Lyon, va être opéré à une cheville et sera absent plusieurs semaines.
La liste des blessés s’allonge à l’OL. Sorti sur blessure mardi soir contre Lille (0-1), Youssouf Koné ne rejouera plus en 2019. Le coach des Gones, Rudi Garcia a donné des nouvelles du latéral gauche malien. Et elles ne sont pas rassurantes : « Youssouf Koné est forfait. Il va se faire opérer vendredi de la cheville », a confié en conférence de presse, le technicien rhodanien. Koné, transféré de Lille à Lyon cet été pour 9 millions d'euros, souffre d'un problème ligamentaire, a indiqué l'entraîneur, sans plus de précision.


Melvin Bard appelé ?





Avec Marçal suspendu, Léo Dubois et Youssouf Koné blessés, il ne reste plus que deux latéraux dans le groupe lyonnais : Kenny Tete et Rafael. Deux arrières droits de profession. Performant avec la Youth League et l'équipe réserve, Melvin Bard pourrait apparaître pour la première fois dans le groupe professionnel. Ces derniers jours, le jeune de 19 ans s’entraîne avec les joueurs de Rudi Garcia. Et à en croire le coach, le jeune Gone pourrait rapidement avoir sa chance.

Real Madrid : Bale s'ajoute à la liste des blessés

Touché à l'ischio-jambier, Gareth Bale a rejoint l’infirmerie du Real Madrid.
Le Real n'est pas chanceux en ce moment. Alors qu'Eden Hazard va manquer le Clasico et que Marcelo est incertain pour ce choc prévu le 18 décembre prochain, Madrid enregistre un nouveau blessé dans ses rangs et pas des moindres, puisque Gareth Bale est touché aux ischios-jambiers. Une blessure qui lui fera manquer le match de Liga contre l'Espanyol samedi ainsi que la rencontre de Ligue des Champions contre Bruges prévue mercredi.

S'étant entraîné individuellement mardi et mercredi, Bale était de nouveau absent de la séance de groupe du Real ce jeudi en raison de sa fameuse lésion. Selon AS, il s'agit d'une blessure sans gravité, mais avec le Clásico qui pointe à l'horizon, le Gallois aurait choisi de ne pas prendre de risque et espère être disponible pour le choc contre Barcelone du 18 décembre.



Il est également peu probable que Bale joue le 15 décembre prochain contre Valence, laissant Zinedine Zidane avec Rodrygo Goes, Vinicius Júnior et Brahim Díaz comme seules options sur les flancs. Pour rappel, en plus d'Hazard (micro-fracture à la cheville), les ailiers Lucas Vázquez et Marco Asensio sont eux aussi indisponibles.

.

Nîmes : Un grand ménage chez les Crocos ?

En difficulté cette saison, Nîmes pourrait procéder à quelques changements au sein de son organigramme sportif, d'après Midi Libre.
Giflés à Bordeaux (6-0) mardi, Nîmes est en très mauvaise posture. Les Crocos, 19emes avec un match de retard, n’ont plus gagné depuis la réception de Toulouse (1-0) le 21 septembre dernier et patinent en championnat. De quoi faire sérieusement réfléchir le président du NO. Selon Midi Libre, Rani Assaf aurait ciblé Eric Roy, ancien entraîneur de Nice, pour prendre en charge le recrutement alors que Laurent Boissier s’apprête à être remercié à la direction sportive. Mais ce n’est pas tout. Toujours selon le quotidien sudiste, Bernard Blaquart serait également en sursis. Le coach des Crocos pourrait être remercié si ses hommes ne remportent pas l’un des trois matchs avant la trêve. Et ce ne sera pas chose aisée : Lyon, Nantes et Marseille sont au programme d’ici-là, en plus de la réception de Saint-Etienne en huitième de finale de Coupe de la Ligue.