L1 : Le PSG chute à Dijon et concède déjà sa 3eme défaite de la saison

Copyright : Panoramic
Longtemps apathique, le PSG s’est incliné sur la pelouse d’une lanterne rouge dijonnaise héroïque ce vendredi (2-1). Il s’agit déjà de la troisième défaite de la saison pour le club de la Capitale.

Le debrief


Il y a eu Rennes en août (2-1) et Reims en septembre (0-2). Il faut désormais ajouter Dijon dans la liste des bourreaux du PSG en Ligue 1 cette saison. A la surprise générale, les Parisiens ont effectivement trébuché sur le terrain de la lanterne rouge ce vendredi (2-1). A côté de leur sujet pendant la majeure partie de la rencontre, Kylian Mbappé et ses coéquipiers ont réagi une fois menés au score, mais ont alors joué de maladresse et ont buté sur une vaillante équipe bourguignonne. S’il restera en tête à l’issue du week-end, le club de la Capitale enregistre donc déjà - après seulement douze journées - son troisième revers de l’exercice 2019/20. Le DFCO, pour sa part, signe un retentissant exploit et quitte sa dernière place.

A Nice (1-4), à Bruges (0-5) et contre Marseille (4-0), le PSG n’avait pas spécialement fait dans la dentelle, ayant empilé la bagatelle de treize buts en seulement trois matchs. On pouvait dès lors légitimement penser que le leader du championnat allait s’offrir un nouveau festival offensif ce vendredi à Dijon, la lanterne rouge. La réalité du terrain s’est cependant avérée bien différente de ce postulat de départ. Bousculés d’entrée de jeu par des Bourguignons décomplexés, les Parisiens ont malgré tout ouvert la marque sur leur première opportunité franche, par l’intermédiaire de Kylian Mbappé (19eme). Sauf qu’au lieu d’appuyer sur l’accélérateur afin d’enfoncer le clou, les joueurs de Thomas Tuchel sont ensuite tombés dans un faux rythme.

Incapables de régner dans l’entrejeu en l’absence de Marco Verratti et bougés physiquement par leurs adversaires, les visiteurs ont fini par céder. A deux reprises. Mounir Chouiar (45eme+6) et Jhonder Cadiz (47eme) ont en effet permis aux locaux de renverser la vapeur, sans que cela ne puisse paraître immérité. Il n’en fallait pas plus pour faire sortir Paris de sa léthargie. Enfin décidés à passer à la vitesse supérieure, Angel Di Maria et consorts n’ont cependant pas réussi à revenir. La faute à la solidarité de l’arrière-garde des Rouges d’une part, mais aussi à la maladresse des attaquants franciliens, qui ont touché deux fois les montants (64eme, 69eme). Au courage, les hommes de Stéphane Jobard ont tenu bon jusqu’au bout pour faire tomber l’ogre du championnat et signer l’un des plus beaux exploits de l’histoire de leur club en Ligue 1. Du côté parisien, cette défaite en Bourgogne est loin d’être préoccupante au regard du classement. Mais elle fait tache, tant en raison du résultat que du visage affiché.
L’instant T :
Fantomatique jusque-là, Mauro Icardi a pourtant bien failli sortir ses partenaires d’un bien mauvais pas à Gaston-Gérard. Peu après l’heure de jeu, l’Argentin a fait parler son sens du timing pour reprendre le ballon de la tête sur un centre de Kylian Mbappé. Battu, Alfred Gomis a été sauvé par sa barre transversale (64eme).

Les buts


19eme minute (0-1)
Le PSG ouvre le score ! Servi par Angel Di Maria, Kylian Mbappé se présente face à Alfred Gomis et conclut d’un ballon piqué du droit !

45eme+6 minute (1-1)
Dijon égalise ! Keylor Navas se couche pour repousser un centre à ras de terre de Didier Ndong. Mounir Chouiar surgit à l’entrée des six mètres et, du droit, propulse le cuir au fond des filets !

47eme minute (2-1)
Le DFCO prend les devants ! Jhonder Cadiz réalise un numéro de soliste sur le côté gauche de la surface, élimine Marquinhos, résiste à Leandro Paredes et frappe au ras du sol. Le ballon passe entre les jambes de Keylor Navas !

