Cinq matches inoubliables du Mondial : Ghana - Uruguay 2010

Ghana Copyright -AFP
Le drame de cette Coupe du Monde était quelque chose que vous pourriez trouver sur Netflix. Tout était prêt pour le spectacle. Les Africains du monde entier et ceux qui avaient choisi les Black Stars comme deuxième équipe à supporter lors de ce Mondial étaient sur le point de jubiler. La balle semblait si proche de franchir la ligne. Et puis, dans un instant, tout a été enlevé. La Main de Dieu 2.0, comme certains le diront, est sortie de la tombe sous la forme d’un autre jeune sud-américain. Luis Suárez, dans un dernier effort pour sauver la place de son pays dans le dernier carré, s’est mué en portier le temps d’un instant, fatal pour toute une nation.

Le fil rouge


Les Black Stars avaient récolté au fil de leur tournoi aboutit, la sympathie de tout un continent. Des stars du ballon rond comme Kingson, Boateng, Mensah et Asamoah, pour n’en citer que ceux là, ont montré au monde que les Africains pouvaient briller au niveau mondial. Depuis l’époque camerounaise, l’Afrique n’avait pas jamais mis autant d’espoir derrière une équipe.
jusqu’ici tout va bien, non?

L’attaquant uruguayen Luis Suárez a usé de sa main sur la ligne de but, pour annihiler une réalisation du Ghana à la dernière minute. Suárez a reçu un carton rouge et Asamoah Gyan a raté le penalty découlant de cette action.
La presse africaine a nommé Luis Suarez ennemi public n ° 1 et a décrit toute l’équipe comme des tricheurs. Suárez semblait pourtant n’éprouver aucun remords, déclarant « J’ai fait le meilleur sauvetage du tournoi » ou encore « La ‘Main de Dieu’ m’appartient maintenant », une référence au but marqué par Diego Maradona lors du Mondial 86. L’entraîneur du Ghana, Milovan Rajevac a déploré une « injustice du football ».

Suarez, tout en provocation


La Main de Dieu a réémergé et offert à l’Uruguay une chance de continuer son rêve de coupe du monde. Le mérite à un des plus grands attaquants du football mondial, aussi controversé qu’arrogant. Plus encore, l’attaquant des Reds n’a manifesté aucune forme de regret, honte ou remord. L’avenir nous prouvera que « El Pistolero » ne fera pas de cet incident un cas isolé, et l’épaule de l’italien Giorgio Chiellini n’en est qu’un exemple parmi d’autres …

Quand tout était vraiment fini …


A l’épreuve des tirs au but, après que l’Uruguay eut effectué ses trois premiers tirs au but et le Ghana ses deux premiers, le gardien uruguayen Fernando Muslera a stoppé une tentative infructueuse du capitaine ghanéen John Mensah. Mais l’Uruguayen Maximiliano Pereira a fait exploser son essai, remettant le Ghana dans le match.

Autre arrêt de Muslera dans la foulée, cette fois sur Dominic Adiyiah. L’Uruguayen Sebastián Abreu transforme, envoyant sa nation parmi les meilleures de la planète. Merci qui …

Pour le Ghana – et l’Afrique, qui avait adopté cette équipe – c’était une fin brutale. La phase de groupes de ce tournoi a été une déception massive pour le continent hôte, qui avait vu cinq de ses six équipes éliminées dans la phase de groupes, y compris l’Afrique du Sud, pays organisateur. Mais au moins ils ont eu le Ghana, qui a éliminé les États-Unis en huitièmes, puis a défié l’Uruguay jusqu’au dernier souffle. mais la vie n’est pas toujours juste.

