Orange Football Café: cela s’est passé hier

Pour attaquer la journée du bon pied, Orange Football Café vous propose chaque matinée un récapitulatif des nouvelles les plus importantes de la veille.



La réaction pleine d'humour d'Ibrahimovic à la suite de son test positif au coronavirus, le message de Ronaldo à Pjanic après son transfert au Barça, League Cup : Liverpool s'amuse, Edouard Mendy rejoint Chelsea pour un transfert record, le Bayern Munich remporte la Supercoupe d'Europe face au FC Séville.

Voici les faits saillants ayant marqué hier le monde du football:

Défier Ibrahimovic, une mauvaise idée


Via les réseaux sociaux, Zlatan Ibrahimovic a partagé une réaction pleine d'humour à la suite de son test positif au coronavirus.
Ce jeudi, l'AC Milan a confirmé le fait que Zlatan Ibrahimovic avait été testé positif au coronavirus dans un communiqué.

Ainsi, le club lombard devra composer sans lui pour les prochaines rencontres. Le joueur, lui, est revenu sur le thème, par le biais d'un message posté sur son compte Twitter.

"J’ai été testé négatif hier et positif aujourd’hui. Pas de symptômes. Le Covid a eu le courage de me défier. Mauvaise idée", a commenté le géant suédois.



>>Coronavirus : Ibrahimovic n'en perd pas son sens de l'humour

Pjanic révèle ce que Cristiano lui a dit après son transfert au Barça


Alors que Miralem Pjanic a quitté la Juventus pour rejoindre le FC Barcelone, Cristiano Ronaldo lui a fait passer un message pour le soutenir dans sa décision.

Miralem Pjanic est un nouvel élément du FC Barcelone après son départ de la Juventus Turin. Le milieu de terrain va désormais évoluer au Camp Nou pour la suite de sa carrière et a pu compter sur un soutien de choix, après l'officialisation de ce transfert. En effet, son ancien partenaire à la Juve, Cristiano Ronaldo, a félicité Pjanic, en dépit de sa déception de le voir quitter la Serie A.

"Quand tout s’est fait, il m’a dit qu’il était content pour moi et que je serai heureux parce qu’il y a du beau jeu en Espagne. Il n’était pas content que je quitte la Juventus mais il m’a dit que je prendrai beaucoup de plaisir dans une grande équipe comme le Barça. Cristiano a été très professionnel à la Juventus, c’est un joueur important dans le vestiaire et qui montre l’exemple à tout le monde", a expliqué Pjanic dans un entretien accordé à Mundo Deportivo. C'est ce dimanche contre Villarreal (21h) que le FC Barcelone entamera sa saison de Liga.

>>FC Barcelone : Ronaldo a eu un message pour Pjanic

League Cup : Liverpool en démonstration


Il y aura bien un choc entre Liverpool et Arsenal au quatrième tour de la League Cup. Au lendemain de la victoire des Gunners sur la pelouse de Leicester, les Reds ont profité d’une faible opposition pour passer 90 minutes plus que tranquilles. Pensionnaires de League One, le troisième échelon anglais, les joueurs de Lincoln City ont été littéralement étrillés par une équipe de Liverpool très nettement rajeunie mais avec, tout de même, des éléments d’expérience comme Xherdan Shaqiri qui a ouvert le score dès la 9eme minute avant que Takumi Minamino ne fasse le break neuf minutes plus tard. Dans le dernier quart d’heure avant la pause, le jeune Curtis Jones, âgé de 19 ans, a signé un doublé. Après un cinquième but signé Minamino, Tayo Edun a sauvé l’honneur pour Lincoln City... mais cela n’a pas stoppé les joueurs de Jürgen Klopp qui ont corsé l’addition par Marko Grujic peu après l’heure de jeu et Divock Origi en toute fin de match, Lewis Montsma allant tromper une deuxième fois Adrian. Liverpool s’impose très facilement (2-7) et recevra Arsenal dès la semaine prochaine.

