Florian Thauvin (OM) vers le Milan AC ?

Copyright : Panoramic
Florian Thauvin est proche d’un accord contractuel avec le Milan AC, à en croire France Football. En revanche, le Napoli ne creuse pas la piste menant au milieu offensif français de l’OM.
Apparu lassé ces derniers temps des résultats de l’OM, avec lequel il n’a jamais terminé sur le podium de L1 en 6 saisons au club, Florian Thauvin est plus que jamais sur le départ de Marseille. L’ailier international français (26 ans, 8 sélections) pourrait en profiter pour rejoindre un grand club européen. A en croire les informations de France Football, un accord contractuel est « imminent » avec le Milan AC, dont l’intérêt pour l’ancien Bastiais n’avait jusque-là jamais filtré. Mercato365 vous avait ainsi révélé que l’Inter Milan l’avait supervisé contre Bordeaux (2-0). Il était aussi envoyé régulièrement au Bayern Munich ou à Naples ces derniers mois. Mais le Milan AC pourrait finalement empocher la mise, même s’il faudra débourser entre 30 et 40 millions d’euros pour convaincre les dirigeants de l’OM de le lâcher.

Thauvin dans le dur


Sous contrat jusqu’en 2021, Thauvin accomplit une bonne saison statistique, avec 13 buts et 7 passes décisives, sur la lancée de ses deux dernières saisons, bouclées avec respectivement 15 et 22 réalisations au compteur. Mais le natif d’Orléans est davantage dans le dur ces derniers mois, avec seulement 2 buts inscrits sur ses 14 dernières apparitions en L1. Même s’il a ajouté 5 passes décisives sur la même période. Passé 6 mois par Newcastle sans réussir à s’y imposer, Thauvin interroge aussi sur sa capacité à s’imposer dans un championnat étranger. D’où le fait qu’il ne pourra certainement pas viser plus haut que le Milan AC, à la bagarre avec l’AS Rome en Serie A pour la 4eme place qualificative pour la prochaine Ligue des Champions.
Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des

Sorcellerie au sein de la sélection ghanéenne: Boateng fait d’effroyables révélations !

Les "Black Stars" du Ghana Copyright -AFP
L’ancien milieu de terrain des "Black Stars" du Ghana, Derek Boateng (37 ans, 50 sélections) a révélé que certains de ses partenaires au sein de la sélection ghanéenne auraient eu recours à de la sorcellerie ainsi qu'à la magie noire ! Des pratiques malheureusement loin d’être nouvelles dans l’univers du football africain... L’amour et la passion du sport-roi amène parfois certains joueurs africains à se livrer à des pratiques peu communes et l’une de celles-ci, est la pratique de la sorcellerie qui est assez répandue dans le milieu du football sur le "Continent-mère". L’ex milieu de terrain défensif international ghanéen, Derek Boateng, l’assure, la magie noire (connue sous le terme de juju en Afrique de l’ouest) est une pratique courante au sein de l’équipe nationale du Ghana ! A lire aussi >> Ghana : Le penalty raté contre l'Uruguay hante toujours Asamoha Gyan Photo: Derek Boateng

« Plusieurs de mes coéquipiers recouraient au juju !»

«Ça me fait mal de l’avouer mais plusieurs de mes coéquipiers recouraient au juju. Certains joueurs des Black Stars ne pouvaient parfois même pas regagner leur chambre à cause des odeurs qui s’en dégageaient », a confié l’ancien pensionnaire du FC Cologne (2009/10) et de Getafe (2010/11) et de Fulham (2013/14) à la Radio ghanéenne Joy 99.7 FM avant d’ajouter : «Nous sommes tous ici pour défendre le Ghana, tout devrait être fait pour que l’équipe gagne le match. On ne doit rien faire pour détruire un joueur, pour prendre sa place », a ajouté l’enfant d’Accra, pour qui certains ex-coéquipiers "comptaient sur ces pratiques occultes pour être titulaire" sous le maillot frappé de l’étoile noire !

La CAN 2013, le tournant !