La Coupe du Monde 2018 est plus proche que jamais. Et de très très bonnes équipes africaines vont essayer de se frayer un chemin vers les étapes les plus avancées de ce Mondial. Nous espérons que tout se jouera sur le terrain vert et que rien ne viendra perturber le beau football que nous aimons regarder. VIVE L’AFRIQUE !
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Sory Diabaté fait des révélations sur le conflit Drogba-Zokora

Sory Diabaté évoque le conflit Drogba - Zokora Copyright -OFC
Un des deux concurrents de Didier Drogba pour la présidence de la Fédération Ivoirienne de Football, Sorry Diabaté est revenu sur l'affaire du capitanat entre Drogba et Didier Zokora qui a fait couler beaucoup d'encre par le passé. « Il est l’un des joueurs les plus expérimentés et ayant le plus de sélections Maestro Zokora, 153 sélections. Un joueur qui n’a jamais triché sur le terrain, qui s’est saigné et qui s’est livré, il faut le lui reconnaitre, quand les gens l’insultent, ils ne reconnaissent pas l’homme », a regretté le candidat à la succession de Sidy Diallo. « Ça faisait un an qu’il (Maestro) portait le brassard. Il est venu me voir dans ma chambre, il me dit président « ça fait combien de fois qu’on me donne ce brassard et on me le reprend ? » Je lui ai dit, Zahoui dit que tu dois donner le brassard à Didier (Drogba), c’est Zahoui ton entraineur, c’est ton ainé, même si tu as raison, devant lui, je dirai que tu as tort, je vais t’engueuler. » « Si tu arrives à l’entrainement, enlève le brassard et remets-le à Didier Drogba devant tes camarades, et c’est ce qu’il a fait. Est-ce que vous avez entendu parlé de ça ? Est-ce que lui, il ne pouvait pas réclamer le brassard ? Si quelqu’un devait prendre le brassard c’était lui, mais il l’a laissé, donc moi je préfère marcher avec des gens comme ça, parce que dans leur fonctionnement, il y a la sincérité, il y a l’humilité. »

Très critiqué, Zokora sort du silence

Décidant de parraîner Diallo plutôt que son ex-coéquipier en sélection, Drogba, le Maestro a été très critiqué sur les réseaux sociaux. Des critiques qui se sont vite transformées en insultes. L'ancien joueur de Séville a décidé de rompre le silence et de défendre son choix : « Trop de bruits pour une élection, ça fatigue. Aujourd’hui des gens sont divisés dans le milieu du foot à cause de ces élections à la FIF. C’est dommage ! On me parle de jalousie. Ecoutez moi Zokora Didier, je demeure le joueur le plus capé de l’équipe nationale de Côte d’Ivoire avec 153 sélections. Jusque-là, personne, je dis bien personne n’a fait mieux que moi en sélection avec les Éléphants. Je suis le tout premier joueur de l’Académie à signer un contrat PRO (professionnel) en Europe. Il y eut un temps, l’équipe type des Éléphants était composée d’au moins 9 joueurs de l’Académie, on a tous mouillé le maillot pour notre pays. Aujourd’hui, à cause d’une élection à la FIF on nous insulte. Parce qu’on n’est pas avec l’autre, on est mal vus. Et pourtant chacun est libre de son choix. Même les humouristes dénigrent les joueurs ivoiriens. On ne peut plus respirer ? ». A lire aussi >> Côte d'Ivoire : Didier Zokora tacle sévèrement Drogba

FC Barcelone : Pas moins de 16 joueurs placés sur la liste des transferts

Selon le quotidien catalan Mundo Deportivo, le FC Barcelone aurait l'intention de faire le ménage dans son effectif avec pas moins de seize joueurs auxquels il est demandé de trouver un autre club.
La crise sanitaire a eu des conséquences importantes sur l'économie du football. Tous les grands clubs européens voient leur marge réduite pour ce mercato d'été 2020, à l'image du FC Barcelone. Le club catalan est pourtant contraint à reconstruire son effectif en comblant des besoins dans toutes les lignes après une saison très décevante, marquée par la perte du titre de la Liga. Cela pourrait passer par un large renouvellement de l'équipe première.

Todibo, Umtiti et Dembélé concernés


Selon les informations du quotidien catalan Mundo Deportivo, pas moins de 16 joueurs auraient été placés sur la liste des transferts. Trois joueurs français seraient susceptibles de partir : les défenseurs Jean-Clair Todibo et Samuel Umtiti, ainsi que l'attaquant Ousmane Dembélé. Pour le reste, Norberto Neto, Nelson Semedo, Sergi Roberto, Emerson, Junior Firpo, Moussa Wague, Juan Miranda, Ivan Rakitic, Arturo Vidal, Oriol Busquets, Rafinha, Philippe Coutinho et Martin Braithwaite. L'été sera mouvementé en coulisses...

