L1 (J16) : Saint-Etienne enfin convaincant contre Nice

Copyright : Panoramic
Saint-Etienne a réussi son meilleur match de la saison pour surclasser Nice (4-1), ce mercredi soir, lors de la 16eme journée de Ligue 1.

Le debrief


Saint-Etienne a trouvé la formule ! Au bout d'un match réussi sur les plans offensif et défensif, le club du Forez s'est largement imposé face à Nice (4-1), ce mercredi soir, lors de la 16eme journée de Ligue 1. Grâce à ce succès, les Stéphanois poursuivent leur redressement et se rapprochent du podium, à un petit point de Bordeaux, troisième. L'équipe niçoise, dont la jeune défense a beaucoup souffert, est 14eme.

Claude Puel continue de dérouler son plan. Après avoir trouvé les ingrédients pour stabiliser les résultats, le technicien stéphanois a résolu l'équation pour permettre à son équipe d'être beaucoup plus dangereuse en attaque. Son 4-5-1 hybride et inédit a convaincu. Grâce au retour de blessure de Romain Hamouma, titularisé en soutien de la ligne offensive, l'ASSE a enfin été capable d'avoir du liant dans les phases de transition.

Certes, les Verts ont été aidés par la conjoncture de la rencontre : l'ouverture du score précoce de Denis Bouanga, toujours décisif, sur penalty (10eme) et l'égalisation de Dolberg, à l'affût cinq minutes plus tard, a largement contribué à ouvrir le jeu. Il n'empêche, jamais les Stéphanois n'avaient déployé un football aussi plaisant cette saison. Le rôle particulier conféré à Franck Honorat, piston en phase défensive et véritable ailier en phase offensive, est une autre trouvaille satisfaisante.

Finalement, seule la maladresse de Beric, au coeur d'une défense niçoise très friable, devra être revue et corrigée lors des prochaines rencontres. Patrick Vieira, lui, a encore beaucoup de travail. Son équipe, acculée, a eu beaucoup de mal à ressortir les ballons malgré la mobilité et l'envie des attaquants. Voilà pourquoi la jolie performance des Verts ne doit pas susciter trop d'enthousiasme : elle devra être confirmée face à un adversaire beaucoup plus serein collectivement. Pourquoi pas dès dimanche, à Reims ?
L’instant T :
Le VAR a encore largement influencé un match de Ligue 1. Alors qu'il n'avait, dans un premier temps, pas sifflé la main d'Atal sur le corner stéphanois, M.Leonard s'est déjugé après l'intervention de ses assistants du VAR. Une nouvelle fois, le support de la vidéo a complètement dissipé la notion d’intentionnalité, qui doit pourtant prévaloir sur tout le reste. En pleine extension pour dégager le ballon de la tête, Atal a touché le ballon de la main après qu'il a été dévié par un défenseur devant lui. Mais au moins, ce penalty a eu le mérite de lancer le match.

Le but


11eme minute (1-0)
But de Bouanga ! Le Stéphanois transforme son penalty en frappant en force côté gauche. Benitez était parti du bon côté.

15eme minute (1-1)
L'égalisation niçoise ! Sur coup franc, Cyprien tente un tir puissant et flottant que Ruffier ne peut que repousser. A l'affût, Dolberg pousse le ballon au fond des filets !

38eme minute (2-1)
Sainté reprend les devants ! A droite, Honorat voit l'appel d'Hamouma, plein axe. La passe est parfaitement dosée, le contrôle du milieu des Verts est réussi et la frappe parfaitement ajustée.

40eme minute (3-1)
Les Verts font le break ! Sur un corner côté gauche parfaitement frappé par Bouanga, Fofana surgit au premier poteau. La reprise de la tête croisée du défenseur termine au fond des filets !

58eme minute (4-1)
Le doublé pour Bouanga ! Sur un coup franc excentré côté droit dont s'est chargé Hamouma, Bouanga s'élève au premier poteau et reprend le ballon de l'épaule. Ruffier est battu.

Les tops et les flops


Denis BOUANGA (7)

Denis Bouanga continue de marcher sur l'eau. Très souvent décisif depuis l'arrivée de Claude Puel sur le banc des Verts, l'ailier stéphanois a encore fait d'énormes différences balle au pied, à un poste plus avancé que celui de piston gauche qu'il a souvent occupé ces dernières semaines. Il s'est encore offert un doublé en transformant parfaitement le penalty et en brillant dans les airs.
Romain HAMOUMA (7)

Et si c'était lui, le vrai facteur X des Verts ? De retour de blessure après plus de trois semaines d'absence, Romain Hamouma a apporté le liant qu'il manquait dans le jeu stéphanois, ces dernières semaines. Positionné en électron libre dernière la ligne d'attaque, le milieu de terrain a posé beaucoup de problèmes à la jeune défense niçoise.
Robert BERIC (3)

Robert Beric n'a pas saisi sa chance. Titularisé en pointe, l'attaquant slovène a gaspillé deux énormes opportunités, dont une absolument immanquable à la suite d'un centre d'Honorat (39eme). Ses appels n'ont pas été suffisamment tranchants et son placement est parfois trop approximatif.
Youcef ATAL (3)

Youcef Atal a vécu un calvaire. Un peu malchanceux mais fautif en touchant le ballon de la main, provoquant ainsi un penalty, l'international algérien a beaucoup souffert devant la vitesse et les facilités techniques de Bouanga. Il n'a jamais su contrôler les distances avec son vis-à-vis et Hamouma s'est volontairement aventuré sur son côté pour profiter de sa méforme.

