Bleus : Wissam Ben Yedder préféré à Alexandre Lacazette, pourquoi ce n’est pas illogique

Copyright : Panoramic
Didier Deschamps a convoqué mardi Wissam Ben Yedder plutôt qu’Alexandre Lacazette pour le dernier rassemblement de l’équipe de France cette saison, pour remplacer un Nabil Fekir blessé. Un choix qui fait parler. Il n’est pourtant pas si étonnant. Voici pourquoi.


Les listes de Didier Deschamps se suivent et se ressemblent sur le cas Alexandre Lacazette. A chaque fois depuis novembre 2017, l’attaquant d’Arsenal en est absent. A chaque fois, ce choix fait débat. A chaque fois, le sélectionneur de l’équipe de France ne lui ferme pas la porte pour de bon. Rebelote mardi, après avoir préféré appeler Wissam Ben Yedder pour pallier le forfait de Nabil Fekir, touché aux adducteurs. « Il n'y a pas de raison que l'on ne le revoie plus, a assuré Deschamps mardi en conférence de presse, après avoir annoncé le nom des 24 joueurs convoqués pour les matchs contre la Bolivie, la Turquie et Andorre début juin. J'ai dû faire un choix par rapport à son concurrent Ben Yedder. Il ne pouvait pas être là les dernières fois à cause de soucis physiques. Il y a beaucoup de concurrence à ce poste. » Irrégulier chez les Bleus, même s’il avait claqué un doublé pour sa dernière titularisation en amical contre l’Allemagne (2-2), Lacazette n’a jamais pleinement convaincu Deschamps sur le plan sportif. Il n’avait d’ailleurs marqué qu’un seul but en 15 sélections jusque-là.


Ben Yedder meilleur que Lacazette statistiquement


Au-delà de cela, le courant n’est pas toujours passé entre les deux hommes. Le sélectionneur ne voit pas toujours l’ancien Lyonnais comme le coéquipier modèle dans le rôle de joker auquel il serait promis derrière Olivier Giroud voire Kylian Mbappé à la pointe de l’attaque. Peut-être qu’il ne faut pas chercher plus loin les raisons de sa non-convocation qu’une incompatibilité d’humeur entre les deux hommes. Mais ce serait faire fi de tous les atouts de la candidature de Ben Yedder, dont la seule convocation dans le groupe remontait à mars 2018, avec une petite apparition de 17 minutes face à la Colombie (2-3). L’attaquant du FC Séville accomplit d’abord une meilleure saison statistique que Lacazette, comme n’a pas manqué de le rappeler Deschamps : « Il est à 30 buts et 10 passes décisives cette saison. » Le tout en 54 matchs toutes compétitions confondues, contre 19 et 13 en 48 rencontres pour le buteur des Gunners.

Ben Yedder plus compatible avec le groupe en place


Mais la présence de Ben Yedder ne se justifie pas seulement par les chiffres. Son profil atypique est aussi une sacrée qualité : « Il a un rôle particulier en appui avec un centre de gravité bas, a soufflé DD. Il vient dans ce groupe pour être une option différente. » Etant privé de Fekir, deuxième attaquant par excellence, Deschamps n’était pas à la recherche d’un pur attaquant de pointe, ayant déjà Giroud et Mbappé pour remplir cette fonction. Il voulait un joueur complémentaire de ceux qu’il avait déjà, pas un concurrent, et Ben Yedder répond à ce critère. Sa finesse technique et sa faculté à combiner dans les petits espaces pourraient être bien utiles contre des blocs regroupés, comme ceux de la Bolivie et d’Andorre. C’est aussi un joueur qui se met au service du collectif en toutes circonstances, exactement ce que Deschamps apprécie chez les hommes du banc, pour ne pas mettre en péril l’équilibre de son groupe. Ayant franchi un palier évident cette saison, Ben Yedder répond autant à cette logique qu’à celle de la forme du moment. D’où probablement le choix final de Deschamps.

🔴 Amr Fahmy lâche une bombe : "la CAF a essayé de favoriser le Sénégal"

Amr Fahmy
Amr Fahmy, dirigeant égyptien licencié de la CAF le 11 avril dernier, après avoir accusé le président de la CAF de harcèlement sexuel et de corruption, a lâché une bombe. Quelques mois après le sacre de l’Algérie à la CAN 2019, l’ancien secrétaire général de l’institution a fait savoir que la CAF aurait favorisé le Sénégal en finale. « La Caf a mené des manœuvres douteuses afin de favoriser le Sénégal au détriment de l’Algérie. Des responsables de la Caf ont tenté de favoriser la sélection sénégalaise contre les Verts et de priver ces derniers du trophée », a-t-il révélé, dans une interview accordée au site Koora. Il tacle également la CAF sur l’utilisation de la VAR qui est source de polémique dans les compétitions continentales : « Les responsables de la Caf ne se sont jamais souciés du développement du football. Ils ne veulent pas d’un arbitrage juste, car les arbitres constituent leurs armes pour truquer les résultats ». Des accusations graves qui semblent être plutôt un règlement de compte. Rappelons que l'Algérie a gagné en finale de la CAN 2019 (1-0).

Le récit très émouvant de Sadio Mané sur sa vie !

