Caen : Pascal Dupraz tape du poing sur la table

Copyright : Panoramic
À la veille du premier match amical du SM Caen face au Paris FC, samedi (18 h) Pascal Dupraz a longuement évoqué la situation extra-sportive du club normand.
Alors que la saison n’a pas encore démarré, la tension est montée d’un cran au Stade Malherbe de Caen ce vendredi matin. Pascal Dupraz, présent en conférence de presse, ne semble pas avoir digéré l’annonce de l’encadrement de la masse salariale prononcé récemment par la DNCG. Son club ne pourra certainement pas recruter de nouveaux joueurs lors du mercato estival et cette situation agace l’ancien entraîneur du TFC. « Faute de grives, on mange des merles. Dans un deuxième temps, on perdra des joueurs. On peut s’exposer au pire. Il y a plein de choses dans ma vie que j’ai voulues et que je n’ai pas pu obtenir. Quand c’est comme ça, il faut revoir ses souhaits et ses ambitions personnelles à la baisse. Je le répète, je ne crois que ce que je vois. Or, je vois la même chose qu’il y a quelques temps. L’objectif, quand je suis arrivé, c’était de contribuer au redressement du Stade Malherbe qui était en difficulté, puis de retrouver l’élite. C’était sans compter sur des problèmes qui ne sont pas inhérents à la pelouse. C’est un très beau club, on s’est pris d’amour pour lui. Il y a beaucoup de monde qui veut lui faire du bien mais il y a encore des personnes qui, sans le faire exprès, lui font du mal. Il faut peut-être arrêter de lui faire du mal. »


« J’ai de quoi travailler, mais pas dans le projet qui m’avait été cité »


Conscient des difficultés que traverse actuellement le club normand, Pascal Dupraz a tenu à féliciter son président, Fabrice Clément. « Mon interlocuteur, c’est mon président et j’ai entière confiance en Fabrice Clément. Il s’emploie, il se démultiplie. Il vit un sacré baptême du feu quand même. Il faut arrêter de faire du mal au club. Les gens ne se rendent pas compte à quel point ils lui font mal. Quand c’est l’environnement extérieur… Mais là, c’est à l’intérieur, pour des raisons que je ne peux pas évoquer car je ne connais pas le fond du problème. Il y a quelques temps de cela, je disais à mon président que quelques équipes allaient très bien négocier le virage du coronavirus en anticipant, en prenant de l’avance. À un moment donné, on n’a pas anticipé. Mais maintenant, on prend du retard. C’est l’implacable réalité, c’est le constat que je fais sans amertume. Le retard, c’est de l’intérieur qu’on se le fait subir. Aujourd’hui, en Ligue 2, on recrute. Je ne suis pas pessimiste, je suis extrêmement réaliste et je me dois de l’être. J’ai de quoi travailler, mais pas dans le projet qui m’avait été cité. Aujourd’hui, je fais de la post-formation et je vais continuer à en faire. Ce n’était pas le projet de départ, mais qu’est-ce que vous voulez que je fasse ? Je ne vais pas pénaliser mon club davantage qu’il ne se pénalise ».
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

PSG : Maxwell veut revenir

L'ancien défenseur du PSG, Maxwell, aimerait revenir un jour au PSG. Il l'a confié dans Le Parisien.
Maxwell est un vrai amoureux du PSG. Après avoir défendu les couleurs du club francilien en tant que joueur, l'ancien défenseur est devenu coordinateur sportif pour la formation francilienne, avant de quitter Paris à l’été 2019 pour retourner au Brésil et être plus proche de sa famille. Mais la nostalgie a frappé l'ancien latéral gauche, qui aimerait être de nouveau impliqué dans la vie du club.

"Mon espoir est de revenir"


"J'espère revenir à Paris car je suis très attaché au PSG. Aujourd'hui, je le représente comme ambassadeur au Brésil, mais un jour j'espère y retravailler. Mon espoir et mon envie sont toujours de revenir. Après cela dépend du club, si je suis utile ou pas Oui, le quotidien me manque beaucoup. On avait beaucoup travaillé pour mettre en place le groupe qui est là aujourd'hui. Je suis encore attaché à de nombreux joueurs, je m'entends bien aussi avec le staff, le projet est ambitieux, et cela me manque de ne pas travailler au quotidien pour emmener le club plus haut", a ainsi glissé le Brésilien dans les colonnes du Parisien.

Maxwell aimerait avoir de nouveau un impact dans la vie du club, comme lors du transfert de Neymar en 2017 : "Mon rôle dans la venue de Neymar ? D’abord, la chose importante, c’était que Neymar voulait venir au PSG. C’est lui qui a ouvert la voie à un transfert. Après, de nombreuses personnes ont travaillé, et moi j’ai essayé de participer où on avait besoin de moi. Je me suis servi de ma proximité avec Neymar pour lui expliquer le projet sportif du club et quel rôle il y jouerait''. Bientôt de nouvelles missions d'envergure pour Maxwell à Paris ?

PSG : Bulka sur le départ ?

