Côte d'Ivoire : Didier Zokora tacle sévèrement Drogba

Didier Drogba Copyright -OFC
L'ancien coéquipier de Didier Drogba en sélection, Didier Zokora, ne soutiendra pas l'attaquant des Blues dans sa candidature pour devenir président de la Fédération Ivoirienne de Football. Zokora n'a pas mâché ses mots quand il a évoqué la candidature de l'Eléphant.

Drogba ne pourrait pas compter sur le soutien de l’Association des anciens joueurs. Et pour savoir les raisons, il faut écouter la dernière déclaration de Didier Zokora sur Radio Jam.

« Ce que nous (les anciens footballeurs) reprochons à Didier Drogba, est qu’en tant que président d’honneur de l’association des anciens de la Côte d’Ivoire, il n’a jamais été présent à une seule réunion. Didier Drogba ne nous a même pas prévenus de sa candidature pour la Présidence de la FIF. C’est un gros manque de respect », a-t-il fait savoir.

L'ancien joueur de Séville n'a pas hésité à critiquer le projet de Didier Drogba : « Son programme n’est pas convainquant car il ne met pas à profit le football ivoirien. Mr Sory nous a proposé un projet très intéressant voilà pourquoi nous sommes avec lui. En plus il n’est même pas entouré de personnes qui maîtrisent le football ivoirien. Mr Sory a 17 participations à la CAN à son actif et maîtrise mieux le sujet que Didier Drogba ».

Réunie jeudi dernier, l'Union des Anciens Footballeurs de Côte d'Ivoire (UAFCI) a apporté son soutien à Sory Diabaté, actuel vice-président de la FIF et incarnation de la continuité. Prise en absence du président Alain Gouamené, confiné en France, cette décision à vu 11 des 14 présents se prononcer contre Didier Drogba : il s'agit d'Abdoulaye Traoré Ben Badi, Oumar Ben Salah, Basile Aka Kouamé, Jean Soro, Zézéto, Didier Zokora, Ibrahim Koné, Siby Aliou Badra, Youssouf Fofana, Eugène Beugré Yago, Didier Keita et Lucien Kassi Kouadio.

Pour rappel, trois candidats sont encore en course pour la présidence de la FIF : Sory Diabaté, actuel vice-président de l’instance, Idriss Diallo, ancien vice-président, et donc Didier Drogba.

A lire aussi >> Côte d'Ivoire : Drogba promet de remporter la Coupe du Monde !

 
Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des

OFC Légendes: Laurent Pokou, l'homme d'Asmara

Laurent Pokou Copyright -AFP
«Tu aurais dû naître Brésilien» : cette sentence élogieuse rendue par le Roi Pelé en novembre 1971 envers Laurent Pokou résume bien le talent hors norme du légendaire buteur des Elpéhants, vedette des CAN 1968 et 1970. Malheureusement, le 13 novembre 2016, le football africain a perdu l'un de ses enfants les plus adorés, certainement l’un des meilleurs qu’ait enfanté le Continent-mère. Considéré comme l’un des plus grands footballeurs ivoiriens de tous les temps, le meilleur buteur des Coupes d’Afrique des Nations 1968 (6 buts) et 1970 (8 buts), a porté pendant 38 ans le statut de meilleur buteur de l’histoire de la plus prestigieuse des compétitions africaines avec 14 réalisations. Ce record a tenu jusqu’à ce que l’ex capitaine des Lions Indomptables du Cameroun Samuel Eto’o fils le pulvérise en 2008 avec 18 buts au bout de cinq participations. Le mythique attaquant de l'ASEC Abidjan n'a lui eu besoin que de deux éditions pour inscrire ses 14 buts. C'est en Ethiopie que le jeune surdoué ivoirien s’est révélé aux yeux du monde. En 1968, le pays dirigé d'une main de fer par l'ex empereur Haïlé Sélassié accueillait la sixième édition de la compétition qui réunissait huit nations. Pokou, alias «l’Homme d'Asmara» termina alors le tournoi en tant que meilleur buteur avec 6 réalisations, dont un historique quintuplé réalisé face à l’Ethiopie pour sa toute première participation à seulement 21 ans ! En 1970 au Soudan, Laurent Pokou a continué de faire étalage de tout son talent et a amené les Eléphants de la Côte d'Ivoire en demi-finale de la CAN grâce notamment à ses 8 buts. Cet exploit hors normes lui a permis de terminer pour la seconde fois meilleur buteur de la compétition. C’était déjà il y a 50 ans ! Dans l’histoire du football africain, peu de joueurs peuvent se targuer d’être devenus, de leur vivant, des légendes mondialement reconnues. Pokou ne serait pas l’un des plus grands, mais peut-être le plus grand de tous ! Espérons revoir un autre Eléphant le rejoindre sur son piédestal lors la prochaine grande messe africaine ! A lire aussi >> Rétro CAN : 1968, les Léopards sur le toit de l’Afrique

