L1 : Le PSG domine Lille et se tient prêt pour le Real

Copyright : Panoramic
En ouverture de la 14eme journée de L1, le Paris-SG a tranquillement dominé Lille (2-0) au Parc des Princes, vendredi, et bien préparé son déplacement sur le terrain du Real Madrid, mardi en Ligue des Champions.

Le debrief


La saison dernière, cette affiche était un véritable choc de haut de tableau entre le leader parisien et son séduisant dauphin lillois. Si le PSG est resté au sommet, le LOSC peine pour le moment à confirmer. Et cela s’est vu ce vendredi soir, puisque le club de la Capitale s’est imposé sans avoir réellement eu besoin de s’employer (2-0). Pour faire la différence, les locaux ne s’en sont pas remis à Neymar (de retour de blessure) ni à Kylian Mbappé (remplaçant au coup d’envoi), mais à deux hommes très souvent décisifs ces dernières semaines : Mauro Icardi (17eme) et Angel Di Maria (31eme). De quoi concrétiser la nette domination des joueurs de Thomas Tuchel, qui ont monopolisé le ballon en première période face à un bloc lillois compact mais friable.

Diminués offensivement en raison des absences de Victor Osimhen (suspendu) et de Jonathan Bamba (malade), les Dogues ont malgré tout été plus entreprenants au retour des vestiaires. Sans pour autant avoir réussi à relancer le match, en dépit des entrées en jeu intéressantes de Renato Sanches, Loïc Rémy et Yusuf Yazici. Une réaction nordiste facilitée par l’attitude d’Idrissa Gueye et de ses partenaires qui, comme face à Marseille fin octobre (4-0), ont clairement levé le pied au retour des vestiaires. Avaient-ils déjà la tête au déplacement à Madrid, prévu mardi prochain (21h00) ? Probablement en partie. Mais force est de constater que tous les voyants sont au vert pour le PSG (succès maîtrisé, aucun but encaissé, Neymar relancé, aucun blessé…) avant d’aborder ce grand rendez-vous européen.
L’instant T :
Le match aurait pu prendre une tournure bien différente si cette occasion avait été convertie en but. Peu de temps après le coup d’envoi, Xeka a pu se mettre en bonne position et armer une frappe du droit dans la surface parisienne. Vigilant, Keylor Navas s’est couché avec une grande rapidité pour détourner le ballon, qui filait au ras de son poteau (2eme). Un arrêt décisif.

Les buts


17eme minute (1-0)
Le PSG ouvre le score ! Servi en une touche par Angel Di Maria, Idrissa Gueye délivre un centre à ras de terre depuis le côté droit de la surface. Mauro Icardi surgit dans les six mètres et pousse le ballon au fond des filets !

31eme minute (2-0)
Les Parisiens font le break ! Après un rush de Neymar sur l’aile gauche, Julian Draxler hérite du ballon et alerte Angel Di Maria dans le dos de la défense lilloise. L’Argentin trompe Mike Maignan du plat du pied gauche !

Les tops et les flops


Angel DI MARIA (7)

Les matchs s’enchaînent, les compositions de départ changent mais Angel Di Maria poursuit sur sa très belle lancée. Positionné sur l’aile droite, l’Argentin a fait preuve d’une grande justesse dans ses transmissions, a fortiori dans la zone de vérité. Il a aussi inscrit son sixième but de la saison en Ligue 1 d’un plat du pied parfaitement ajusté (31eme). Un peu moins en vue lors du second acte, à l’image de son équipe.
Thiago SILVA (7)

Thiago Silva a récemment clamé haut et fort son souhait de prolonger à Paris. Pour convaincre ses dirigeants, le défenseur brésilien sait aussi y mettre la manière sur le terrain. Véritable patron de l’arrière garde des champions de France, le capitaine parisien a été impeccable de bout en bout, notamment grâce à son très bon sens du placement.
REINILDO (4)

Préféré à Domagoj Bradaric pour occuper le poste de latéral gauche, Reinildo n’a pas vraiment été à son avantage ce vendredi soir. Timide sur le plan offensif, le Mozambicain a surtout été mis en difficulté dans son couloir, à l’image des actions ayant conduit aux deux buts parisiens (17eme, 31eme).

