Face aux rumeurs sur son avenir au Maroc, Hervé Renard fait une mise au point

Annoncé sur le départ, le sélectionneur du Maroc Hervé Renard a tenu à apporter un démenti.
Pour Hervé Renard, les rumeurs l'annonçant sur le départ sont aussi vieilles que ses débuts sur le banc du Maroc (2015), ou presque. Déjà envoyé au Sénégal, en Algérie ou encore au Japon, l'homme à la chemise blanche a vu ces derniers jours fleurir des articles relatifs à sa prochaine arrivée aux Emirats arabes unis. Sous contrat avec la Fédération royale marocaine de football jusqu'en 2022, l'intéressé a tenu à apporter un démenti. "J'ai deux matches à préparer au mois de mars, le 23 face au Malawi et le 26 contre l'Argentine et ensuite il sera temps de se focaliser sur la préparation de la Coupe d'Afrique en Egypte", a déclaré Hervé Renard au site Le360.




Soupçonnant une "personne proche des médias qui essaie de me déstabiliser depuis mon arrivée avec des fausses informations me concernant", le double vainqueur de la CAN dit pour conclure rester "concentré sur objectifs" et se veut rassurant quant à l'état d'esprit des Lions de l'Atlas à moins de cinq mois du début de l'édition 2019 en terre égyptienne : "C'est une échéance importante pour le groupe et le staff. Nous avons à coeur de conclure un cycle jusqu'ici exceptionnel, et de rendre fier le peuple marocain."

L1 (J26) : Chaîne, groupes, stats… Tout ce qu’il faut savoir sur PSG - Nîmes

Ce sera la 3eme confrontation toutes compétitions confondues entre le PSG et Nîmes au 21eme siècle, et le club de la Capitale a remporté les deux premières.

PSG - Nîmes, où et quand voir le match


En direct sur Canal+ le samedi 23 février à 17h00.

PSG - Nîmes, les compos probables


PSG


A venir…

Nîmes


A venir…

PSG - Nîmes, les groupes


PSG


Non communiqué
Bernardoni, Valette - Alakouch, Briancon, Landre, Lybohy, Maouassa, Paquiez - Bobichon, Ferri, Savanier, Valls - Alioui, Bouanga, Bozok, Guillaume, Ripart, Thioub

PSG - Nîmes, la forme du moment


Les trois derniers matchs de PSG


20/02/2019 : PSG - Montpellier (5-1, L1)
17/02/2019 : Saint-Etienne - PSG (0-1, L1)
12/02/2019 : Manchester United - PSG (0-2, C1)

Les trois derniers matchs de Nîmes


15/02/2019 : Nîmes - Dijon (2-0, L1)
10/02/2019 : Nantes - Nîmes (2-4, L1)
03/02/2019 : Nîmes - Montpellier (1-1, L1)

PSG - Nîmes, les stats à retenir (avec OPTA)



  • Ce sera la 3e confrontation toutes compétitions confondues entre Paris et Nîmes au 21e siècle. Les Parisiens ont remporté les 2 premières : 3-0 à domicile le 7 janvier 2007 en 32e de finale de Coupe de France et 4-2 à l’extérieur le 1er septembre 2018 en Ligue 1.

  • Paris n’a perdu que 2 de ses 40 derniers matches de Ligue 1 (32 victoires, 6 nuls), c’était contre Rennes le 12 mai 2018 (0-2) et contre Lyon le 3 février dernier (1-2).

  • Nîmes a remporté 8 de ses 14 derniers matches de Ligue 1 (1 nul, 5 défaites), soit autant que lors de ses 67 précédents (29 nuls, 30 défaites).

  • Paris n’a perdu qu’un seul de ses 55 derniers matches à domicile en Ligue 1 (47 victoires, 7 nuls), c’était le 12 mai 2018 contre Rennes (0-2).

  • Nîmes a remporté 4 de ses 6 derniers déplacements en Ligue 1 (2 défaites). Seuls Paris (8) et Lille (7) ont gagné plus de matches que Nîmes (5) à l’extérieur en Ligue 1 cette saison.