>>League Cup (3eme tour) : Victoire dans la douleur pour Manchester City, pas pour Liverpool

Chelsea : Un transfert record pour Edouard Mendy


En signant à Chelsea, ce jeudi, Edouard Mendy, vient de battre un double record : celui du gardien africain le plus cher de l'histoire et du gardien le plus cher de l'histoire de la Ligue 1.

Les Blues ont recruté le Sénégalais pour une somme de 25M€ en provenance de Rennes qui l'a seulement recruté pour 4 millions d'euros de Reims, il y a une année. Une très belle affaire pour le club Breton qui s'apprête à jouer la Ligue des Champions pour la première fois de son histoire.

Le finaliste de la CAN 2019 a signé jusqu’en juin 2025 et il a un très bon coup à jouer puisque le titulaire, Kepa Arrizabalaga, est très critiqué, notamment après sa boulette sur l'un des deux buts de Sadio Mané, contre Liverpool (0-2).

Mendy devrait observer une période de quarantaine puisqu'il vient d'un pays à risque. Il devrait donc attendre un peu plus avant de débuter sous les couleurs des Blues.



>>Edouard Mendy, le gardien africain le plus cher de l’histoire

Le Bayern Munich s'adjuge la Supercoupe d'Europe


La Supercoupe d'Europe entre le Bayern Munich et le FC Séville a offert une belle rencontre. Au final, c'est le club allemand qui a su se montrer supérieur pour obtenir un nouveau titre et valider son quadruplé.
La finale de la Supercoupe d’Europe était attendue, ce jeudi soir à Budapest. Et le niveau de jeu n’a pas été décevant devant près de 15 000 spectateurs.

Dans une rencontre vraiment rythmée, c’est à la surprise générale le FC Séville qui a ouvert la marque après un penalty accordé suite à une belle action collective entre Jesus Navas (au centre), De Jong (en remise de la tête) et Rakitic (accroché par Alaba dans la surface). Lucas Ocampos, l’ex joueur de l’OM, a ensuite su prendre le meilleur sur Manuel Neuer afin de marquer (13ème).

Peu gêné par le fait d’être mené, le Bayern Munich a su réagir rapidement par une action de grande classe. D’un extérieur du pied, Müller a trouvé Lewandowski dans la surface ; d’une remise dos au but, l’attaquant polonais a remisé vers Leon Goretzka qui a su conclure d’un beau plat du pied afin de remettre les compteurs à égalité (34ème).

La rencontre est passée par la case des prolongations. Séville a eu une grande occasion, par l’intermédiaire de Youssef En-Nesyri (92ème). Effaçant David Alaba, il s’est présenté devant Neuer mais, une fois de plus, le gardien allemand a su exposer un niveau incroyable en repoussant du pied droit le tir vers son poteau.

La 104ème minute a été fatale pour le FC Séville. Javi Martinez, sur un corner et pour son dernier match avec le Bayern Munich, a donné l’avantage à son équipe. Suivant le ballon repoussé par Bono, l’Espagnol a achevé le club andalou d’une tête.

Après celle de 2013 remportée face à Chelsea, le Bayern Munich remporte une seconde Supercoupe d’Europe et valide un quadruplé en plus de la Bundesliga, la Coupe d’Allemagne, et la Ligue des Champions.

 
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

PSG - Les critiques, son avenir... la mise au point de Tuchel

Tuchel - PSG Copyright -AFP
Même s’il n’a rien laissé transparaitre en public, le coach du PSG Thomas Tuchel aurait été marqué par les critiques dont il a été la cible après la défaite contre MU. Thomas Tuchel traverse peut-être l’une de ses périodes les plus compliquées sur le plan personnel depuis qu’il s’est installé sur le banc du PSG, à l’été 2018. Le technicien allemand n’a plus le crédit dont il jouissait auparavant et plus le temps passe et plus il semble être isolé. Sa relation avec Leonardo, le directeur sportif du club, s’est sérieusement détériorée, son message ne semble plus passer dans le vestiaire, et avec les journalistes c’est aussi devenu très tendu depuis quelques temps. Une situation que l’intéressé vivrait très mal. Selon les révélations faites par le Parisien ce samedi, Tuchel aurait été très touché par les critiques qui ont suivi la défaite du PSG contre Manchester United en Ligue des Champions. L’entraineur a modérément apprécié que tout son travail ait été remis en question, et qu’il ait été désigné comme l’un des responsables de ce faux-pas avec son incapacité prétendue d’influer sur le sort de la partie. Il a été blessé par ses attaques extérieures et cela pourrait bien marquer un point de rupture dans sa relation avec la presse.

