CAN 2019 : que retenir de la participation du Cameroun

Alors qu’ils ont été éliminés de manière prématurée en huitièmes de finale avec un André Onana finalement pas si bon que ça, et un Bahoken affamé, les Lions ont perçu 32,5 millions de francs CFA chacun en guise de primes.

Une fin inattendue

Depuis trois semaines, le continent vibre, respire et pense football. La fête qu’impose la 32e édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de football continue en terre égyptienne. Sans le pays organisateur. Ni le pays tenant du titre. Comme les Pharaons d’Egypte emmenés par leur joueur vedette Mohamed Salah, les Lions Indomptables du Cameroun sont eux-aussi sortis à la phase des huitièmes de finale de la compétition. Les hommes de Clarence Seedorf ont été éliminés par le Nigeria (2-3), après avoir mené 2-1 au terme de la première période d’un match plein de rebondissement. Si le beau jeu n'a pas toujours été au rendez-vous, le suspense était présent et ce jusqu'au dernière minute de cette rencontre qui a vu le Nigeria l'emporter aux dépens du Cameroun. Une fin un peu inattendue pour le tenant du titre qui est allé en Egypte avec l’ambition ferme de conserver son trophée.

Animation : le baffle « maudit »

Les coéquipiers de Vincent Aboubakar ne peuvent s’en prendre qu’à eux-mêmes. S’ils voulaient vraiment aller plus loin, ils auraient dû terminer premiers de leur groupe F. Après une belle entame en effet face à la Guinée Bissau (2-0), Eric-Maxim Choupo-Moting et ses coéquipiers ont perdu de leur superbe, alignant deux matchs nuls consécutifs sans marquer face au Ghana et au Bénin, le petit poucet du groupe qui a finalement atteint les quarts de finale du tournoi. S’ils avaient terminé à la première place de leur groupe, les Camerounais auraient rencontré la Tunisie, un adversaire moins dangereux que le Nigeria, en huitièmes de finale. Les Lions étaient pourtant très confiants avant le coup d’envoi de cette CAN. Quand ils arrivaient dans les stades, les Lions Indomptables, emmenés par un Ambroise Oyongo en véritable chef d’orchestre, montraient tout de suite leur sérénité à travers des chants et danse de ralliement. C’était beau à voir. Seulement, l’enceinte bluetooth (baffle sans fil qui permet de jouer de la musique) de « DJ » Oyongo a semblé leur apporter plus de poisse que de chance sur le terrain où ils auraient dû se montrer plus déterminés.

Bahoken avait faim

Avec sa jeunesse et sa fougue, l’équipe du Cameroun faisait partie des favoris de cette CAN. Et pourtant, ça n’a pas suffit pour atteindre le dernier carré tel que fixé comme objectif. Cette compétition aura néanmoins permis à quelques jeunes recrues d'exploser et de se révéler intéressants, comme le nouveau numéro « 9 », Stéphane Bahoken. Meilleur scoreur camerounais à cette CAN avec un but inscrit contre la Guinée Bissau d’entrée et un autre face au Nigeria, l’attaquant du SCO Angers en Ligue 1 de France a prouvé qu’il peut être le futur leader offensif de la sélection fanion du Cameroun. Pour sa première CAN, le néo-Lion Indomptable a réussi là où des joueurs comme Christian Bassogog, Karl Toko Ekambi et autre Eric-Maxim Choupo-Moting, pourtant plus expérimentés ont échoué.

Onana, pas si bon que ça finalement ? 

Jamais inquiété durant le premier tour de la compétition, André Onana a enfin eu un « vrai » adversaire lors de match des huitièmes de finale. Et ça s’est mal terminé pour celui que beaucoup considèrent comme le meilleur gardien africain de l’heure. Battu à trois reprises, le joueur de l’Ajax Amsterdam a fait preuve d’un manque de sérénité et d’expérience sur les occasions nigérianes. Intraitable en club, André Onana a totalement été différents sous le maillot national. Le joueur formé au Barça a commis des erreurs d’appréciation qui ont tout de suite fait regretter un certain Fabrice Ondoa, meilleur gardien de la précédente CAN remportée par la nation vert-rouge-jaune.