  • Nîmes a inscrit 37 buts après 25 matches de Ligue 1 cette saison, 2e meilleur total pour un promu à ce stade de la compétition au 21e siècle derrière Monaco en 2013/14 (41).

  • Paris est l’équipe qui a disputé (2419) et gagné (1236) le moins de duels en Ligue 1 cette saison.

  • 4 des 5 derniers buts de Nîmes en Ligue 1 ont été marqués depuis l’extérieur de la surface, c’est autant que sur les 32 premiers cette saison. D’ailleurs, Nîmes est avec Rennes l’équipe qui a marqué le plus de buts depuis l’extérieur de la surface dans l’élite cette saison (8).

  • Kylian Mbappé est impliqué sur les 2 derniers buts de Paris face à Nîmes en Ligue 1 (1 but, 1 passe décisive). Il avait reçu le 1er carton rouge de sa carrière dans l’élite lors du match aller contre les Nîmois. Il a marqué 20 buts en Ligue 1 cette saison, plus que tout autre joueur des 5 grands championnats européens si l’on enlève les penalties.

  • 14 joueurs différents ont marqué pour Nîmes en Ligue 1 cette saison, seul Strasbourg peut en dire autant.

L1 (J26) : Chaîne, groupes, stats… Tout ce qu’il faut savoir sur Amiens - Nice

Ce sera la 4eme confrontation entre Amiens et Nice en Ligue 1. Les Amiénois ont remporté la première le 26 août 2017 (3-0) avant de perdre les 2 suivantes le 13 janvier 2018 (0- 1) et le 3 novembre 2018 (0-1).

Amiens - Nice, où et quand voir le match


En direct sur beIN Sports 1 le samedi 23 février à 20h00.

Amiens - Nice, les compos probables


Amiens


A venir…

Nice


A venir…

Amiens - Nice, les groupes


Amiens


Gurtner, Dreyer - El Hajjam, Krafth, Adenon, Gouano, Dibassy, Lefort, Pieters - Monconduit, Blin, Gnahoré, Bodmer, Mendoza, Otero - Ghoddos, Konaté, Guirassy, Timite

Nice


Benitez, Clémentia - Burner, Jallet, R.Coly, M.Sarr, Hérelle, Pelmard - Walter, Lees-Melou, Cyprien, Makengo, Tameze, Danilo, Sylvestre - Srarfi, Saint-Maximin, Pelicain, Diaby-Fadiga

Amiens - Nice, la forme du moment


Les trois derniers matchs d’Amiens


16/02/2019 : Marseille - Amiens (2-0, L1)
09/02/2019 : Amiens - Caen (1-0, L1)
02/02/2019 : Rennes - Amiens (1-0, L1)

Les trois derniers matchs de Nice


16/02/2019 : Angers - Nice (3-0, L1)
10/02/2019 : Nice - Lyon (1-0, L1)
01/02/2019 : Lille - Nice (4-0, L1)

Amiens - Nice, les stats à retenir (avec OPTA)



  • Ce sera la 4e confrontation entre Amiens et Nice en Ligue 1. Les Amiénois ont remporté la première le 26 août 2017 (3-0) avant de perdre les 2 suivantes le 13 janvier 2018 (0- 1) et le 3 novembre 2018 (0-1).

  • Amiens s’était imposé lors de sa seule réception de Nice en Ligue 1 le 26 août 2017 (3-0), c’était le premier succès de l’histoire du club picard dans l’élite.

  • Amiens a perdu 5 de ses 6 derniers matches en Ligue 1 (1 victoire) – après être resté invaincu lors des 3 précédents (1 succès, 2 nuls).

  • Nice a perdu 2 de ses 3 derniers matches de Ligue 1 (1 victoire), soit autant que lors de ses 14 précédents (6 victoires, 6 nuls). Les Aiglons ont encaissé 7 buts lors de ces 3 rencontres, soit autant que lors de leurs 14 précédentes.

