🔴CAN U17 : Le Cameroun et la Guinée épinglés pour fraude sur l'âge !

Cameroun - CAN U17 Copyright -OFC
Alors que la CAN des moins de 17 ans se déroule actuellement en Tanzanie (du 14 au 28 avril), la Confédération africaine de football (CAF) a dévoilé ce lundi les résultats des tests IRM passés par les joueurs convoqués pour la compétition.

A lire aussi >> CAN U17 : le programme complet

Le verdict n'incite pas à l'optimisme : malgré la difficulté croissante à passer à travers les mailles du filet, certaines équipes se sont encore fait prendre en flagrant délit de tricherie.

Il s'agit des Lionceaux du Cameroun, avec trois joueurs recalés, du Syli National de la Guinée, avec un joueur pris, mais également du pays organisateur tanzanien, avec deux joueurs épinglés.

Il convient de noter également que les fautifs ne pourront évidemment pas participer à cette phase finale, mais pour des sanctions plus radicales, avec pourquoi pas une exclusion pure et simple des équipes concernées, il faudra repasser...

Ci-après le communiqué de la CAF:



Amical : La Tunisie bat le Burundi (2-1) et remporte sa troisième victoire de rang

La Tunisie a battu le Burundi (2-1), lundi à Radès, bouclant son programme de préparation pour la CAN 2019 par une troisième victoire en trois matchs.
Bon pour le moral. Lundi à Radès, la Tunisie a battu le Burundi (2-1), et bouclé son programme de matchs de préparation pour la CAN 2019 par une troisième victoire consécutive. Face à une bonne équipe burundaise, les Aigles de Carthage ont longtemps peiné à concrétiser leur domination. Après avoir manqué un penalty par Yassine Meriah, qui trouvait la transversale (45eme+1), les hommes d'Alain Giresse finissaient par trouver la faille grâce à Taha Yassine Khenissi (66eme, 1-0), suite à un superbe travail d'Aymen Ben Mohamed. Si Cédric Amissi égalisait à l'aube du dernier quart d'heure d'une superbe frappe (76eme, 1-1), l'avantage final revenait aux hôtes, sur un exploit personnel de Naïm Sliti (90eme+3), apparu très en jambes.

Les onzes de départ :
Tunisie : Ben Mustapha, Bedoui, Meriah, Hnid, Sassi, Ben Mohamed, Skhiri, Srarfi, Sliti, Msakni, Khenissi.
Burundi : Ndikumana, Nsabiyumva, Omar Moussa, Ngandu, Bigirimana, Duhayindavyi, Nduwarugira, Kamsoba, Berahino, Amissi, Abdul Razak.

Gaëtane Thiney (Bleues) : « On a toujours plein de choses à améliorer »

Gaëtane Thiney retenait avant tout l’aspect comptable après la victoire de l’équipe de France contre le Nigeria lundi (0-1), synonyme de carton plein lors du premier tour de la Coupe du Monde féminine. Même si elle reconnait que les Bleues ont encore une belle marge de progression pour la suite du tournoi.

Gaëtane Thiney, quel sentiment prédomine après la victoire des Bleues contre le Nigeria lundi (0-1) ?


On a 9 points, on est 1eres du groupe et c’était l’objectif. Maintenant, comme tous les matchs de Coupe du Monde, c’est toujours compliqué. Les joueuses du Nigeria jouaient leur qualification. Elles voulaient défendre et essayaient de marquer en contre, ce n’est pas toujours simple.


Etes-vous inquiète de vos difficultés à vous montrer dangereuses et à concrétiser votre domination ?


Ce n’est pas inquiétant, parce que je crois que c’est le meilleur parcours qu’on fait sur un premier tour de Coupe du Monde. Il y a une nouvelle compétition qui commence dimanche. Maintenant il va falloir gagner tous les matchs les uns après les autres pour aller jusqu’à notre objectif final.


Espérez-vous plus d’espaces dans les matchs à venir ?


Le Nigeria avait deux lignes bien compactes, avec une volonté de nous mettre un impact athlétique important. On savait à quoi on allait se confronter. Toutes les équipes qui affrontent des équipes africaines ont des difficultés, on l’a vu aujourd’hui. Mais on gagne malgré tout.