32,5 millions de francs dans la poche

L’argent ne fait pas bruit. On l’a bien compris avec les joueurs de la sélection du Cameroun. Ainsi donc, après avoir disputé 4 matchs dans cette compétition, les Lions Indomptables ont perçu chacun 32,5 millions de francs CFA. De façon détaillée, des sources officielles parlent de : 20 millions de francs CFA, correspondant à la prime de qualification ; 4 millions pour la victoire obtenue face à la Guinée Bissau (2-0) ; 4 millions de francs CFA pour les deux matchs nuls concédés ensuite contre le Ghana et le Bénin (soit 2 millions de francs CFA par match nul, Ndlr.) ; 2,5 millions de prime dite de performance payée par la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) ; 1,5 millions de francs relatifs à la prime de top sponsor et enfin, 500 000 francs CFA de prime de présence.

Banana et Zambo, deux fois distingués

Déjà retenu dans le onze-type de la première journée de la compétition après son but et sa belle prestation contre la Guinée Bissau, Yaya Banana a été retenu dans l’équipe-type du premier tour de la compétition. Malgré une bourde qui a permis au Nigeria d’inscrire son troisième but et de battre les Lions en huitièmes de finale de la compétition, le joueur de Panionios a été le seul Camerounais dans ce onze. Alors que ses compatriotes, le gardien André Onana et Frank Zambo Anguissa, élu deux fois « Homme du match » au terme des rencontres Cameroun – Guineé Bissau et Cameroun – Ghana, faisaient partie des remplaçants.
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Cameroun : Coton Sport échappe à la relégation en D2

Empêtré dans un litige avec l’un de ses anciens joueurs, Coton Sport de Garoua a sauvé sa saison en lui versant ses indemnités.

Les joueurs de Coton Sport peuvent sauter au plafond. Leur club va disputer la Ligue 1, le championnat de première division du Cameroun la saison prochaine. Menacés de relégation en division inférieure ces derniers jours, les Cotonniers sont désormais hors de danger. Une décision prise par la Commission fédérale d’homologation et de discipline de la Fédération Camerounaise de Football (Fécafoot). En effet, Coton Sport était empêtré dans un litige avec l’un de ses anciens joueurs, Christian Landry Kemseu Kom. Attaqué auprès de la Commission pour non-respect des clauses de son contrat, Coton Sport avait huit jours à partir du 4 août dernier pour payer les indemnités du joueur. Chose faite par le club qui a consenti à lui verser près de 1 925 000 francs CFA (2 935 euros).

UMS de Loum relégué

Mauvaise nouvelle cependant pour les joueurs de l’Union des Mouvements Sportifs (UMS). Le club de Loum évoluera la saison prochaine en deuxième division. Décision prise par la Commission fédérale d’homologation et de discipline de la Fécafoot. L’instance reproche au club de n’avoir pas exécuté le verdict de la Chambre nationale de résolutions des litiges dans l’affaire l’opposant à son ancien entraîneur Bonaventure Djonkep. Le club sacré deux fois champion du Cameroun (2016 et 2019) avait été sommé par ladite Chambre le 4 septembre 2018, à dédommager son ancien entraineur à hauteur de 7 700 000 francs CFA (11 738 euros) pour rupture de contrat abusive. Malgré plusieurs délais accordés au club de Loum, l’ancien Lion Indomptable n’avait pas été dédommagé. Les délais d’exécution ayant expiré, la Commission fédérale d’homologation et de discipline de la Fécafoot a tranché en déclarant la relégation du club qui a trois jours pour faire appel de cette décision.

Barça vs Bayern Munich : les compositions officielles

Messi (Barça) vs Lewandowski (Bayern) Copyright -AFP
Le choc de la soirée opposera le Barça au Bayern Munich, à partir de 19h GMT dans le cadre des quarts de finale de la Ligue des Champions. Focus sur les compositions probables des deux équipes. Suspendus face à Naples en huitièmes de finale, Arturo Vidal et Sergio Busquets font leur retour dans le onze de départ. Quique Setién a décidé de se passer d'Antoine Griezmann, remplaçant commençant avec une attaque à deux composée de Messi et Suarez. Côté Allemand, Kingsley Coman (24 ans, 22 sélections) va finalement s'asseoir sur le banc des remplaçants. Son entraîneur, Hans-Dieter Flick, lui a préféré le Croate Ivan Perisic. Voici les formations officiels : Barça :
Ter Stegen - Nelson Semedo, Piqué, Lenglet, Jordi Alba - De Jong, Busquets, Sergi Roberto, Vidal - Messi, Luis Suarez.
Bayern :
Neuer (cap.) - Kimmich, J. Boateng, Alaba, A. Davies - T. Alcantara, Goretzka - Gnabry, T. Müller, Perisic - Lewandowski.