Les tops et les flops


Jhonder CADIZ (7)

Quasiment inconnu en France, Jhonder Cadiz ne va pas tarder à se faire un nom s’il multiplie les prestations de cet acabit. L’athlétique attaquant vénézuélien a pesé sur la défense parisienne tout au long du match. Il a aussi fait étalage de ses qualités techniques en inscrivant un joli but en solitaire (47eme).
Leandro PAREDES (3)

La prestation de Leandro Paredes a une nouvelle fois laissé songeur. Le milieu argentin ne s’est absolument pas affirmé dans l’entrejeu et n’a pas semblé être dans le tempo du match. L’ancien du Zenit Saint-Pétersbourg a en outre fait preuve de passivité sur les deux buts dijonnais (45eme+6, 47eme) et n’a rien apporté sur le plan offensif, à l’exception d’une frappe repoussée par le poteau (69eme). Remplacé par Edinson Cavani (71eme).
Keylor NAVAS (4)

Depuis son arrivée au PSG, Keylor Navas a souvent été exempt de tous reproches. Difficile d’en dire autant ce vendredi soir, puisque la responsabilité du gardien costaricien est impliquée sur les deux buts dijonnais. Après avoir mal renvoyé un centre à ras de terre (45eme+6), le dernier rempart parisien a en effet vu le ballon lui filer entre les jambes dans un angle fermé (47eme). Pas de boulettes donc, mais il y avait à chaque fois matière à faire bien mieux.

La feuille de match


DIJON - PSG : 2-1


Stade Gaston-Gérard (14 859 spectateurs)
Temps pluvieux – Pelouse en bon état
Arbitre : M.Buquet (7)

Buts : Chouiar (45eme+6), Cadiz (47eme) pour Dijon - Mbappé (19eme) pour le PSG

Avertissements : Ndong (12eme), Cadiz (14eme), Mendyl (58eme) pour Dijon - Kimpembe (15eme), Draxler (92eme) pour le PSG

Expulsion : Aucune

Dijon
Dijon
A.Gomis (6) – Chafik (non noté) puis Mendyl (33eme - 6), Ecuele Manga (7), S.Coulibaly (non noté) puis R.Amalfitano (29eme - 6), Ngonda (6) - M.Baldé (6) puis Mavididi (54eme), Ndong (6), Lautoa (6), Chouiar (7) - Cadiz (7), Tavares (cap) (5)

N'ont pas participé : Runarsson (g), B.Soumaré, M.Pereira, Balmont
Entraîneur : S.Jobard

PSG
PSG
Navas (4) – Dagba (5), Marquinhos (cap) (4), Kimpembe (4), A.Diallo (5) puis Draxler (81eme) - Paredes (3) puis Cavani (72eme), Bernat (4) puis Kurzawa (64eme), I.Gueye (4) - Mbappé (6), Icardi (4), Di Maria (5)

N'ont pas participé : Rico (g), Mbe Soh, Sarabia, Choupo-Moting
Entraîneur : T.Tuchel
Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des

Ligue 1 Sénégal: Les favoris de la saison 2019/2020

Génération Foot Copyright -@GFoot_Senegal
La Ligue 1 Sénégalaise reprend ses droits ce week-end sur les pelouses sénégalaises. Malgré le retard de démarrage, le championnat est très attendu par les amateurs du football sénégalais. Champion en titre, Génération Foot est favori pour conserver son titre, mais les académiciens devront batailler face à des équipes revanchardes comme le Jaraaf ou le Casa Sport. Pour ce début de la Ligue 1 Sénégalaise, tous les yeux sont braqués sur la Génération Foot. En effet, champions en titre, les académiciens débutent le championnat avec l’étiquette de favori. Malgré le départ de Demba Mbaye et l’arrivée d’un nouvel entraîneur, Djiby Fall, les protégés de Mady Touré peuvent espérer garder leur titre. Cependant, ça ne sera pas facile face des équipes comme son premier adversaire. En effet, Génération Foot débute son championnat face au Jaraaf de Dakar. Ce dernier est aussi cité parmi les favoris. Cependant, les Médinois ont perdu plusieurs joueurs cette saison. Mais, deux ans après son dernier sacre, Jaraaf garde un espoir d’accrocher un titre en fin de saison. Comme toutes les années, le Casa Sport débute le champion avec le statut de favori. La saison devrait être difficile pour le club de Ziguinchor, car ils ont perdu leur meilleur joueur, Youssouph Badji. Le Casa Sport a aussi un nouvel entraîneur, Pape Ansoumana Diadhiou.

