Ferid Chouchane de retour au Maroc

Ferid Chouchane
Ferid Chouchane, 46 ans n'est plus l'entraineur du Club Sportif de Menzel Bouzelfa (Ligue 2). Il vient en effet d'être engagé par le Club Athletic Youssoufia Berrechid, avant-dernier du championnat de D1 du Maroc avec 8 points en 10 rencontres.

L'ancien défenseur axial international de l'Etoile Sportive du Sahel et du Club Africain avait déjà exercé au championnat du Maroc en assurant en 2010-2011 les fonctions d'entraineur adjoint du Wydad Athletic Club de Casa.

Chouchane laisse le CS Menzel Bouzelfa à la 4e place du groupe "B" de la Ligue 2 avec 16 points, ex aequo avec l'AS Djerba et Jendouba Sport.
Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des

🔴FLASH: Victime de racisme, Moussa Marega quitte le terrain !

Moussa Marega - FC Porto Copyright -AFP
Victime de cris racistes ce dimanche dans le championnat portugais sur la pelouse de Guimaraes (2-1), la superstar malienne du FC Porto, Moussa Marega, a quitté le terrain en plein match ! C'est le genre de scène qui n'a rien à faire dans un stade de football ! A la 70e minute de la rencontre qui a mis aux prises le FC Porto et Guimaraes dans le championnat du Portugal ce dimanche, l'attaquant malien, Moussa Marega, a quitté le terrain de lui-même après avoir été visé par des cris racistes comme relayé par L'Equipe. Furieux, le buteur vedette des "Aigles" du Mali n'a pas écouté son entraîneur Sergio Conceiçao qui avait tenté de le rasséréner, et a préféré rejoindre directement les vestiaires.  Auteur de la réalisation qui avait permis à son club de remporter le succès lors de cette 21e journée du championnat portugais (2-1), Marega a ensuite brandi des doigts d’honneur en direction des tribunes avant d’être remplacé "en catastrophe" par son coach. Il convient de noter également que Marega, toujours aussi excédé après la rencontre, s'est aussi fendu d'un message incendiaire à travers son compte Instagram : «Je voudrais juste dire aux idiots qui viennent faire des cris racistes au stade... Allez vous faire f**tre ! Et je remercie également les arbitres de ne pas me défendre et de m'avoir donné un carton jaune parce que je défends ma couleur de peau. C'EST UNE HONTE !!! »

Ligue 1 : L’OM sur une voie royale !

Mené logiquement au score, l’Olympique de Marseille a finalement renversé le LOSC dans la dernière demi-heure et a réalisé un très gros coup dans la course à la deuxième place (1-2) !
Dans la course à l’Europe, cette opposition entre le LOSC et l’Olympique de Marseille représentait une bataille importante. Les Dogues n’avaient pas d’autre choix que de mordre dans cette partie, face à un OM qui possédait un matelas très confortable de neuf points d’avance.

Les Olympiens sont clairement venus au stade Pierre-Mauroy - fermé en raison de la tempête Dennis qui touche la partie Nord de la France – pour avant tout bien défendre. Invaincu lors de ses 13 derniers matchs de Ligue 1 (10 victoires, 3 nuls), l’OM s’appuie en 2020 sur une défense de fer, Steve Mandanda n’ayant pas concédé le moindre but depuis cinq journées. C’est d’ailleurs le gardien et capitaine olympien qui va permettre à l’OM de conserver cette invincibilité. El Fenomeno va en effet sortir deux parades de grande classe face à Victor Osimhen (5eme) qui voyait sa frappe enroulée au fond des filets, puis Loic Rémy (16eme) à bout portant ! Victor Osimhen, véritable poison pour la défense marseillaise, manquera ensuite de précision sur un enchaînement rapide dont il a le secret (29eme). Pour l’OM, offensivement, c’est le grand désert ! Une frappe de Morgan Sanson (19eme) et puis c’est tout... Dario Benedetto doit se contenter d’être le premier défenseur d’un bloc olympien bien en place. Tout va se décanter en seconde période. Le LOSC repart dans le même état d’esprit et bouscule l’OM d’entrée. Victor Osimhen, à la limite du hors-jeu sur un service de Jonathan Bamba, va cette fois-ci remporter son duel face à Steve Mandanda et ouvrir logiquement le score (1-0, 51eme). Marseille est bousculé et pense encaisser un second but, quand Loic Rémy marque à bout portant sur un centre d’Osimhen (56eme), mais le Nigérian est signalé hors-jeu. Le LOSC était sur les bons rails, mais soudain, la machine lilloise va s’enrayer.

L’OM va tout d’abord déchanter, Valentin Rongier manquant un penalty obtenu par Bouna Sarr (60eme). De quoi se demander pourquoi ni Dario Benedetto, ni Valère Germain, ne se sont emparés du ballon... Ce seront finalement les deux principaux protagonistes d’un retournement de situation alors improbable. Sur un corner, Valère Germain surgit au premier poteau pour dévier le ballon, expédié par Reinildo dans son propre camp (1-1, 67eme). A peine le temps d’avaler cette égalisation évitable, les Dogues vont se retrouver menés sur un but de Dario Benedetto, servi sur un plateau par Valère Germain (1-2, 69eme) ! Le football, ça va vite ! Lille ne mettra plus un pied devant l’autre et l’OM a su conserver son avantage jusqu’au bout.  Au coup de sifflet final, les Olympiens ont célébré leur victoire avec la légitime impression d’avoir effectué un pas immense vers une qualification en Ligue des Champions. 12 points d’avance sur Lille, 11 sur le Stade Rennais et un Olympique Lyonnais à la traîne... L’OM va certainement réussir son pari.

