CAN 2019 - Eliminatoires (J2) : L'Algérie enchaîne au Botswana

Copyright : Panoramic
L'Algérie s'est imposée au Botswana (1-0), lundi pour le compte de la deuxième journée des éliminatoires de la CAN 2021.
L'Algérie s'est imposée au Botswana (1-0), lundi à Gaborone, et poursuit son carton plein dans ces éliminatoires de la CAN 2021. C'est Youcef Belaïli qui a inscrit le seul but de la rencontre sur un corner direct à la fin du premier quart d'heure (14eme). Les Fennecs contrôlèrent ensuite les débats avec maîtrise sur une pelouse difficile et l'emportent au terme d'une partie gâtée par un arbitrage laxiste, même si les Zèbres jouèrent les dernières minutes à dix. Sans forcer, les hommes de Djamel Belmadi portent leur série d'invincibilité à 18 matchs. Avec six points en deux matchs, ils rejoignent le Sénégal et le Ghana au rang des équipes à avoir fait un sans-faute lors des deux premières journées de ces poules de qualification.

Le onze algérien : Mbolhi - Atal, Mandi, Benlamri, Bensebaini - Bennacer, Guedioura, Feghouli - Delort, Slimani, Belaïli.

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des

Klopp (Liverpool) : « La CAN 2021 ? Une catastrophe pour nous »

Jurgen Klopp, le coach de Liverpool, a regretté la tenue de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations en plein milieu de la saison.
La CAF a décidé cette semaine de reprogrammer sa compétition phare en plein hiver à partir de 2021. Une décision importante et qui a fait grincer beaucoup de dents, notamment auprès des grands clubs européens. Ce vendredi, Jurgen Klopp, le manager de Liverpool, s’est engagé dans un long monologue pour pester contre ce rétropédalage des instances africaines, mais aussi et surtout pour défendre ses joueurs. « La CAN est de retour au mois de janvier est, pour nous, c’est une catastrophe, a-t-il clamé. De plus, nous n'avons absolument aucun pouvoir, donc si nous disions : « Nous ne les laissons pas partir », le joueur sera suspendu. Comment est-ce possible que celui qui emploie le joueur ne puisse pas décider si le joueur doit rester ou non. » Quatre joueurs de Liverpool pourraient être concernés par cette compétition en deux ans : Mohamed Salah, Naby Keita, Mohamed Salah et Joel Matip.

Klopp avait déjà exprimé par le passé son mécontentement par rapport au nombre important de matches dans le calendrier européen. Il en a même fait son cheval de bataille à l’occasion de la dernière réunion UEFA des entraineurs. L’Allemand déplore fortement le fait que son message et ses mises en garde restent lettre morte. « J’en parle ici aujourd’hui et personne ne m'écoutera, a-t-il regretté. C'est comme si c’était la plus grande perte de temps de l’histoire. Mais, tant que rien ne changera, je continuerai à en parler. Et parce qu'il s'agit des joueurs, pas de moi. Il y a tellement de choses à ordonner, mais tous ces gars-là ne trouvent jamais le temps de s'asseoir autour d'une table et de faire un calendrier général ».

Klopp : « Je ne peux respecter la CAN plus que je ne le fais »


L’ancien entraineur de Dortmund a suggéré comme solution que la CAN ne concerne désormais que les équipes B de l’Afrique. « Au lieu des superstars actuelles, on verra celles de demain », a-t-il justifié. Et à ceux qui oseraient affirmer qu’il manque de respect à ce tournoi et à l’Afrique de manière générale, l’intéressé a préparé sa réponse à l’avance : « Je ne peux pas respecter la CAN plus que ça parce que j’aime cette compétition. Je l'ai beaucoup regardé par le passé. C’est un tournoi très intéressant et on y trouve des joueurs sensationnels. Mais le fait de jouer en Afrique est un problème évident, même si je conçois qu’il est plus logique pour l'Afrique de jouer pendant l’hiver quand le temps est meilleur pour eux. Je l’entends. Le problème c’est pas spécifiquement la CAN, c’est plus général que ça ».

Atlético : Lemar n'est plus dans les plans de son entraîneur

L'ailier français Thomas Lemar n'est plus vraiment dans les plans de son entraîneur. Diego Simeone l'a lui-même reconnu.
Thomas Lemar a un contrat avec l’Atlético Madrid qui court jusqu’en 2023. Mais, il y a peu de chances pour qu’il reste avec les Rojiblancos jusqu’à cette date-là. L’international tricolore n’est plus en odeur de sainteté du côté du Wanda Metropolitano. Il a aussi des touches ailleurs, avec des propositions intéressantes émanant d’Angleterre, et sa direction, au même titre que son entraîneur, ne font rien pour le retenir.

Ce vendredi, en conférence de presse, Diego Simeone a eu à évoquer le cas de l’ancien monégasque. Le coach argentin a fait savoir clairement que le joueur français ne faisait plus partie de ces choix prioritaires et qu’il ne s’opposerait pas à un éventuel départ le concernant. « Il n'a pas répondu aux attentes fixées pour lui, mais nous avons toujours eu les mêmes attentes, a-t-il confié. Elles n’ont pas changé. Aujourd'hui, personne ne sait s’il va rester ou pas. Ses représentants travaillent d’arrache-pied et les clubs opèrent selon leurs besoins. »

Simeone a perdu patience avec Lemar


Lemar avait réalisé une première saison en Liga plutôt encourageante, avant de décliner et perdre notamment sa place de titulaire. Le joueur est-il le seul responsable de cette situation ? Pour "El Cholo", cela ne peut qu’être le cas et il accable même son joueur en indiquant que « Les faits parlent d'eux-mêmes, mieux que les mots. Il est certain qu'il n'a pas pu montrer toutes ses qualités (…) Chaque fois qu'il est disponible, j'ai essayé de le faire jouer. J'ai toujours été enthousiasmé par ses qualités de joueur. » Pour information, en terme de minutes cumulées, Lemar n’a que le 15e temps de jeu de l’effectif rojiblanco.

