Copa América : Le Brésil déçoit contre le Venezuela

Copyright : Panoramic
Séduisant pour son entrée en lice dans la compétition, le Brésil a été accroché par le Venezuela à l'occasion de son deuxième match en Copa América (0-0). Comme dans le même temps le Pérou a battu la Bolivie (3-1), la Seleçao devra encore batailler pour rallier les quarts de finale.

Les matchs de la nuit


Un petit Brésil sifflé par son public


Par superstition, le Brésil va peut-être repasser au blanc pour la suite de la compétition. De retour avec un maillot jaune mardi soir, la Seleçao a été tenue en échec par le Venezuela à Salvador (0-0). Sans idées dans le jeu, en difficulté quand il a fallu changer de rythme, les hommes de Tite ont surtout buté sur le bloc bas bien organisé des Vénézuéliens, qui avaient déjà tenus en échec le Pérou samedi. Pour leur premier match, ils avaient été sauvés deux fois par le VAR. Cette fois, deux interventions de la vidéo ont encore été nécessaires pour permettre à Farinez de garder sa cage inviolée. D’abord sur un tir de Gabriel Jesus (59eme), puis sur une frappe de Coutinho dans les dernières minutes (88eme), à chaque fois pour un hors-jeu.

Décisif lors du premier match du Brésil, vendredi contre la Bolivie, Coutinho est cette fois resté muet et discret aux avant-postes. C’est Arthur qui a tenté de donner du rythme au jeu de son équipe, le plus souvent en vain. Réputé pour sa dureté, le public brésilien n’a pas manqué de se faire remarquer en fin de partie. Les supporters auriverde ont hué leurs joueurs au coup de sifflet final, déçus par la production de la Seleçao, après avoir même entonné des « olé » quand le Venezuela multipliait les passes. Au lieu de se qualifier, le Brésil met donc sa place en quart de finale en danger. Il faudra prendre un point contre le Pérou, ou espérer que les Vénézuéliens ne battent pas la faible Bolivie.

Le Pérou porté par ses anciens


Contraint de l’emporter face à la Bolivie après avoir été tenu en échec par le Venezuela il y a trois jours, le Pérou ne s’est pas raté (3-1). Mardi soir, avant la contre-performance du Brésil, les Péruviens se sont imposés sur la pelouse du Maracana grâce à leurs anciens. Surpris en début de partie par un penalty de Moreno (28eme), ils ont réagi juste avant la mi-temps par Guerrero, 35 ans. Puis au retour des vestiaires, c’est Farfan qui a donné l’avantage à son équipe de la tête (55eme). L’ancien joueur de Schalke, 34 ans, s’est ensuite mué en passeur pour que Flores fasse le break dans le temps additionnel (96eme). Au classement, le Pérou est à égalité de points avec le Brésil, la Bolivie est quasiment éliminée.

Le joueur de la nuit


Les deux fois, c’est lui qui a plombé le Brésil. Aligné en pointe pour le deuxième match de son équipe, Roberto Firmino n’a rien montré. Pire, il a été décisif dans le mauvais sens puisque l’attaquant de Liverpool a été signalé hors-jeu sur les deux buts brésiliens. Le VAR a rattrapé le mauvais positionnement de Firmino, d’abord passeur pour Gabriel Jesus (59eme), puis très mal placé sur une frappe de Coutinho (88eme). Il n’a alors pas pu se retirer à temps et a dévié bien involontairement la frappe de son coéquipier tout en étant placé en position illicite. Pas sûr que ces deux actions lui rendent service pour la suite de la Copa America…

Le programme la nuit prochaine


23h30 : Colombie - Qatar (en direct sur beIN Sports 1)
02h30 : Argentine - Paraguay (en direct sur beIN Sports 1)
Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des

Dynamo Moscou : Clinton Njie auteur d'une bourde monumentale

Clinton Njie trahi par sa mémoire ? Lors d'une interview accordée à la radio Radio Sport Info, l’international camerounais s'est trompé du nom de son club ! Le Lion Indomptable s'est illustré, non par ses performances mais par une bourde. N’Jie a déclaré qu’il ne compte pas changer d’air cet été malgré les propositions reçues puisqu’il se sent bien au CSKA… Sauf que Clinton Njie joue au Dynamo Moscou ! « J’ai un contrat qui s’étale sur 3 ans. Après nous sommes dans le foot où ça peut aller très vite. C’est vrai que j’ai reçu des propositions venant de partout et même d’Angleterre. Cependant, je suis bien au CSKA et je suis concentré pour finir ma saison. J’espère que je pourrai donner un peu plus encore dans le football ici » a indiqué l’attaquant. Cette bourde risque de courroucer les supporters du Dynamo Moscou A lire aussi >> Ce match qui a changé la vie du Camerounais Samuel Eto'o

