Le Real étrille le Celta Vigo, Sassuolo coule l'Inter Milan, Cheick Diabaté affole les compteurs…

Gareth Bale - Mauro Icardi - Cheick Diabaté Copyright -StarAfrica.com
Le Real Madrid pulvérise le Celta Vigo (6-0) et assure sa troisième place, l'Inter Milan tombe contre Sassuolo (1-2) et envoie la Roma en C1, 9ème but en 11 matches de Serie A pour le géant malien Cheick Diabaté…

Ci-après un récap des faits saillants ayant marqué hier le monde du football:

Liga (J37) : Le Real en démonstration contre le Celta


Même sans Cristiano Ronaldo, le Real Madrid est capable de mettre le feu. Samedi soir, les Merengue, également privés de Sergio Ramos, ont étrillé le Celta Vigo (6-0) à Santiago-Bernabéu et font le plein de confiance à deux semaines de la finale de la Ligue des Champions.

Malgré de bonnes intentions en début de match, les visiteurs ont rapidement pris l’eau. Peu avant le quart d’heure de jeu, Gareth Bale a profité d’une bonne passe en profondeur de Lukas Modric pour ouvrir le score (1-0, 13eme). Les Madrilènes ont ensuite frappé fort coup sur coup. Dans un premier temps, Bale y est allé de son doublé en s’arrachant sur un long ballon de Isco (2-0, 30eme). Puis, c’est ce dernier qui a fait le break en trouvant la lucarne de Sergio Alvarez (3-0, 32eme).

Achraf Hakimi a enfoncé le clou au retour des vestiaires et quelques minutes plus tard, Marco Asensio et Toni Kroos ont encore un peu plus alourdi la note des Galiciens (6-0). Un score qui aurait pu être encore plus large si Modric n’avait pas trouvé le poteau (84eme).

Avec ce large succès, le Real Madrid revient à trois longueurs de l’Atlético Madrid et peut encore rêver de finir dauphin du FC Barcelone en cas de revers des Colchoneros contre Eibar lors de la dernière journée de la Liga, le 20 mai prochain. Ce qui est sûr, c'est que les coéquipiers de Cristiano Ronaldo finiront au moins sur le podium, grâce à leur cinq points de plus sur Valence (4eme).



 

Serie A (J37) : L'Inter Milan voit la Ligue des Champions s'éloigner


Samedi à San Siro, l’Inter Milan avait absolument besoin d’une victoire face à Sassuolo. Les Nerazzurri, cinquièmes, pouvaient provisoirement repasser devant la Lazio en cas de victoire. Mais les hommes de Luciano Spaletti se sont inclinés (1-2), au terme d’une partie qu’ils auront outrageusement dominé.

Avec 74% de possession de balle, et même 79% en seconde période, les Milanais ont mis une pression suffocante sur le but d’Andea Consigli, héroïque. Dominé, Sassuolo a néanmoins ouvert le score sur un coup-franc de Matteo Politano, astucieusement tiré en dessous du mur, au ras du poteau gauche de Samir Handanovic (25eme). Alors que le capitaine Mauro Icardi n’était pas dans un grand soir, butant à plusieurs reprises sur le portier de Sassuolo, l’Inter continuait à mettre une énorme pression sur la défense à trois des joueurs de Giuseppe Iachini.

La deuxième période ressemblait encore plus à une longue séance d’attaque-défense que la première, mais sur leur seul contre de la période, les joueurs de Sassuolo ont réussi à creuser l’écart. Trouvé sur la gauche, Domenico Berardi a devancé Milan Skriniar et a repiqué au centre pour inscrire un but magnifique, dans la lucarne d’Handanovic (72eme). Si Rafinha a réduit l’écart à dix minutes de la fin du match, pour rendre la fin du match totalement irrespirable, c’était trop peu, trop tard pour l’Inter.