Serie A : L'Inter Milan enrôle Young

Ce vendredi, le défenseur de Manchester United, Ashley Young, s'est engagé en faveur de l’Inter Milan.
Il n’y a pas de fumée sans feu. Ashley Young est devenu ce vendredi la première recrue hivernale de l’Inter Milan. A trente-six ans, l’international anglais (39 sélections) quitte la Premier League où il se produisait depuis 2006 pour évoluer dans l’un des meilleurs clubs d'Italie. Le montant de la transaction s’élèverait à 1,5M€. La durée de l’engagement pour ce joueur polyvalent est de cinq mois, mais avec option de renouvellement pour une année supplémentaire.

Young sur les pas de Paul Ince


Antonio Conte, l’entraîneur de l’Inter, connait bien Ashley Young puisqu’il l’a vu évoluer en Angleterre quand il était coach de Chelsea. Le technicien transalpin sait donc très bien ce que cet élément est en mesure de lui apporter, et ce malgré son âge avancé. Du côté de San Siro, l’ex-capitaine mancunien va essayer de se montrer à la hauteur de cette confiance. À noter qu’il est le premier joueur anglais à défendre les couleurs nerazzurra depuis un certain Paul Ince (1995-1997).

Après Young, l’Inter pourrait s’offrir d’autres renforts en cette période de mercato hivernal. Le club lombard s’active pour enrôler Christian Eriksen et aussi Olivier Giroud, deux autres évoluant dans le championnat anglais. Côté départs, Matias Vecino est pressenti pour être libéré au profit de Tottenham.

Divers : La réponse de la FFF à la mère d'Adrien Rabiot

Ce vendredi, la FFFF a répondu à Véronique Rabiot, la mère et agent d’Adrien.
La passe d’armes entre Véronique Rabiot et la fédération française de football se poursuit. La mère du milieu de terrain français s’était exprimée jeudi pour affirmer qu’elle n’était guère en contacts avec les responsables de la FFF, et a même osé traiter Noël Le Graët de « menteur ». Des propos violents et face auxquels les hautes instances tricolores ne sont pas restées sans réaction.

Le Graët a refusé de rencontrer Véronique Rabiot, pas Adrien


Interrogée par l'AFP, la Fédération reconnaît que Mme Rabiot n'a jamais eu de contact direct avec le président de la FFF, mais affirme que M. Le Graët n'a jamais prétendu cela. « Le secrétariat de M. Le Graët a appelé Adrien Rabiot le 18 octobre 2018 pour proposer un rendez-vous, puis l'a relancé le lendemain par texto, faute de réponse. Sa mère a alors proposé de venir seule, d'après la Fédération. Dans un courrier du 5 décembre 2018, Mme Rabiot a ensuite proposé de venir avec son fils. Des tentatives de contact téléphonique ont eu lieu entre le secrétariat et la conseillère du joueur, sans succès. Les propos de M. Le Graët dans L'Equipe étaient donc « totalement vrais factuellement ». Telle était la réaction de la FFF ce vendredi et il n’y en aura pas d’autres. Le Graët ayant refusé de s’exprimer une nouvelle fois sur ce sujet.

Pour rappel, Rabiot n’a plus porté le maillot de l’Equipe de France depuis mars 2018. Le joueur de la Juventus avait refusé d’être réserviste pour la Coupe du Monde en Russie. Il a aussi tourné le dos à son sélectionneur Didier Deschamps, qui a voulu s’expliquer avec lui. Une attitude regrettable mais que Le Graët s’est gardé de sanctionner de manière radicale. Le dirigeant de 78 ans avait même affirmé dans une interview qu’il « ne fallait pas le punir éternellement ».

Juventus : Arrivée d'un jeune Nantais

Le jeune latéral français Jean-Claude Ntenda (Nantes) s'est engagé en faveur de la Juventus.
Comme annoncé il y a quelques jours, un jeune défenseur français rejoint les rangs de la Juventus Turin. Il s’agit de Jean-Claude Ntenda, sociétaire du FC Nantes. Âgé de seulement 17 ans, et après avoir fait ses preuves avec les jeunes Canaris, il traverse les Alpes pour signer en faveur d’un des plus grands clubs européens, avec l'espoir d'y percer et réaliser une belle carrière professionnelle. Les détails de ce transfert n’ont été communiqués par aucun des clubs concernés.

Ntenda va s’aguerrir avec la Primavera de la Juve


Ntenda, qui est d’origine congolaise, est comparé à Benjamin Mendy en raison du poste où il évolue, mais aussi de ses qualités physiques et de l’abattage dont il fait preuve. Il a déjà porté le maillot tricolore mais au niveau des jeunes (des U15 jusqu’à U18). À Turin, il devrait aussi évoluer dans un premier temps pour la Primavera. Avec Ntenda, la Vieille Dame s’offre un deuxième arrière gauche prometteur en l’espace de quelques mois après Luca Pellegrini (enrôlé à la Roma l’été dernier, et actuellement en prêt à Cagliari).