Jean Pierre Nsame tranche entre Lionel Messi et Cristiano Ronaldo

Qui est le meilleur entre Lionel Messi et Cristiano Ronaldo ? C’est le débat qui enflamme le monde du football depuis des années. Les deux mastodontes dominent le monde du ballon rond depuis plus d'une décennie, raflant presque tous les titres possibles. Invité à désigner le meilleur joueur entre CR7 et la Pulga, Jean Pierre Nsame a choisi le Portugais « Lionel Messi et Cristiano Ronaldo. Les deux forment leur propre catégorie. Pendant des années, ils ont été brillants avec des statistiques incroyables. Ils sont un coup de chance pour le football. Messi est sans aucun doute un génie. Mais pour moi, Cristiano Ronaldo est le numéro 1. Je l’admirais. J’ai suivi son parcours de très près, son évolution, son attitude très professionnelle. Mon idole c’est Cristiano Ronaldo » a expliqué l’international camerounais lors d’une interview accordée au site de son club BSC Young Boys A lire aussi >> Thomas Müller choisit entre Cristiano Ronaldo et Lionel Messi

Leipzig : Le président n'a "rien à signaler" pour Werner

Timo Werner n'a pas (encore ?) fait l'objet d'une offre concrète de la part de Chelsea.
Mais où ira Timo Werner ? Courtisé par Liverpool et le Barça, c'est finalement Chelsea qui tiendrait sérieusement la corde selon Goal. Malgré cette tendance, le patron de Leipzig Oliver Mintzlaff a affirmé que les blues n'ont pas encore entamé les négociations : « Jusqu'à présent, Timo Werner n'a pas activé sa clause, et aucun club n'a envoyé de contrat de transfert. Nous n'avons pas encore eu d'échange avec Chelsea. En conséquence, nous n'avons rien à signaler. » Mintzlaff a tout de même signalé que le joueur était maître de son avenir et que le club ne l'empêcherait pas de partir à tout prix au micro de Sky.

Course contre la montre pour Werner ?


La clause libératoire de l'attaquant, évaluée à 55 millions d'euros, est limitée dans le temps. En effet, cette dernière arrive à expiration le lundi 15 juin, de quoi s'attendre à du mouvement sur le dossier les prochains jours. Sous contrat jusqu'en 2023, Timo Werner a délivré une passe décisive cet après-midi face à Paderborn, mais n'a pas empêché à Leipzig de conceder le nul (1-1) et de s'éloigner de la deuxième place.

Bundesliga : Dortmund prend le large

Dortmund a bien profité des contre-performances de tous ses poursuivants en Bundesliga, samedi face au Hertha Berlin (1-0, 30eme journée).
Le titre semble bien loin pour Dortmund, mais le BVB s'accroche. Relégués à 10 points d'un Bayern impressionnant en cette fin de saison, les joueurs de Lucien Favre ont réussi la bonne opération du weekend dans la course à la deuxième place. Ils s'imposent face au Hertha Berlin 1-0, sans Haaland toujours blessé.

La première mi-temps s'est montrée sans grand relief, les deux seules mini-occasions étant à mettre au crédit de Dortmund. Deux frappes puissantes, mais qui passent à droite du but de Jarstein signées Hazard (21e) et Brandt (23e). Cependant, l'avant-match a été remarquable de la part des deux équipes : un hommage en silence à George Floyd, les 22 acteurs à genou autour du rond central.

Belle opération pour Dortmund


La décision est venue en seconde période pour convertir la domination du BVB, via un superbe mouvement collectif amorcé par Sancho. L'Anglais tricote à l'entrée de la surface puis sert Brandt d'une pichenette astucieuse. L'Allemand remet de la tête pour Can qui marque du plat du pied droit (57e).

Une victoire 1-0 synonyme de belle opération pour Dortmund. Ses poursuivants pour la deuxième place ont tous trébuché : Leipzig a concédé le nul face à Paderborn (1-1), Leverkusen s'est incliné contre le Bayern (4-2) tout comme Mönchengladbach à Fribourg (1-0). Favre et ses hommes prennent quatre points d'avance au classement, et confirment leur statut de dauphin.

Sénégal : Alassane Ndour loue les qualités d'El Hadji Diouf

Copyright -AFP
Alassane Ndour fait partie de la génération 2002 qui avait qualifié le Sénégal pour sa première coupe du monde, disputée en Corée du Sud et au Japon. Une génération dorée qui avait réussi l’exploit d’aller jusqu'en quart de finale de ce mondial asiatique. Pour Ndour, El Hadji Diouf, ancienne gloire de football sénégalais était l’un des grands artisans de l’épopée des Lions de la Terenga en 2002. « El-Hadji Diouf était un phénomène, un joueur qui a une technique exceptionnelle et l’équipe de 2002 comptait beaucoup sur lui. Souvent quand on était pressé on lui donnait le ballon en profondeur et après avec sa technicité et son audace il nous faisait beaucoup de bien. C’est quelqu’un qui a su quand même marquer son époque même s’il n’a pas gagné des titres. Mais sur le plan personnel il a su sortir son épingle du jeu. Il a été un très bon joueur pour le dispositif du Sénégal » a indiqué l’ex international sénégalais. A lire aussi >> Ce match qui a changé la vie du Camerounais Samuel Eto'o