Tuchel n’a pas l’intention d’abandonner

S’il a été marqué par tous les évènements contraires qui ont eu lieu depuis le début du mois, Tuchel ne compte pas pour autant jeter l’éponge. Dans son esprit, il n’est pas question de démissionner, et il garde même l’espoir de rempiler si l’on se fie aux déclarations qu’il a tenues vendredi en conférence de presse. « J’ai un contrat avec le PSG et pour moi, ça ne fait pas de différence pour mon travail, a-t-il concédé. On a des circonstances particulières dans le monde avec ce virus, et ce n’est pas facile de faire une planification pour quelqu’un et en même temps ce n’est pas possible de ne pas communiquer. Si on ne parle pas de prolongation, on ne parle pas ». En somme, s’il se retrouve désormais sur la défensive, l’Allemand n’est pas du tout fataliste et croit en sa capacité à relancer le PSG et mener à bien ses objectifs. >> Toute l'actualité du PSG sur Orange Football Club

Liga : Ronald Koeman en veut à l'arbitre

Après la défaite de Barcelone dans le Clasico face au Real Madrid, Ronald Koeman est allé s'expliquer avec l'arbitre. Le Néerlandais n'a pas apprécié le pénalty accordé aux hommes de Zinedine Zidane.
Ronald Koeman l'avait décidément mauvaise ce samedi, au terme d'un Clasico perdu avec le FC Barcelone face au Real Madrid (1-3, 7e journée de Liga). Une rencontre au cours de laquelle les Catalans ont eu un penalty sifflé contre eux. Transformé par Sergio Ramos à la 63e minute, ce fameux penalty a permis aux Madrilènes de (re)prendre l'avantage, pour ne plus jamais le perdre. Au coup de sifflet final, Koeman a demandé des explications à l'arbitre.



"Pourquoi ? Pourquoi ?", a tout de suite interrogé le coach néerlandais au moment de serrer la main de Monsieur Munuera, lors d'une séquence captée par la chaîne Movistar. "Vous avez vu les images contre Getafe ? Sur les deux interventions de la VAR, à chaque fois ça a été contre nous". Faisant référence au match perdu par le Barça lors de la dernière journée de Liga face à Getafe (1-0), Ronald Koeman ne parvient pas à digérer des décisions qu'il juge plus que litigieuses.

Un penalty "incompréhensible"


Sans réponse de l'officiel, il n'a pas décoléré et en a remis une couche en conférence de presse estimant que ce penalty offert au Real "était incompréhensible". Seulement douzièmes de Liga, le FC Barcelone et son entraîneur vont cependant rapidement devoir passé à autre chose et se concentrer sur leur choc de Ligue des champions prévu ce mercredi, sur le terrain de la Juventus d'un certain Cristiano Ronaldo.

Liga : L'Atlético bat son record d'invincibilité

Seule équipe encore invaincue cette saison en Liga, l'Atlético de Madrid améliore une série entamée au printemps. Ca fait maintenant 21 matchs que les Colchoneros n'ont plus perdu.
Et si c'était lui le plus dangereux ? Tandis que tous les yeux se braquaient ce samedi sur le choc entre le FC Barcelone et le Real Madrid (1-3, 7e journée de Liga), l'Atlético de Madrid l'emportait de son côté sur le Betis (2-0), glanant au passage un troisième succès sur ses cinq premières sorties en championnat. Désormais invaincue en Liga depuis 21 matchs (un record pour elle), la formation entraînée par Diego Simeone tisse sa toile, dans l'ombre des deux ogres blaugrana et merengue.



