Championnats européens : les attaquants camerounais au régime

Aucun des attaquants internationaux camerounais n’a été capable d’inscrire le moindre but, dans les stades des championnats de première division de football d’Europe, le week-end dernier.

Week-end à oublier pour les attaquants internationaux camerounais des championnats de première division de football d’Europe. Que ce soit dans les stades de France, de Suisse, du Portugal ou encore de Belgique, les compatriotes d’Eric-Maxim Choupo-Moting ont tous été muets. C’est le cas de Jean-Pierre Nsame et Nicolas Moumi Ngamaleu. Titulaires dimanche sur la pelouse du FC Bâle, à l’occasion de la 16e journée de Raiffeisen Super League, les deux pensionnaires de Young Boys sont passé à côté du sujet. Incapables de faire plier la défense adverse, Nsame et Ngamaleu ont assisté impuissants à l’humiliation de leur club, battu 3-0.

En France, Ignatius Ganago a regardé ses coéquipiers marcher sur le SCO Angers (3-1) de Stéphane Bahoken, indisponible pour cause de blessure. Décevant ces dernières semaines, le jeune attaquant niçois est resté sur le banc de touche jusqu’à la fin de ce match qui comptait pour la 15e journée de Ligue 1.

En Russie, le Lokomitv Moscou recevait le Dinamo Moscou de Clinton Njie (1-2) dimanche, dans le cadre du derby moscovite de la 18e journée du championnat. Sur le banc de touche au coup d’envoi, l’attaquant camerounais de 26 ans est rentré en jeu à la 62e minute. Auteur de son unique but de la saison le 27 octobre dernier, le Lion Indomptable ne s’est montré dangereux qu’une fois, avec cette frappe repoussée de justesse par le gardien adverse (80e).

En Belgique, Fabrice Olinga s’est cassé les dents face au mur défensif du Club Brugge (1-0) samedi, lors de la 17e journée de Jupiler Pro League. Titulaire dans le onze de départ du Royal Mouscron, l’attaquant camerounais a eu d’énormes difficultés à se montrer dangereux dans le petit rectangle de Simon Mignolet. Auteur de son seul but de la saison le 27 juillet, lors de la première journée du championnat, Olinga ne parvient toujours pas à récidiver.
Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des

Jean-Michel Aulas pointe du doigt l’Etat

Le président lyonnais, Jean-Michel Aulas, tient le gouvernement comme le principal responsable de la crise que traverse aujourd’hui le football français.

Décidément, Jean-Michel Aulas a toujours autant de mal à digérer la décision qui a été prise d’arrêter prématurément la saison de Ligue 1. Le président lyonnais ne cesse de déplorer ce verdict, et tout faire également pour tenter de l’invalider. À mesure que le temps passe, il commence à penser plus au futur, mais son mécontentement reste prégnant et ce mercredi il l’a dirigé vers les responsables du gouvernement à l’occasion d’une intervention sur la radio RMC. Selon lui, « c'est l'Etat qui a intimé l'ordre d'arrêter » et « sa responsabilité est donc engagée. »


Un recours pour « réclamer les 800M€ de déficit »


Aulas a fait savoir ensuite que les clubs de l’élite sont en train de se mobiliser pour tenter de limiter le manque à gagner. L’idée est « de déposer un recours pour réclamer les 800M€ de déficit probable ». Une initiative commune et qui tranche avec le désaccord qu’ils avaient affiché avant l’arrêt du championnat. JMA ayant souligné que « ceux qui étaient d'accord pour l'arrêt étaient ceux qui étaient européens ou ceux qui risquaient de descendre. »




Enfin, et même s’il sait que ses chances de parvenir à ses fins sont extrêmement réduites, l’homme fort de l’OL n’abandonne pas encore totalement l’éventualité d’une reprise. « C’est ce qu’on va demander demain au tribunal, a-t-il déclaré. Le Conseil d‘Etat va avoir à juger sur la reprise et les modalités d’arrêt (…) J’avais une réunion cet après-midi avec Nasser Al-Khelaïfi et l'ECA, l'association des clubs européens et la procédure avancée par l'UEFA est celle que nous pourrions suivre aujourd’hui: reprendre les entraînements maintenant et les matchs au bout de 3 ou 4 semaines. »


L1 : Dieumerci Mbokani regrette son passage à Monaco

L’attaquant congolais de 34 ans l’avoue : s’il n’a pas connu de grands clubs après son éclosion au Standard de Liège, c’est en partie à cause de son passage à l’AS Monaco, lors de la saison 2010-2011.

A l’abri à Monaco où il a trouvé refuge depuis le début de la crise du coronavirus, Dieumerci Mbokani pense à son avenir. A 34 ans, l’attaquant congolais (RDC) sort de deux saisons prolifiques avec Antwerp (29 buts en 59 matches de championnat belge). Et il ne compte pas s’arrêter là : soit il signe un nouveau contrat de deux ans, soit il s’en va. C’est en tout cas ce que le Léopard a confié à Proximus. Et quand le journaliste lui demande s'il regrette de ne pas avoir connu de très grands clubs après son éclosion au Standard de Liège, il révèle que c'est en partie dû à une erreur de choix : son passage à l’AS Monaco.

