Kevin Trapp (PSG) parle de son avenir

Actuellement prêté à l’Eintracht Francfort (L1 allemande), le gardien parisien Kevin Trapp ne sait pas de quoi son avenir sera fait.
Interrogé avant l’affiche de jeudi soir entre l’Inter Milan et l’Eintracht Francfort (8eme de finale retour de la Ligue Europa), le gardien international allemand Kevin Trapp, 28 ans, ne sait pas de quoi son avenir sera fait. Prêté depuis l’été dernier par le Paris Saint-Germain à l’actuel 5eme de Bundesliga, le natif de Merzig attend la fin de la saison pour discuter de sa situation, lui qui reste sous contrat jusqu’en juin 2020 avec le club de la Capitale. « L’important pour moi, c’est de jouer. Et, ici, j’ai l’occasion de le faire à un haut niveau. Nous n’avons pas encore parlé de ce qui se passera cet été, mais nous verrons avec mon agent quelle est la meilleure solution. D’abord, il faut terminer la saison. Ensuite, nous parlerons de l’avenir. Je me sens bien à Francfort, je joue dans une équipe qui a de grandes ambitions. Je veux les aider à atteindre les objectifs. Ensuite, nous verrons. »

C’est combien pour Edin Dzeko (AS Rome) ?

Selon La Gazzetta dello Sport, la Roma réclamerait au moins trente millions d’euros pour se séparer d’Edin Dzeko, l’ancien avant-centre de Manchester City. Le Bosnien serait notamment dans le viseur de l'Inter Milan, mais les Giallorossi n'auraient pas l'intention de faire le moindre cadeau.
Lié jusqu’en juin 2020 avec la Roma, l’avant-centre international bosnien Edin Dzeko (30 ans) figurerait dans les petits papiers de l’Inter Milan, qui pourrait enregistrer le départ de Mauro Icardi lors du Mercato d’été. Auteur de sept buts cette saison en Serie A, l’ancien joueur de Manchester City, qui est aussi passé par Teplice et Wolfsburg, aurait été ciblé pour épauler Lautaro Martinez, a-t-on appris dans les colonnes de La Gazzetta dello Sport. Alors que les coéquipiers de Daniele De Rossi pourraient rater la qualification pour la prochaine édition de la Ligue des Champions, les dirigeants intéristes seraient à l’affût sur le dossier du natif de Sarajevo, mais les Giallorossi réclameraient au moins trente millions d’euros pour discuter d’un éventuel transfert. Rédhibitoire ?

Hoffenheim tient son nouveau coach

Le Néerlandais Alfred Schreuder sera l’entraîneur d’Hoffenheim la saison prochaine. L’ancien adjoint de Julian Nagelsmann revient pour prendre les rênes de l’équipe première.
Actuellement en poste à l’Ajax Amsterdam, le Néerlandais Alfred Schreuder (46 ans) sera l’entraîneur d’Hoffenheim la saison prochaine. L’ancien adjoint de Julian Nagelsmann revient pour prendre les rênes de l’équipe première. L’ex-coach de Twente s’est engagé jusqu’en juin 2022 avec la formation allemande.

CAN 2019 - Cameroun : Kana-Biyik et Bahoken déclarent forfait

Le défenseur Jean-Armel Kana-Biyik et l'attaquant Stéphane Bahoken ont déclaré forfait côté camerounais pour la réception des Comores, samedi en éliminatoires de la CAN 2019.
Le Cameroun recevra les Comores samedi sans Jean-Armel Kana-Biyik ni Stéphane Bahoken. Le défenseur central de Kayserispor et l'attaquant d'Angers ont tous deux déclaré forfait pour cette rencontre, décisive, de la 6eme journée des éliminatoires de la CAN 2019. Ont été appelés pour les remplacer le milieu défensif Wilfrid Kaptoum (Betis Séville) et l’ailier Olivier Boumal (Panionios).