C'est souvent le cas en Espagne. Lorsque tout le monde se soucie principalement du Barça et du Real, l'Atlético en profite pour surgir. S'il n'a terminé "que" troisième l'an passé, l'autre club principal de Madrid n'en a pas moins fini second les deux années précédentes. Et bien que son dernier titre national remonte à six ans (2014), l'équipe est toujours bien classée et tente de bousculer la hiérarchie.



Et cette saison pourrait bien une nouvelle fois l'y aider. Avec un FC Barcelone piètre 12e, et en plein marasme lié notamment à la situation plus qu'incertaine d'un Lionel Messi plus proche que jamais d'un départ en fin d'exercice, les Colchoneros madrilènes pourraient bien une fois encore jouer les trouble-fête. Et cela même si leur niveau de jeu n'est pas toujours convaincant, comme ce fût le cas ce samedi face au Betis.

A un point du Real Madrid


Bousculés et transparents durant la première période (seulement 35% de possession et zéro tir cadrés sur trois maigres tentatives), les partenaires de Luis Suarez ont su réagir lors du second acte, pour finalement l'emporter 2-0 et grimper au deuxième rang du classement de la Liga. Avec une unité de retard (mais un match en moins) sur le Real Madrid, l'Atlético semble prêt à endosser une fois de plus son costume d'outsider numéro un.

Mercato : Un joueur de Schalke pour remplacé va Dijk ?

Privé de Virgil van Dijk pendant de longs mois, Liverpool est à la recherche de son remplaçant. Ozan Kabak, qui évolue à Schalke, serait la priorité des Reds.
Violemment taclé par le portier d'Everton, Jordan Pickford, le 17 octobre dernier, lors du derby de la Mersey entre les Toffees et Liverpool (2-2), Virgil van Dijk a vu sa saison s'arrêter brutalement. Touché aux ligaments croisés d'un genou, le Néerlandais va passer par la case "opération" avant une rééducation qui devrait durer plusieurs mois. Pour palier à son absence, les Reds viseraient le défenseur central de Schalke 04, Ozan Kabak.

Selon The Mirror, les deux clubs seraient déjà entrés en contact et les négociations progresseraient rapidement. Si la formation allemande avait fixé le prix de son joueur à 44 M€ il y a encore quelques mois, la situation liée au Covid-19 aurait fait chuter cette côte et Liverpool pourrait le recruter à moitié prix, aux alentours de 22 M€.

Kabak prêt à changer de dimension


Tout juste âgé de 20 ans, Ozan Kabak a déjà connu trois clubs, dont Galatasaray, le VfB Stuttgart, et Schalke 04 où il a signé le 30 juin 2019. Un peu plus d'un an plus tard, le Turc pourrait passer dans une autre dimension s'il venait à s'engager avec Liverpool. Les Reds ont en tout cas grand besoin d'un remplaçant à Van Dijk, eux qui ont encore joué avec Fabinho replacé en défense centrale ce samedi, lors de la victoire difficile face à Sheffield United (2-1, 6e journée de Premier League).

Didier Ndong (Dijon) pousse un coup de gueule contre le PSG

Le milieu de terrain dijonnais Didier Ndong n'a pas apprécié l'attitude des joueurs du PSG et l'a fait savoir à la mi-temps de la rencontre de la 8eme journée de Ligue 1, samedi.

Didier Ndong en avait gros sur la patate. Pas tant à cause de la défaite (4-0) de son équipe que de l'attitude des joueurs du PSG, trop douillets à ses yeux. Le milieu de terrain de Dijon l'a fait savoir sans mâcher ses mots à la mi-temps de cette rencontre de la 8eme journée de Ligue 1, samedi sur la pelouse du Parc des Princes. « Y a qu'en France, quand on met de l'engagement, ça vous énerve, a lancé l'international gabonais, très remonté. Vous êtes une équipe de football, faut arrêter ça. On ne doit pas vous toucher ! Vous êtes intouchables ? Faut arrêter ! Vous êtes une équipe comme les autres. » Le message est passé, et les caméras de Canal+ n'en ont pas perdu une miette.