A lire aussi >> Comment Mbokani a (re)conquis la Belgique

Dieumerci Mbokani a en effet raté son passage chez les Rouge-et-Blanc, notamment lors de la première partie de la saison 2010-2011. Un transfert que l'attaquant congolais regrette amèrement. « J’ai fait des mauvais choix, dit-il. Le plus mauvais a été d’aller à Monaco au lieu de signer à Liverpool en 2010. Je n’avais plus qu’à signer le contrat. Jovanovic, lui, l’a fait. Liverpool n’avait pas le niveau actuel, mais quand même ». Un transfert qui avait coûté 7 millions d'euros à l'ASM pour un Mbokani qui n’aura marqué qu’un but en 10 matchs.

Ligue 1 : Macron et Eyraud se sont parlés avant l'arrêt de la saison

Selon Le Parisien, Emmanuel Macron se serait entretenu avec Jacques-Henri Eyraud juste avant l'annonce par le gouvernement de la fin de la saison de Ligue 1.
La suspension de la saison de Ligue 1 a suscité beaucoup de polémiques depuis qu’elle a été annoncée le 30 avril dernier. Et ce n’est pas prêt de de se tasser l’information qui a été divulguée mercredi par Le Parisien et selon laquelle le président de la République, Emmanuel Macron, aurait conversé avec Jacques-Henri Eyraud juste avant que le gouvernement ne tranche sur la question. Rien ne prouve que le chef d’État aurait poussé pour une décision différente auprès de son gouvernement sans cette entrevue avec le président de l’OM. Toutefois, le fait qu’il ait discuté avec un seul président de club, et qui plus est celui d’une équipe dont est supporter, a de quoi faire jaser.

L’OM était le premier bénéficiaire de l’arrêt de la Ligue 1


Didier Deschamps, le sélectionneur de l’équipe de France, et Noël Le Graët, le président de la fédération, ont également été consultés par Macron. Mais, ces deux-là n’avaient pas d’intérêts propres par rapport à la question de l’arrêt du championnat. On ne peut assurément pas en dire autant d’Eyraud. Ce dernier avait tout à gagner si le championnat n’allait au bout, puisque cela garantissait une place en Ligue des Champions la saison prochaine et la manne financière qui va avec (127 millions d’euros). En outre, cela évitait un retard pour le redémarrage de l’exercice à venir (2019/2020) et qui aurait été préjudiciable sur le plan économique dans la mesure où cela retardait les premiers versements du nouveau diffuseur Mediapro. Reste à prouver la relation de la cause à effet entre le coup de fil passé par le président et le verdict qui a été choisi. Il n’est pas certain que quiconque y parvienne.

OL : Quel avenir pour Gouiri ?

Ce mardi, l’OL a officialisé le transfert définitif de Karl Toko Ekambi contre 11,5 millions d’euros. Une arrivée qui pourrait pousser Amine Gouri vers la sortie.

Le secteur offensif de l’Olympique Lyonnais est en plein chantier. Si Houssem Aouar ne sera pas retenu en cas d’offre satisfaisante, le club rhodanien prépare déjà la saison prochaine et vient d’officialiser ce mardi le transfert définitif de Karl Toko Ekambi contre 11,5 millions d’euros. Arrivé en prêt cet hiver en provenance de Villarreal, l’international camerounais a su rapidement s’imposer dans le onze de Rudi Garcia. Auteur de 2 buts et d’une passe décisive en 8 matchs sous le maillot lyonnais, Toko Ekambi a fini par convaincre l’OL, qui l’a recruté pour les quatre prochaines saisons. Cependant cette arrivée pourrait pousser un élément offensif au départ dès cet été. Selon les informations de L’Équipe, Amine Gouri, jeune attaquant formé à l’OL, pourrait ainsi plier bagage lors du mercato estival.

Cinq apparitions dans le groupe pro cette saison


Le joueur de 20 ans semble avoir du mal à se faire une place dans un secteur offensif plus que fourni (Cornet, Terrier, Dembele, Toko Ekambi, Traoré, Cherki), et la solution d’un départ de Gouiri semble donc se dessiner. Avec cinq apparitions dans le groupe professionnel cette saison, le natif de Bourgoin-Jallieu n’a eu que très peu d’occasions de montrer l’étendue de son talent. À défaut de se montrer avec l’équipe première, l’international espoir brille avec les équipes de jeunes de l’OL. Cette saison, Amine Gouri s’est distingué en inscrivant 3 buts en 4 matchs de Youth League (la Ligue des Champions U19). Si pour le moment, aucun club ne s’est réellement manifesté, le jeune joueur était tout proche d’être prêté au Nîmes Olympique cet hiver. À seulement 20 ans, le jeune Gouiri semble déjà être à un moment charnière de sa carrière, et son été promet d’être très agité.

