L1 : Le PSG l’emporte nettement à Nice et prend de l'avance en tête du classement

Copyright : Panoramic
Mis sur de bons rails par Angel Di Maria et capable de reprendre le large à onze contre neuf, le PSG a signé une belle victoire à Nice (1-4). Leaders, les Parisiens comptent provisoirement cinq points d’avance sur leur dauphin, Nantes

Le debrief


Positionné à quatre jours d’un voyage à Bruges en Ligue des Champions, ce déplacement à l’Allianz Riviera pouvait avoir des allures de piège pour le PSG. Une impression rapidement balayée par le double champion de France en titre, qui s’est vite mis à l’abri et a décroché un succès incontestable contre Nice (1-4) malgré un relâchement en seconde période. Sans Neymar (blessé) ni Kylian Mbappé ou Edinson Cavani (remplaçants), les Parisiens s’en sont une nouvelle fois remis à Angel Di Maria pour s’envoler au tableau d’affichage. En très grande forme, l’ailier argentin a mis sa formation à l’abri en signant un doublé en l’espace de quelques minutes (15eme, 21eme). De quoi récompenser un premier acte de très bonne facture de la part des hommes de Thomas Tuchel, qui ont maîtrisé les débats et auraient pu encore davantage creuser l’écart.

Au retour des vestiaires, Marquinhos et ses coéquipiers ont néanmoins eu le tort de tomber dans une gestion un peu trop tranquille de leur avantage. Ignatius Ganago en a profité pour réveiller les locaux (67eme), dont les espoirs ont cependant été douchés par une double expulsion (voir ci-dessous). A onze contre neuf, le PSG a alourdi la note grâce à Mbappé, buteur opportuniste (88eme) puis altruiste avec Mauro Icardi (91eme). Le club de la Capitale compte donc désormais cinq points d’avance sur Nantes, qui ira à Metz samedi (20h00). Présent en tribunes, Jim Ratcliffe a de son côté pu mesurer l’écart de niveau existant entre son Gym et le cador de la Ligue 1. Il faut dire que les Aiglons ont totalement raté leur entame de match, qui aurait été plus critique encore sans plusieurs parades de Walter Benitez. Passés à cinq derrière après un changement tactique opéré à la demi-heure de jeu, les Azuréens ont ensuite affiché un visage plus intéressant, même si cela s’est avéré insuffisant pour éviter la défaite. Neuvième, l’OGCN reste sur quatre matchs sans victoire.
L’instant T :
Voilà une décision arbitrale qui risque de faire parler. A l’approche du dernier quart d’heure, Wylan Cyprien - qui s’estimait victime d’une faute non sifflée - a laissé sa colère s’exprimer de manière trop véhémente au goût de M.Letexier, qui lui a adressé un second avertissement (74eme). Dans la continuité de cette décision houleuse, l’arbitre a eu recours au VAR afin de s’apercevoir que Christophe Hérelle avait giflé Leandro Paredes. L’ancien Troyen a donc lui aussi rejoint les vestiaires prématurément (77eme). Et Nice, qui s’était enfin relevé après une entame délicate, a irrémédiablement plongé...

Les buts


15eme minute (0-1)
Le PSG ouvre le score ! Alerté par une belle déviation de Mauro Icardi à hauteur du milieu de terrain, Angel Di Maria file à toute vitesse vers le but adverse. L’Argentin ajuste Welter Benitez du plat du pied gauche !

21eme minute (0-2)
Les Parisiens font le break ! Lancé sur le côté droit par Thomas Meunier, Angel Di Maria parvient à lober Walter Benitez dans une position pourtant très excentrée !

67eme minute (1-2)
Nice réduit l’écart ! Ni Presnel Kimpembe, ni Marquinhos ne réussissent à éloigner un ballon chaud dans la surface, et Kasper Dolberg en profite pour dévier vers Ignatius Ganago. La frappe puissante du Camerounais heurte le bas de la transversale adverse mais franchit bien la ligne de but !

