Francçois Ciccolini n'épargne pas ses joueurs

Bastia a pris une leçon samedi au Parc des Princes. Corrigé par le PSG en 32eme de finale de la Coupe de France (7-0), le Sporting n’avait tout simplement pas les moyens de faire mieux, à en croire son entraîneur, François Ciccolini.
« D’habitude, c’est difficile contre Paris, mais ça l’était encore plus difficile ce soir (samedi), a indiqué l’entraîneur de Bastia au micro d’Eurosport. On avait beaucoup d’absents, même si on ne va pas se retrancher derrière ça, parce qu’on a fait beaucoup d’erreurs individuelles. Pendant trente minutes, on a rivalisé, mais on était trop justes pour prétendre à autre chose. » Le coup tenté avec le 3-5-2 a fonctionné pendant une demi-heure, avant que le navire ne prenne l’eau de toutes parts. Mais Ciccolini n’avait pas d’autre choix. « C’est la première fois que je joue à cinq ici. On a changé par la force des choses. Des fois, on déshabille Pierre pour habiller Paul. »

Le technicien bastiais ne veut pas pour autant dédouaner tous ses joueurs et mettre cette prestation à Paris sous le tapis. « Il ne faut pas oublier, il faut toujours tirer quelque chose de ces matchs-là. On ne va rien dire à chaud, on va faire le point tranquillement quand on rentre. Il y a des joueurs qui prétendent à beaucoup de choses, c’est bien, mais il faut montrer autre chose sur le terrain. Surtout dans l’attitude, il faut que ce soit différent. On porte un maillot difficile à porter, avec une grande identité, et il ne faut pas faire n’importe quoi. » Un message clair à l’orée d’une phase retour de L1 où Bastia devra lutte pour sa survie dans l’élite. « L’objectif, c’est le maintien. On est au milieu du gué. On a vécu une première partie très compliquée et il nous faut du sang neuf. Il y a des joueurs qui sont usés, qui ont fait 100% des matchs, sans être toujours apte à jouer. » Ciccolini semble pourtant ne pas croire à la perle rare. « Vous avez peu de moyens et vous recherchez des joueurs qui n’ont pas de temps de jeu dans leur équipe. Il faut qu’ils soient compétitifs de suite. » Parce que Bastia risque de passer les quatre mois à venir dans une urgence permanente.

CAN 2019 - Côte d'Ivoire : Les gagnants et les perdants de la liste du sélectionneur ivoirien

