CAN 2019 : les 24 équipes qualifiées

CAN 2019 : les 24 équipes qualifiées
La Coupe d’Afrique des Nation 2019, qui aura lieu en Egypte du 21 juin au 19 juillet, va accueillir pour la première fois 24 équipes qui seront réparties dans 6 groupes de 4. Retrouvez toutes les informations sur les équipes qualifiées à la CAN 2019.

A l'issue des éliminatoires de la CAN 2019, on connait désormais les 24 pays qui participeront à la phase finale qui se déroulera du 21 juin au 19 juillet en Egypte.

Les équipes qui participent pour la première fois à la CAN


Madagascar :
Pour la première fois de son histoire Madagascar va participer à une phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations. Un parcours entamé lors du tour préliminaire face à Sao Tomé-et-Principe. La qualification a été assurée le 16 octobre 2018 face à la Guinée Equatoriale (1-0).
- Joueur à surveiller : Faneva Andriatsima, attaquant de Clermont Foot, qui a terminé meilleur buteur du groupe A avec 3 buts.
- Sélectionneur : Nicolas Dupuis

La Mauritanie :
Première historique pour la Mauritanie qui accède pour la première fois à une phase finale de Coupe d’Afrique des Nations. L’effectif est composé de joueurs qui évoluent essentiellement dans des clubs nord-africains, en Espagne et en Ligue 2 française.
- Joueur à surveiller : Adama Ba, milieu de terrain de l’J Auxerre
- Sélectionneur : Corentin Martins

Le Burundi : 
Les Hirondelles vont participer pour la première fois à une phase finale de Coupe d'Afrique des Nations.
Avec un effectif composé de joueurs évoluant en majorité dans les championnats africains (Kenya, Afrique du Sid, Algérie...) ou au Portugal, les Hirondelles peuvent créer la sensation de cette édition.
- Joueur à surveiller : Fiston Abdoul, attaquant de la JS Kabylie (Algérie)
- Sélectionneur : Alain Olivier Niyungeko

Les favoris de la CAN 2019 en Egypte


L’Egypte :
Pays hôte de la compétition, l’Egypte est favori pour décrocher un huitième titre. C’est la 24e participation des Pharaons à une phase finale.
- Joueur à surveiller : Mohamed Salah, attaquant de Liverpool
- Sélectionneur : Javier-Aguirre Onaindia

Le Nigeria :
Trois fois vainqueur par le passé, les Super Eagles se présentent comme des favoris en puissance pour le titre. Le Nigeria a assuré sa qualification après son match nul face à l’Afrique du Sud le 17 novembre 2018 (1-1).
-Joueur à surveiller : Ahmed Musa, attaquant d’Al Nassr.
-Sélectionneur : Gernot Rohr

La Côte d’Ivoire :
Autre favori, la Côte d’Ivoire qui participera à sa 23eme CAN. Les Eléphants, sous la conduite d’Ibrahim Kamara, tenteront de décrocher un troisième titre après ceux de 1992 et 2015.
- Joueur à surveiller : Nicolas Pépé, attaquant du LOSC.
- Sélectionneur : Ibrahim Kkamara

Le Ghana :
Quadruple vainqueur de l’épreuve, et souvent annoncé parmi les favoris, le Ghana a souvent déçu lors des dernières éditions de la CAN. Le dernier titre des Black stars remonte à 1982 en Libye. Cette édition en Egypte sera peut être celle de la consécration pour les Black Stars.
-Joueur à surveiller : André Ayew, milieu de terrain de Fenerbahçe
-Sélectionneur : James Kwesi Appiah

Le Cameroun :
Le tenant du titre sera présent en Egypte pour défendre sa couronne. Quintuple vainqueur de la compétition, les Lions indomptables sont favoris au titre. L'effectif du Cameroun est un mélange de jeunesse et d'expérience, à l'image du gardien André Onana (22 ans) et Choupo-Moting (30 ans).
- Joueur à surveiller: André Onana, le gardien de l'Ajax Amterdam
- Sélectionneur : Clarence Seedorf