Au final, Sassuolo s’impose 2-1 sur la pelouse de San Siro, et prive peut-être l’Inter de la Ligue des Champions. Une victoire de la Lazio, ce dimanche à Crotone, suffirait à assurer les Romains d’une place en phase de groupes.



 

Mali: Cheick Diabaté affole les compteurs en Serie A !


Le buteur vedette des Aigles du Mali Cheick Diabaté a encore frappé. L'inévitable canonnier malien a offert une nouvelle victoire à Benevento grâce à un but en fin de match (87e) contre le Genoa (1-0).

Il s'agit du neuvième but du géant malien en onze rencontres de Serie A. Si Benevento est déjà condamné à descendre, Diabaté lui permet malgré tout d'obtenir un sixième succès cette saison.



 

Liga (J37) : L’Atlético sécurise sa place de dauphin


Pendant que l’Olympique de Marseille concédait un nul à Guingamp vendredi soir (3-3), l’Atlético Madrid a fait le plein de confiance à quelques jours de la finale de la Ligue Europa.

Diego Simeone a choisi de mettre ses titulaires sur le qui-vive puisque l’Argentin n’a pas daigné faire tourner son effectif. Bien lui en a pris puisque les Colchoneros ont eu quelques difficultés à se sortir du piège de Getafe (1-0). Koke a pourtant bien lancé les Madrilènes avec une ouverture du score rapide (8eme) mais comme souvent, les coéquipiers de Griezmann se sont reposés sur leurs acquis et leur assise défensive.

Ils n’ont d’ailleurs pas été loin de se faire surprendre suite à une faute de Godin dans la surface. Heureusement, Jan Oblak a sauvé la baraque en repoussant le penalty de Fajr (74eme) et permet à l’Atlético de consolider sa place de dauphin derrière le Barça et de compter 3 longueurs d’avance sur le Real.



 

Liverpool: Pas de finale de Ligue des Champions pour Joe Gomez


Les coéquipiers de Sadio Mané vont devoir faire sans leur défenseur international Joe Gomez en vue des derniers rendez-vous de la saison, dont celui très important face au Real Madrid en finale de la C1. L’ancien pensionnaire de Charlton Athletic souffre d’une blessure à la cheville droite.

A lire aussi >> Ligue des Champions : Milorad Mazic au sifflet pour la finale

Gomez, dont l’ultime apparition fut le 26 avril dernier face à Stoke City (0-0), a subi cette semaine une intervention chirurgicale et il va devoir désormais observer un repos forcé de plusieurs jours. Le jeune joueur de 20 ans a lui-même confirmé cette triste nouvelle à travers une publication sur son compte Instagram.

« Je vous confirme que ma saison est terminée après avoir subi une intervention chirurgicale de la cheville. Ces dernières semaines, j’ai fait tout mon possible pour être disponible et aider l’équipe sur le terrain. Je vais faire tout ce que je peux pour revenir et être dans la meilleure forme possible pour la prochaine pré-saison. L’objectif est maintenant de soutenir l’équipe dans le plus grand match de la saison! ».

Iker Casillas : « Messi a fait de moi un meilleur gardien »

Casillas Copyright -AFP
L'ancien gardien emblématique du Real Madrid, Iker Casillas, a évoqué ses duels avec Lionel Messi lorsqu'il évoluait encore en championnat espagnol. Le gardien actuel de Porto a confirmé qu’il jouerait au moins jusqu’à l’âge de 40 ans au club portugais dans une interview accordée à The after after. « J’ai eu la chance de pouvoir affronter Messi et je dois dire qu’il a fait de moi un meilleur gardien », a reconnu l’humilité de l’ancien gardien international de la Roja. Au total, 17 buts ont été marqués par Messi en Clasicos, (dix en Liga, cinq en Super Coupe d’Espagne et deux en Ligue des champions). Enfin, Casillas a laissé ouverte la possibilité d’un retour dans l’équipe nationale espagnole si Luis Enrique Martínez le souhaitait. « Ma dernière sélection remonte à trois ans et cette période est devenue un peu difficile, étrange », a-t-il conclu.

