CAN 2019 : les 24 équipes qualifiées

CAN 2019 : les 24 équipes qualifiées
La Coupe d’Afrique des Nation 2019, qui aura lieu en Egypte du 21 juin au 19 juillet, va accueillir pour la première fois 24 équipes qui seront réparties dans 6 groupes de 4. Retrouvez toutes les informations sur les équipes qualifiées à la CAN 2019.

A l'issue des éliminatoires de la CAN 2019, on connait désormais les 24 pays qui participeront à la phase finale qui se déroulera du 21 juin au 19 juillet en Egypte.

Les équipes qui participent pour la première fois à la CAN


Madagascar :
Pour la première fois de son histoire Madagascar va participer à une phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations. Un parcours entamé lors du tour préliminaire face à Sao Tomé-et-Principe. La qualification a été assurée le 16 octobre 2018 face à la Guinée Equatoriale (1-0).
- Joueur à surveiller : Faneva Andriatsima, attaquant de Clermont Foot, qui a terminé meilleur buteur du groupe A avec 3 buts.
- Sélectionneur : Nicolas Dupuis

La Mauritanie :
Première historique pour la Mauritanie qui accède pour la première fois à une phase finale de Coupe d’Afrique des Nations. L’effectif est composé de joueurs qui évoluent essentiellement dans des clubs nord-africains, en Espagne et en Ligue 2 française.
- Joueur à surveiller : Adama Ba, milieu de terrain de l’J Auxerre
- Sélectionneur : Corentin Martins

Le Burundi : 
Les Hirondelles vont participer pour la première fois à une phase finale de Coupe d'Afrique des Nations.
Avec un effectif composé de joueurs évoluant en majorité dans les championnats africains (Kenya, Afrique du Sid, Algérie...) ou au Portugal, les Hirondelles peuvent créer la sensation de cette édition.
- Joueur à surveiller : Fiston Abdoul, attaquant de la JS Kabylie (Algérie)
- Sélectionneur : Alain Olivier Niyungeko

Les favoris de la CAN 2019 en Egypte


L’Egypte :
Pays hôte de la compétition, l’Egypte est favori pour décrocher un huitième titre. C’est la 24e participation des Pharaons à une phase finale.
- Joueur à surveiller : Mohamed Salah, attaquant de Liverpool
- Sélectionneur : Javier-Aguirre Onaindia

Le Nigeria :
Trois fois vainqueur par le passé, les Super Eagles se présentent comme des favoris en puissance pour le titre. Le Nigeria a assuré sa qualification après son match nul face à l’Afrique du Sud le 17 novembre 2018 (1-1).
-Joueur à surveiller : Ahmed Musa, attaquant d’Al Nassr.
-Sélectionneur : Gernot Rohr

La Côte d’Ivoire :
Autre favori, la Côte d’Ivoire qui participera à sa 23eme CAN. Les Eléphants, sous la conduite d’Ibrahim Kamara, tenteront de décrocher un troisième titre après ceux de 1992 et 2015.
- Joueur à surveiller : Nicolas Pépé, attaquant du LOSC.
- Sélectionneur : Ibrahim Kkamara

Le Ghana :
Quadruple vainqueur de l’épreuve, et souvent annoncé parmi les favoris, le Ghana a souvent déçu lors des dernières éditions de la CAN. Le dernier titre des Black stars remonte à 1982 en Libye. Cette édition en Egypte sera peut être celle de la consécration pour les Black Stars.
-Joueur à surveiller : André Ayew, milieu de terrain de Fenerbahçe
-Sélectionneur : James Kwesi Appiah

Le Cameroun :
Le tenant du titre sera présent en Egypte pour défendre sa couronne. Quintuple vainqueur de la compétition, les Lions indomptables sont favoris au titre. L'effectif du Cameroun est un mélange de jeunesse et d'expérience, à l'image du gardien André Onana (22 ans) et Choupo-Moting (30 ans).
- Joueur à surveiller: André Onana, le gardien de l'Ajax Amterdam
- Sélectionneur : Clarence Seedorf

Les outsiders de la CAN 2019


La Tunisie :
C’est la 19eme participation de la Tunisie à une phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations (avec une victoire finale en 2004). La place qualificative a été assurée le 16 octobre 2018 suite à sa victoire contre le Niger 1-2 à Niamey.
- Joueur à surveiller :WahbiKhazri, attaquant de l’AS Saint-Etienne.
- Sélectionneur : Alain Giresse

Le Sénégal :
Finaliste en 2002, le Sénégal va participer à sa 15eme phase finale. Invaincu en phase éliminatoire avant la dernière journée, le Sénégal dispose d’un effectif talentueux et d’un staff très compétent.
- Joueur à surveiller : Sadio Mané, attaquant de Liverpool
-Sélectionneur : Aliou Cissé