Les outsiders de la CAN 2019


La Tunisie :
C’est la 19eme participation de la Tunisie à une phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations (avec une victoire finale en 2004). La place qualificative a été assurée le 16 octobre 2018 suite à sa victoire contre le Niger 1-2 à Niamey.
- Joueur à surveiller :WahbiKhazri, attaquant de l’AS Saint-Etienne.
- Sélectionneur : Alain Giresse

Le Sénégal :
Finaliste en 2002, le Sénégal va participer à sa 15eme phase finale. Invaincu en phase éliminatoire avant la dernière journée, le Sénégal dispose d’un effectif talentueux et d’un staff très compétent.
- Joueur à surveiller : Sadio Mané, attaquant de Liverpool
-Sélectionneur : Aliou Cissé

Le Maroc :
Les Lions de l’Atlas, vainqueurs une seule fois du titre de champion d’Afrique en 1976, vont tenter de décrocher une seconde étoile. Avec Hervé Renard, qui a gagné deux CAN avec deux sélections différentes (Zambie et Côte d’Ivoire), les supporters du Maroc peuvent y croire.
- Joueur à surveiller : Hakim Ziyech, attaquant de l’Ajax Amsterdam
- Sélectionneur : Hervé Renard

L’Algérie :
L’Algérie va participer pour la 18eme fois à une Coupe d’Afrique des Nations. Vainqueur en 1990, les Fennecs sont toujours à la recherche d’un deuxième titre. Plongé dans une crise de confiance durant plusieurs années, l’arrivée de Belmadi a changé la donne.
- Joueur à surveiller : Ryad Mahrez, attaquant de Manchester City
- Sélectionneur : Djamel Belmadi

Le Mali :
Assuré de leur qualification pour la CAN 2019 suite àleur victoire contre le Gabon le 17 novembre 2018 (0-1), le Mali est à sa 11eme participation à une Coupe d’Afrique des Nations. Finaliste en 1972 et 3eme en 2012 et 2013, les hommes de Mohamed Magassouba vont essayer de faire mieux que leurs ainés.
- Joueur à surveiller : Moussa Doumbia, attaquant du Stade de Reims
- Sélectionneur : Mohamed Magassouba
Les équipes qui peuvent créer la surprise à la CAN 2019 en Egypte

Afrique du Sud : 
Les Bafana Bafana ont attendu la dernière journée pour arracher le ticket qualificatif  pour la CAN 2019. C'est la dixième participation de l'Afrique du Sud à une phase finale. La majorité des joueurs évoluent dans le championnat sud africain.
- Joueur à surveiller : Percy Tau, attaquant de Mamelodi Sundowns
- Sélectionneur : Stuart Baxter

République Démocratique du Congo :
C'est la 18eme participation des Léopards à une phase finale de Coupe d'Afrique des Nations. La RDC est double vainqueur de la compétition (1968 - 1974). L'effectif est composé de joueurs issus des deux grands clubs du pays (TP Mazembe et AS Vita Club) mais aussi des championnats européens (Premier League, Ligue 1,..).
- Joueur à surveiller : Jonathan Bolingi, attaquant de Royal Antwerp
- Sélectionneur : Florent Ibenge

Les équipes qui peuvent créer la surprise à la CAN 2019


L’Ouganda :
Premier du Groupe L avec 13 points, l’Ouganda participera pour la 7eme fois de son histoire à une CAN. L’unique résultat probant de l’Ouganda en Coupe d’Afrique est une place de finaliste en 1978.
-Joueur à surveiller : Farouk Miya, attaquant du standard de Liège
-Sélectionneur : Sébastien Desabre