88eme minute (1-3)
Paris reprend le large ! Kylian Mbappé profite d’un dégagement hasardeux de Dante pour armer une reprise à ras de terre dans la surface. Walter Benitez est battu !

91eme minute (1-4)
Le PSG s’envole ! Décalé sur le côté gauche, Kylian Mbappé centre à ras de terre pour Mauro Icardi, qui pousse le ballon au fond du but vide !

Les tops et les flops


Angel DI MARIA (8)

Le PSG a nettement dominé son sujet lors du premier acte et, pour concrétiser cette mainmise, il a pu compter sur Angel Di Maria. L’ancien Mancunien a signé un probant doublé - le septième de sa carrière en L1 - en l’espace de six minutes seulement, d’abord en faisant preuve de sang-froid pour remporter son duel face à Walter Benitez (15eme), puis en lobant ce dernier de fort belle manière (21eme). Pour le reste, l’Argentin a très souvent joué juste, avec l’aisance technique qu’on lui connaît.
Wylan CYPRIEN (4)

Pour la deuxième fois de sa carrière, Wylan Cyprien a été expulsé. Et, cette fois encore, c’était face au PSG. On pourra débattre de la pertinence du deuxième carton jaune adressé à l’ex-Lensois, mais il faut reconnaître que celui-ci avait auparavant livré une prestation très mitigée, en étant loin de son rendement habituel dans l’entrejeu niçois.
Malang SARR (4)

Aligné au poste de latéral gauche au coup d’envoi, Malang Sarr a vécu 30 premières minutes très compliquées. Le joueur formé au Gym a notamment été pris de court par Angel Di Maria sur les deux buts parisiens (15eme, 21eme). C’est allé un peu mieux pour lui à partir du moment où Patrick Vieira a décidé de passer à une défense à cinq.

La feuille de match


NICE - PSG : 1-4


Allianz Riviera (34 830 spectateurs environ)
Temps humide – Pelouse excellente
Arbitre : M.Letexier (4)

Buts : Ganago (67eme) pour Nice - Di Maria (15eme, 21eme), Mbappé (88eme), Icardi (91eme) pour le PSG

Avertissements : Cyprien (24eme) pour Nice - Kurzawa (72eme), Kimpembe (86eme), Dante (93eme) pour le PSG

Expulsions : Cyprien (74eme), Hérelle (77eme) pour Nice

Nice
Nice
Benitez (4) – Burner (4), Hérelle (4), Dante (cap) (4), M.Sarr (4) - Danilo (5) puis Pelmard (71eme), Cyprien (4), Lees-Melou (5) - Ganago (6) puis Tameze (80eme), Dolberg (4) puis Maolida (90eme), Claude-Maurice (5)

N'ont pas participé : Clémentia (g), R.Coly, Lusamba, Srarfi
Entraîneur : P.Vieira

PSG
PSG
Navas (5) – Meunier (6), Thiago Silva (cap) (6) puis Marquinhos (46eme - 5), Kimpembe (5), Ab.Diallo (6) - Sarabia (5) puis Mbappé (83eme), Paredes (5), A.Herrera (5), Di Maria (8) - Icardi (7), Choupo-Moting (5) puis Kurzawa (62eme)

N'ont pas participé : Rico (g) Mbe Soh, Verratti, Cavani
Entraîneur : T.Tuchel

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Tout savoir sur le tirage au sort de la Ligue des Champions

Ligue des Champions UEFA - Tirage Copyright -AFP
Le tirage au sort de la phase de poules de la Ligue des Champions se déroule le jeudi 1er octobre dans les studios de la RTS à Genève (Suisse). La cérémonie débutera à 16 heures GMT. Voici la procédure et les chapeaux, selon le site officiel de l'UEFA.