La feuille de match


SAINT-ETIENNE - NICE : 4-1


Stade Geoffroy-Guichard
Temps clair – Pelouse en bon état
Arbitre : M.Leonard (5)

But : Bouanga (11eme, 58eme), Hamouma (38eme), Fofana (40eme) pour Saint-Etienne - Dolberg (15eme) pour Nice

Avertissements : Ruffier (49eme) et Diony (88eme) pour Saint-Etienne - Lees-Melou (24eme), Lloris (60eme) et Burner (82eme) pour Nice

Expulsion : Aucune

Saint-Etienne
Saint-Etienne
Ruffier (4) – Debuchy (5), Fofana (6), Perrin (cap) (5), Trauco (6) - Aholou (5) puis Boudebouz (82eme), Camara (5) - Honorat (6), Hamouma (7), Bouanga (7) puis Diony (73eme) - Beric (3) puis M'vila (58eme)

N'ont pas participé : J.Moulin (g), N.Sissoko, Moukoudi, Indjai Correia
Entraîneur : C.Puel

Nice
Nice
Benitez (4) – Atal (3) puis Burner (56eme), Ma.Sarr (4), G.Lloris (4), Coly (4) - Lusamba (4) puis Ganago (65eme), Cyprien (cap) (5), Lees-Melou (5), Claude-Maurice (4) puis Thuram-Ulien (78eme) - Dolberg (5), Maolida (4)

N'ont pas participé : Clementia (g), N'soki, D.Barbosa, Boudaoui
Entraîneur : P.Vieira
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

LSFP- Teungueth FC ira en Afrique

Teungueth FC
L’équipe de Teungueth FC a annoncé sa participation en Ligue africaine des champions après avoir été désignée par la Fédération sénégalaise de football (FSF) qui a mis un terme à la fin de football 2019-2020 à cause de la pandémie du Covid-19. ’’Teungueth FC a décidé de s’engager en Ligue africaine des champions. Nous nous engageons parce que nous estimons que nous sommes champions et qu’aucun texte dans les bureaux ne nous l’enlèvera’’’, a indiqué dans un communiqué le club fanion de la ville de Rufisque. En dépit de l’arrêt du championant, décision, le club, qui occupait la première place de la ligue 1 à l’issue de la phase aller, attend toujours que la FSF lui reconnaisse son titre. ’’Et nous croyons sincèrement que la Fédération sénégalaise de football qui a décidé de mettre fin aux compétitions alors que nous avions 12 points d’écart sur notre prochain poursuivant, nous décernera tôt ou tard notre titre de champion’’, lit-on dans le communiqué ayant sanctionné la réunion du Comité directeur du Club. TFC assure que sur cette question, son avocat, Me Seydou Diagne ’’fera tout son possible pour que nous puissions prendre ce qui nous revient de droit’’. La FSF a demandé au TFC de confirmer sa participation en Ligue africaine des champions avant le 31 juillet. La saison dernière, malgré sa victoire en Coupe du Sénégal, l’équipe avait déclaré forfait à la Coupe de la CAF.

L’arbitre sénégalais Maguette Ndiaye présélectionné pour le Mondial Qatar 2022 !

A un peu plus de deux ans de la Coupe du monde 2022 qui se tiendra du 21 novembre 2022 au 18 décembre 2022 au Qatar, la FIFA commence déjà à se pencher sur les arbitres qui officieront durant la compétition. Six sifflets africains ont ainsi été retenus pour le tournoi : l’Algérien Mustapha Ghorbal, le Marocain Rédouane Jiyed, le Sénégalais Maguette Ndiaye, l’Egytien Oumar Mohamed, le Congolais Jean Jacques Ndala et l’Éthiopien Bamlak Tessema, qui faisait déjà partie des 6 officiels africains présents en Russie pour l’édition 2018. Reste à savoir si la FIFA confirmera cette présélection.

Cameroun : Christian Bassogog positif au coronavirus

Christian Bassogog Copyright -OFC
Revenu en Chine, l'attaquant camerounais du Henan Jianye Christian Bassogog a été testé positif au Covid-19. Mauvaise nouvelle pour Christian Bassogog. L'attaquant camerounais du Henan Jianye a été testé positif au Covid-19. Le vainqueur de la CAN 2017 est ainsi devenu le deuxième cas confirmé du championnat, après le Belge Marouane Fellaini au printemps. L'ancien champion d'Afrique est asymptomatique mais reste hospitalisé à Canton (sud), ont indiqué les autorités sanitaires de la ville. Placé en quarantaine après son retour en Chine mi-juillet en provenance du Cameroun, Bassogog avait d'abord été testé négatif, ont expliqué les autorités sanitaires. Mais il a été testé à deux autres reprises, avec à chaque fois un résultat positif. « Plus la situation est difficile, plus on va loin ! Allez Bassogog ! On t'attend », a écrit en soutien son club sur Weibo, l'équivalent de Twitter en Chine, après la défaite face au Jiangsu Suning (4-3) pour leur premier match de la saison. A lire aussi >> Coronavirus : Bassogog vole au secours des camerounais de Chine