Thiney : « Vivement dimanche prochain »


Vous affronterez le 3eme du groupe C au prochain tour, possiblement le Brésil…


Quelque soit l’équipe, il faudra se préparer au mieux, pour qu’on soit encore meilleures dans le jeu et qu’on soit capables de contrer le Brésil, l’Australie ou l’Italie, qui ont trois styles de jeu complètement différents.


Que faut-il améliorer avant d’aborder les matchs à élimination directe ?


On a toujours plein de choses à améliorer : la vitesse de jeu, le rythme, l’intensité des passes. Ce sont des choses qui vont se gommer au fur et à mesure de la compétition. Il faut bien récupérer, bosser pour accompagner encore plus les actions et être plus nombreuses dans la surface.


Quel est votre état d’esprit avant les 8emes ?


C’est pour ça qu’on joue ce genre de compétitions, pour avoir encore plus de pression et d’adrénaline. Vivement dimanche prochain qu’on vive ce 8eme de finale. On va tout donner pour continuer notre route.

Voir les Bleues souffrir ? Diacre y voit du bon

Présente en conférence de presse après le court succès des Bleues contre le Nigeria (0-1), la sélectionneure française Corinne Diacre a savouré ce troisième succès de rang et les bienfaits d’une victoire dans la difficulté.
Corinne Diacre, êtes-vous satisfaite du contenu proposé par vos joueuses ce lundi soir ?

Non, car on en demande toujours plus. Néanmoins, le contrat est rempli, on voulait aller chercher cette troisième victoire et on l’a fait dans la difficulté, donc on la savoure encore plus. C’était important de gagner.

Quel est votre avis sur l’épisode du penalty ?

A ce moment-là, on ne peut qu’attendre la décision. Il y a un nouveau règlement qui stipule que si elle n'a pas au moins un pied sur la ligne… C’est très sévère. Mais ces nouvelles lois sont applicables depuis le 1er juin. L'information nous a été communiquée le 4, je conviens que c’était trop tard. Je peux malgré tout saluer le courage et la prise de responsabilité de Wendie (Renard).

Avez-vous le sentiment d’avoir profité d’un arbitrage « maison » ?

C’est le VAR qui en a décidé ainsi… Ce soir, c’est en notre faveur, la prochaine fois ce sera peut-être l’inverse…

Avez-vous le sentiment d’avoir gommé certains défauts observés contre la Norvège ?

Complètement. On avait été défaillantes sur l’animation défensive. Ce soir on a fait les efforts, on savait le Nigeria fort sur les transitions. On a été patientes, on n’a pas été mises en danger, Sarah Bouhaddi n’a pas eu d’arrêt à effectuer. Maintenant, on ne peut pas mettre quatre buts à chaque match. Gagner dans la difficulté c’est bien, on reste en alerte et c’est positif.

Diacre : « Les filles font leur maximum »


On a senti un changement entre rapidité contre la Norvège et patience ce soir…

On a beaucoup échangé après la Norvège. C’était important que les filles s’expriment. Ce soir, il y avait peut-être trop de patience après avoir tout fait vite contre la Norvège. Mais on a su mettre ce coup de collier en deuxième période.

Comment avez-vous trouvé Gaëtane Thiney ?

On a eu des difficultés collectives en première période. Je l’ai trouvée mieux en deuxième période avec plus d’espace. C’est sûr qu’elle peut faire mieux mais ce soir, elle était plus intéressante que lors des deux premiers matchs.

Etes-vous frustrée par la maladresse de vos joueuses ?

Non, car les filles font leur maximum. J’aimerais beaucoup plus de justesse, c’est sûr. On travaille. On ne peut que constater les échecs mais il faut persévérer, avec plus de présence devant le but. On le dit, on le répète, parfois ça fonctionne, parfois non…

Que pensez-vous du Brésil, potentiel adversaire en huitièmes de finale ?

