CAN U23 : La Côte d'Ivoire et l'Afrique du Sud se rapprochent des JO

Copyright : Panoramic
La Côte d'Ivoire et l'Afrique du Sud se sont qualifiés pour les demi-finales de la CAN U23, qualificatives pour les Jeux Olympiques de Tokyo.
La Côte d’Ivoire et l'Afrique du Sud ont assuré leur qualification pour les demi-finales de la CAN U23 après respectivement une victoire aux dépens de la Zambie (1-0) et un nul contre le Nigeria (0-0). Un résultat que les Bafana Bafana n'ont pas volé, pour avoir contrôlé le match une bonne partie du temps. Dans le même temps, les Eléphants réussi leur coup en arrachant la victoire contre la Zambie (1-0) grâce au Lillois Yves Dabila à l'heure de jeu (60eme). Prêté cette saison au Cercle Bruges, l'ancien de l'AS Monaco pouvait exulter. Les Olympic Eagles, grands habitués des Jeux, et les Chipolopolo, champions d'Afrique U20 en 2017 avec la génération dorée des Daka, Sakala et autre Mwepu, quittent le tournoi la tête basse. Les demi-finales opposeront mardi la Côte d'Ivoire au Ghana, puis l'Egypte, pays hôte, à l'Afrique du Sud. Les deux finalistes et le vainqueur de la petite finale seront qualifiés pour les Jeux Olympiques.
Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des

Ballon d'Or : le gros coup de gueule de Samuel Eto'o !

Samuel Eto'o - Sadio Mané Copyright -AFP
Après Didier Drogba, qui a vivement critiqué le manque de solidarité des journalistes africains dans leur vote pour le Ballon d'Or, c'est au tour de Samuel Eto'o de pointer du doigt cette attitude. En effet, la légende Camerounaise a encore expliqué que le problème est dans les journalistes africains qui n'ont pas voté pour Sadio Mané, ce qui explique son classement étonnant, seulement quatrième derrière Lionel Messi, Virgil Van Dijk et Cristiano Ronaldo. "Nous sommes les premiers à s’indigner,mais quand il s’agit de voter c’est autre chose. Voilà où se situe le vrai problème", a-t-il lancé dans un message publié sur son compte Instagram, accompagné d'une photo des votes détaillés par pays. A lire aussi >> Le message émouvant de Didier Drogba à Sadio Mané

EST - JS Kabylie : la même formation qu'à Casablanca

Espérance Sportive de Tunis (EST) Copyright -OFC
Seul le défenseur axial Khelil Chammam (EST) manquera à l'appel dans le onze rentrant de l'Espérance Sportive de Tunis, ce vendredi (19h GMT) à Radès contre la Jeunesse Sportive de Kabylie pour le compte de la 2e journée de la phase de poules de la Ligue des champions de la CAF. L'entraineur Mouine Chaâbani va continuer à compter sur la formation alignée samedi dernier à Casa contre le Raja, à savoir: Ben Cherifia- Derbali, Chetti, Badrane, Yaâkoubi- Coulibaly, Bonsu, Benguith- Badri, Ouattara, El Houni. Ce derby maghrébin opposera les deux leaders de la poule "D" qui ont remporté leur première rencontre de poule: l'EST contre le Raja à Casa (2-0), et la JSK à domicile face aux Congolais de l'AS Vita Club (1-0). Après la 12e journée du championnat d'Algérie, le club kabyle occupe la 7e place avec 17 points.

La JSK prévient ses supporters

Un quota de 3 mille billets a été accordé à la JS Kabylie pour le match de ce vendredi soir à Radès. Pour les supporters algériens, l'accès au stade est désigné par les portes 32 et 33 (Virage Nord). Un dispositif est mis en place par la direction de la JSK pour la remise des tickets par le biais d'agents du club. Par ailleurs, les supporteurs canaris doivent présenter leurs passeports pour la remise du ticket. Tout comme l'EST, la direction de la JSK a lancé un appel à ses fans afin d'éviter tout usage de fumigènes et de lasers durant la partie afin d'épargner au club une lourde sanction financière.