Suivez le match en direct >> Ligue des Champions (Quarts de finale): Barça - Bayern Munich en direct

Ligue des champions : Guardiola pense que "ce ne sera pas facile" contre Lyon

L'entraîneur de Manchester City, Pep Guardiola, s'attend à une opposition relevée de la part de l'OL, samedi en quarts de finale de la Ligue des champions.
L'Olympique Lyonnais pourrait devenir le second club français à atteindre les demi-finales de la Ligue des champions version 2019-2020, alors que le PSG, lui défiera Leipzig, mardi, dans la prestigieuse compétition. Afin de se joindre à la fête, l'OL devra cependant se défaire de Manchester City, samedi soir (21h). Et même si le club anglais a éliminé le Real Madrid au tour précédent, il n'a pas montré trop d'arrogance en conférence de presse, ce vendredi, à travers les propos tenus par Pep Guardiola et Aymeric Laporte.

Guardiola valorise les qualités de l'OL


"Tout peut arriver, c'est une compétition différente. C'est une finale lors de chaque tour. Nous sommes prêts à faire de notre mieux pour aller plus loin. Bien sûr, c'était important de battre les rois de cette compétition (le Real Madrid, 13 Ligues des champions au compteur). Mais quand on joue en un seul match dans cette compétition, tout peut arriver", a indiqué le coach espagnol. Sondé sur les forces de l'équipe dirigée par Rudi Garcia, l'ancien entraîneur du Bayern Munich a notamment mis en exergue l'organisation des lyonnais : "nous avons vu les autres matchs contre la Juventus, et d'autres matchs du championnat français. Ils sont organisés, agressifs, si rapides. La qualité de l'équipe, c'est autre chose. C'est un quart de finale. Ce ne sera pas facile."

Présent également en conférence de presse, le défenseur central français des Citizens, Aymeric Laporte, a appuyé les propos de son entraîneur. "C'est une grande équipe avec de bons joueurs, mais c'est à nous de nous concentrer. Il faut lutter jusqu'à la dernière minute. Nous devons éviter de faire des erreurs. On va essayer de marquer plus de buts, c'est tout ce que je peux dire."

Les compos de Barça - Bayern

Il n'y aura qu'un Français titulaire vendredi pour Barça - Bayern, en quarts de finale de Ligue des Champions.
La troisième affiche de ce Final 8 de Ligue des champions met aux prises deux grandes écuries européennes qui se sont souvent affrontées par le passé, le FC Barcelone et le Bayern Munich. Dans les rangs du Barça, Quique Setién a troqué le traditionnel 4-3-3 du club pour un 4-4-2 inédit où Lionel Messi et Luis Suarez seront les seuls joueurs à vocation offensive. Antoine Griezmann est donc sur le banc.

FC Barcelone : Ter Stegen - Semedo, Piqué, Lenglet, Alba - Sergi Roberto, Busquets, de Jong, Vidal - Messi (c), Suarez.


Pas de surprise notable du côté du Bayern Munich si ce n'est la titularisation de Perisic. Robert Lewandowski sera épaulé par un milieu consistant et maléable, avec Müller dans l'axe devant une doublette Thiago Alcantara-Goretzka.

Bayern Munich : Neuer (c) - Kimmich, Boateng, Alaba, Davies - Thiago, Goretzka - Gnabry, Müller, Perisic - Lewandowski.

Barça : Umtiti atteint par le Covid

Samuel Umtiti, indisponible pour la Ligue des Champions, a été testé positif au coronavirus.
Les tests réalisés par le FC Barcelone cette semaine ont révélé un cas positif au Covid-19 dans l'effectif professionnel du club. Il s'agit de Samuel Umtiti. L'écurie catalane l'a indiqué dans un communiqué officiel ce vendredi soir, précisant que le champion du monde « ne présente pas de symptôme, se sent bien physiquement et sera en quarantaine à son domicile ».

Cette information ne remet pas en cause le match programmé ce vendredi (21 heures) entre le Barça et le Bayern Munich pour les quarts de finale de la Ligue des champions. Samuel Umtiti avait en effet déclaré forfait, il est blessé au genou. « Le club a informé les autorités sportives et sanitaires compétentes. De plus, toutes les personnes ayant eu un contact avec le joueur ont été isolées afin de leur faire passer le test du Covid », a également indiqué le Barça.