« Si la Juventus recrute Lionel Messi, elle ne le regrettera pas »

Lionel Messi a ouvert la porte à un départ du Barça. Une ancienne star brésilienne pense que la Juventus serait bien inspirée de se positionner pour le recruter.
Depuis jeudi soir, tous les fans du FC Barcelone tremblent. Lionel Messi, leur joueur vedette, pense à quitter le club en raison d’un conflit avec sa direction. Ce n’est peut-être qu’une simple rumeur sans fondement, comme il y en a eu beaucoup pour le passé, mais le contexte actuel du côté du Nou Camp laisse inévitablement redouter le pire. Le malheur des uns faisant le bonheur des autres ; si la Pulga venait effectivement à dire adieu à son club de toujours, d’autres grandes écuries pour sauter sur l’occasion pour l’enrôler. La Juventus émerge, par exemple, comme une belle destination pour le sextuple Ballon d’Or. Rivaldo, l’ancien grand attaquant brésilien, pense même que le mariage avec la Vieille Dame serait idéal à tous points de vue.  

« Ronaldo et Messi ensemble, ça serait historique »

  Dans sa chronique pour le site BetFair, l’ancien joueur du Barça a réagi au sujet des prétendues velléités de départ de la Pulga. Pour lui, si divorce il y a avec les Blaugrana, l’Argentin gagnerait beaucoup en s’engageant en faveur des champions d’Italie et la réciproque est toute aussi vraie. En « Avec toutes ces spéculations, je pense que certains agents éminents rêvent déjà d’une association Messi-Ronaldo à la Juventus et du retentissement qu’elle aura dans le monde, a déclaré Rivaldo. Si cela se produisait, il y aurait un« boom »mondial, et je pense que la Juventus récupérerait rapidement tout investissement sur l'Argentin grâce au coup de pouce qu'elle retirerait de la visibilité et du marketing. Ce serait historique de voir les deux jouer ensemble et je suis sûr que de nombreux sponsors de la Juve aimeraient aider financièrement, donc, c'est aussi une possibilité pour Messi ». Andrea Agnelli, Fabio Paratici et les autres responsables de la Juve sont-ils également de cet avis ?  

OM : McCourt assure qu’il n’est pas vendeur

À l’occasion d’une réunion avec la DNCG, le propriétaire américain de l'OM Frank McCourt a assuré qu’il n’était pas question pour lui de vendre le club marseillais.
Frank McCourt est solidement installé à la tête de l’Olympique de Marseille depuis 2016. Et il a bien l’intention d’y rester. L’homme d’affaires américain a balayé vendredi l’idée selon laquelle il envisageait de vendre prochainement son club à une entreprise venue du Golfe. Il n’est aucunement question de céder quoi que ce soit. Au contraire, l’ancien patron des Dodgers compte injecter de nouveaux fonds afin de renflouer les caisses et permettre à l’OM de respirer en cette période compliquée sur le plan financier.