Procédure

Les 26 équipes directement qualifiées pour la phase de groupes sont rejointes par les six vainqueurs des barrages joués les 22–23 et 29–30 septembre. Les équipes sont réparties en quatre chapeaux. Le chapeau 1 regroupe le tenant du titre, le vainqueur de l'UEFA Europa League 2019/20, ainsi que les champions des six premières nations du classement. Les chapeaux 2 à 4 sont déterminés par le classement au coefficient des clubs. Aucune équipe ne peut affronter un autre membre de son association. Conformément aux décisions du Comité exécutif de l'UEFA, les équipes ukrainiennes et russes ne pourront se rencontrer. Pour les associations comptant plus de deux clubs, les clubs sont groupés par paires de manière à ce que leurs matches soient répartis entre le mardi et le mercredi. Pour les associations disposant de quatre représentants, deux paires sont décidées. La composition de ces paires est faite en fonction des audiences TV.

Quelles sont les paires de clubs ?

Pour faire en sorte que des clubs d'un même pays jouent des jours différents, les huit groupes sont séparés en couleurs : Groupes A à D, rouge et Groupes E à H bleu. Quand un club appartenant à une paire est tiré au sort, par exemple dans l'un des groupes rouges (A, B, C ou D), l'autre club – lorsqu'il est tiré au sort – va automatiquement prendre place dans un groupe bleu (E, F, G ou H). Les paires de club sont les suivantes : A Bayern et Dortmund B FC Séville et Atlético de Madrid C Real Madrid et Barcelone D Liverpool et Man. United E Juventus et Inter F Paris et Marseille G Zenit et Lokomotiv H Man. City et Chelsea I Shakhtar et Dynamo Kyiv J RB Leipzig et Mönchengladbach K Lazio et Atalanta

La composition des chapeaux - Ligue des Champions

- Chapeau 1 : Bayern Munich (ALL) Séville FC (ESP, vainqueur Ligue Europa) Real Madrid (ESP) Paris Saint-Germain (FRA) Liverpool (ANG) Juventus (ITA) Zenit (RUS) Porto (POR) - Chapeau 2 : FC Barcelone (ESP) Atlético de Madrid (ESP) Manchester City (ANG) Manchester United (ANG) Chelsea (ANG) Shakhtar Donetsk (UKR) Borussia Dortmund (ALL) Ajax Amsterdam (HOL) - Chapeau 3 : Dynamo Kiev (UKR) RB Leipzig (ALL) Inter Milan (ITA) Olympiacos (GRE) Lazio (ITA) Atalanta (ITA) Krasnodar (RUS) Salzbourg (AUT) - Chapeau 4: Lokomotiv Moscou (RUS) Club Bruges (BEL) Borussia Mönchengladbach (ALL) Istanbul Basaksehir (TUR) Stade Rennais (FRA) Olympique de Marseille (FRA) Ferencvaros (HUN) Midjylland (DAN)

Le programme de la phase de poules

1re journée : 20-21 octobre 2e journée : 27-28 octobre 3e journée : 3-4 novembre 4e journée : 24-25 novembre 5e journée : 1er-2 décembre 6e journée : 8-9 décembre A lire aussi >> Ligue des Champions 2020-2021: le tirage des groupes en direct

Sampdoria : Keita Baldé se réjouit de porter le numéro 10

Baldé Keita
L'attaquant Sénégalais, Keita Baldé, a signé son contrat avec la Sampdoria où il sera prêté avec option d'achat, qui pourrait déboucher à un contrat jusqu'en 2025. Le transfert était finalisé depuis plusieurs jours mais l'atteinte du finaliste de la CAN 2019 au Covid-19 a retardé l'officialisation. L’international sénégalais a exprimé toute sa joie de signer à la Sampdoria : « Je suis très heureux d’être un joueur de la Sampdoria. Je veux remercier le Président Ferrero et tous les fans qui m’ont envoyé des messages de soutien. Je vais bien et j’ai hâte d’être avec vous et de jouer. » Il s'est également réjouit du numéro 10 qui lui a été attribué et qu'ont porté des stars comme Bruno Fernandes, Roberto Mancini, Giampaolo Pazzini et Ariel Ortega. « Un maillot magnifique, un numéro qui a écrit des pages de l’histoire du football. Un grand honneur et une grande responsabilité de porter le numéro 10 de la Sampdoria. » A lire aussi >> Officiel - Sénégal: Keita Baldé quitte l’AS Monaco pour la Sampdoria

