Côte d'Ivoire - Ligue 1 : zoom sur les 5 génies de la mi-saison

La phase aller de la Ligue 1 s’est achevée officieusement depuis le 06 janvier. C’est l’occasion de faire un bilan sur les joueurs qui ont brillé durant cette mi-saison du championnat. Voici les 5 cracks de la première partie de la Ligue 1.

Magbi Gbagbo, le hacker des Afadistes

Gbagbo Laurent Junior  a marqué les esprits du football local lors de cette première partie de saison. Auteur de 6 buts (2ex au classement des buteurs) lors de la première phase de saison, le désormais ex attaquant de l’AFAD apparaît comme un véritable crack pour son club. Excellent dos au but, le joueur de 26 ans est devenus particulièrement précis durant cet exercice où il a été récompensé du prix du meilleur joueur du mois d’août du Challenge AFI. Ses performances lui ont permit de prendre la direction du Maroc lors de ce mercato hivernal et de s'engager en faveur du WAC Casablanca pour un bail de deux ans .


Nangui Mockey, le canonnier de Bassam


Arrivé chez les bassamois en été 2017 en provenance de l'ES de Bingerville, l'attaquant ivoirien , Nangui Mockey a réalisé une excellente première moitié de saison avec l’USC Bassam en inscrivant 7 buts en 10 matches disputés. Faisant de lui le meilleur buteur de la Ligue 1 ivoirienne devant Magbi Laurent Gbagbo Junior et Doumbia Aboubacar, avec 6 buts chacun. Il aurait pu accroître son total de but si une blessure au bas-ventre ne l’avait pas privé des 3 dernière rencontres de la phase aller. En plus d’être finisseur, l’attaquant bassamois s’est aussi montré altruiste en délivrant 4 passes décisives. Autrement dit, Nangui Mockey a été prépondérant dans le rendement offensif du club des Insulaires en étant impliqué dans 11 des 15 buts de son équipe.



Ouattara Brahima, le super-héros du Racing Club d’Abidjan

Offensivement bon, Ouattara Brahima est l’un des joueurs clés des Lions d’Abidjan. Racing d’Abidjan, champion de la première partie du championnat de Côte d'Ivoire , 1er avec 24 points + 5, a eu besoin de son génie Brahima pour s’imposer dans cette moitié de saison.q En effet, l’international Ivoirien a usé de tout son talent pour se démarquer des autres. Technique, bon finisseur, le numéro 10 du RCA a tantôt été le maître à jouer des Lions, tantôt leur buteur providentiel avec à la clé 5 buts. Il est, donc, le 4e derrière Nanguy Mockey (7 buts), Magbi Gbagbo Laurent Junior (6 buts) et Doumbia Aboubacar (6 buts). Milieu offensif de formation, ce jeune joueur, formé au RCA, s’est métamorphosé pour devenir un véritable buteur qui porte à bout de bras les Abidjanais, depuis le début de la saison. En tous cas, il est dans la continuité de sa belle saison de l’année dernière où il a été désigné meilleur espoir du football ivoirien.

Salif Bagaté, le Mimos de la mi-saison

Salif Bagaté aura été le seul joueur Mimos qui a marqué positivement la première phase de la Ligue 1 de l'ASEC Mimosas. En effet, l’attaquant de 29 ans a su tirer son épingle du jeu et a permis à son équipe de finir à la 3e marche du podium de la Ligue 1 ivoirienne avec 21 points+7. Il est auteur de 5 réalisations et de 3 passes décisives dans cette première partie de saison.



Doumbia Aboubacar, l’espoir des Militaires

Chose promise chose due. Doumbia avait juré en début de saison de briller avec la SOA et il l’a tenu sa promesse. Âgé de 21 ans, l’international ailier gauche ivoirien compte également 6 buts pour cette première phase du championnat. Finaliste malheureusement à la Coupe d’Afrique des U23, la petite ivoirienne a été l’un des joueurs important de coach Haidara qui a réussi à qualifier la Côte d’Ivoire aux JO de Tokyo 2020. Les champions en titre, actuellement 5ème du classement avec 20 points détiennent une puissance qui est Doumbia Aboubacar pour préserver leur titre de champion.

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des

Le Barça autorisé à recruter un joker médical: la piste Bakambu relancée ?

