L1 : Le PSG doit-il s'inquiéter de toutes ces blessures ?

Copyright : Panoramic
Privé de Neymar et Gueye à Nice, le PSG fait face à une vague importante de blessures depuis le début de la saison. Est-ce inquiétant ?


Neymar, Mbappé, Cavani, Herrera, Dagba ou encore Gueye… : Ce ne pourrait être qu’une liste non exhaustive des joueurs importants du Paris Saint-Germain, c’est finalement devenu une partie du recensement des hommes passés par l’infirmerie du club depuis le début de la saison. Avant même d’aborder le deuxième quart du championnat, ce vendredi, à Nice (20h45), l’effectif parisien a déjà été considérablement impacté par les blessures.

La question de la préparation physique


Est-ce inquiétant ? Pas encore. Après tout, le club de la Capitale a su tenir son rang en Ligue 1, malgré un groupe souvent restreint. Certes, il n’a que deux points de marge sur le surprenant FC Nantes, mais au moins six sur la puissance du championnat la mieux classée, Lille (5eme, 15 points). Mieux encore, les absences à répétitions n’ont pas affecté le début de campagne européenne. Il n’empêche, les allers-retours des joueurs parisiens à l’infirmerie ont semé quelques doutes pour la suite de la saison du champion de France.

Les méthodes du préparateur physique Rainer Schrey, qui a accompagné Thomas Tuchel à Mayence puis à Dortmund, ont forcément été remises en cause alors qu’elles ont toujours été réputées intenses et exigeantes. Il y a un an, une préparation estivale calamiteuse et tronquée à cause du large renouvellement de l’effectif lors du Mercato avait plombé toute la saison de l’AS Monaco. Le PSG jouit d’un groupe bien mieux fourni en qualité pour aligner les résultats satisfaisants à défaut d’être convaincants.

Le PSG cherche un responsable


Mais en interne, le PSG semble déjà chercher à limiter d’éventuelles nouvelles pertes. Il y a quelques jours, nos confrères de L’Equipe dévoilaient que le jardinier du club, Jonathan Calderwood, avait lui aussi été pointé du doigt. Plusieurs joueurs auraient jugé les pelouses du Camp des Loges trop dures. Face à la presse, Thomas Tuchel fait ce que tous les coachs des grands clubs européens font : il s’en prend au calendrier.

« Il y a trop de matchs. Des matchs, du repos, des matchs, des petites vacances et encore des matchs, jouer sans cesse... C’est un rythme difficile, a-t-il encore souligné jeudi, en conférence de presse, avant le déplacement à Nice, ce vendredi (20h45), en ouverture de la dixième journée de Ligue 1. Pour moi, ça tue les joueurs. Et à la fin ça tue les matchs. On peut sentir qu’ils manquent d'intensité et de santé, on manque de phase pour se préparer à jouer au meilleur niveau. »

Chez les mastodontes, seul le Real Madrid fait pire en Europe


Le club de la Capitale se cherche des excuses et cela suffit à démontrer qu’il ne considère pas la kyrielle de blessures comme une infortune momentanée et passagère. Depuis le début de la saison, quinze joueurs parisiens ont subi une blessure ayant entraîné un forfait pour au moins un match. Trois ont été sur le flanc à deux reprises (Neymar, Mbappé, Cavani). A titre de comparaison, Manchester City et Liverpool, qui ont disputé le même nombre de matchs que le PSG depuis le début d’exercice, ont été beaucoup moins impactés : quatre Citizens et cinq Reds se sont blessés.

Le Barça, qui compte quelques joueurs réputés « fragiles » physiquement dans son effectif (Umtiti, Ousmane Dembélé, Luis Suarez…) a envoyé onze joueurs à l’infirmerie. Finalement, seul le Real Madrid a fait « pire » que le Paris Saint-Germain. Quinze joueurs ont été touchés et quatre d’entre eux l’ont été à deux reprises (Marcelo, Ferland Mendy, Modric, Brahim Diaz). Hasard ou non, le préparateur physique désigné comme l’un des piliers des titres européens glanés par la Casa Blanca ces dernières saisons, Antonio Pintus, a quitté le club au début du mois du juillet dernier…
Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des

Sénégal: Habib Diallo sur les traces du grand Jules Bocandé !

Habib Diallo - Jules Bocandé Copyright -AFP
Le prodige sénégalais du FC Metz, Habib Diallo, poursuit sa fulgurante ascension du côté de la Moselle sous les couleurs du nouveau promu en Ligue 1. Peu connu du grand public il y a un an, le jeune buteur s'impose désormais, du haut de ses 24 ans, comme étant l'une des grandes révélations de ce début d'exercice en France. Grand artisan de l’accession de son club en L1 avec 26 buts dans son escarcelle la saison écoulée, Diallo est à nouveau parti sur des bases élevées. En effet, et avec 8 buts au compteur après seulement 13 journées, l'ancien pensionnaire de Génération Foot s'impose comme étant le troisième meilleur buteur du championnat français juste derrière le Lyonnais Moussa Dembélé et le Monégasque Wissam Ben Yedder. Des performances exceptionnelles qui permettent également au surdoué sénégalais de trôner désormais au sommet du classement des meilleurs buteurs africains dans les cinq grands championnats européens (Angleterre/Espagne/Italie/ Allemagne/ France). Espérons que l'exercice 2019/2020 permettra au jeune Lion de franchir un nouveau palier et pourquoi pas constituer un atout supplémentaire à la disposition de l’effectif d'Aliou Cissé en vue des prochaines échéances de la sélection sénégalaise. Habib Diallo perpétue ainsi une tradition d’artilleurs sénégalais à Metz, dans un registre qui ne manquera pas de rappeler Papiss Cissé, Mamadou Niang, Diafra Sakho ou encore le grand Jules Bocandé dans les années 80. Pourvu qu’il suive les traces de ses illustres ainés.