Certains vont pouvoir afficher leur plus beau sourire. D'autres vont certainement ruminer de leur côté. Voici nos gagnants et nos perdants de la liste des 24 éléphants convoqués pour affronter le Rwanda et le Liberia les 23 et 26 Mars prochain à Abidjan . Les gagnants  Wonlo Coulibaly (Défenseur, ASEC Mimosas) Avec les blessures d’Adama Traoré et surtout de Ghislain Konan, il y a de la place à prendre sur l’aile gauche de la défense ivoirienne. Dans cette perspective, Wonlo Coulibaly a un gros coup à jouer. Convoqué pour la deuxième fois sous Ibrahim Kamara, le joueur de l’ASEC Mimosas doit profiter de ce rassemblement pour se montrer sous un meilleur jour afin de se poser en candidat sérieux pour une place dans les 23 qui iront disputer la CAN 2019 en Egypte. Simon Deli (Défenseur, Slavia Prague) Alors qu’on l’avait mis aux oubliettes  après sa chaotique prestation contre le Maroc au stade Houphouët-Boigny (Abidjan) en novembre 2017, le defenseur ivoirien  , Simon Deli effectue un retour contre toutes attentes en sélection. Le colosse défenseur du Slavia Prague profite de son profil de défenseur central gaucher pour s’inviter dans le groupe ivoire. Ibrahim Kamara l’a préféré par exemple à des joueurs très performants comme Lamine Koné (Strasbourg) ou Prince Gouano (Amiens). Ismaël Diomandé (Milieu, SM Caen) Tombé en disgrâce en sélection depuis la fin de la CAN 2015, Ismaël Diomandé est de retour en équipe nationale. Le rugueux milieu défensif de Caen profite du forfait de Cheick Doukouré pour s’incruster dans la liste du sélectionneur national. Titulaire à Caen, Diomandé connait bien la sélection (17 sélections pour 1 but) . Sa combativité, son sens du sacrifice et son expérience peuvent s’avérer utile à l’équipe. L’ancien joueur de Saint-Etienne sera à coup sur ,  la doublure de Geoffroy Serey Dié dans le milieu des éléphants . Les perdants  Bayo Vakoun (Attaquant, Celtic Glasgow) Présent à chaque regroupement des éléphants depuis la nomination d’Ibrahim Kamara à la tète de la sélection , Bayo Vakoun ne sera pas des deux premiers rendez-vous de l’année des Eléphants. Parti au Celtic Glasgow durant le mercato hivernal, l’attaquant de 22 ans n’a pas eu les faveurs du sélectionneur qui a préféré le laisser à la disposition de l’équipe Espoirs. Bayo paie certainement ses débuts très timides en Ecosse. Mais à deux mois de la CAN 2019, la baisse de régime de l’ancien buteur prolifique du DAC Streda (Ligue 1 slovaque) et du Stade d'Abidjan (Ex Ligue 1 ivoirienne) intervient au mauvais moment. Souleymane Doumbia (Défenseur, Rennes) Convoqué pour la première fois en sélection en novembre pour affronter la Guinée, Souleymane Doumbia ne connaîtra pas une seconde convocation d’affilée avec les Eléphants. Alors qu’on attendait de revoir le latéral gauche de Rennes après la grave blessure de Ghislain Konan, cela n’a pas été le cas. Il faut dire que Doumbia joue très peu à Rennes qu’il a rejoint en janvier en provenance des Grasshopers Zurich (Ligue 1 suisse). Le fait que le sélectionneur appelle un joueur du championnat local, en l’occurrence Wonlo Coulibaly, n’est pas un bon signe pour le joueur formé au PSG. D’ici à juin, Souleymane Doumbia devra en faire plus à Rennes s’il veut embarquer dans le bon wagon pour la CAN égyptienne. Cheick Comara (Défenseur, WAC Casablanca) Surprise du chef de la dernière liste d’Ibrahim Kamara, Cheick Comara est resté à quai cette fois-ci. Cela montre le degré de confiance que lui accorde le sélectionneur. Alors qu’il est titulaire avec le WAC Casablanca, Comara n’a pas eu les faveurs du patron des Eléphants qui a préféré rappeler Simon Deli à sa place. Le rêve du jeune défenseur central ivoirien de voir l’Egypte en juin prochain a incontestablement pris du plomb dans l’aile.

Sénégal – Aliou Cissé prend la défense de Sadio Mané et revient sur son repositionnement

Sadio Mané Copyright -AFP
Après le premier galop d’entraînement des lions de la TérangaAliou Cissé a fait face à la presse. Le sélectionneur des lions de la Téranga est revenu sans équivoque sur le positionnement de Sadio Mané en club et en sélection et sur les critiques contre lui.  Depuis plusieurs matchs, Sadio Mané joue au poste de numéro 9 avec Liverpool. Interrogé sur le repositionnement de l’attaquant sénégalais, Aliou Cissé ne compte pas suivre les pas de Jurgen Klopp « Sadio Mané est un excentré. Il est capable de jouer dans tout le front de l’attaque : à gauche, à droite. Donc laissons-le là-bas (Liverpool) comme il sait le faire. Je ne vois pas pourquoi je vais le positionner comme attaquant de pointe. Si je le fais, les Sénégalais vont me demander des explications. SadioMané, je le connais beaucoup mieux que Klopp, car nous sommes des Sénégalais et je pense qu’un discours entre Sénégalais passe plus que tout autre chose », a laissé entendre le sélectionneur.  Sur les critiques dont le joueur subit au Sénégal, Aliou Cissé cite Lionnel Messi pour dédouaner son joueur « On savait que Sadio Mané serait un futur grand (joueur). Mais comme vous le savez, l’équipe nationale est souvent différente du club. Il n’y a pas que Sadio Mané qui est dans ces difficultés-là. Messi a vécu les mêmes moments en Argentine. C’est le même constat avec Didier Drogba (en Côte d’Ivoire). Sadio Mané a besoin du Sénégal et le Sénégal a besoin de Sadio. Il faut continuer à l’encourager », a expliqué le technicien sénégalais. 