CAN 2019 - Tunisie : Dylan Bronn, 3e forfait après Khazri et Skhiri

Dylan Bronn Copyright -AFP
Après les forfaits des milieux de terrain Wahbi Khazri et Ellyes Skhiri, le nouveau sélectionneur de la Tunisie, Alain Giresse sera confronté au forfait de son défenseur Dylan Bronn. Le joueur de la Gantoise en Belgique ne sera pas en mesure d'honorer sa convocation pour les matchs contre l’Eswatini (ex-Swaziland) le 22 mars puis l’Algérie le 26 mars. Bronn souffre d’une inflammation aux oreilles l’empêchant de prendre l’avion. Pour l'heure, aucun remplaçant n'a été annoncé par la fédération tunisienne dans la liste des 2 de Giresse. A lire aussi >> CAN 2019 - Tunisie : Khazri et Skhiri absents pour les débuts de Giresse

CAN 2019 - Tunisie : Deux joueurs appelés en renfort

Ghazi Ayadi (Club Africain) et Houssem Habbassi (CA Bizertin) ont été appelés en renfort par le staff de l'équipe nationale tunisienne, confronté à une série de forfaits.
Confronté à une cascade de (Bronn, Skhiri, Khazri se sont fait porter pâles), le staff technique de la sélection tunisienne a décidé de faire appel à deux nouveaux joueurs. Ces renforts évoluent dans le championnat tunisien : il s'agit du milieu de terrain Ghazi Ayadi (Club Africain, photo) et de l'ailier Houssem Habbassi (CA Bizertin). Si le premier avait déjà été convoqué l'an dernier (pour l'amical face au Costa Rica à Nice), le second fêtera sa première sélection chez les Aigles de Carthage. Ces derniers affronteront l'Eswatini, le 22 mars en éliminatoires de la CAN 2019, puis l'Algérie le 26 mars en amical.

CAN 2019 - Gabon : Frédéric Bulot charge Daniel Cousin

Bulot
Transféré au FC Gifu en D2 japonaise, Fréderic Bulot ne fait pas partie des joueurs appelés par le sélectionneu du Gabon, Daniel Cousin, pour défier le Burundi en éliminatoires de la CAN 2019. "La situation est inquiétante ! Pour une fois, je me vois dans l’obligation de parler dans la mesure où notre équipe est à la croisée des chemins. Face au Burundi, le coach a besoin des joueurs habitués à ce type de rencontre. Il y aura une forte pression à Bujumbura, c’est indéniable. Il faut des joueurs qui ne viennent pas découvrir la pression. Or, il se trouve qu’il y’a dans cette liste des joueurs qui vont apprendre à contenir pour la première fois une si forte pression", a indiqué le joueur de 28 ans à Sport Gabon. "S’ils sont lancés dans la bataille, comment vont-ils gérer la situation ? C’est à lui d’assumer plus tard ses choix (Cousin)." A lire aussi >> CAN 2019 : Aubameyang va répondre à l'appel du Gabon !

Davide Nicola (Udinese) écarté, Igor Tudor revient

Davide Nicola n’est plus l’entraîneur de l’Udinese (Serie A). Le technicien italien a été remplacé par le Croate Igor Tudor.
Après deux défaites de rang en championnat, l’Udinese a décidé de se séparer de Davide Nicola (46 ans). En poste depuis novembre dernier, l’ancien coach de Crotone, Bari, Livorno et Lumezzane a été remplacé par le Croate Igor Tudor, qui a déjà occupé ce poste entre avril et juin 2018. Alors que les coéquipiers de Valon Behrami ne comptent qu’un point d’avance sur la zone rouge, les dirigeants frioulans ont décidé de trancher dans le vif.