OL : Aulas molesté à Nîmes

Jean-Michel Aulas a vécu une soirée difficile à Nîmes. Le président lyonnais a été molesté en tribune, quand les joueurs locaux ont été réduits à neuf.
Le scénario était tellement défavorable aux Nîmois contre Lyon ce vendredi que le public des Costières a craqué. Après avoir déjà subi l’expulsion de Théo Valls en tout début de match pour une semelle aussi dangereuse qu’involontaire sur Maxence Caqueret et concédé un penalty pour une obstruction de Pablo Martinez sur Bertrand Traoré, les Crocos se sont retrouvés à 9 avant même la mi-temps. Gaëtan Paquiez a écopé d’un deuxième avertissement pour un tacle non maîtrisé sur Rafael, qui est sorti par conséquent sur blessure, et a à son tour reçu un carton rouge. L’ambiance s’est alors tendue dans les tribunes.


« Carton rouge, carton rouge ! » : L’ironie du public


Les dirigeants lyonnais présents, dont Jean-Michel Aulas, ont été invectivés par des spectateurs autour d’eux. Le président de l’OL est notamment accusé, dans une vidéo publiée par Colin Delprat sur Twitter, d’avoir « payé » l’arbitre. Si Aulas n’a pas réagi, Mapou Yanga-Mbiwa, prêt à en découdre, s’est levé. Mais le service de sécurité est intervenu avant que la situation ne dérape. Ironiquement, les supporters nîmois ont régulièrement scandé « Carton rouge, carton rouge ! » ou « Penalty, penalty ! » sur chaque faute commise par leurs protégés.

LDC (J2) : L'Espérance bat la JSK dans la douleur (1-0)

L'Espérance de Tunis s'est imposée face à la JS Kabylie par la plus courte des marges (1-0), vendredi à Radès pour le compte de la 2eme journée de la Ligue des Champions.
L'essentiel, ce sont les trois points, peut se dire ce vendredi soir l'Espérance de Tunis. Les doubles tenants du trophée ont remporté aux dépens de la JS Kabylie (2-0) leur deuxième victoire de rang dans ce groupe D de la Ligue des Champions. Au terme d'une rencontre très accrochée, les Sang et Or l'ont emporté grâce à un penalty obtenu et transformé par Anice Badri (73eme), suite à un magnifique service en talonnade d'Ibrahim Ouattara. Dominateurs mais pas souverains défensivement, les hôtes furent jusqu'au bout inquiétés par les hommes d'Hubert Velud, qui repartent bredouilles sans avoir jamais démérité.

Les onzes de départ :


Les stats du match :


Classement du groupe D : 1. Espérance Tunis, 6 pts (+3). 2. JS Kabylie, 3 pts (0). 3. Raja Casablanca, 3 pts (-1). 4. AS Vita Club, 0 pt (-2).

LDC (J2) : Al-Ahly se lance aux dépens d'Al-Hilal (2-1)

Al-Ahly a pris le meilleur sur Al-Hilal (2-1), vendredi pour le compte de la 2eme journée des phases de poules de Ligue des Champions.
Al-Ahly lance sa campagne de Ligue des Champions. Battu sur le terrain de l'Etoile du Sahel lors de la première journée, les Diables Rouges ont disposé des Soudanais d'Al-Hilal (2-1), grâce à des buts signés Hussein El Shahat (15eme) et Ramadan Sobhi, sur penalty (37eme). Malgré la réduction du score concédée à Eltahir dans le temps additionnel de la seconde période, les octuples vainqueurs de l'épreuve se replacent dans le groupe B en attendant la rencontre entre le FC Platinum et l'Etoile du Sahel, samedi après-midi.

Les onzes de départ :


Les stats du match :

🔴 Liverpool : nouvelle distinction pour Sadio Mané !

Sadio Mané
Quatrième du classement du Ballon d'Or, Sadio Mané s'est consolé en étant élu meilleur joueur du mois en Premier League. Mérité pour un joueur qui a enflammé les compteurs lors du mois de novembre. Auteur de trois réalisations et une passe décisive, le Sénégalais a permis aux Reds de poursuivre leur série de victoires en championnat Anglais. « Je suis très heureux d’aider l’équipe, c’est un grand honneur pour moi. Cela a été des semaines merveilleuses pour moi et mes coéquipiers et nous devons continuer à avancer. Je tiens à remercier les fans, ainsi que tous ceux qui ont voté pour moi, je vous aime tous », a déclaré le joueur au site officiel du club.