Le Maroc :
Les Lions de l’Atlas, vainqueurs une seule fois du titre de champion d’Afrique en 1976, vont tenter de décrocher une seconde étoile. Avec Hervé Renard, qui a gagné deux CAN avec deux sélections différentes (Zambie et Côte d’Ivoire), les supporters du Maroc peuvent y croire.
- Joueur à surveiller : Hakim Ziyech, attaquant de l’Ajax Amsterdam
- Sélectionneur : Hervé Renard

L’Algérie :
L’Algérie va participer pour la 18eme fois à une Coupe d’Afrique des Nations. Vainqueur en 1990, les Fennecs sont toujours à la recherche d’un deuxième titre. Plongé dans une crise de confiance durant plusieurs années, l’arrivée de Belmadi a changé la donne.
- Joueur à surveiller : Ryad Mahrez, attaquant de Manchester City
- Sélectionneur : Djamel Belmadi

Le Mali :
Assuré de leur qualification pour la CAN 2019 suite àleur victoire contre le Gabon le 17 novembre 2018 (0-1), le Mali est à sa 11eme participation à une Coupe d’Afrique des Nations. Finaliste en 1972 et 3eme en 2012 et 2013, les hommes de Mohamed Magassouba vont essayer de faire mieux que leurs ainés.
- Joueur à surveiller : Moussa Doumbia, attaquant du Stade de Reims
- Sélectionneur : Mohamed Magassouba
Les équipes qui peuvent créer la surprise à la CAN 2019 en Egypte

Afrique du Sud : 
Les Bafana Bafana ont attendu la dernière journée pour arracher le ticket qualificatif  pour la CAN 2019. C'est la dixième participation de l'Afrique du Sud à une phase finale. La majorité des joueurs évoluent dans le championnat sud africain.
- Joueur à surveiller : Percy Tau, attaquant de Mamelodi Sundowns
- Sélectionneur : Stuart Baxter

République Démocratique du Congo :
C'est la 18eme participation des Léopards à une phase finale de Coupe d'Afrique des Nations. La RDC est double vainqueur de la compétition (1968 - 1974). L'effectif est composé de joueurs issus des deux grands clubs du pays (TP Mazembe et AS Vita Club) mais aussi des championnats européens (Premier League, Ligue 1,..).
- Joueur à surveiller : Jonathan Bolingi, attaquant de Royal Antwerp
- Sélectionneur : Florent Ibenge

Les équipes qui peuvent créer la surprise à la CAN 2019


L’Ouganda :
Premier du Groupe L avec 13 points, l’Ouganda participera pour la 7eme fois de son histoire à une CAN. L’unique résultat probant de l’Ouganda en Coupe d’Afrique est une place de finaliste en 1978.
-Joueur à surveiller : Farouk Miya, attaquant du standard de Liège
-Sélectionneur : Sébastien Desabre

La Guinée :
Leader du groupe H devant la Côte d’Ivoire, la Guinée a réussi à assurer sa qualification avant le terme des éliminatoires. C’est la 12eme participation du Syli national à une CAN. Finaliste en 1976 face au Maroc, ce qui est à ce jour la meilleure performance de la Guinée.
-Joueur à surveiller :Naby Keita, milieu de Liverpool
-Sélectionneur : Paul Put

Le Kenya :
Sixième participation pour le Kenya en phase finale d’une CAN et première depuis 2004.
Un technicien français est à la tête de la sélection kenyane, en la personne de Sébastien Migné. En six participations, le Kenya a enregistré une unique victoire en phase finale (2004) au 1er tour contre le Burkina Faso.
-Joueur à surveiller : Victor Wanyama, milieu de terrain de Tottenham
-Sélectionneur : Sébastien Migné

L'Angola : 
Pour la 8eme fois les Antilopes noires participeront à une phase finale de Coupe d'Afrique. Les meilleurs résultats en phase finale ont été enregistrés en 2008 et 2010 avec une élimination en 1/4 de finale. L'ossature de l'équipe est composée essentiellement autour de joueurs qui évoluent dans le championnat portugais ou au Petro Atletico de Luanda.
- Joueur à surveiller : Wilson Eduardo, attaquant du Sporting Braga
- Sélectionneur : Srdjan Vasiljevic

La Guinée-Bissau : 
Deuxième participation pour les Lycanos après celle de 2017. Malgré des forces en présence bien plus supérieurs, la Guinée-Bissau peut jouer les trouble-fête. La quasi totalité de l'effectif évolue au Portugal.
- Joueur à surveiller : Zezinho (capitaine), joueur FK Senica (Slovaquie)
- Sélectionneur : Baciro Candé