Mercato : refusant le Qatar, Wahbi Khazri cité au FC Nantes

Saint-Etienne : Wahbi Khazri au repos durant trois semaines Copyright -AFP
En cette fin de mercato, le nom de Wahbi Khazri est cité du côté du FC Nantes. Le milieu offensif international tunisien a refusé une offre des Qataris d'Al-Khor, entraînés par un Frédéric Hantz qui l'a eu sous ses ordres à Bastia entre 2010 et 2014. En effet, le Stéphanois n'a pas l'intention de tenter l'expérience exotique alors qu'il n'a que 29 ans. Le FC Nantes pourrait-il constituer une possibilité de rebond pour lui ? Journaliste à 20 Minutes depuis 2005, embauché pour suivre l'actualité sportive nantaise, et plus particulièrement le FC Nantes, David Phelippeau a glissé mercredi soir sur le plateau de l’émission "Sans contrôle", qui évoque l’actualité de la Maison Jaune: "Khazri est quand même un peu en fin de course, en fin de cycle aussi. Et c’est surtout très cher en salaire. Mais ce n’est pas un joueur inintéressant". Sur le plateau de l'émission "Sans contrôle", on a rappelé que Khazri est " très pote" avec le défenseur axial nantais Nicolas Pallois depuis leur passage commun aux Girondins de Bordeaux. A lire aussi >> Wahbi Khazri a attrapé le coronavirus selon Claude Puel

CS Sfaxien : Aymen Dahmane convoité par Strasbourg

Aymen Dahmane Copyright -OFC
Le gardien international du Club Sportif Sfaxien, Aymen Dahmane, 23 ans est pisté par le club de Ligue 1 française, Racing Club Strasbourg. Le portier Matz Sels blessé gravement après une rupture du tendon d'Achille, le club alsacien s'en est remis à Bingourou Kamara pour tenir les buts du Racing. Titularisé depuis trois matches, l'ancien international espoir français assure parfaitement l'intérim. Ce qui n'empêche pas le RCS de prospecter afin de dénicher un nouveau gardien. Selon le site spécialisé Footmercato, le profil du portier noir et blanc, qui a participé à 50 matches de championnat sur les deux dernières saisons a tapé dans l'oeil des frères Keller en chage des recrutements au RCS. "Fort sur sa ligne et au jeu au pied, ce spécialiste des penaltys par ailleurs international U23 tunisien pourrait être libéré par le CSS contre une indemnité de 1,5 millions d'euros (près de 5 millions de dinars)", rapporte Footmercato. Affaire à suivre. A lire aussi >> Dahmane et Ben Hassen au CS Sfaxien jusqu'en 2023

Gary Neville dézingue Mohamed Salah

La quête entêtante du but de Mohamed Salah a marqué Gary Neville. L'ancien joueur de Manchester United a pointé du doigt un excès d'individualisme de l'attaquant égyptien Après le match opposant Liverpool à Arsenal dans le cadre de la 4e journée de Premier League (victoire 3-1 des Reds), Neville a ouvertement critiqué l'attitude Mohamed Salah, très centré sur sa quête du but au point d'en oublier ses coéquipiers. Lors de ce match, Salah a pris la balle à Jota, bien placé devant le but londonien. Une action qui a provoqué la colère de l'anglais "Mohamed Salah ne devait pas se comporter ainsi. C’est la partie égoïste de son jeu. il doit savoir la gérer. Il a empêché son coéquipier de marquer un but alors qu’il était dans une meilleure position. Il devait laisser le ballon à Diego Jota... Jota allait marquer ce but mais l’intervention de Salah à la dernière seconde l’a empêchée de le faire. Salah est un joueur splendide et un attaquant doit être égoïste parfois mais Salah exagère un peu. Il doit savoir contrôler cette énergie pour donner la chance à ses coéquipiers" a lâché l'ancien mancunien dans les colonnes de « Mirror » A lire aussi >> Orange Football Club: l’équipe type africaine du mois de Septembre