C’est lors d’une visioconférence avec les représentants de la DNCG que McCourt a fait part de ses intentions. Concernant son refus de laisser sa place, il n’a fait que répéter ce que Jacques-Henri Eyraud dit et répète depuis plusieurs jours. Contrairement aux rumeurs qui circulent, il veut continuer son projet. Avec le retour de la Ligue des Champions au Vélodrome, il se montre plus motivé que jamais. D’après L’Equipe, il aurait été même enclin à revoir les ambitions à la hausse, sans les contraintes liées au fair-play financier.

Pour ce qui est du plan de rachat qui alimente les journaux en ce moment, McCourt l’a qualifié de « fantaisiste ». L’Américain ne croit pas du tout que le groupe d’investisseurs du Moyen-Orient, dont le message est porté par Mourad Boudjellal, soit à même de concrétiser toutes les promesses qu’il laisse fuiter dans la presse. L'Américain a d’ailleurs indiqué que personne ne l’a encore contacté pour une quelconque opération de ce genre. Les supporters olympiens qui tablaient sur un changement imminent dans les hautes sphères du club voient ainsi leur enthousiasme sérieusement douché.

PSG : Pas de prolongation pour Di Maria ?

Le directeur sportif parisien Leonardo ne serait pas pressé de faire signer un nouveau contrat à l'Argentin Angel Di Maria. Le PSG pourrait même ne rien proposer à l'ancien Madrilène.
Beaucoup de joueurs du PSG ont vu leur contrat arriver à leur terme cet été. Cela devrait encore être le cas l’année prochaine, à moins que la direction ne s’active pour régler le problème et fasse signer de nouveaux engagements aux éléments concernés. Parmi ceux dont le bail expire en 2021, il y a Angel Di Maria. Véritable cadre de l’équipe et faisant partie de ceux qui ont le plus performé en 2019/2020, « El Fideo » peut légitimement aspirer à une prolongation. Pourtant, Leonardo ne le verrait pas forcément de cet œil. Si l’on se fie aux révélations faites par L’Equipe ce samedi, le Brésilien est rétif à prolonger le contrat de l’international albiceleste. Il apprécie tout à fait le joueur et aussi l’homme, mais il juge qu’à 32 ans l’ancien merengue arrive au bout de son aventure dans la capitale française. Son cas ne différerait donc pas de ceux d’Edinson Cavani et de Thiago Silva, invités à aller voir ailleurs une fois que le poids de l’âge a commencé à peser. Bien sûr, on n’en est pas encore là et la réflexion de Léo est susceptible d’évoluer. Mais, aujourd’hui, telle est la tendance.

Pour Neymar, rien ne bouge...

Outre Di Maria, une autre star sud-américaine des champions de France se rapproche doucement de la fin de son deal du côté du Parc des Princes, en l’occurrence Neymar. Le Brésilien est lié au club jusqu’en 2022. Cependant, et au vu de son statut, le PSG ne peut se permettre de jouer la montre avec l’international auriverde, de la même façon qu’il l’a fait avec ses coéquipiers. En printemps dernier, il était question d’entamer des discussions dans l’optique d’un nouveau bail, mais la crise sanitaire a retardé ce rapprochement. Et il n’y a rien eu de nouveau à signaler sur ce dossier depuis. Leonardo aurait intérêt à vite renouer le dialogue avec son compatriote.

Un ancien de l’OM rebondit à Chypre

Taye Taiwo, l'ancien latéral gauche de l'OM, s'est engagé en faveur du Doxa Katokopias FC, à Chypre.

Taye Taiwo n'a pas dit son dernier mot. Après une expérience de deux ans à Rovaniemen Palloseura en Finlande, l'ancien latéral gauche de l'OM s'est engagé dans un autre club exotique, en l'occurrence le Doxa Katokopias FC. Ce club de D1 chypriote, dernier de l'exercice 2019-2020 mais sauvé par le gel des montées et relégations dans l'État insulaire verra le Super Eagle connaître son dixième championnat de sa carrière, après le Nigeria, la France, l'Italie, l'Angleterre, l'Ukraine, la Turquie, la Finlande, la Suisse et la Suède. Le joueur de 35 ans va tenter de s'y relancer, sept mois après la fin de sa précédente expérience.