CAN 2021: Quand la Fédération sénégalaise confond les drapeaux du Congo et de la RDC !

Sénégal - Congo Copyright -OFC
Incroyable mais vrai ! En confectionnant les billets d’entrée de la très attendue confrontation des éliminatoires de la CAN 2021 qui mettra aux prises le Sénégal et le Congo (Brazzaville), les services de la Fédération Sénégalaise de Football ont imprimé le drapeau de la République Démocratique du Congo en lieu et place du drapeau congolais. Aussi insolite que grave, cette bourde risque toutefois de courroucer les supporters les deux pays riverains du majestueux fleuve Congo. Il convient de rappeler que la République Démocratique du Congo (RDC) évoluera au sein de la Poule D des éliminatoires de la 33e édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) en compagnie du Gabon, de l’Angola, et de la Gambie. Le Congo (Brazzaville) est quant à lui logé dans le Groupe I, en compagnie du Sénégal, de la Guinée-Bissau et de l’Eswatini. >> CAN 2021: Le calendrier complet des éliminatoires !

CAN 2021 : le Togo sans Ihlas Bebou contre les Comores et le Kenya

CAN 2019 : le Togo laisse des plumes contre le Bénin ! Copyright -AFP
Le Togo sera privé de son milieu de terrain, Ihlas Bebou, durant les deux prochains matches des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations 2021. Blessé et remplacé ce week-end en Bundesliga, le joueur d’Hoffenheim est touché à un genou. Son club a annoncé qu’il ne rejoindre pas l’équipe à Lomé. Pour le remplacer, Claude Le Roy fait appel à Moise Adjahlin, joueur de Gomido (club de D1 Togo) et à Kossivi Amededjisso (RB Leipzig). Le Togo affrontera les Comores le 14 novembre avant de se déplacer au Kenya le 18 du même mois.

PSG : Neymar de retour au Barça ? Son père brise le silence !

Neymar en compagnie de son père Copyright -AFP
La rumeur évoquant des contacts entre le clan Neymar (PSG) et les dirigeants du FC Barcelone a de nouveau enflé ces dernières semaines. Le père du joueur s’est empressé de démentir un prétendu voyage en Catalogne. Neymar est toujours escorté par les rumeurs évoquant un éventuel retour dans son ancien club du FC Barcelone. Il a même fallu l’intervention du père et représentant de l’attaquant parisien dans les médias brésiliens pour calmer le jeu. Car plus de deux mois après la fermeture du mercato estival, plusieurs médias rapportent encore des discussions entre les deux camps, évoquant même un voyage prochain de Neymar SR en Catalogne pour y discuter avec les dirigeants barcelonais. « Je suis au Brésil et je ne vais pas bouger d’ici », a fermement commenté le papa de la star pour ESPN Brazil. « Il n’y a aucun plan pour me rendre à Barcelone », a-t-il encore démenti.
Neymar (PSG)

NEYMAR N’IRA NULLE PART !

Blessé avec sa sélection lors d’un match face au Nigéria et convalescent, Neymar est concentré sur sa saison au PSG, lui qui espère revenir sur les terrains après la trêve internationale comme l’a récemment confié son coéquipier au sein du club de la Capitale Marco Verratti : « C’est sûr qu’il est plus heureux quand il est sur le terrain, mais il travaille bien. À un moment, il a voulu partir. Il a eu des moments difficiles (…) Finalement, il est resté et il s’entraîne mieux qu’avant. Il sait qu’il doit se faire pardonner. Il a vraiment envie de revenir le plus tôt possible pour aider son équipe à aller le plus loin possible. », avait confié l’Italien au micro de Telefoot dimanche. Voir aussi :  >>> Les dernières news du Mercato

Ryan Fraser (Bournemouth) à Liverpool en janvier ?

En fin de contrat en juin prochain, Ryan Fraser pourrait bien faire ses valises dès cet hiver. Liverpool prépare une offensive pour l’attaquant de Bournemouth.
Avec 7 buts et 14 passes décisives la saison passée, Ryan Fraser était clairement l’un des gros poissons du marché anglais l’été dernier. Finalement, l’ailier écossais a été bloqué par Bournemouth et traîne son spleen depuis. En fin de contrat en juin prochain, Fraser se sait en position de force malgré des tentatives de discussions pour une prolongation. Des échanges qui n’ont abouti à rien et qui poussent aujourd’hui les dirigeants des Cherries à réfléchir à un transfert dès cet hiver. Face à cette situation, TalkSport croit savoir que Liverpool va préparer une offre surprise en janvier . Avec seulement six mois de contrat, le prix de Ryan Fraser sera forcément revu à la baisse par rapport à cet été (30 millions d’euros demandés à l’époque) et une arrivée hivernale permettrait de devancer de nombreux concurrents en juin 2020. A voir aussi : >>> Toute l’actualité du Mercato