La Guinée :
Leader du groupe H devant la Côte d’Ivoire, la Guinée a réussi à assurer sa qualification avant le terme des éliminatoires. C’est la 12eme participation du Syli national à une CAN. Finaliste en 1976 face au Maroc, ce qui est à ce jour la meilleure performance de la Guinée.
-Joueur à surveiller :Naby Keita, milieu de Liverpool
-Sélectionneur : Paul Put

Le Kenya :
Sixième participation pour le Kenya en phase finale d’une CAN et première depuis 2004.
Un technicien français est à la tête de la sélection kenyane, en la personne de Sébastien Migné. En six participations, le Kenya a enregistré une unique victoire en phase finale (2004) au 1er tour contre le Burkina Faso.
-Joueur à surveiller : Victor Wanyama, milieu de terrain de Tottenham
-Sélectionneur : Sébastien Migné

L'Angola : 
Pour la 8eme fois les Antilopes noires participeront à une phase finale de Coupe d'Afrique. Les meilleurs résultats en phase finale ont été enregistrés en 2008 et 2010 avec une élimination en 1/4 de finale. L'ossature de l'équipe est composée essentiellement autour de joueurs qui évoluent dans le championnat portugais ou au Petro Atletico de Luanda.
- Joueur à surveiller : Wilson Eduardo, attaquant du Sporting Braga
- Sélectionneur : Srdjan Vasiljevic

La Guinée-Bissau : 
Deuxième participation pour les Lycanos après celle de 2017. Malgré des forces en présence bien plus supérieurs, la Guinée-Bissau peut jouer les trouble-fête. La quasi totalité de l'effectif évolue au Portugal.
- Joueur à surveiller : Zezinho (capitaine), joueur FK Senica (Slovaquie)
- Sélectionneur : Baciro Candé

La Namibie : 
Troisième participation des Brave Warriors à une CAN après celles de 1998 et 2008. La mission sera difficile, mais pas impossible pour les hommes de Ricardo Mannetti. L'effectif est composé de joueurs évoluant sur le continent africain (Afrique du Sud, Egypte,...).
- Joueur à surveiller : Benson Shilongo, joueur d'Ismaily (Egypte)
- Sélectionneur : Ricardo Mannetti

Le Bénin : 
Les Écureuils ont décroché le dernier billet du groupe D. Neuf ans après, le Bénin va retrouver la Coupe d'Afrique des Nations. La majorité de l'effectif évolue en France (Ligue 1, Ligue 2).
- Joueur à surveiller : Stéphane Sessègnon, malgré ses 34 ans, le joueur de Gençlerbirliği Spor Kulübü demeure le leader et moteur de cette équipe.
- Sélectionneur : Michel Dussuyer

Le Zimbabwe : 
C'est la 4eme fois que les Warriors participeront à une CAN. La majorité des joueurs de la sélection est issue de championnats africains, essentiellement sud africain.
- Joueur à surveiller : Knowledge Musona, attaquant de KV Ostende.
- Sélectionneur : Sunday Chidzambwa

La Tanzanie : 
La Tanzanie retrouve la Coupe d'Afrique des Nations 39 ans après. Les Taifas Stars auront la tâche difficile, mais les hommes d'Emmanuel Amunike tenteront le tout pour créer la surprise durant cette phase finale. L'effectif est composé essentiellement de joueurs évoluant dans le championnat local.
- Joueur à surveiller: Ally Samata, attaquant KRC Genk
- Sélectionneur : Emmanuel Amunike

CAN 2019: palmarès, qualification, calendrier et résultats, retransmission TV, billetterie, actualités, infos pratiques…

