Dortmund - PSG : Les réactions après la rencontre

Copyright : Panoramic
Voici toutes les réactions des entraîneurs et joueurs du Borussia Dortmund et du PSG, après ce huitième de finale aller de la Ligue des Champions remporté par le club allemand (2-1).
Marquinhos (défenseur du PSG sur RMC Sport 1) : « On a eu quand même la possession du ballon en 1ere période, mais on n’a pas été assez bon au niveau de l’intensité. On n’a pas été très actif dans le jeu avec le ballon, et même sans. On a raté beaucoup de ballons, et ils nous ont contrés sur chaque erreur et ça nous a fait mal. On a bien géré la 1ere période quand même mais on encaisse deux buts sur des détails, avec un attaquant (Haaland) qui a vraiment le sens du but. Mais on arrive à marquer quand même ce but qui est important pour le match retour. Pas vu nos attaquants ? Leur équipe était bien en bloc derrière, et nous on n’a pas réussi à les trouver en faisant vite tourner le ballon. Ils n’étaient pas dans les meilleures conditions. Il faudra bien travailler d’ici le match retour pour qu’on soit au top. »

Presnel Kimpembe (défenseur du PSG sur RMC Sport 1) : « Oui, ça a été un match compliqué face à une belle équipe. On a eu beaucoup de déchet technique en première comme en deuxième mi-temps. On n’a pas su créer des occasions pour pouvoir marquer assez rapidement. Après avoir égalisé on a pris ce deuxième but très vite, ça met un coup au moral. (Sur le changement de système) Non, ça n’a rien à voir avec le schéma tactique, c’est nous qui jouons. Ce sont les mêmes joueurs sur le terrain, c’est à nous de mettre l’envie et ce qu’il faut pour pouvoir obtenir les points mais voilà ce soir on a perdu mais on a encore un match retour à la maison. Le match retour ? On va travailler à l’entraînement et on va voir comment ça va se passer au retour au Parc. »

Thomas Tuchel (entraîneur du PSG sur RMC Sport) : « Des regrets ? Non. Si tout le monde veut dire ça je peux accepter, pas de problème. Je n’ai pas de regret. C’est très facile d’être entraîneur si tu n’es pas entraîneur. Si tu peux regarder un match et analyser après, c’est facile d’être entraîneur. Je dois prendre des décisions avant, j’ai fait ça et je prends la responsabilité. Personne ne sait ce qu’il se passe si on joue avec un autre système. C’est comme ça. Pas de regret, pas du tout (…) Le manque de rythme ? Non, j’ai l’impression que Kimpembe, Thiago (Silva) et Marquinhos ils ont fait très très bien, c’était super dur contre eux parce qu’ils ont de la qualité, physiquement on manque un peu de rythme et on peut voir qu’ils ont sept matchs de moins que nous (en 2020) (…) La faiblesse de l’attaque ? On ne l’explique pas, c’est comme ça. On doit accepter, c’est comme ça. Dans quelques matchs c’est difficile de décider toujours des choses et on doit montrer la qualité dans ces matchs-là, c’est un niveau très très haut. On a un match perdu mais ce n’est pas la fin, on a un match au Parc et on va jouer encore avec de meilleures capacités. C’est un grand défi, c’était clair avant et maintenant c’est 2-1 mais ce n’est pas fini. »

Lucien Favre (entraîneur de Dortmund sur RMC Sport) : « C’était important de bien défendre et aussi qu’on le fasse de manière juste. C’est difficile de retenir spécialement quelqu’un après une telle performance. Toute l’équipe a tout donné. On a bien joué et défendu en équipe. Mais c’est clair qu’on pouvait prévoir que Paris joue dans ce système-là, même si on était plus penché sur un 4-1-4-1 ou un 4-4-2. Mais on avait anticipé ça aussi, c’est clair. Au retour, il faudra jouer comme aujourd’hui. Ou encore mieux. C’était très bon, mais au Parc des Princes, il faut qu’on joue 90 minutes, ou 95, en étant très compact et très intelligent. Et puis on va jouer. On est comme ça, on veut aller de l’avant et avoir des occasions. On a toujours des possibilités de marquer. »
Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des