La Namibie : 
Troisième participation des Brave Warriors à une CAN après celles de 1998 et 2008. La mission sera difficile, mais pas impossible pour les hommes de Ricardo Mannetti. L'effectif est composé de joueurs évoluant sur le continent africain (Afrique du Sud, Egypte,...).
- Joueur à surveiller : Benson Shilongo, joueur d'Ismaily (Egypte)
- Sélectionneur : Ricardo Mannetti

Le Bénin : 
Les Écureuils ont décroché le dernier billet du groupe D. Neuf ans après, le Bénin va retrouver la Coupe d'Afrique des Nations. La majorité de l'effectif évolue en France (Ligue 1, Ligue 2).
- Joueur à surveiller : Stéphane Sessègnon, malgré ses 34 ans, le joueur de Gençlerbirliği Spor Kulübü demeure le leader et moteur de cette équipe.
- Sélectionneur : Michel Dussuyer

Le Zimbabwe : 
C'est la 4eme fois que les Warriors participeront à une CAN. La majorité des joueurs de la sélection est issue de championnats africains, essentiellement sud africain.
- Joueur à surveiller : Knowledge Musona, attaquant de KV Ostende.
- Sélectionneur : Sunday Chidzambwa

La Tanzanie : 
La Tanzanie retrouve la Coupe d'Afrique des Nations 39 ans après. Les Taifas Stars auront la tâche difficile, mais les hommes d'Emmanuel Amunike tenteront le tout pour créer la surprise durant cette phase finale. L'effectif est composé essentiellement de joueurs évoluant dans le championnat local.
- Joueur à surveiller: Ally Samata, attaquant KRC Genk
- Sélectionneur : Emmanuel Amunike

CAN 2019: palmarès, qualification, calendrier et résultats, retransmission TV, billetterie, actualités, infos pratiques…

Une CAN, un but: 1968, Kalala écrit l'Histoire des Léopards

1968, le Congo Kinshasa sur le toit de l’Afrique Copyright -@fecofa_cd
Depuis sa création en 1957, la Coupe d'Afrique des Nations s’est imposée au fil des éditions comme étant le rendez-vous phare des amateurs du ballon rond et de l’ensemble du sport africain. Avec ses héros, ses buts mémorables, ses surprises, ses revers inattendus, ses succès tant espérés, la grande messe africaine nous a offert des moments inoubliables à l’image de sa 6ème édition de 1968 en Éthiopie qui a vu les Léopards de la République Démocratique du Congo inscrire pour la première fois de leur histoire le nom de leur pays au palmarès de la plus prestigieuse des compétitions africaines. En effet, l’épreuve de 1968 qui accueillait huit nations, a été marquée par une génération exceptionnelle de Léopards. Ceux-ci ont à cette occasion gravé en lettres d’or leur nom dans le grand livre de la coupe africaine en s’adjugeant pour la première fois le sacre grâce notamment à un but mémorable signé par l’illustre buteur congolais Pierre Kalala Mukendi alias «Le Bombardier». C’était un dimanche 21 janvier 1968, devant 35.000 supporters en transe au Stade Haïlé-Sélassié d’Addis-Abeba (aujourd’hui Addis Abeba Stadium) lorsque Kalala a fait parler la poudre, délivrant les siens lors de la grande finale face au tenant du titre ghanéen signant ainsi l’unique but de la rencontre (1-0). Une réalisation historique qui a permis au «Congo Kinshasa» d’intégrer pour la première fois le palmarès de la CAN mettant ainsi un terme à la domination des Black Stars sur le continent africain. Véritable phénomène du football congolais des années 60, le regretté Kalala qui nous a quitté le 30 juin 2015, a indéniablement marqué toute une génération tant au Congo qu’à travers le continent africain. Son sens du but, sa technique et ses exploits hors normes ont fait du mythique attaquant du Tout Puissant Englebert (devenu le Tout Puissant Mazembe), une légende. Ce n’est d’ailleurs pas par hasard si beaucoup de jeunes Africains se donnent à ce jour pour surnom « Kalala ». Un joueur qui n’est pas seulement l’un des plus grands de l’histoire des Léopards, mais sans doute le plus grand de tous ! Tout en espérant voir un autre joueur de la sélection congolaise le rejoindre sur son piédestal, nous vous proposons de revivre ce but historique en vidéo :

CAN 2019 : une prime astronomique pour le vainqueur !