Bakambu - FC Barcelone Copyright -AFP
La commission médicale de la Liga a enfin fourni son aval au FC Barcelone, désireux de s’offrir un joker médical. La piste menant à l'attaquant vedette de la RDC et de Beijing Guoan, Cédric Bakambu, est de nouveau évoquée. Handicapé par les absences longue durée d’Ousmane Dembélé et de Luis Suarez, le FC Barcelone a longtemps attendu le feu vert des autorités footballistiques ibériques pour pouvoir se lancer sur le recrutement d’un attaquant en tant que joker médical, c’est à dire recruté hors période officielle de transfert. La commission médicale de la Liga a finalement rendu son verdict, et il est positif: Le Barça a 15 jours pour enregistrer l’arrivée d’un renfort offensif. Ces derniers jours, les médias espagnols ont dévoilé plusieurs pistes, allant de Martin Braithwaite (Leganés), à Angel Rodriguez (Getafe) en passant par Willian José (Real Sociedad). Le très informé média lusitanien Torcedores a même avancé l’hypothèse d’une probable relance du dossier Cédric Bakambu. Bakambu Il convient de rappeler qu'en janvier dernier, les dirigeants catalans se sont mis d'accord avec le Beijing Guoan pour le prêt de la superstar congolaise. Mais alors que "BakaGoal" était en route pour signer, le Barça a rebroussé chemin, estimant que l’opération ne répondait pas aux attentes financières du club. Cette fois sera-t-elle la bonne pour le Léopard ? La cellule de recrutement barcelonaise est désormais en ébullition et la course contre la montre a commencé… A lire aussi >> Son transfert avorté au FC Barcelone ? Bakambu sort du silence !

PSG : Idrissa Gana Gueye, comme un symbole du naufrage parisien

Idrissa Gana Gueye - PSG Copyright -AFP
Il faut sauver le soldat Idrissa ! Méconnaissable et sans impact, le guerrier des Lions de la Téranga et du PSG, Idrissa Gana Gueye, a symbolisé le naufrage collectif de l’armada parisienne à Dortmund. Mardi soir, dans la redoutable arène des "Schwarzgelben" de Dortmund, Idrissa Gueye a semblé bien dépassé par les évènements. En effet, atone et fébrile, le "Lion de la Téranga" est passé à côté de son match face au phénomène Erling Haaland et ses partenaires au point de récolter un 2/10 sur Orange Football Club. >> Dortmund-PSG: les notes de la rencontres Le milieu de terrain sénégalais n’était certes pas le seul de sa formation, dont le naufrage fut collectif. Mais son manque d’impact et ses pertes de balle inhabituelles auront pesé dans la balance. Une simple statistique suffit d’ailleurs à illustrer à quel point Idrissa Gueye était loin du compte, mardi: Alors que son binôme Marco Verratti touchait 139 ballons et en récupérait 15, le Sénégalais se contentait de 97 ballons touchés et de 8 récupérés. Un bien maigre total pour celui qui était ces dernières saisons l'un des meilleurs ratisseurs de Premier League sous le maillot d'Everton. Cette pâle prestation contraste de manière frappante avec sa brillante performance réussie le 18 septembre dernier lors du mémorable succès du PSG face au Real Madrid (3-0). Ce soir-là, l’enfant de Dakar avait passé avec brio son premier gros test à Paris. Gueye avait su défendre en avançant, mettant son équipe dans le bon sens et obtenant des balles de but. « C’est incroyable. Je n’ai pas de mots. Je ne sais pas combien de ballons il a récupéré, et pas des ballons faciles. Il a réussi à bien lire les situations. Gana a fait un très bon match » : l’éloge était alors signé Thiago Silva. L'ancien pensionnaire de l'Institut Diambars est-il capable de rendre une aussi bonne copie lors de la manche retour dans trois semaines au Parc des Princes  ? Son avenir dans l’entrejeu parisien en dépend.