Everton : Carlo Ancelotti peut relancer Yannick Bolasie

Yannick Bolasie - Everton Copyright -AFP
Prêté au Sporting CP au Portugal, Yannick Bolasie n'a pas pu s'imposer, comma c'était le cas lors de ses deux derniers prêts. Le Congolais, qui a été recruté par Everton en 2016, a été prêté à Aston Villa, puis à Anderlecht avant de rejoindre le Sporting. Sous contrat avec les Toffees jusqu'en 2021, Bolasie n'a jamais pu s'imposer en Angleterre. Il empile les prêts sans convaincre une équipe à le recruter définitivement. Reviendra-t-il un jour à Everton et aurait-il enfin sa chance ? Si l'idée de revoir le Léopard briller à nouveau sous les couleurs Bleus n'est pas d'actualité, l'ancien gardien du club, Paul Robinson pense que le retour de l'ailier Congolais serait une bonne nouvelle avec la nomination de Carlo Ancelotti à la tête de l'équipe de Goodison Park. L'ancien manager de l'AC Milan, le Real Madrid, le Bayern Munich et la Juventus a réussi à redonner confiance à plusieurs éléments qui avaient perdu leur niveau ou qui manquaient de motivation pour donner le meilleur de leurs-même. Il pense que ça peut aussi être le cas de Bolasie. « La façon dont Ancelotti s’est comporté avec le reste de ses joueurs ne signant personne en janvier, donnant à chacun sa chance, je pense qu’il verra Bolasie comme une nouvelle signature. C’est un joueur de premier plan. Vous avez vu comment il était au Crystal Palace . Je pense qu’un manager comme Ancelotti peut tirer le meilleur parti de Bolasie parce que parfois le talent est différent de l’attitude et de l’application », a-t-il indiqué dans des propos relayés par nos confrères de Footrdc. Le Congolais ne vit pas ses meilleurs jours à Lisbonne après un début de saison pourtant intéressant. Les Portugais ne semblent pas chauds pour lever l'option d'achat du joueur mais peuvent changer d'avis si Everton fait un effort et baisse les enchères. Le joueur est actuellement évalué à quelques 5 millions d'euro. A lire aussi >> Sporting CP : l'avenir de Yannick Bolasie est déjà scellé

Cédric Bakambu dans la légende de Sochaux

Cédric Bakambu - RD Congo Copyright -OFC
L'attaquant international Congolais, Cédric Bakambu, a toujours la côte à Sochaux, son ancien club entre 2006 et 2008. Le joueur de 28 ans a été pris dans l'équipe de la décennie du club Français. Le joueur de Beijing Gouan a été élu par les supports pour figurer dans cette équipe de la décennie, selon un vote effectué sur le site officiel du club. L'ancien buteur de Villarreal a été choisi en attaque avec le Nigérian Brown Ideye en totalisant 25% des votes contre 22% pour ce dernier. Modibo Maïga (21%), Karl Toko-Ekambi (11%), Edouard Butin (7%), Aldo Kalulu (7%), Faneva Andriatsima (3%) et Abdoulaye Sané (2%) étaient les autres candidats. Ce vote a eu lieu alors que toutes les compétitions de football sont suspendues en France, l'un des pays les plus touchés par le Covid-19. A lire aussi >> Coronavirus : le grand dilemme de Cédric Bakambu

Comme Ronaldinho, ces footballeurs sont passés par la case prison !