Celui qui fit ses premiers pas en équipe nationale lors de la CAN 2002 au Mali a longtemps préféré se taire. Jusqu’à ce que les circonstances le poussent à prendre la parole onze ans plus tard. «Je m’étais toujours tu à propos des pratiques de magie noire de certains joueurs…Mais lors de la CAN 2013 en Afrique du Sud, beaucoup de choses avaient mal tourné pour nous et nous n’avions pas pu atteindre notre objectif. Nous avions alors eu une réunion avec l’entraîneur et tout le monde avait exprimé son point de vue» a raconté l'homme aux 50 capes avec les Black Stars entre 2001 et 2017. « Asamoah Gyan l’a aussi remarqué et a demandé pourquoi je ne disais rien. Je lui ai répondu que les autres joueurs avaient déjà tout dit donc il n’y avait rien à ajouter, mais le coach a également insisté pour que je dise quelque chose, puisque je faisais partie des cadres. Alors, avant notre petite finale contre le Mali, je me suis levé et me suis adressé à l’équipe en disant que nous étions tous ici pour défendre le Ghana, mais pas pour détruire un joueur afin de prendre sa place dans le onze de départ. » « Prière, ne faites rien pour nuire à vos frères !» De croyance chrétienne, Derek Boateng en fait une question de principe. « Je prie Dieu parce que c’est ce en quoi je crois. D’autres croient aussi en autre chose. Je n’ai rien à y redire, à chacun sa foi, je ne veux changer personne. Tant que toutes les prières sont orientées vers la défense du pays et du maillot national. Donc, quand vous parlez de juju, oui, certains de mes anciens coéquipiers le pratiquaient de manière obscène. Je leur dis : si c’est pour le Ghana que vous le faites, faites-le, de même que si vous savez que vous devez manger une orange pour remporter une victoire, faites-le. Mais prière, ne faites rien pour nuire à vos frères pour pouvoir devenir titulaire à sa place. » A lire aussi >> Un match, une histoire: Mondial 2010, l'Uruguay met fin au rêve du Ghana Les propos de Derek Boateng en vidéo:

Officiel : Nice annonce le départ de Malang Sarr

L'OGC Nice a officialisé ce mercredi matin le départ de son défenseur polyvalent Malang Sarr, qui était en fin de contrat.

Très actif sur le marché des transferts dans le sens des arrivées, l'OGC Nice s'attèle également à dégraisser son effectif. Le club azuréen a annoncé ce mercredi le départ de Malang Sarr. Défenseur central de 21 ans formé au club, ce dernier était en fin de contrat. Niçois de naissance, il avait effectué une entrée remarquable dans le paysage du football professionnel, inscrivant rapidement son premier but avec les Aiglons, il y a trois ans.


Le départ d'un enfant du club




Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux du club, Malang Sarr a adressé un dernier mot aux supporters. « Je resterai un joueur de l'OGC Nice à vie, c'est comme ça. J'ai commencé ici, j'ai tout vécu ici, c'est le club de ma ville, c'est mon club de cœur, ça restera pour toujours. C'est un chapitre qui se ferme, j'en ai un autre à ouvrir, a-t-il conclu. J'ai hâte de voir ce qu'il me réserve ». Sans en dire davantage, Malang Sarr s'apprête donc à vivre une nouvelle aventure. Il avait indiqué récemment que la Bundesliga l'attirait.








Juventus : Sarri ménage ses joueurs après la défaite face à l'AC Milan

Alors que la Juventus a été dominée par l'AC Milan (4-2) après avoir mené de deux buts, Maurizio Sarri a préféré ne pas accabler ses joueurs à l'issue de la rencontre.
La Juventus est tombée au terme d'un match complètement fou, mardi soir (2-4). Si moribond cette saison, l'AC Milan a eu les ressources mentales pour effectuer un incroyable retournement de situation. Autant dire que ce duel entre les deux clubs les plus titrés d'Italie pourrait rester dans les têtes. Mais Maurizio Sarri, l'entraîneur des Bianconeri, veut vite passer à autre chose.

"Pas possibles de trouver les raisons de ces pannes inexplicables"


« Nos 60 premières minutes ont été de classe mondiale, a d'abord lancé le technicien italien dans des propos repris par L’Équipe. Nous étions en contrôle total et nous avons eu cette panne. Il n'y a pas grand-chose à en penser, car nous avons un autre match dans trois jours (samedi contre l'Atalanta Bergame). Il n'est généralement même pas possible de trouver les raisons de ces pannes inexplicables".

"Essayer de les sur-analyser ou de nous juger pourrait être contre-productif et nous faire perdre tout le bon travail que nous avons accompli jusqu'à présent, a continué Sarri. C'est complètement différent des défaites contre Vérone et Naples, nous devons donc nous concentrer sur le prochain match. Nous avons une équipe qui pratique un excellent football et possède beaucoup de qualité, c'est sur cela que nous devons nous appuyer. »

PSG - Une star du club est catégorique:« Neymar et Mbappé restent !»