C’est une possibilité, comme de jouer l’Australie ou l’Italie. Avant de faire des suppositions, on va attendre les matchs de demain. Ça nous laisse une journée supplémentaire d’analyse, même si on a déjà énormément d’images sur les équipes concernées.

PROPOS RECUEILLIS PAR NOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL A RENNES

Absence de Sadio Mané contre la Tanzanie : Qui pour le remplacer ?

Sadio Mané Copyright -AFP
C’est maintenant officiel, Sadio Mané ne jouera pas le premier match de la coupe d’Afrique des nations avec le Sénégal contre la Tanzanie. Pour cumul de cartons jaunes, le meilleur joueur sénégalais est suspendu pour le premier match de la can et Aliou Cissé devra trouver dans les prochains jours le meilleur moyen de remplacer, Sadio Mané.  Après l’officialisation de la suspension de Sadio Mané, une question taraude dans l’esprit des Sénégalais et notamment du sénégalais, qui va le remplacer. Considéré comme le meilleur de la sélection sénégalaise et l’un des meilleurs en Afrique, l’absence de l’international Sénégalais, pour le premier match de la Coupe d’Afrique des nations contre le Tanzanie, devra se faire sentir dans le jeu des lions de la Téranga. En effet, Sadio Mané est le dépositaire du jeu des lions et pour le remplacer, Aliou Cissé avait opté pour Diao Baldé Keita lors du dernier match de préparation du Sénégal contre le Nigéria (1-0).  Cependant, même si tous les observateurs s’accordent à dire que l’Intériste tient la corde pour prendre la place de Sadio Mané, Aliou Cissé n’a pas dit son dernier mot. En effet, le sélectionneur des lions pourrait faire jouer Sada Thioub qui a marqué lors du premier match de préparation du Sénégal face à Murcie (7-0). Entré en cours de jeu, le joueur de Nîmes avait tiré son épingle du jeu. Aliou Cissé pourrait aussi faire jouer Krépin Diatta et jouer avec Idrissa Gana Gueye, Alfred Ndiaye et Pape Alioune Ndiaye au milieu.  Le technicien pourrait aussi remodeler son système de jeu et passer en 4-4-2 comme lors du dernier mondial. Dans ce cas de figure, le sélectionneur devrait jouer avec 2 attaquants à savoir Mbaye Niang et Mbaye Diagne (ou Moussa Konaté). 

Sénégal – Le ministre des sports met la pression aux lions « notre objectif, c’est de gagner la Coupe d’Afrique »

Lions du Sénégal Copyright -StarAfrica.com
A quelques jours du dĂ©but de la coupe d’Afrique des nations, le ministre des sports du SĂ©nĂ©gal a fait une sortie remarquĂ©e dans la presse sĂ©nĂ©galaise pour mettre la pression sur Aliou CissĂ© et ses protĂ©gĂ©s. En effet, selon Matar Bâ, l’objectif principal du SĂ©nĂ©gal, c’est d’enfin gagner le trophĂ©e.   « Notre objectif, c’est de gagner la Coupe d’Afrique. Nous avons tout ce qu’il faut pour y arriver. On a une bonne Ă©quipe, une fĂ©dĂ©ration aguerrie et un Etat qui met les moyens. La Can 2019 doit ĂŞtre la bonne pour nous. Tout le monde nous attend » a d’emblĂ©e rĂ©agi Matar Ba au micro de Iradio.  

Pour y arriver, le ministre des sports conseille à Sadio Mané et sa bande d’« être engagés. Il faut que les joueurs soient décisifs. Il faut qu’ils soient déterminés et acceptent de mourir sur le terrain pour remporter le trophée continental », a déclaré le ministre sénégalais. Il ajoute aussi en direction des supporters « on n’a pas besoin de désunion encore moins de querelles. Le 12ème « Gaindé» et «Allez Casa» sont tous des supporters de l’équipe nationale du Sénégal. Il ne faut pas qu’on mette une ligne rouge entre les deux structures. Il ne doit pas y avoir entre eux de concurrence malsaine jusqu’à créer la tension. Il faut qu’ils soient ensemble pour bénéficier du soutien de l’Etat. On ne les amènera pas en Egypte pour qu’ils se battent là-bas».