La liste initiale de Clarence Seedorf :


Didier Deschamps se voit bien sur le banc des Bleus jusqu’en 2022

Dans une interview donnée à l’AFP, Didier Deschamps a avoué que rester à la tête de l’équipe de France jusqu’à la Coupe du Monde 2022 au Qatar ne « lui déplairait pas ».
Après cinq mois d’« inactivité » sans matchs internationaux, Didier Deschamps a repris sa casquette de sélectionneur de l’équipe de France depuis lundi. Le champion du monde 2018 a retrouvé son groupe de 23 afin de préparer les éliminatoires de l’Euro 2020 contre la Moldavie vendredi soir (20h45) et l’Islande lundi (20h45). Après la désillusion de la non-qualification pour le Final Four de la Ligue des Nations, les Bleus attaquent ces éliminatoires dans la peau de champions du monde. Un statut à confirmer et à affirmer afin d’être en position de pouvoir faire le doublé Euro - Mondial que seule l’Espagne a réussi à faire. L’Euro 2020 marquera aussi la fin du contrat de Deschamps. « Aujourd'hui j'ai une très bonne relation avec mon président (Noël Le Graët, NDLR). Contractuellement, je suis lié jusqu'au championnat d'Europe, c'est la seule certitude aujourd'hui, c'est factuel", rappelle le technicien dans une interview accordée à l’AFP.

Deschamps : « J’ai toujours la même passion »


Prolongé l’été dernier juste avant le Mondial russe, l’ancien coach de l’OM aurait pu rendre son tablier en pleine gloire avec l’objectif réussi de décrocher la deuxième étoile. Un sentiment qui ne « lui a même pas effleuré l’esprit » à l’écouter. A 50 ans, il avoue « se sentir très bien » dans ce costume de sélectionneur et n’est pas prêt de tourner la page des Bleus. Sur le banc des doubles champions du monde depuis 2012 après avoir pris la succession de Laurent Blanc, « la Dech’ » se verrait bien souffler ses dix bougies. « Que je puisse continuer jusqu'à la prochaine Coupe du monde, évidemment, ce n'est pas quelque chose qui me déplairait (sourire) mais bon, on verra bien, confie-t-il. On se connaît suffisamment avec le président, on a suffisamment de respect et d'affinités ensemble... » Mais comme il le rappelle lui-même, le prolongement de ce plaisir ne se fera qu’en cas de résultats positifs durant l’année qui va s’écouler.

Urgent : un entraineur camerounais pris en otage en région anglophone

Le patron de l’encadrement technique de Yong Sport de Bamenda a été pris en otage ce mardi dans la ville où réside le club qu’il entraine. Selon certaines indiscrétions, ce kidnapping porterait la signature des sécessionnistes anglophones. Les acteurs du football camerounais retiennent leur souffle. Un des leurs, Emmanuel Ndoumbe Bosso, entraineur de Yong Sport de Bamenda (région du Nord-Ouest), un club de Ligue 1 nationale a été pris en otage ce mardi dans la ville où est basé le club qu’il entraine. Sans nouvelles officielles du technicien, certaines sources croient savoir qu’il aurait été kidnappé par des sécessionnistes qui entretiennent la terreur dans cette partie du pays depuis plus d’un an. Chaque mois en effet, l’on assiste à une escalade de la violence dans les régions anglophones du pays. Quand ce ne sont pas les écoles, les hôpitaux, les édifices administratifs qui sont brûlés, c’est avec l’armée camerounaise que ces séparatistes échangent des tirs. La population, impuissante reste spectatrice, prise en otage par ces terroristes qui n’hésitent pas à procéder par kidnapping et demande de rançon. Dans cette guerre qu’ils font perdurer, malgré les multiples batailles perdues face aux forces nationales de défense, les affidés du mouvement indépendantiste anglophone ne baissent pas les armes. Espérons que l’entraineur Emmanuel Ndoumbe Bosso donnera des nouvelles d’ici peu…