Bleus : Wissam Ben Yedder préféré à Alexandre Lacazette, pourquoi ce n’est pas illogique

Copyright : Panoramic
Didier Deschamps a convoqué mardi Wissam Ben Yedder plutôt qu’Alexandre Lacazette pour le dernier rassemblement de l’équipe de France cette saison, pour remplacer un Nabil Fekir blessé. Un choix qui fait parler. Il n’est pourtant pas si étonnant. Voici pourquoi.


Les listes de Didier Deschamps se suivent et se ressemblent sur le cas Alexandre Lacazette. A chaque fois depuis novembre 2017, l’attaquant d’Arsenal en est absent. A chaque fois, ce choix fait débat. A chaque fois, le sélectionneur de l’équipe de France ne lui ferme pas la porte pour de bon. Rebelote mardi, après avoir préféré appeler Wissam Ben Yedder pour pallier le forfait de Nabil Fekir, touché aux adducteurs. « Il n'y a pas de raison que l'on ne le revoie plus, a assuré Deschamps mardi en conférence de presse, après avoir annoncé le nom des 24 joueurs convoqués pour les matchs contre la Bolivie, la Turquie et Andorre début juin. J'ai dû faire un choix par rapport à son concurrent Ben Yedder. Il ne pouvait pas être là les dernières fois à cause de soucis physiques. Il y a beaucoup de concurrence à ce poste. » Irrégulier chez les Bleus, même s’il avait claqué un doublé pour sa dernière titularisation en amical contre l’Allemagne (2-2), Lacazette n’a jamais pleinement convaincu Deschamps sur le plan sportif. Il n’avait d’ailleurs marqué qu’un seul but en 15 sélections jusque-là.


Ben Yedder meilleur que Lacazette statistiquement


Au-delà de cela, le courant n’est pas toujours passé entre les deux hommes. Le sélectionneur ne voit pas toujours l’ancien Lyonnais comme le coéquipier modèle dans le rôle de joker auquel il serait promis derrière Olivier Giroud voire Kylian Mbappé à la pointe de l’attaque. Peut-être qu’il ne faut pas chercher plus loin les raisons de sa non-convocation qu’une incompatibilité d’humeur entre les deux hommes. Mais ce serait faire fi de tous les atouts de la candidature de Ben Yedder, dont la seule convocation dans le groupe remontait à mars 2018, avec une petite apparition de 17 minutes face à la Colombie (2-3). L’attaquant du FC Séville accomplit d’abord une meilleure saison statistique que Lacazette, comme n’a pas manqué de le rappeler Deschamps : « Il est à 30 buts et 10 passes décisives cette saison. » Le tout en 54 matchs toutes compétitions confondues, contre 19 et 13 en 48 rencontres pour le buteur des Gunners.

Ben Yedder plus compatible avec le groupe en place


Mais la présence de Ben Yedder ne se justifie pas seulement par les chiffres. Son profil atypique est aussi une sacrée qualité : « Il a un rôle particulier en appui avec un centre de gravité bas, a soufflé DD. Il vient dans ce groupe pour être une option différente. » Etant privé de Fekir, deuxième attaquant par excellence, Deschamps n’était pas à la recherche d’un pur attaquant de pointe, ayant déjà Giroud et Mbappé pour remplir cette fonction. Il voulait un joueur complémentaire de ceux qu’il avait déjà, pas un concurrent, et Ben Yedder répond à ce critère. Sa finesse technique et sa faculté à combiner dans les petits espaces pourraient être bien utiles contre des blocs regroupés, comme ceux de la Bolivie et d’Andorre. C’est aussi un joueur qui se met au service du collectif en toutes circonstances, exactement ce que Deschamps apprécie chez les hommes du banc, pour ne pas mettre en péril l’équilibre de son groupe. Ayant franchi un palier évident cette saison, Ben Yedder répond autant à cette logique qu’à celle de la forme du moment. D’où probablement le choix final de Deschamps.
Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des

PSG – Alonzo: «Neymar est comme un joueur de NBA qui joue en Pro A en France !»

Copyright -AFP
Le niveau affiché par la superstar du PSG, Neymar Jr, lors de cette saison 2019-20 a impressionné les observateurs. Y compris ceux qui avaient pu fustiger son comportement par le passé...
Des buts décisifs, une implication de tous les instants et une virtuosité sans égal : Neymar reste une référence à l’échelle – modeste – du championnat de France. La superstar brésilienne a également répondu aux attentes sur la scène européenne en jouant un rôle majeur dans la qualification du PSG pour le Final 8 de la Ligue des champions, avec un but à l’aller et au retour contre le Borussia Dortmund.

Bon dans les grands matchs, moins égoïste, meilleur physiquement

Pour l’ancien gardien du Paris Saint-Germain Jérôme Alonzo, l’international Auriverde n’est plus très loin de son prime. “Je trouve qu’il est aussi fort qu’à une certaine période où il était à Barcelone, a lâché Alonzo sur La Chaîne L’Équipe. Déjà, remettons ce qu’est Neymar à l’échelle de la Ligue 1. C’est un extraterrestre, c’est un joueur NBA qui joue en amateur en France. Je me suis posé ces questions : A-t-il été bon dans les grands matches récemment ? Oui. A-t-il marqué dans des grands matches ? Oui. A-t-il été moins égoïste ? Oui. A-t-il rendu les autres meilleurs ? Oui. Physiquement, je trouve qu’il s’est amélioré, il est très costaud. Fait-il des efforts défensifs ? C’est pas encore fantastique mais un peu plus qu’avant. Donc pour toutes ces raisons, je me dis que Neymar n’est peut-être pas dans la meilleure forme de sa carrière mais il est très proche de ce qu’il faisait de mieux au Barça il y a 4-5 ans de cela. Et Dieu sait que je ne suis pas fan de l’homme.”
A lire aussi >> un milieu d'expérience déclare sa flamme à l'OM ! >> Toute l'actualité du PSG sur Orange Football Club

Portugal - Maritimo : Joël Tagueu buteur héroïque

Copyright -Via Twitter @AllezLesLions

Unique buteur de la 31e journée de Primeira Liga disputée à Boavista ce mercredi, l’attaquant camerounais Joël Tagueu a offert la victoire à Maritimo.