Les footballeurs passés par la prison ! Copyright -OFC
Aussi surprenant que cela puisse paraître Ronaldinho vient de boucler… sa 27e nuit en prison, à Asuncion, la capitale du Paraguay. Le légendaire numéro 10 auriverde a été arrêté le 6 mars dernier pour usage de faux passeport, en compagnie de son frère, alors qu’il était venu participer à des opérations de bienfaisance. >> Paraguay: Ronaldinho reste derrière les barreaux ! footballeurs prison Le champion du Monde 2002 est toutefois loin d’être la première star du ballon rond à avoir été écrouée. Petit tour d'horizon de ces vedettes du sport-roi qui à un moment ou à un autre se sont retrouvées sous les verrous (ou presque):

1) Alessandro Mancini

L’ancien ailier de l’Inter, de l’AS Roma et de la sélection brésilienne a écopé de trois ans de prison pour avoir abusé d'une mannequin ivre. Les faits se sont déroulés en 2011 lors d'une soirée organisée à l'époque par son compatriote... Ronaldinho ! footballeurs prison  

2) Souleymane Diawara

Le 10 avril 2015, le défenseur central de la sélection sénégalaise, Souleymane Diawara (48 capes entre 2002-2012), a été écroué à la prison des Baumettes à Marseille pour avoir tenté de se faire justice lui-même à la suite d'une affaire d'escroquerie dont il a été victime. Le Lion de la Téranga avait acheté une voiture de luxe qui aurait auparavant été volée. Il a purgé une peine de trois mois.  

3) Ismaël Bangoura

L’emblématique attaquant du Sily National de la Guinée, Ismaël Bangoura (53 capes entre 2006 et 2014), a été condamné pour escroquerie par le tribunal correctionnel du Mans en France. Il est reproché à l’ancien buteur du FC Nantes d’avoir bénéficié des prestations de Pôle emploi alors qu’il était sous contrat avec le club saoudien d’Al-Raed. Il a écopé de six mois de prison avec sursis et a dû verser 132.000 euros à Pôle emploi.  

4) Trésor Mputu

Aussi étonnant que cela puisse paraître, le maître à jouer des Léopards de la RDC est également passé par la case prison. La superstar du TP Mazembe a été arrêtée le 5 juillet 2016 à Lubumbashi après une dispute de ménage, mais a été libérée le lendemain. Toutefois "Magic Touré" a passé la nuit dans un cachot de l’Agence Nationale des Renseignements (ANR).  

5) René Higuita

Le légendaire dernier rempart colombien, René Higuita, a été condamné à sept mois de prison pour être intervenu dans l’enlèvement et la libération ultérieure de la fille d’un ami. L’enfant de Medellín (Colombie) a notamment été impliqué dans plusieurs affaires sombres en raison de sa relation étroite avec l'un des principaux barons de la drogue des années 1980, un certain… Pablo Escobar !  

6) Fabio Cannavaro

Capitaine emblématique de la sélection italienne qui a remporté la Coupe du Monde 2006, Fabio Cannavaro a été rattrapé par la justice de son pays. L'ancien défenseur de la Juventus Turin ou encore du Real Madrid a été reconnu coupable d'évasion fiscale et a écopé de 10 mois de prison avec sursis.  

7) Freddy Rincon

L’ancien milieu offensif du Real Madrid (1995-1996) a passé 150 jours en prison à Sao Paulo pour trafic de drogue. L’homme aux 84 capes avec la Colombie (17 buts) avait également une ordonnance d’extradition à l’encontre du gouvernement panaméen pour blanchiment d’argent….  

8) Adam Johnson

Adam Johnson, l'ancien ailier de Manchester City et de Sunderland, a été condamné en raison d’attouchements sur une mineure en 2015. L’ex international anglais a bénéficié d'une liberté conditionnelle, trois ans après son incarcération. footballeurs prison  

9) Joey Barton

Joey Barton, le footballeur le plus violent d'Angleterre ! Le sulfureux milieu de terrain de Manchester City (2003-2007), de Newcastle (2007-2011) ou encore de l’OM (2012-2013) a fait plusieurs séjours en prison pour coups et blessures, totalisant dix mois en tout. footballeurs prison  