  • Amiens n’a remporté qu’une seule de ses 7 dernières réceptions en Ligue 1 (1 nul, 5 défaites), mais c’était la dernière, contre Caen le 9 février dernier (1-0).

  • Nice n’a remporté aucun de ses 6 derniers déplacements en Ligue 1 (3 nuls, 3 défaites), il n’a plus connu une plus longue série sans succès hors de ses bases dans l’élite depuis novembre 2015-février 2016 (7).

  • Amiens a échoué à marquer lors de 4 de ses 5 dernières réceptions en Ligue 1, après avoir marqué lors de chacune de ses 12 précédentes.

  • Seul Guingamp (17) a marqué moins de buts que Nice (19) et Amiens (19) en Ligue 1 cette saison.

  • Moussa Konaté est l’auteur des 2 derniers buts d’Amiens contre Nice en Ligue 1. Il a marqué le 9 février dernier contre Caen son 17e but en Ligue 1, 11 de plus que tout autre joueur sous les couleurs d’Amiens.

  • Prince Gouano (contre son camp) est l’auteur du seul but de Nice contre Amiens lors du match aller le 3 novembre dernier. Il a ainsi marqué autant de buts pour Nice dans l’élite cette saison en 90 minutes que les attaquants niçois Ignatius Ganago, Myziane Maolida, Mohamed Diaby, Mickaël Le Bihan et (anciennement) Mario Balotelli réunis, en 2511 minutes (1).

L1 (J26) : Chaîne, groupes, stats… Tout ce qu’il faut savoir sur Guingamp - Angers

Le bilan des confrontations entre Guingamp et Angers en Ligue 1 est parfaitement équilibré : 2 victoires chacun et 3 matches nuls.

Guingamp - Angers, où et quand voir le match


En direct sur beIN Sports 2 le samedi 23 février à 20h00.

Guingamp - Angers, les compos probables


Guingamp


A venir…

Angers


A venir…

Guingamp - Angers, les groupes


Guingamp


Johnsson, Caillard - Sorbon, Che.Traoré, Rebocho, Ikoko - Blas, Phiri, G.Fofana, E.Didot, Coco, Ndong, Deaux, Benezet - A.Mendy, M.Thuram, Roux

Angers


Butelle, Boucher - Ab.Bamba, Manceau, Pavlovic, Pellenard, Thomas, Is.Traoré - Fulgini, Mangani, Ndoye, Pajot, Reine-Adélaïde, Santamaria, Tait - Bahoken, El Melali, C.Lopez

Guingamp - Angers, la forme du moment


Les trois derniers matchs de Guingamp


20/02/2019 : Bordeaux - Guingamp (0-0, L1)
15/02/2019 : Lyon - Guingamp  (2-1, L1)
10/02/2019 : Guingamp - Lille (0-2, L1)

Les trois derniers matchs d’Angers


16/02/2019 : Angers - Nice (3-0, L1)
09/02/2019 : Strasbourg - Angers (1-2, L1)
02/02/2019 : Angers - Dijon (1-0, L1)

Guingamp - Angers, les stats à retenir (avec OPTA)



  • Le bilan des confrontations entre Guingamp et Angers en Ligue 1 est parfaitement équilibré : 2 victoires chacun et 3 matches nuls.

  • Guingamp est invaincu lors de ses 3 réceptions d’Angers en Ligue 1 (1 victoire, 2 nuls).

  • Guingamp n’a gagné que 2 de ses 17 derniers matches de Ligue 1 (5 nuls, 10 défaites) : contre Monaco le 22 décembre 2018 (2-0) et contre Rennes le 16 janvier dernier (2-1).

  • Guingamp affiche 15 points après 25 matches de Ligue 1 cette saison. Aucune des 14 équipes affichant ce total ou moins à ce stade de la saison n’a réussi à échapper à la dernière place et à la relégation (en comptant 3 points pour une victoire).

  • Angers a remporté ses 3 derniers matches de Ligue 1 (v Dijon, Strasbourg et Nice), sa meilleure série dans l’élite depuis février-mars 2017 (4).