D'après son agent, Marcin Bulka pourrait quitter le PSG cet été, 13 mois après son arrivée dans la Capitale.
Quel avenir pour Marcin Bulka ? Son agent laisse planer le doute et un départ estival semble plausible. Celui que l'on a vu vu qu'une seule fois sous le maillot francilien (lors d'un succès face à Metz en Championnat il y a presque un an) a des touches en Italie d'après son représentant. Un départ n'est donc plus à exclure pour Bulka, 13 mois seulement après son arrivée dans la Capitale.

"Un départ est possible cet été"


« Marcin suscite de l'intérêt sur le marché. Le Genoa ? C'est possible, mais ce n'est pas la seule option. Le mercato est long. Nous prenons notre temps. Nous trouverons la bonne solution pour Marcin une fois la Ligue des Champions terminée », a ainsi asséné Stefano Castagana dans les colonnes du média polonais Meczyki. Affaire à suivre...

Justice : Ronaldinho bientôt jugé

L'ancien Ballon d'Or Ronaldinho, arrêté en mars dernier après avoir été accusé d'avoir utilisé de faux papiers, sera bientôt enfin fixé sur son sort. Il sera jugé le 24 août.
Arrêté en mars dernier avant d'être envoyé en détention provisoire après avoir été accusé d'avoir utilisé de faux papiers, Ronaldinho va être fixé très bientôt. L'ancienne star du Barça et du PSG notamment en saura plus le 24 août sur une éventuelle remise en liberté, a appris lundi l'AFP auprès de sources judiciaires, lui qui va comparaître en compagnie de son frère. «Je viens de signer et l'audience se tiendra le 24 août à deux heures de l'après-midi dans l'une des salles de procès (...) Ils pourront retrouver leur liberté ou rester en état d'arrestation. Cela dépendra de ce qui se passera lors de l'audience», a confié Gustavo Amarilla, le juge en charge du dossier, dans des propos relayés par le quotidien sportif catalan Mundo Deportivo. Encore un peu de patience...

Samuel Eto’o rejoint les légendes FIFA Ultimate Team 21

EA Sport a dévoilé  la liste des nouvelles cartes Icons FIFA Ultimate Team (FUT) 2021. Et parmi les nouveaux joueurs, on retrouve en bonne place la légende africaine Samuel Eto’o.

Le jeu FIFA 21 sort le 9 octobre prochain. Et déjà, EA Sports a dévoilé la liste ses onze nouvelles légendes. Ce qui porte à 100, le nombre d’Icons FIFA Ultimate Team. Parmi eux, le Camerounais Samuel Eto’o, ex-attaquant vedette du Barça, de l’Inter Milan et des Lions Indomptables. Le meilleur buteur de l’histoire de la Coupe d’Afrique fait partie des ambassadeurs du jeu cette année aux côtés d’Eric Cantona. Outre Samuel Eto’o et le Français, l’on retrouve également la légende du Real Madrid des années 50, le Hongrois Ferenc Puskas. Et aussi deux champions du monde 2010 avec la Roja notamment Fernando Torres et Xavi. Sacrés quatre ans plus tard avec la Mannschaft, les Allemands Philipp Lahm et Bastian Schweinsteiger intègrent les Icons FUT. Tout comme Nemanja Vidic (Serbie), Petr Cech (Tchéquie), Davor Suker (Croatie) et Ashley Cole (Angleterre). Notons que l'année dernière, pour FIFA 20, c'est Zinédine Zidane, Pep Guardiola et Didier Drogba qui avaient été intronisés.

Ligue Europa : Laborieux, Manchester United se qualifie toutefois pour les demies

Ce lundi soir, Manchester United a dû aller jusqu'aux prolongations pour se défaire de Copenhague (1-0), en quarts de finale de la Ligue Europa.
Manchester United défiait Copenhague en quarts de finale de Ligue Europa ce lundi. Et les Mancuniens ont eu maille à partir face à une formation danoise dénuée de complexes. United pensait enfin avoir déverrouillé la situation juste avant la pause (45e), mais le but du jeune Mason Greenwood était annulé après un hors-jeu. Les Danois jouaient crânement leur chance et se créaient plusieurs situations chaudes aux abords de la surface des locaux. En face, United allait voir le scénario du but refusé se répéter à l'heure de jeu avec, cette fois, Marcus Rashford en buteur malheureux. Et quand ce n'était pas l'arbitrage, c'est Johnsson qui se dressait entre les attaquants mancuniens et le but. Le portier des visiteurs réalisait une très belle parade face à Martial à 7 minutes de la fin du temps additionnel.



Les deux équipes allaient partir en prolongation pour un match qui prenait des allures de piège pour les Red Devils. Mais après une nouvelle parade signée Johnsson sur Martial (93e), United obtenait un penalty suite à une faute de Bjelland sur un Martial très en jambes et le spécialiste maison, Bruno Fernandes, transformait la sentence. Manchester United, loin de se relâcher, quêtait ardemment un second but, mais trouvait toujours un Johnsson incroyablement inspiré sur son chemin. 1-0, c'était d'ailleurs le score final. United valide sa place dans le dernier carré, mais que ce fut dur pour les coéquipiers de Paul Pogba...