La feuille de match


PSG - LILLE : 2-0


Parc des Princes (47 476 spectateurs)
Temps pluvieux – Pelouse excellente
Arbitre : M.Delajod (7)

Buts : Icardi (17eme), Di Maria (31eme) pour le PSG

Avertissements : Kimpembe (20eme), Meunier (30eme) pour le PSG

Expulsion : Aucune

PSG
PSG
Navas (6) – Meunier (6) puis Dagba (65eme), Thiago Silva (cap) (7), Kimpembe (5), Bernat (5) – I.Gueye (6), Marquinhos (5), Draxler (6) – Di Maria (7), Icardi (6) puis Cavani (78eme), Neymar (5) puis Mbappé (65eme)

N'ont pas participé : Rico (g), A.Diallo, Paredes, Sarabia
Entraîneur : T.Tuchel

Lille
Lille
Maignan (5) – Çelik (5), J.Fonte (5), Djalo (6), Gabriel (5), Reinildo (4) – André (5) puis Yazici (78eme), Bo.Soumaré (6), Xeka (5) puis R.Sanches (61eme) – L.Araujo (4), Ikoné (4) puis L.Rémy (70eme)

N'ont pas participé : L.Jardim (g), Pied, Bradaric, T.Maia
Entraîneur : C.Galtier
Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des

Real Madrid : trois cadres absents pour le clasico contre le Barça

Real Madrid Copyright -AFP
Très sérieux problème pour le Real Madrid. Zinédine Zidane sera obligé de se passer de trois de ses cadres lors du choc de la Liga, contre le FC Barcelone, le 18 décembre. Après Eden Hazard et Marcelo, c'est au tour de Gareth Bale de se blesser. Le Gallois manquera à coup sur les matches contre l'Espagnol Barcelone et Valence. Il n'y a pas eu de communication officielle du club, car le Gallois interdit de parler de ses blessures, mais la Cadena Cope a indiqué qu'il souffre d'un oedème au biceps fémoral de la cuisse gauche. Contre le Barça, Zidane devrait cravacher car il est déjà privé de Lucas Vazquez dans le poste d'ailier. A lire aussi >> Real Madrid : L’agent de Bale évoque l'avenir du Gallois

Ballon d'Or : le gros coup de gueule de Samuel Eto'o !

Samuel Eto'o - Sadio Mané Copyright -AFP
Après Didier Drogba, qui a vivement critiqué le manque de solidarité des journalistes africains dans leur vote pour le Ballon d'Or, c'est au tour de Samuel Eto'o de pointer du doigt cette attitude. En effet, la légende Camerounaise a encore expliqué que le problème est dans les journalistes africains qui n'ont pas voté pour Sadio Mané, ce qui explique son classement étonnant, seulement quatrième derrière Lionel Messi, Virgil Van Dijk et Cristiano Ronaldo. "Nous sommes les premiers à s’indigner,mais quand il s’agit de voter c’est autre chose. Voilà où se situe le vrai problème", a-t-il lancé dans un message publié sur son compte Instagram, accompagné d'une photo des votes détaillés par pays. A lire aussi >> Le message émouvant de Didier Drogba à Sadio Mané

EST - JS Kabylie : la même formation qu'à Casablanca

Espérance Sportive de Tunis (EST) Copyright -OFC
Seul le défenseur axial Khelil Chammam (EST) manquera à l'appel dans le onze rentrant de l'Espérance Sportive de Tunis, ce vendredi (19h GMT) à Radès contre la Jeunesse Sportive de Kabylie pour le compte de la 2e journée de la phase de poules de la Ligue des champions de la CAF. L'entraineur Mouine Chaâbani va continuer à compter sur la formation alignée samedi dernier à Casa contre le Raja, à savoir: Ben Cherifia- Derbali, Chetti, Badrane, Yaâkoubi- Coulibaly, Bonsu, Benguith- Badri, Ouattara, El Houni. Ce derby maghrébin opposera les deux leaders de la poule "D" qui ont remporté leur première rencontre de poule: l'EST contre le Raja à Casa (2-0), et la JSK à domicile face aux Congolais de l'AS Vita Club (1-0). Après la 12e journée du championnat d'Algérie, le club kabyle occupe la 7e place avec 17 points.