Mercato : les 10 prêts les plus chers de l'histoire du football

Philippe Coutinho
Prêté par le FC Barcelone sous la forme d’un prêt payant de 8,5 millions d’euros assorti d’une option d’achat s’élevant à 120 millions d’euros, Philippe Coutinho a été officiellement présenté par le Bayern Munich. En cas de transfert définitif en juin 2020, le FC Barcelone touchera 120 millions d’euros. Le Brésilien rentre dans le top 10 des prêts les plus chers. 1. Kylian Mbappé, prêté au PSG par l'AS Monaco contre 45 millions d'euros 2. Giovanni Lo Celso, prêté à Tottenham par le Bétis Séville contre 16 millions d'euros 3. Duvan Zapata, prêté à l'Atalanta par la Sampdoria contre 14 millions d'euros 4. James Rodriguez, prêté au Bayern par le Real contre 13 millions d'euros 5. Carlos Tévez, prêté à Manchester United par West Ham contre 12.7 millions d'euros 6. Nicolo Barella, prêté à l'Inter par Cagliari contre 12 millions d'euros 7. Mattia Destro, prêté à la Roma par le Genoa contre 11.5 millions d'euros 8. Gonzalo Higuain, prêté à Chelsea par la Juventus contre 9 millions d'euros 9. Gonzalo Higuain, prêté à Milan par la Juventus contre 9 millions d'euros 10. Philippe Coutinho, prêté au Bayern par le Barça contre 8.5 millions d'euros A lire aussi >> Barcelone : Coutinho rejoint le Bayern Munich en prêt

Mercato : Monaco négocie pour le recrutement de Slimani

Slimani Copyright -AFP
A la recherche d'un renfort pour son secteur offensif, à deux semaines de la fin du mercato, Monaco s'active pour changer. Le club de la Principauté serait en train de négocier l'arrivée d'Islam Slimani. Alors qu'une rumeur disait que Monaco ferait le forcing pour attirer Mauro Icardi, l’indésirable d’Antonio Conte à l’Inter Milan, une autre a vu le jour après le démenti de la représentante et compagne de l’attaquant italien, Wanda Nara. Le 10 Sport mais aussi France Football annoncent que l’ASM serait surtout en train de négocier l’arrivée d’un autre buteur : Islam Slimani. Âgé de 31 ans, le Fennec est revenu à Leicester. Prêté la saison passée à Fenerbahçe, l’Algérien n’a inscrit qu’un petit but en championnat turc. Heureusement pour lui, il a pu se consoler avec la victoire de l’Algérie en Coupe d’Afrique des Nations, compétition qu’il a disputée avec le statut de remplaçant. Pas considéré comme un titulaire en puissance à Leicester, Slimani possède un profil qui plait à Leonardo Jardim. Mais le joueur plaît aussi au Qatar ! A lire aussi >> Mercato : Slimani pourrait quitter Leicester pour le Qatar

Côte d’Ivoire : Un duel Drogba-Kalou pour la présidence de la Fédération !

Didier Drogba - Bonaventure Kalou Copyright -AFP
Programmée en décembre 2019, l'élection à la présidence de la Fédération ivoirienne de football (FIF) aiguise les appétits. Le scrutin verra notamment plusieurs personnalités s’opposer pour la succession du très contesté Sidy Diallo, entré en guerre ouverte avec de nombreux présidents de clubs. Parmi les candidats probables, Didier Drogba a avancé ses pions ces derniers jours. Si l’on en croit L’Equipe, le légendaire Eléphant, retraité depuis moins d’un an, aurait déposé un dossier de candidature auprès de l’instance. Plus tôt dans le mois, l’ex-joueur de Chelsea avait fait part de son intérêt pour le poste. « Je veux m’impliquer davantage. J’y réfléchis de plus en plus. Je connais le football ivoirien, j’ai joué en sélection pendant des années et je me suis investi dans le football ivoirien ces derniers temps… Je n’ai pas encore pris ma décision, mais si toutes les conditions sont réunies, pourquoi pas ? », avait déclaré à RFI celui qui a intégré en juillet dernier la garde rapprochée d’Ahmad, le président de la CAF. A lire aussi >> Officiel : la mission de Drogba à la CAF dévoilée Si sa candidature se confirme, Didier Drogba ne devrait pas être le seul illustre ancien à se présenter. La liste des prétendants n’a pas encore été dévoilée, mais elle comprendra vraisemblablement un autre ex-international, en la personne de Bonaventure Kalou. L’ancien joueur d’Auxerre et du PSG, élu maire de la ville de Vavoua (centre du pays) en octobre 2018, a semble-t-il pris goût à la politique et pourrait se retrouver à faire campagne contre son ancien coéquipier.