CAN 2019 - Cameroun : Nkoulou et Matip ne reviendront plus

Nicolas Nkoulou et Mohamed Salah Copyright -StarAfrica.com
Le sélectionneur du Cameroun, Clarence Seedorf ne fera plus appel aux défenseurs centraux Joël Matip (Liverpool) et Nicolas Nkoulou (Torino). Les deux joueurs ne reviendront pas sur leur décision d'arrêter la sélection. En retrait de la sélection camerounaise respectivement depuis la Coupe du monde 2014 et la CAN 2017, les deux axiaux semblent avoir pris une décision définitive de ne pas revenir. "Sachez que nous avons tout fait pour les persuader de revenir en sélection. Mais nous avons décidé d’arrêter les négociations après le match contre le Maroc (en novembre dernier, ndlr). S’ils ne sont pas là aujourd’hui, c’est parce qu’ils ne veulent pas venir", a clarifié le Néerlandais lundi en conférence de presse. Le tenant du titre doit absolument ne pas perdre contre les Comores samedi pour se qualifier à la phase finale de la Coupe d'Afrique des Nations 2019.

Un entraîneur de première division enlevé dans le Nord-Ouest du Cameroun

Emmanuel Ndoumbé Bosso, l'entraîneur de Yong Sport de Bamenda, a été enlevé ce mardi dans cette ville du Nord-Ouest du Cameroun, en proie au soulèvement de la population anglophone.
Emmanuel Ndoumbé Bosso, l'entraîneur de Yong Sport (L1 camerounaise), a été enlevé ce mardi dans la ville de Bamenda. Le technicien a été enlevé alors qu'il se trouvait près de sa voiture, dans ce chef-lieu de la région du Nord-Ouest. En proie à un soulèvement d'une partie de la population anglophone, cette partie du territoire camerounais a vu les enlèvements se multiplier ces derniers mois. Aucun d'entre eux n'avait jusqu'alors touché une personnalité du football. Le club, qui occupe actuellement la tête de la poule B du championnat camerounais, a confirmé la nouvelle et "travaille activement avec les parties concernées pour s'assurer de la sécurité de son entraîneur", selon un porte-parole cité par la BBC.

La Juventus Turin s’active pour Mauro Icardi (Inter Milan)

Selon La Gazzetta dello Sport, la Juventus Turin aurait proposé un bail de cinq ans à Mauro Icardi, l’attaquant argentin de l’Inter Milan. Un échange avec son compatriote Paulo Dybala serait à l'étude. 
Suivi de plus ou moins près par certains poids lourds européens, l’attaquant international argentin Mauro Icardi (26 ans, Inter Milan) figurerait dans les petits papiers de la Juventus Turin. Selon les informations de La Gazzetta dello Sport, les Bianconeri se seraient positionnés concrètement pour recruter l’ancien joueur de la Sampdoria Gênes, auteur de neuf buts cette saison en championnat. Contrairement à la concurrence, l’actuel leader de Serie A aurait d’ores et déjà transmis une offre au natif de Rosario, qui est aujourd'hui lié jusqu'en juin 2021 avec la formation entraînée par Luciano Spalletti.

Un salaire annuel de 8 M€ net dans les tuyaux


A en croire nos confrères italiens, un bail de cinq ans serait dans les tuyaux, et Mauro Icardi pourrait percevoir un salaire annuel de huit millions d’euros net, plus des bonus, aux côtés des coéquipiers de Cristiano Ronaldo. La Vieille Dame serait apparemment partie pour proposer un échange avec son compatriote Paulo Dybala (25 ans), qui ne laisserait pas insensible d’administrateur délégué Giuseppe Marotta. Pour l'instant, la Juve aurait pris les devants sur le dossier du désormais ex-capitaine de l'Inter Milan (qui a décidé de confier le brassard à Samir Handanovic).