CAN 2019 Copyright -OFC
La Confédération Africaine de Football (CAF) soigne son épreuve reine ! En effet, chacune des 24 équipes qui disputeront la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations 2019, du 21 juin au 19 juillet en Egypte, touchera au minimum 600.000 dollars, tandis que le futur vainqueur de l’épreuve empochera la somme astronomique de 4,5 millions de dollars (environ 4 millions d’euros), « Cette année, nous avons décidé d'augmenter le prize money pour la compétition », a assuré le président de la CAF, Ahmad Ahmad, dans un entretien accordé cette semaine à RFI. >> CAN 2019 : le calendrier complet Il convient de rappeler également que le Cameroun, vainqueur de l’édition 2017, avait empoché 3,5 millions de dollars, tandis que l’Egypte, finaliste, avait encaissé 2 millions de dollars. Les deux demi-finalistes avaient touché 1,5 million de dollars chacun. >> CAN 2019: les villes-hôtes et les stades, groupe par groupe

Stars de la CAN 2019 : John Obi Mikel, le revenant

John Obi Mikel - Nigeria Copyright -OFC
A l'approche de la Coupe d’Afrique des Nations 2019, Orange Football Club vous propose de découvrir une série de portraits consacrés aux joueurs les plus attendus de la grande messe du football africain. Focus aujourd’hui sur l'emblématique capitaine des Super Eagles du Nigeria, John Obi Mikel. Nom : John Obi Mikel Naissance : 22 avril 1987 (32 ans) Lieu : Jos (Nigeria) Poste : Nigeria Latéralité : droitier Taille : 1,89 m Nombre de sélections : 85 Nombre de buts en sélection : 6 Club actuel : Middlesbrough FC (D2 anglaise) Statistiques en 2018/2019 : 1 but et 4 passes décisives en 22 matches Valeur marchande : 4,5 M€ On ne présente plus le maître à jouer de la sélection nigériane John Obi Mikel. Capitaine des Super Eagles depuis 2015 mais aussi l’idole de tout un pays, tous les espoirs du Nigeria reposent sur ses épaules et son expérience au plus haut niveau. Pièce maîtresse de l’effectif pléthorique de Gernot Rohr pour la CAN 2019, le milieu central de 32 ans sera le chef d'orchestre de la sélection nigériane qui effectue cette année son retour à la grande messe du football africain, et ce, après avoir manqué la qualification lors des deux précédentes éditions. De retour cette saison au "Royaume de sa Majesté", du côté de Middlesbrough, après deux ans passés en Chine, le maître à jouer nigérian n'a toutefois plus porté le maillot des Super Eagles depuis le 26 juin 2018 et la rencontre du premier tour du Mondial russe face à l’Argentine (défaite du Nigeria 1-2). Pour son grand retour en sélection, l'homme aux 85 capes avec les Super Eagles aura à cœur de mener de nouveau ses partenaires sur le toit l'Afrique après le sacre de 2013 en Afrique du Sud.

Un rendez-vous Parme - Super Mario

Selon les informations de TMW, Parme continuerait de pousser les discussions au sujet de l’attaquant international italien Mario Balotelli.
L’opération s’annonce des plus compliquées, mais Parme continuerait de pousser les discussions au sujet de l’attaquant international italien Mario Balotelli (28 ans), qui intéresserait aussi Brescia, notamment. En fin de contrat avec l’OM, qui pourrait essayer de le remplacer par José Salomon Rondon de West Bromwich Albion, le natif de Palerme serait l’une des priorités de la formation entraînée par Roberto D’Aversa. Après une première prise de renseignements, le quatorzième de Serie A pourrait passer à la vitesse supérieure. Selon les informations de nos confrères de TMW, un rendez-vous pourrait être organisé entre les différentes parties concernées. Aujourd’hui, la piste serait donc bel et bien active, les Parmesans faisant aussi les yeux doux à Camillo Ciano (29 ans, Frosinone), un autre protégé de Mino Raiola.

Bordeaux pense à Rémi Oudin (Reims)

Selon les informations de L’Equipe, Bordeaux se serait renseigné sur la situation du milieu de terrain offensif rémois Rémi Oudin.
Sous contrat jusqu’en juin 2021 avec Reims, le milieu de terrain offensif Rémi Oudin (22 ans) ne laisserait pas insensible Bordeaux. Selon L’Equipe, les Girondins se seraient récemment renseignés sur la situation du protégé de David Guion, auteur de dix buts cette saison en Ligue 1. Compte tenu des tarifs en vigueur (de l’ordre de 10 M€ ?), le club au scapulaire pourrait effectuer une tentative en proposant d’inclure un joueur dans la transaction. En parallèle, Nice et Watford seraient notamment sur la piste du natif de Châlons-en-Champagne.