🔴 PSG - Coup de théâtre: Neymar serait en route pour… la Juventus !

Neymar - Juventus Copyright -OFC
La Juventus aurait pris contact avec le PSG pour un éventuel transfert de Neymar en Italie. Le club champion de Serie A aurait déjà lancé les grandes manœuvres dans ce dossier en incluant Paulo Dybala dans l'opération. Où jouera Neymar à la fin du Mercato estival ? Bien malin celui qui peut aujourd’hui répondre à cette question. Il y a bien des tendances, et actuellement les chances de voir l’international brésilien rester à Paris semblent plus importantes. Mais la situation évolue chaque jour, et les lignes bougent en continu. Nouvelle preuve en ce début de semaine avec des rebondissements dans tous les sens. De l’autre côté des Pyrénées, on a d’abord appris lundi soir que le FC Barcelone finalisait son offre pour Neymar. Après avoir échoué à inclure des joueurs dans un transfert, le club catalan aurait arrêté son choix sur un prêt avec option d’achat obligatoire. Un mécanisme très risqué qui risque de ne pas séduire le PSG. « L’opération reste très compliquée pour le Barça », résumé le quotidien Marca. Mundo Deportivo va plus loin : « Il est difficile d’imaginer le PSG accepter que le Barça ne soit pas obligé de payer pour cela un transfert important en 2020. » En clair, pourquoi pas un prêt, mais à condition que l’option d’achat obligatoire soit conséquente.

Pour obtenir Neymar, la Juve a un argument de poids : Dybala !

Sauf que dans le même temps, la concurrence guette son heure. A la Une de Marca ce mardi, il est ainsi question d’une « guerre froide » entre le Barça et le Real Madrid sur le dossier Neymar. Le journal madrilène rappelle que le club de la Capitale espagnole attend patiemment la bonne ouverture pour tenter sa chance et rafler la mise. Ce que les deux clubs rivaux ne savent peut-être pas, c’est que la Juventus Turin reste aussi très attentive aux dernières avancées du dossier Neymar. Selon le média brésilien Globo Esporte, la Vieille Dame envisagerait de proposer une grosse somme d’argent pour recruter l’ancien joueur de Santos. Pour achever de séduire le PSG, le champion d’Italie en titre serait même prêt à inclure Paulo Dybala dans la transaction. Or on sait que le club parisien apprécie le profil de l’attaquant argentin, dont une arrivée avait déjà été évoquée plus tôt pendant cette période de mutation. Reste à savoir si Neymar est tenté par un départ en Serie A. Car aux dernières nouvelles, sa priorité reste de retrouver le Barça

Premier League : Arsenal veut blinder ses buteurs

Selon le Daily Mail, Arsenal a commencé à tâter le terrain auprès d’Alexandre Lacazette et Pierre-Emerick Aubameyang pour des prolongations.
Tous les deux ont déjà fait trembler les filets depuis le début de la saison. Et même si Arsenal a cassé sa tirelire pour acheter Nicolas Pépé pendant l’été, Alexandre Lacazette et Pierre-Emerick Aubameyang restent les deux fers de lance indéboulonnables du club londonien. C’est sans doute pour cela que les Gunners aimeraient prolonger les deux attaquants selon le Daily Mail. Le contrat de Lacazette court jusqu’en 2022, mais Arsenal souhaite anticiper. Concernant Aubameyang, son bail actuel se termine en 2021. Pour le Français et le Gabonais, une prolongation serait accompagnée d’une revalorisation salariale et, pourquoi pas, d’importantes primes en cas de retour en Ligue des Champions après trois ans d’absence.