Monaco : L'arrivée de Disasi bouclée

Le président du Stade de Reims, Jean-Pierre Caillot, a confirmé le départ de son joueur Axel Disasi vers Monaco.
Monaco tient sa recrue en défense. Le club de la Principauté a trouvé un accord avec le Stade de Reims pour le transfert du jeune Axel Disasi, auteur d'une saison très prometteuse avec le club champenois. Le président rémois Jean-Pierre Caillot l'a confirmé dans des propos accordés à RMC ce mardi. Le joueur et son entourage doivent désormais régler les derniers détails avec les décideurs monégasques.

"Aujourd'hui Axel Disasi est en instance de départ. Nous, au Stade de Reims, nous sommes tombés d'accord avec Monaco même si nous avions d'autres sollicitations de la part de clubs, notamment à l'étranger, a expliqué le dirigeant. Au moment où je parle, Axel Disasi et son conseiller de frère ont la main. Je crois qu'ils se sont mis d'accord avec Monaco mais je n'en ai pas la certitude. Une chose est certaine, il ne sera plus au Stade de Reims en 2020-2021."

Le vibrant hommage de Lionel Messi à Iker Casillas

Messi et Casillas Copyright -AFP
Alors qu'Iker Casillas a confirmé ce mardi son départ à la retraite, Lionel Messi a salué l'ancien capitaine du Real Madrid avec un message émouvant.
Parce qu'ils incarnent les deux institutions fortes du pays, Lionel Messi et Iker Casillas étaient avant tout rivaux. Mais ils l'étaient dans les règles de l'art. Le numéro 10 du FC Barcelone n'est pas resté sans réaction suite à l'annonce de l'ancien gardien du Real Madrid, qui a confirmé ce mardi vouloir raccrocher les crampons. Dans des propos accordés à AS, Messi a tenu à lui adresser un petit mot.

Messi : "C'était vraiment difficile de t'avoir comme adversaire"

"Iker prend sa retraite aujourd'hui, mais cela fait bien longtemps qu'il est entré dans l'histoire du football. Non seulement parce qu'il était une référence en Liga, mais aussi parce qu'il a réussi à tout gagner au niveau international, a déclaré le natif de Rosario. Tu étais un gardien spectaculaire. C'était vraiment difficile de t'avoir comme adversaire, mais avec le recul, je pense aussi que cette belle rivalité nous a obligés à nous surpasser à chaque fois que nous nous sommes affrontés." A lire aussi >> Espagne : Iker Casillas met un terme à sa carrière

Explosions à Beyrouth : Le monde du football rend hommage aux victimes

Explosions à Beyrouth Copyright -OFC
Ce mardi à Beyrouth, une double explosion a fait des milliers de blessés et plusieurs morts. De nombreux clubs, comme des joueurs, ont tenu à rendre hommage aux victimes.
Ce mardi, une double explosion a secoué Beyrouth, et plus précisément le secteur du port de la capitale libanaise. Selon un bilan provisoire du ministère de la santé libanais publié à 21h45, la double explosion a fait au moins 50 morts et 2 750 blessés. Ainsi, une journée de deuil national a été décrété mercredi.


La L1 mobilisée, comme le Barça ou Manchester United









Par la suite, plusieurs clubs ou joueurs ont exprimé une solidarité envers les victimes de l'explosion. Le PSG a ainsi commenté : "Nos pensées vont vers les victimes de l’explosion qui a touché la ville de Beyrouth." Kylian Mbappé, lui, a écrit : "Toutes mes prières vont aux victimes de cette explosion à Beyrouth."







Marseille a lui aussi tenu à réagir face à l'ampleur de ce drame. "L'Olympique de Marseille tient à apporter son soutien au peuple libanais et à ses supporters de Beyrouth touchés par ce drame", adressant donc un message envers sa communauté présente au pays.

L'émotion forte a été partagée par de nombreux clubs de Ligue 1 (Saint-Étienne, l'Olympique Lyonnais, Montpellier...), mais également des clubs étrangers, par exemple le FC Barcelone ou Manchester United. Le club anglais a indiqué : "Nos pensées et nos prières vont à toutes les personnes touchées par la récente explosion à Beyrouth, au Liban."