Ander Herrera - PSG Copyright -AFP
L'avenir de Neymar et Mbappé au PSG continue de faire parler. Mais le Brésilien ne devrait pas rejoindre Barcelone et le Français semble loin de rallier Madrid selon Ander Herrera. Ander Herrera estime qu’il n’y a aucune chance que ses deux coéquipiers du PSG atterrissent en Liga cet été. C’est ce qu’a confié le milieu parisien au micro de l’émission « El Transistor ». «Si je vois une option pour Neymar de venir au Barça et Mbappé au Real Madrid ? Pour l’instant aucune. Je les vois très impliqués et heureux. Cela n’a rien à voir avec ce qui est dit. De plus, je ne pense que ni le Real Madrid ni Barcelone ne peuvent faire face à une opération de ce calibre dans le contexte actuel, bien que je ne sois pas économiste », a déclaré l’ancien joueur de Manchester United.

Neymar très impliqué dans la vie du groupe

Le milieu de terrain, qui a plus d’affinités avec Neymar notamment grâce à la langue espagnole maîtrisée par le Brésilien, a confirmé que lors de l’anniversaire de ce dernier, les célibataires et les joueurs en couple avaient été séparés. Herrera estime aussi que l’ancien joueur de Santos succédera à la paire Messi-Ronaldo en tant que meilleur joueur du monde. «En Neymar, je vois un gars absolument impliqué dans le projet, essayant de garder le groupe fort, organisant des repas chez lui en plus de son anniversaire. C’est un plaisir de partager avec lui des moments en équipe. Je le vois devenir le successeur de Messi et Cristiano Ronaldo en ce qui concerne le Ballon d’Or », a-t-il ajouté. Le natif de Bilbao a également salué Eden Hazard, le joueur du Real Madrid qu’il a affronté en Premier League : «En tant qu’adversaire, il a été très bon. Il n’est pas égoïste, c’est un joueur d’équipe, il ne pense pas à lui, il pense au groupe. Vous pouvez lui demander le ballon à tout moment. Je l’ai vu être un footballeur différent à chaque match, en portant l’équipe. J’ai beaucoup d’admiration pour lui. Je le vois se battre avec Ney et Mbappé pour le Ballon d’Or quand Messi et Cristiano seront à la retraite », a analysé le milieu espagnol du PSG. >> Toute l'actualité du PSG sur Orange Football Club

LSFP- Vers la création d'un syndicat de footballeurs

Des joueurs évoluant dans les deux premiers niveaux (Ligues 1 et 2) du football sénégalais comptent mettre sur pied un syndicat, lors d’une assemblée générale prévue samedi à Dakar, a-t-on appris de l’ancien international sénégalais Lamine Mboup, un des auteurs de cette initiative. ‘’Nous envisageons de nous retrouver samedi au siège de la CNTS/FC, à partir de 15 heures, et nous avons invité tous les anciens professionnels sénégalais présents dans le pays à venir apporter leur soutien à leurs jeunes frères et neveux qui ont besoin de leurs conseils pour aller de l’avant’’, a-t-il déclaré. Selon l’ancien joueur de la Jeanne d’Arc de Dakar, le processus devant aboutir à la création du syndicat ‘’a été lancé depuis 2009’’. ‘’Nous estimons que les footballeurs qui évoluent dans un environnement professionnel méritent respect’’, a dit Mboup, concernant les raisons de cette initiative qui va, selon lui, ‘’défendre les intérêts des footballeurs’’. ‘’Moi, je suis là pour aider mes jeunes frères, pour qu’ils puissent avoir un salaire et un contrat en bonne et due forme’’, a ajouté l’ancien attaquant de la Jeanne d’Arc. LSFP- Badara Sarr élu à la tête du syndicat des entraineurs Lamine Mboup, qui se présente comme ‘’un facilitateur, un conseiller’’, affirme avoir eu l’idée de créer un syndicat de footballeurs en raison de nombreuses plaintes qui lui sont parvenues de joueurs évoluant dans les championnats locaux. ‘’En plus de ne pas recevoir pour certains les salaires promis, ils sont interdits souvent de s’expatrier quand une offre étrangère tombe sur la table’’, a-t-il dit. Après des années à la Jeanne d’Arc, l’ancien attaquant international a joué en Egypte (Al-Masry de Port-Saïd), en France (Martigues) et au Portugal (Famalicao). ‘’Notre objectif, c’est que les joueurs puissent avoir une entité qui les défende pour qu’ils puissent exercer leur métier correctement’’, a-t-il précisé, ajoutant : ‘’Nous sommes conscients que l’environnement économique de notre pays est difficile, mais que les dirigeants respectent au moins leur signature et tiennent leurs promesses.’’ Il y a deux semaines, les entraîneurs de football ont mis sur pied un syndicat dirigé par Badara Sarr, ancien entraîneur de l’AS Douanes, de Mbour PC et du Casa Sports.