C1 : les cinq chiffres à connaître avant Juventus - Lyon

Ronaldo et Traoré Copyright -OFC
Battue à l'aller (1-0) avant la crise du coronavirus, la Juventus doit cravacher pour renverser la vapeur face à l'Olympique Lyonnais et arracher son billet pour le Final 8 de la Ligue des Champions. Avant ce choc, prévu ce vendredi, retrouvez les cinq chiffres clés de cette rencontre.

2 : Gianluigi Buffon, le vétéran

En jouant à Leverkusen, Gianluigi Buffon est devenu le deuxième joueur le plus âgé en UEFA Champions League, à 41 ans et 317 jours. Le record est détenu par un autre gardien italien, Marco Ballotta, avec la Lazio face au Real Madrid en décembre 2007, à 43 ans et 252 jours.

8 : La Juve ne perd pas contre la Ligue 1

La Juve est sur une série de huit matches sans défaite face à une équipe française (6 v., 2 n.). La dernière défaite a été concédée à Bordeaux (2-0) en phase de groupes de l'UEFA Champions League 2009/10.

11 : la Juventus, habituée aux huitièmes

La Juventus dispute les 8es de finale de l'UEFA Champions League pour la 11e fois (7 qualifications, 3 éliminations). Elle a franchi cet obstacle les trois dernières fois, dont l'an dernier face à l'Atlético au terme d'une remontée mémorable marquée par un triplé de Cristiano Ronaldo au match retour (0-2 en Espagne, 3-0 dans le Piémont).

12 : la Juventus aime les Français

C'est le nombre de qualification de la Juventus face à des clubs de Ligue 1 sur 12 oppositions. C'est le premier tour à élimination directe face à un club français depuis la victoire face à Monaco lors de la demi-finale de l'édition 2016/17 (2-0 ext., 2-1 dom.).

15 : la Juventus renversante

La Juve s'est qualifiée 15 fois sur 33 après une défaite à l'extérieur à l'aller, le plus récemment contre l'Atlético la saison dernière (2-0 à l'extérieur, 3-0 à domicile). La Juve a perdu 15 fois à l'aller 1-0 à l'extérieur en confrontation européenne et s'est qualifiée huit fois. Des statistiques qui prouvent que la Vieille Dame de Cristiano Ronaldo est capable de renverser l'Olympique Lyonnais de Bertrand Traoré. A lire aussi >> Juventus : Sarri impressionné par le niveau de Lyon

Les fans du CS Sfaxien en colère contre Yassine Meriah

Les supporters du Club Sportif Sfaxien sont en colère contre l'ancien défenseur axial du club, Yassine Meriah. Dans des déclarations données samedi soir aux médias, ce dernier prétend qu'il n'a jamais effectué la moindre séance de musculation durant les trois saisons et demie passées au club noir et blanc. Pourtant, à l'instar de tous les clubs, le CSS programme régulièrement ce genre de travail. En effet, aussi bien le complexe du club que le stade Mihiri de Sfax comprennent des salles de musculation. Sur les réseaux sociaux, les supporters publient de nombreuses photos montrant le défenseur international s'adonnant à un travail musculaire du temps où il portait les couleurs du club-phare du Sud tunisien. Yassine Meriah, 27 ans, a rejoint le 1er janvier 2015 le CSS en provenance de l'Etoile Sportive de Metlaoui. Il y était resté jusqu'au 28 juillet 2018 avant d'être transféré au club de D1 grecque, Olympiakos le Pirée. Ce mois d'août, son prêt en faveur du club turc Kasimpaça prend fin. Benchaâ restera au CSS jusqu'à la fin de la saison L'attaquant algérien de l'USM Alger Aakaria Benchaâ est qualifié en faveur du Club Sportif Sfaxien pour lequel il est prêté jusqu'à la fin du mois de septembre, soit jusqu'à la fin de la saison. L'intervention de l'agent des joueurs et organisateur d'évènements sportifs, M.Fakhri Yaiche a été décisive à cet effet. Pourtant, l'USM Alger a opposé un veto contre la prolongation du prêt de son joueur jusqu'à la fin de la saison en cours 2019-2020. Benchaâ n'a toujours pas participé à la moindre rencontre avec le CSS. D'abord en raison d'une blessure, ensuite à cause de la longue trêve de la pandémie du coronavirus. 12 points de retard sur l'Espérance de Tunis Tenu à l'échec par l'US Tataouine (1-1) dimanche en marge de la 17e journée de la LP1, le CS Sfaxien compte désormais un retard de 12 points sur les Sang et Or. A lire aussi >> Bakir et Dagdoug absents au stage du CS Sfaxien à Tunis