Toko-Ekambi, Lautaro Martinez, Sancho… toutes les infos mercato du 3 Juin

Toko-Ekambi - Lautaro Martinez - J. Sancho Copyright -AFP
L’Olympique Lyonnais lève l'option d'achat de l’attaquant camerounais Karl Toko-Ekambi, le buteur argentin de l'Inter Milan Lautaro Martinez se rapproche du Barça, la pépite du Borussia Dortmund Jadon Sancho serait aussi suivi par le Real Madrid... Voici notre bulletin mercato du jour:

L'option d'achat de Toko-Ekambi a été levée

C'est désormais officiel ! L'attaquant international camerounais Karl Toko-Ekambi sera bien lyonnais la saison prochaine. Le club rhodanien a confirmé ce mercredi la levée de l'option d'achat du transfuge de Villarreal. Il convient de rappeler que le Lion Indomptable comptabilise huit apparitions en Ligue 1 cette saison, inscrivant 2 buts et distillant deux passes décisives. "L’Olympique Lyonnais est heureux d’annoncer avoir levé l’option d’achat pour l’attaquant Karl Toko Ekambi, 27 ans, en provenance de Villarreal (Espagne). L'option s'élève à 11,5 M€ auquel pourra s'ajouter un maximum de 4 M€ d'incentives ainsi qu'un intéressement de 15 % sur la plus-value d'un éventuel futur transfert ", a indiqué l'OL sur son site officiel.

FC Barcelone : Un accord avec Lautaro Martinez ?

Identifié comme le buteur idéal pour régénérer l'attaque du FC Barcelone, Lautaro Martinez est bien la priorité du club catalan pour le mercato à venir. Selon le journaliste de Transfermarkt Nicolò Schira, les décideurs catalans et l'attaquant intériste auraient d'ores et déjà trouvé un accord. Les deux parties se seraient rejoint sur les bases d'un bail portant sur les 5 prochaines années avec un salaire net de 12 millions d'euros par an. Ce dossier reste toutefois complexe pour le Barça, puisque l'Inter Milan a annoncé que l'Argentin ne partirait pas pour un montant inférieur à sa clause de départ - soit 111 millions d'euros. De quoi refroidir les ardeurs catalanes ?

Le Real Madrid entre dans la danse pour Jadon Sancho

Sensation du football mondial depuis deux ans, Jadon Sancho est l'un des prospects les plus prometteurs de la planète. Le profil technique de l'attaquant formé à Manchester City ne laisse évidemment pas certaines grosses écuries insensibles. Ces dernières semaines, Jadon Sancho a été identifié comme une cible de Manchester United ou du FC Barcelone en vue du mercato d'été. Mais c'est le Real Madrid qui se serait positionné à son tour sur l'attaquant du BvB. Selon les informations de France Football, Zinédine Zidane apprécierait les qualités du jeune Anglais. Le Real pourrait passer à l'offensive à l'été 2021 pour le polyvalent attaquant, estimant que son coéquipier Erling Haaland est plus abordable cet été. Dans un an, Jadon Sancho représenterait l'alternative idéale à Kylian Mbappé si le dossier du champion du monde français reste bloqué. >> Real Madrid : Mbappé s'éloigne Le LOSC souhaite conserver Renato Sanches Le milieu de terrain portugais Renato Sanches a signé une première saison au LOSC très convaincante. L’originaire de Praia (Cap-Vert) s’est parfaitement adapté aux Dogues, ayant réussi à se refaire une santé dans le nord de la France. Le champion d’Europe 2016 intéresse ainsi logiquement d’autres clubs. Cependant, Lille n’est pas vendeur. Gérard Lopez, le président du club, l’a affirmé ce mercredi. Invité de l’émission After Foot sur RMC, l’homme fort du LOSC a indiqué qu’il voulait « garder » sa pépite lusitanienne. Il a aussi révélé avoir d’ores et déjà reçu « des offres très intéressantes » pour l’ancien bavarois, mais il n’est pas question de se séparer d’un des meilleurs éléments de l’effectif.

Egypte : Pyramids recrute un gardien vétéran d’Al-Ahly

L'exode des grands anciens d'Al-Ahly vers Pyramids FC se poursuit. Après avoir enrôlé le latéral droit Ahmed Fathi en avril dernier, le nouveau riche de Premier League égyptienne va bénéficier du renfort d'un autre vétéran des Diables Rouges, en la personne du gardien de but Sherif Ekramy. La nouvelle a été annoncée par Abdelaziz Abdelshafy, conseiller stratégique du club basé à Assiout. Relégué progressivement sur le banc des remplaçants depuis l'arrivée de Mohamed El-Shennawy en 2016, le portier de 36 ans avait obtenu un bon de sortie au mois de mars dernier.