Sadio Mané
Sadio Mané a évoqué son quotidien extra-sportif lors d'un entretien exclusif accordé à TéléDakar. Nommé parmi les meilleurs joueurs du monde cette année, il revient sur sa jeunesse, son parcours ainsi que son quotidien extra-sportif. « Pourquoi je voudrais avoir 10 Ferrari, 20 montres avec des diamants et deux avions ? Qu’est-ce que ces objets feraient pour moi et pour le monde ? ». A lire aussi >> Mercato : Sadio Mané, bientôt au Barça plutôt qu’au Real ? « J’ai eu faim, et j’ai dû travailler sur le terrain, a déclaré le joueur sénégalais. J’ai survécu aux guerres, joué au football pieds nus, je n’avais pas d’éducation et beaucoup d’autres choses, mais aujourd'hui avec ce que je gagne grâce au football, je peux aider mon peuple. » « J’ai construit des écoles, un stade, nous fournissons des vêtements, des chaussures, de la nourriture pour les personnes qui sont dans une extrême pauvreté. […] Je préfère que les miens reçoivent un peu de ce que la vie m’a donné », a-t-il conclu. A lire aussi >> Sadio Mané révèle les dessous de sa dispute avec Salah

🔴 Officiel : la fédération espagnole rend son verdict pour le clasico

FC Barcelone - Real Madrid Copyright -OFC
La fédération espagnole a rendu son verdict final sur le clasico entre le FC Barcelone et le Real Madrid, initialement prévu le 26 octobre au Camp Nou. Le choc le plus attendu de la planète est reporté en raison des violences en Catalogne. Les clubs ont jusqu'à lundi pour choisir une nouvelle date. Les deux clubs « devront se mettre d'accord sur la nouvelle date du match », ajoute la fédération dans un communiqué, fixant comme date limite lundi 10 heures. Faute d'accord entre les clubs à cette date, la fédération prendra elle-même la décision. Dès jeudi, plusieurs médias espagnols avaient annoncé que la décision de report avait été arrêtée par le comité des compétitions de la fédération.

Sadio Mané révèle les dessous de sa dispute avec Salah

Sadio Mané et Mohamed Salah
On se rappelle tous de l'épisode de la frustration de Sadio Mané envers Mohamed Salah. Dans un entretien accordé à Canal+ Sport Afrique,  le sénégalais a dévoilé ce qu'il a dit à l'égyptien après qu'il ne lui ait pas fait la passe sur une occasion de but à Burnley (3-0) le 31 août en Premier League.  "Sa réaction m'a paru bizarre", a-t-il plaisanté. Toujours aussi souriant, Sadio Mané est revenu pour Canal+ Sport Afrique sur sa colère contre Mo Salah en août contre Burnley (3-0). "Mo m'a demandé pourquoi j'étais si énervé. Je lui ai dit que c'était parce-qu'il fallait me donner la balle. Il m'a dit: 'Je ne t'ai pas vu! Je te jure que je ne t'ai pas vu!". Moi, j'étais en colère. Il m'a dit qu'il n'avait rien contre moi et je lui ai dit que je savais. Sa réaction m'a paru bizarre (rires)." "Tout le monde s'est moqué de nous dans le vestiaire, raconte Sadio Mané, en riant. Wijnaldum aime chambrer et quand tout le monde était dans le vestiaire il a dit tout fort: "Mo, pourquoi Sadio a voulu te frapper?". Tout le monde s'est mis à rigoler et nous aussi." En conférence de presse quelques minutes plus tard, Jürgen Klopp avait calmé le jeu: "Sadio ne peut pas cacher ses émotions. J’apprécie ça. Tout est réglé. Nous en avons discuté et tout va bien." Depuis, les deux hommes ont oublié l'épisode. "J'étais un peu frustré sur le moment, a concédé Sadio Mané. On s'est expliqué et tout est redevenu comme avant. Le coach m'a dit d'en discuter avec Mo, mais je lui ai dit que c'était déjà fait. Il était étonné. Dans la vie, on s'envoie des messages de temps en temps, on s'appelle, on est tous les jours ensemble, on n'a pas de problèmes." A lire aussi >> Mercato : Sadio Mané, bientôt au Barça plutôt qu’au Real ?

Ronaldo touche plus d’argent sur Instagram que sur le terrain

Cristiano Ronaldo
L'attaquant de la Juventus, Cristiano Ronaldo, perçoit 30 millions d’euros par an pour jouer au foot. Mais à Instagram, il perçoit 42 millions pour des publications payantes. Selon une étude de Hopper HQ, publiée sur Buzz Bingo, le quintuple Ballon d'Or toucherait le jackpot grâce à des publications rémunérées sur son compte Instagram. Ainsi, si l’on compare les chiffres, Cristiano Ronaldo gagne 30 millions d’euros par an pour évoluer avec le club turinois, alors qu’il aurait touché 42 millions d’euros sur une année pour sponsoriser ses publications sur son compte Instagram. Imaginez, pour s’offrir un « post » sur le compte de la vedette lusitanienne, une marque doit débourser près de 900 000 €. Le Portugais est suivi par 186 millions d’abonnés. Il serait a personnalité la mieux « payée » sur le réseau social, devant Lionel Messi et Kylie Jenner.