La JSK prévient ses supporters

Un quota de 3 mille billets a été accordé à la JS Kabylie pour le match de ce vendredi soir à Radès. Pour les supporters algériens, l'accès au stade est désigné par les portes 32 et 33 (Virage Nord). Un dispositif est mis en place par la direction de la JSK pour la remise des tickets par le biais d'agents du club. Par ailleurs, les supporteurs canaris doivent présenter leurs passeports pour la remise du ticket. Tout comme l'EST, la direction de la JSK a lancé un appel à ses fans afin d'éviter tout usage de fumigènes et de lasers durant la partie afin d'épargner au club une lourde sanction financière.

Les 23 de l'EST pour le Mondial

Le championnat du monde des clubs se déroulera du 11 au 21 décembre au Qatar. Le continent africain sera représenté par l'Espérance Sportive de Tunis qui a arrêté sa liste de 23 joueurs pour le Mondial où elle débutera sa campagne le 14 décembre devant le représentant asiatique, Al Hilal d'Arabie Saoudite. Cette liste comprend les joueurs suivants: *Gardiens: Moez Ben Cherifia, Rami Jridi et Mohamed Debchi *Défenseurs: Chamseddine Dhaouadi, Mohamed Ali Yaâkoubi, Khelil Chammam, Raed El Faddae, Samah Derbali, Elyès Chetti, Iheb Mbarki et Abdelkader Badrane *Milieux de terrain: Kwame Bonsu, Fousseny Coulibaly, Abderraouf Benguith, Fadi Ben Choug, Mohamed Ali Ben Romdhane et Mohamed Amine Meskini *Attaquants: Bilel Bensaha, Anis Badri, Ibrahima Ouattara, Hamdou El Houni, Taha Yassine Khenissi et Haythem Jouini. A lire aussi >> LDC (J1) : l'Espérance refroidit le Raja chez lui, les Mamelodi Sundowns déroulent

US Monastir : après Idriss Mhirsi, un défenseur axial ?

Idriss Mhirsi Copyright -OFC
Idriss Mhirsi a signé jeudi un contrat allant jusqu'au mois de juin 2021 en faveur de l'Union Sportive Monastirienne. L'ancien ailier de l'Espérance Sportive de Tunis est libre de tout engagement depuis la résiliation de son contrat au mois de décembre 2018 avec le club de L2 française, le Red Star. Malgré le manque de compétition de sa nouvelle recrue, M.Ahmed Belli s'est réjoui de ce renfort: "Ce qui me réconforte, c'est que ce grand joueur a insisté afin de venir jouer à Monastir, a-t-il affirmé. Cette arrivée entre dans le cadre du renforcement de l'effectif. Je n'ai jamais vendu de joueur au mercato d'hiver, et je ne vais pas déroger à la règle. Je ne vais céder aucun joueur au mercato d'hiver. A condition de faire d'ici la fin de saison le plein dans nos rencontres de football et de basket-ball. Nous voulons jouer à guichets fermés nos prochaines rencontres jusqu'au mois de juin prochain, en présence de 5 mille spectateurs en football, et 2 mille en basket-ball, ce qui n'est pas énorme pour une ville comme Monastir. Avec 4 mille billets vendus pour notre dernier match, notre recette a été de 30 mille dinars. En basket, faire le plein nous assure une recette de 20 mille dinars". A présent, après l'arrivée de Mhirsi, 25 ans, qui a disputé 3 matches avec l'équipe nationale "A" après avoir fait partie de toutes les sélections des jeunes, on parle de nouveaux renforts au sein du leader de la Ligue 1. A commencer par un défenseur axial dont le comité usémiste veut taire le nom. A lire aussi >> US Monastir : un vrai test pour les supporters

Everton : Moyes pour succéder à Silva ?

Selon Sky Sport, Everton songerait à remplacer Marco Silva par Davis Moyes au poste d'entraîneur.
Avec neuf défaites en quinze journées de Premier League, Everton vit une première partie de saison compliquée. Après une lourde défaite face à Liverpool dans le derby de la Mersey (5-2), l’avenir du coach Marco Silva pourrait être largement compromis. Selon Sky Sport, les dirigeants des Toffees ont d’ores et déjà un nom en tête pour lui succéder. David Moyes. L’actuel 18ème du championnat pourrait donc faire revenir son ancien coach. Entraîneur du club entre 2002 et 2013, l’Écossais connaît le club par cœur et serait pour Farhad Moshiri, le propriétaire du club, la solution la plus adéquat. Pour la prochaine journée de Championnat, Everton accueillera Chelsea (7 décembre à 13h30)