Milan AC : le flou persiste autour du prochain entraîneur

Si le Milan AC semble remonter tout doucement la pente (actuellement huitième de série A à égalité de points avec le 6ème), le club prépare déjà la saison prochaine. Et le choix du futur entraîneur fait débat en interne.
Absent de la Ligue des Champions depuis la saison 2013-2014, l'AC Milan ne devrait pas (sauf énorme surprise) participer à la prochaine édition de la plus prestigieuse des coupes. L’avenir de l'entraîneur Stefano Pioli semble s’écrire en pointillés et la direction s’active déjà pour trouver le profil idéal

Trois profils pour une place


Alors que le club est la propriété du fond d’investissements Elliott, d’anciennes vedettes milanaises occupent des postes divers au sein du club. Le légendaire Paolo Maldini officie en qualité de directeur technique, l’ancien milieu de terrain Zvonimir Boban, lui, occupe le poste de « Chief Football officier. » Cependant le carnet de chèques est tenu par Ivan Gazidis, ancien dirigeant d’Arsenal. Ce dernier a la confiance de la famille Singer, responsable du fond d’investissements Éliott. D’après les informations de L’Équipe, le club milanais souhaiterait un profil « d’entraineur-manager » comme ce que l’on peut voir en Angleterre. Maldini souhaiterait l’Espagnol Marcelino (ex-Valence) pour occuper le poste, Boban quant à lui opterait plus pour un retour de Massimiliano Allegri, l’homme du dernier scudetto milanais. Cependant c’est l’Allemand Ralf Rangnick qui semble tenir la corde. Ce dernier aurait les faveurs d’Ivan Gazidis et aurait déjà signé un pré-contrat avec l’AC Milan. L’ex-entraîneur de Schalke 04 et du RB Leipzig essayera de remettre l’église au milieu du village en refaisant du Milan l’une des places fortes du football européen.

Hall of Fame : le premier footballeur gay d’Angleterre intronisé

Justin Fashanu, ancien joueur de Norwich et Nottingham Forrest va être intronisé au Hall of Fame du musée national du football. Il était connu pour avoir avoué son homosexualité au cours de sa carrière.
Véritable star du championnat d’Angleterre dans les années 1980, Justin Fashanu avait fait les beaux jours de Norwich City et de Nottingham Forest au tournant des années 80. Le joueur d'origine nigériane avait notamment remporté le trophée du plus beau but de la saison après sa volée mémorable contre Liverpool en février 1980. Une carrière au milieu des années 80 avait stoppé son ascension.


« C’est l’un des hommes les plus courageux que j’ai rencontré »


Justin Fashanu n’était pas seulement connu pour ses talents de footballeur, il fut aussi le premier joueur en activité à avoir fait publiquement son coming-out en 1990. Un acte courageux, mais qui ne passera pas auprès de sa famille, de ses coéquipiers et du public. Abandonné de tous, Fashanu sera retrouvé mort, pendu dans son garage, le 2 mai 1998, avec une lettre de suicide à coté de lui. Sa nièce, Amal Fashanu a réagi au micro de la BBC, concernant l’intronisation de son oncle dans le temple de la renommée : « Il est ici maintenant, vous l’avez connu, nous le respectons tous, on lui a donné la position qu’il mérite, et pour moi, c’est tout ce que j’ai toujours voulu pour Justin. » La nièce du footballeur met en avant aussi le courage de Fashanu : « Je ne comprends pas, même aujourd’hui, comment Justin l’a fait. C’est l’un des hommes les plus courageux que j’ai rencontré. À son époque, avouer son homosexualité en public était quelque chose d’inenvisageable dans le sport. »

Ligue 1- Classement des buteurs : Cheikh A. Bamba Dieng reprend son rythme fou

Après être resté muet deux journées de suite, Cheikh Ahmadou Bamba Dieng l’attaquant de Diambars a repris son rythme d’enfer. Il a encore claqué deux buts dimanche au stade Caroline Faye, lors de « l’autre derby de la Petite Côte », lors du nul 2 partout entre Mbour PC et son équipe. Il porte ainsi son total à 12 réalisations en 10 journées de Ligue 1. Une cadence plus qu’impressionnante dans un football sénégalais où l’on ne marque pas beaucoup de buts et où la race des goléadors se fait de plus en plus rare. La preuve, le suivant le plus immédiat de Bamba Dieng, Bouly J. Sambou de Teungueth FC, est à 5 longueurs avec ses 7 réalisations. Derrière vient Makhtar Ndiaye du Ndiambour avec ses 6 buts suivi d’Idrissa Camara (DSC) et Babacar Ndiaye de l’US Gorée qui arrivent avec cinq réalisations. Le Top 5 des meilleurs buteurs de la Ligur 1: Cheikh Ahmadou Balba Dieng (Diambars) 12 buts Bouly Sambou (Teungeth FC) 7 buts Makhtar Ndiaye (Ndiambour) 6 buts Idrissa Camara (DSC) 5 buts Babacar Ndiaye (US Gorée) 5 buts