  • Guingamp n’a remporté qu’une seule de ses 13 dernières réceptions en Ligue 1 (4 nuls, 8 défaites), c’était le 16 janvier dernier contre Rennes (2-1).

  • Angers n’a perdu que 2 de ses 10 derniers déplacements en Ligue 1 (3 victoires, 5 nuls), après avoir perdu 5 des 6 précédents (1 victoire).

  • Angers n’a été mené au score que durant 124 minutes en déplacement en Ligue 1 cette saison, c’est moins que toute autre équipe.

  • Ludovic Blas est passeur décisif sur 3 des 5 derniers buts de Guingamp contre Angers en Ligue 1.

  • Le joueur d’Angers Abdoulaye Bamba a délivré 4 passes décisives en Ligue 1 depuis le 1er décembre dernier, seuls Kenny Lala et Téji Savanier (5 chacun) font mieux sur la période.

Strasbourg : Laurey note un peu de fatigue chez ses joueurs

Thierry Laurey a reconnu que Strasbourg avait volontairement verrouiller contre Lille vendredi soir (1-1). Pour autant, l’entraîneur alsacien juge que son équipe aurait pu l’emporter en fin de match.
Battu deux fois et tenu en échec à Caen lors des trois dernières journées, Strasbourg connait un mois de février délicat qui s’est conclu par un match nul contre Lille ce vendredi soir (1-1). « Je suis satisfait dans les grandes lignes, a réagi Thierry Laurey sur Canal+Sport. Quand on fait une meilleure deuxième période que la première on espère toujours l’emporter. Mais malgré tous nos efforts, Lille a été solide et n’est pas dans le haut du tableau par hasard. (…) On a été fébriles en première période, on les a laissé ouvrir le score. On a changé notre fusil d’épaule au retour des vestiaires et sur la fin on a même caressé l’espoir de pouvoir l’emporter », a développé l’entraîneur strasbourgeois après la rencontre.

Laurey : « On a surperformé en janvier »


Très défensif au coup d’envoi, le club alsacien s’est lâché un peu tard, mais Thierry Laurey a assumé ce choix au micro de la chaîne cryptée. « Contre une équipe qui est deuxième de L1, qui a la deuxième attaque, la deuxième défense et qui reste sur cinq victoires à l’extérieur, vous n’y allez pas en tongs ! On avait pris quelques précautions, certains diront trop, mais contre ces équipes la moindre erreur se paie cash. On n’est pas dans notre meilleure période, donc on a voulu verrouiller un peu et on est contents du résultat », s’est-il justifié. Le Racing reste sur quatre matchs sans victoire, et Thierry Laurey trouve ses joueurs fatigués : « On a surperformé en janvier, on a laissé aussi beaucoup de gommes. On le paye un peu sur les derniers matchs, mais malgré tout on est toujours vivants sur le terrain. »

Lille : Galtier espère retrouver la victoire la semaine prochaine

Après Montpellier la semaine dernière (0-0), c’est Strasbourg qui a accroché Lille ce vendredi soir à la Meinau (1-1).
Les Dogues ont enchaîné un deuxième match nul en passant notamment à côté de leur deuxième période. « On a eu un adversaire qui a joué plus direct. Notre bloc équipe était trop bas, a réagi Christophe Galtier au micro de Canal+Sport après la rencontre. Mais tout en souffrant, on a aussi eu la possibilité de mener 2-0. A partir du moment où on ne sait pas ces opportunités, il est logique que l’adversaire nous fasse souffrir sur les 20 dernières minutes. » Au classement, avec ce résultat nul, le LOSC laisse l’opportunité à Lyon de revenir à deux points à l’issue de cette 26eme journée. « Il aurait fallu marquer ce deuxième but, a poursuivi Galtier. Mais on est encore là. On vient d’enchaîner deux matchs nuls contre des bonnes équipes (Montpellier et Strasbourg). Il faudra bien préparer la réception de Dijon pour retrouver le goût de la victoire. »