Les supporters de Maritimo peuvent dire merci à Joël Tagueu. Parce que c’est grâce à l’attaquant camerounais qu’ils ont passé une belle soirée ce mercredi. En déplacement à Boavista pour le compte de la 31e journée de Primeira Liga, le Lion Indomptable a offert la victoire aux siens (0-1). D’ailleurs il ne lui a fallu que 29 minutes et une passe de Milson pour inscrire son deuxième but de la saison en 16 matchs de championnat disputés.

Une victoire précieuse

La suite ? Les deux équipes ont relevé leur niveau de jeu en se rendant coup pour coup. Mais le but de Joël Tagueu était assurément la seule vraie action nette de la rencontre. Puisque, excepté quelques pétards mouillés qui ont éclaté dans un camp comme dans l’autre, le tableau d’affichage ne changera pas. Pour les visiteurs, la victoire est très mince, mais précieuse dans leur lutte pour le maintien. Puisqu’elle leur permet de caracoler à la onzième place du classement (37 points), à une marche de leurs adversaires du soir (38 points).

Suisse : Nsame invisible, Ngamaleu décisif

Moumi Ngamaleu a profité de l’absence de Jean-Pierre Nsame ce mercredi pour jouer et marquer lors de la victoire de Young Boys face à Thun (4-0).

Comme il y a 3 jours face à Lugano (3-0), Jean-Pierre Nsame était encore absent de la feuille de match ce mercredi. Sans leur buteur vedette, Young Boys a dû s’en remettre notamment à Nicolas Moumi Ngamaleu pour venir à bout de Thun (4-0), lors de cette 29e journée du championnat suisse.

Titulaire dans le couloir gauche de l’attaque bernoise, Moumi Ngamaleu s’est en effet montré très entreprenant devant. Surtout après la sortie de Hoarau (34e). Désormais patron de l’attaque du leader suisse sur le terrain, l’international camerounais va alors jouer le rôle de meneur d’une équipe en panne de réussite. Ses efforts sont récompensés peu avant la fin de la première période avec ce penalty qu’il tire et transforme (1-0, 45e+2).

Victoire facile

De retour des vestiaires, Young Boys repart au pressing. Très vite, l’équipe adverse craque et offre un nouveau cadeau aux partenaires de Jean-Pierre Nsame. Et cette fois, c’est Sulejmani qui se charge d’envoyer la balle au fond (2-0, 51e). Le milieu de terrain serbe s’offre ensuite un doublé (3-0, 71e) avant que Gaudino ne mette fin au festival (4-0, 90e). Une victoire facile pour Young Boys (58 points) qui compte un seul point sur son dauphin St Gallen (57 points).

Sénégal- Le championnat arrêté !

LSFP - Sénégal Copyright -OFC
Le comité exécutif de la fédération sénégalaise de football s’est réunie ce mercredi. La FSF a décidé de l’arrêt définitif de la saison de football au Sénégal. Alors qu’il était décidé de continuer le championnat en novembre en mode play-off, l’instance fédérale est revenue sur sa décision. Tous les championnats (L1, L2, N1, N2, régional) sont définitivement arrêtes. Aucun titre de champion ne sera décerné cette saison. Il n’y aura pas aussi de montée ni de descente dans toutes les divisions. La date de la prochaine saison est fixée pour le samedi 31 octobre 2020.

Premier League : Liverpool se défait de Brighton

Dans le cadre de la 34ème journée de Premier League, avec une grosse entame de rencontre, Liverpool s'est imposé à Brighton.
Liverpool, déja champion d'Angleterre, a opéré à quelques changements pour cette rencontre contre Brighton, mais l'essentiel a été obtenu pour les hommes dirigés par Jurgen Klopp avec un succès contre un opposant loin d'avoir été ridicule. Le technicien allemand avait pris la décision d'aligner Neco Williams au poste d'arrière gauche, derrière un milieu composé de Keita, Wijnaldum et le capitaine Henderson. Oxlade-Chamberlain accompagnait lui Firminho et Salah sur le front de l'attaque. C'est très rapidement que les Reds ont su se mettre dans une position confortable dans cette rencontre avec des buts de Salah (6ème) et Henderson (8ème), sur des erreurs de relance assez grossières des adversaires. Alisson a toutefois eu du travail à effectuer sur des tirs Trossard (28ème) et Stephens (37ème). Juste avant la mi-temps, Brighton a réduit le score par Trossard, d'une belle demi-volée.

Le but du break pour Salah


Lors du second acte, Sadio Mané et Fabinho sont rentrés en jeu, à la place de Oxlade-Chamberlain et Keita. Le but du break, à la grande joie de Jurgen Klopp, a été l’œuvre de Mohamed Salah, auteur de ses 18 et 19èmes buts de la saison. Consécutivement à un corner tiré par Robertson, l’Égyptien a offert une course vers le premier poteau avant de reprendre le ballon de la tête pour tromper Ryan. Avec ce score de 3-1, Liverpool pouvait voir venir pour le dernier quart d'heure. Physiquement dans le dur Brighton n'est pas parvenu à inquiéter les partenaires de Salah, hormis sur une frappe de Connolly. Liverpool a lui montré une belle ambition afin d'inscrire un quatrième but qui n'est jamais venu.