Les 23 de l'EST pour le Mondial

Le championnat du monde des clubs se déroulera du 11 au 21 décembre au Qatar. Le continent africain sera représenté par l'Espérance Sportive de Tunis qui a arrêté sa liste de 23 joueurs pour le Mondial où elle débutera sa campagne le 14 décembre devant le représentant asiatique, Al Hilal d'Arabie Saoudite. Cette liste comprend les joueurs suivants: *Gardiens: Moez Ben Cherifia, Rami Jridi et Mohamed Debchi *Défenseurs: Chamseddine Dhaouadi, Mohamed Ali Yaâkoubi, Khelil Chammam, Raed El Faddae, Samah Derbali, Elyès Chetti, Iheb Mbarki et Abdelkader Badrane *Milieux de terrain: Kwame Bonsu, Fousseny Coulibaly, Abderraouf Benguith, Fadi Ben Choug, Mohamed Ali Ben Romdhane et Mohamed Amine Meskini *Attaquants: Bilel Bensaha, Anis Badri, Ibrahima Ouattara, Hamdou El Houni, Taha Yassine Khenissi et Haythem Jouini. A lire aussi >> LDC (J1) : l'Espérance refroidit le Raja chez lui, les Mamelodi Sundowns déroulent

US Monastir : après Idriss Mhirsi, un défenseur axial ?

Idriss Mhirsi Copyright -OFC
Idriss Mhirsi a signé jeudi un contrat allant jusqu'au mois de juin 2021 en faveur de l'Union Sportive Monastirienne. L'ancien ailier de l'Espérance Sportive de Tunis est libre de tout engagement depuis la résiliation de son contrat au mois de décembre 2018 avec le club de L2 française, le Red Star. Malgré le manque de compétition de sa nouvelle recrue, M.Ahmed Belli s'est réjoui de ce renfort: "Ce qui me réconforte, c'est que ce grand joueur a insisté afin de venir jouer à Monastir, a-t-il affirmé. Cette arrivée entre dans le cadre du renforcement de l'effectif. Je n'ai jamais vendu de joueur au mercato d'hiver, et je ne vais pas déroger à la règle. Je ne vais céder aucun joueur au mercato d'hiver. A condition de faire d'ici la fin de saison le plein dans nos rencontres de football et de basket-ball. Nous voulons jouer à guichets fermés nos prochaines rencontres jusqu'au mois de juin prochain, en présence de 5 mille spectateurs en football, et 2 mille en basket-ball, ce qui n'est pas énorme pour une ville comme Monastir. Avec 4 mille billets vendus pour notre dernier match, notre recette a été de 30 mille dinars. En basket, faire le plein nous assure une recette de 20 mille dinars". A présent, après l'arrivée de Mhirsi, 25 ans, qui a disputé 3 matches avec l'équipe nationale "A" après avoir fait partie de toutes les sélections des jeunes, on parle de nouveaux renforts au sein du leader de la Ligue 1. A commencer par un défenseur axial dont le comité usémiste veut taire le nom. A lire aussi >> US Monastir : un vrai test pour les supporters

Everton : Moyes pour succéder à Silva ?

Selon Sky Sport, Everton songerait à remplacer Marco Silva par Davis Moyes au poste d'entraîneur.
Avec neuf défaites en quinze journées de Premier League, Everton vit une première partie de saison compliquée. Après une lourde défaite face à Liverpool dans le derby de la Mersey (5-2), l’avenir du coach Marco Silva pourrait être largement compromis. Selon Sky Sport, les dirigeants des Toffees ont d’ores et déjà un nom en tête pour lui succéder. David Moyes. L’actuel 18ème du championnat pourrait donc faire revenir son ancien coach. Entraîneur du club entre 2002 et 2013, l’Écossais connaît le club par cœur et serait pour Farhad Moshiri, le propriétaire du club, la solution la plus adéquat. Pour la prochaine journée de Championnat, Everton accueillera Chelsea (7 décembre à 13h30)

Nantes : Cardiff saisit le TAS pour Sala

Condamné par la FIFA à payer six millions d'euros à Nantes pour le transfert d'Emiliano Sala, Cardiff a décidé de faire appel au Tribunal arbitral du sport.
Entre Cardiff City et le FC Nantes, c’est loin d’être fini. Réunie le 25 septembre dernier, la Commission du statut du joueur de la FIFA avait condamné le club gallois à verser six millions d’euros aux Canaris dans le cadre du transfert d’Emiliano Sala, tragiquement décédé en début d’année dans l’avion censé l’emmener dans son nouveau club. Mais le 18eme de la dernière saison de Premier League n’a pas dit son dernier mot dans cette affaire et a interjeté appel auprès du Tribunal arbitral du sport (TAS), comme indiqué jeudi dans un communiqué de l’instance : « Une procédure d’arbitrage d’appel a été ouverte. Les conseils de Cardiff City FC et du FC Nantes se sont entendus pour déterminer un calendrier de procédure ad hoc. Une audience sera vraisemblablement fixée au printemps 2020. Il est peu probable qu’une sentence finale ne soit rendue avant juin 2020 », peut-on lire. Une affaire qui s’éternise tristement.