10) Godwin Okpara

Oubliez tout ce que vous avez lu auparavant, le bad boy nigérian, Godwin Okpara, détient le "ballon d’or de la bêtise" ! Accrochez-vous, l’ancien défenseur central des Super Eagles (28 sélections entre 1991 et 2001) a acheté une mineure pour 375 euros au Nigéria. Sous couvert d’adoption, cette dernière lui servait de servante. L’ancien pensionnaire du PSG (1999-2001) est accusé de l’avoir violée et torturée alors que cette dernière n’avait que 13 ans. Il a été condamné à 13 ans de réclusion criminelle. footballeurs prison

L'hommage d’Habib Beye à Pape Diouf, décédé mardi

Habib Beye rend hommage à Diouf Copyright -AFP
La mort de Pape Diouf, mardi soir du coronavirus à l'âge de 68 ans, a plongé le monde de foot dans le deuil. Une triste nouvelle qui a fait réagir plusieurs acteurs du football, notamment sénégalais. Atteint du coronavirus et placé sous assistance respiratoire, il avait été hospitalisé à Dakar. L'ancien président du club français de l'Olympique de Marseille est le premier à mourir du COVID 19 au Sénégal. L'ancien international sénégalais et joueur Phocéen, Habib Beye, a rendu un hommage à l'ex-président Marseillais qu'il considérait comme un père. « Il m’appelait "fils" je l’appelais "père" il a été mon agent, mon président, mais avant tout un homme exceptionnel pour moi. Mon hommage pour toi Pape ne tiendrait pas dans un tweet. Merci. » A lire aussi >> Vu d’Afrique : Le monde du football pleure Pape Diouf

Top 10 des meilleurs dribbleurs d'Europe : Traoré et Zaha devancent Messi

Copyright -OFC
Les joueurs Africains montent en puissance et ne cessent d'impressionner. Etincelants cette saison (2019-2020), les ambassadeurs du continent africain ont fait parler d’eux, dans les différents championnats européens. Adama Traoré et Wilfried Zaha sont illustrés en Premier League cette saison. Les deux joueurs, doté d'une vitesse et d'une capacité de dribble impressionnante, sont désormais les deux meilleurs dribbleurs du championnat anglais. Mieux le malien et l’ivoirien sont les rois du dribble en Europe. Ils ont réussi le plus grand nombre de dribbles cette saison 2019-2020, devançant même le sextuple Ballon d'Or, Lionel Messi. Adama Traoré, auteur d’une saison pleine sous le maillot de Wolverhampton (4 buts et 7 passes décisives), est le meilleur dribbleur de Premier League. Le Malien, formé au FC Barcelone, a réussi 144 dribbles en 28 matchs de championnat. Le milieu de terrain des Wolves est talonné par, l’international ivoirien, Wilfried Zaha. Le joueur de 27 ans, auteur de 3 buts et 3 caviars avec la formation anglaise, Cystale Palace, a réalisé 136 dribbles réussis. La star du club catalan, Lionel Messi, complète le podium. L'international Argentin a effectué 118 dribbles réussis en 31 matchs joués avec les blaugrana. La Pulga a inscrit 24 buts et délivré 16 passes décisives. Voici le classement des 10 meilleurs dribbleurs en Europe, selon le site Goal.com : 1 Adama Traoré (Wolverhampton), Dribbles réussis : 144 2 Wilfried Zaha (Crystal Palace), Dribbles réussis : 136 3 Lionel Messi (FC Barcelone), Dribbles réussis : 118 4 Jérémie Boga (Sassuolo), Dribbles réussis : 106 5 Emiliano Buendia (Norwich), Dribbles réussis : 92 6 Neymar (Pris Saint Germain), Dribbles réussis : 90 7 Allan Saint-Maximin (Newcastle), Dribbles réussis : 80 8 Gaetano Castrovilli (Fiorentina), Dribbles réussis : 76 9 Jonathan Ikoné (Lille), Dribbles réussis : 73 10 Nabil Fekir (Betis Séville), Dribbles réussis : 73 A lire aussi sur Orange Football Club >> Traoré, Zaha et Pépé dans le Top 10 des meilleurs dribbleurs de PL