Serie A : La Lazio s'offre l'Inter et prend la deuxième place

Menée au score par l'Inter, la Lazio Rome a eu les ressources pour renverser la situation et remporter le match des poursuivants de la Juventus (2-1). Le club romain est le nouveau dauphin de la Vieille Dame.
Semaine pénible pour l'Inter. L'équipe d'Antonio Conte a perdu son fauteuil de leader et même un peu plus, puisqu'en s'inclinant contre la Lazio à Rome ce dimanche soir, elle a glissé sur la troisième marche du podium, laissant la seconde à son hôte du soir. Le club lombard a pourtant livré un premier acte de grande qualité, mais il n'a pas tenu la distance. Ashley Young avait débloqué la situation juste avant la pause en reprenant de façon opportuniste un ballon relâché par Strakosha suite à une frappe puissante de Candreva (0-1, 44eme). Le 1er but sous ses nouvelles couleurs pour l'international anglais arrivé de Manchester United.

La Lazio renversante


Mais la Lazio s'est révoltée après le repos, sous l'impulsion de Ciro Immobile, son inévitable goleador. Accroché par De Vrij, l'artilleur italien a obtenu un penalty qu'il s'est attelé à transformer avec autorité (1-1, 50eme). La Lazio a accentué la pression. Et c'est le milieu Milinkovic-Savic qui a libéré l'Olympico d'un bel enchaînement à bout portant (2-1, 69eme). Dix petites minutes plus tard, l'Inter a cru refaire surface mais le but de Lautaro Martinez a été refusé pour une position de hors-jeu (79eme). Appliqués, les hommes de Simone Inzaghi ont conservé leur avantage jusqu'au bout.

Cameroun - Affaire Hugo Broos: le verdict de la FIFA est tombé

Opposé à la Fécafoot pour « rupture abusive » de son contrat à la tête de la sélection nationale du Cameroun en 2017, Hugo Broos a été débouté par la FIFA. L’entraîneur belge n’aura droit qu’à ses arriérés de salaire. Rien de plus. Il réclamait près de 974 millions de francs CFA à la Fédération camerounaise de football (Fécafoot). Parce que celle a mis fin à son contrat d’entraîneur des Lions Indomptables le 4 décembre 2017, soit deux mois avant son terme. Cet argent, Hugo Broos ne l’aura pas. Le juge unique de la Commission du Statut du joueur de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA) s’est prononcé dans cette affaire. Et le verdict n’est pas en faveur de l’entraîneur belge. 94 millions de FCFA, pas plus « Hugo Broos avait en effet saisi la Commission du Statut du joueur de la FIFA pour une condamnation de la Fécafoot », indique le service de communication de la Fécafoot. « Hugo Broos réclamait le paiement de la somme de 974 millions de FCFA, majorée des intérêts de 5 % l’an à compter du 21 décembre 2017 ». En plus du paiement de « 13 millions de FCFA de frais de défense et l’ensemble des frais de procédure. Pourtant, la Fécafoot ne reconnaît lui devoir que des arriérés de salaires s’élevant à environ 94 millions de FCFA et demandait qu’il lui en soit donné acte », apprend-on encore. Hugo Broos débouté Problème ? « Le jugement rendu a débouté Hugo Broos de l’ensemble de ses demandes, notamment sa demande principale des dommages et intérêts pour la prétendue rupture abusive de son contrat. La Fécafoot ne lui doit que ses arriérés de salaire, a établi le juge unique de la Commission du statut du joueur de la FIFA », informe la Fécafoot. L'instance camerounaise du football encourait d’importants risques financiers. Mais elle « s’en tire à bon compte grâce aux précautions juridiques ayant entouré la rupture de contrat de l’entraineur Hugo Broos », se réjouit-on à Yaoundé. Vainqueur de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2017 avec le Cameroun, Hugo Broos avait été limogé suite à l’élimination des Lions, en phase qualificative du Mondial 2018.

Adrien Rabiot (Juventus) plaide pour un retour en équipe de France

Adrien Rabiot reparle de l'équipe de France après son refus du statut de réserviste avant la Coupe du monde, lui qui n'a plus été appelé par Didier Deschamps depuis.

Titulaire et auteur de prestations convaincantes à la Juventus Turin depuis plusieurs semaines, Adrien Rabiot aimerait revenir en équipe de France, lui qui estime que ses prestations piémontaises sont suffisantes pour pouvoir prétendre à porter de nouveau la tunique tricolore : "Si je peux revenir en équipe de France grâce à mon statut de titulaire à la Juve? Même si on n'est pas titulaire à la Juve... il y a des joueurs qui jouent en France ou en Angleterre qui sont en équipe de France. Cela ne dépend pas d'où on joue mais des performances. Aujourd'hui, mes performances sont positives. C'est un choix du sélectionneur. Mais je ne pense pas que ce soit le fait que je sois titulaire à la Juve qui me dit que je peux aller en équipe de France ou pas. Ce sont surtout mes performances", a indiqué le milieu de la Juve à RMC Sport. Reste à savoir si Didier Deschamps est rancunier...