Bleus : Deschamps s'exprime sur la crise actuelle

Copyright : Panoramic
Dans Le Parisien, Didier Deschamps, le sélectionneur des Bleus a évoqué la crise actuelle dans le football à travers différents sujets.
Si l'arrêt de la Ligue 1 a entraîné une vague de contestations avec Jean-Michel Aulas en chef de file, Didier Deschamps confie être en phase avec cette décision du gouvernement et des instances françaises. Dans un entretien accordé au quotidien Le Parisien, le sélectionneur des Bleus a exprimé le fond de sa pensée. « Dans le football, la reprise de certains championnats répond évidemment, en premier lieu, à une problématique économique. L’Espagne et l’Angleterre, deux grands pays de football, sont en train de planifier la reprise de la Liga et de la Premier League, mais ils ont décidé de ne pas reprendre les championnats féminins, lesquels génèrent beaucoup moins de recettes. Ça veut tout dire », a-t-il lâché.

"Une décision sage..."


« C’est une décision du gouvernement, qui me paraît cohérente et sage. Il faut l’accepter », a continué le sélectionneur de l'équipe de France, avant d'apporter son soutien immuable à Noël Le Graët. « Je ne veux pas passer pour un donneur de leçons. Si je ne me suis pas exprimé sur ce sujet, c’est parce que ce n’est pas mon rôle, parce que je n’avais aucune envie de me mettre en avant ni de participer à des débats sans fin. Une seule personnalité du football est au-dessus de la mêlée, c’est le président de la Fédération. Mon président est dans son rôle et sait très bien prendre les bonnes décisions au bon moment quand la situation l’exige. Heureusement pour le football français ».

"Certaines images me semblent tellement incohérentes"


Pour appuyer son propos, Didier Deschamps explique enfin être beaucoup plus contrasté sur les huis-clos, l'ambiance artificielle en Bundesliga et le protocole de sécurité. « Un match de football normal se déroule sans restriction et permet un échange entre les joueurs et le public (...) J’ai regardé la Bundesliga depuis la reprise des matchs en Allemagne. Certes, ça ressemble à du foot. Je ne vais pas parler du rythme ou de l’intensité des rencontres. Mais certaines images me semblent tellement incohérentes. »
Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des

Dijon : Coupet n'a ''jamais eu de réponse de l'OL''

Grégory Coupet aurait aimé continuer à Lyon, mais ni ses dirigeants ni Rudi Garcia ne lui ont jamais parlé de quoi que ce soit.


Grégory Coupet a été présenté ce jeudi, à Dijon, pour sa prise de fonction au sein du DFCO. L'ancien international français y occupe le poste d'entraîneur des gardiens. Un rôle qu'il avait déjà eu à Lyon, dans son club de toujours, avant une fin précipitée au printemps. Parti en fin de contrat, Coupet est revenu sur les conditions de ce départ. Dans son style à lui, tout en franchise.



Incompréhension et manque de considération






"Je ne demandais pas d'augmentation, ni quoi que ce soit. Je demandais juste si l'aventure continuait ou pas, a-t-il expliqué dans des propos relatés par L’Équipe. On ne savait pas me le dire. Je n'ai pas d'amertume car grâce à eux je suis ici et super heureux. Mais je ressens une incompréhension. Déjà, la saison précédente, ils avaient recruté (Ciprian) Tatarusanu sans même m'en parler. La saison qui a suivi, j'étais en alerte, comme vous l'imaginez. J'avais demandé, en janvier-février, ce qu'ils comptaient faire avec mes gardiens et j'en profitais pour glisser accessoirement :''Qu'est-ce qu'on fait, puisque je suis en fin de contrat ?'' Je n'avais pas de réponse.


"Très sincèrement, je ne sais pas pourquoi je n'avais aucun retour du club, a continué Coupet. On a la discussion avec Lyon le lendemain de mon rendez-vous ici, et j'avais donné ma parole. C'était réglé. On a fait un audit plus qu'un rendez-vous. En plus, c'était une visio-conférence. Ça m'a déçu aussi, il n'y a jamais eu moyen de se voir en face-à-face. Je ne sais pas pourquoi....". Estimant que cette situation s'apparente à "un manque de considération", l'ancien gardien emblématique de l'OL a reconnu qu'il se serrait bien vu dans le costume d'un Joël Bats, sur la durée. Mais il reconnait aussi que sa relation avec l'entraîneur Rudi Garcia n'était pas fluide.



"Pas d'atomes crochus" avec Garcia





"On n'avait pas d'atomes crochus. On avait une vision un peu différente de ce qu'est le management, le côté collectif. C'est comme ça. C'est pour ça je pense que je n'ai jamais eu de retour avec lui et de possibilité de parler concrètement de ce qu'il comptait faire, ne serait-ce qu'avec moi, et accessoirement avec tout le groupe d'entraîneurs. C'est comme si c'était un peu opaque. Si l'OL ne pouvait pas me faire confiance, on se quitte bons amis, il n'y a pas de problème...".

Mercato : Un cador français s'intéresse à Serge Aurier

Serge Aurier vs Sadio Mané Copyright -AFP
Et si Serge Aurier faisait son retour en Ligue 1 ? Malgré une place de titulaire et un temps de jeu régulier retrouvé avec le départ de Kieran Trippier à l’Atletico Madrid l'été dernier, l'international ivoirien (35 cette saison, 2 buts, 8 passes décisives) pourrait faire ses valises lors du prochain mercato estival et quitter Tottenham. A en croire les informations de Sky Sports, l’Éléphant pourrait revenir dans l'Hexagone. L'ancien joueur du Paris Saint Germain qui a quitté la Ligue 1 à l'été 2017 serait dans le collimateur de l'AS Monaco. Le club monégasque s'intéresse de près au profil du latéral droit des Spurs Aurier ne devrait pas être retenu par le club londonien, où son comportement en dehors des terrains a dérangé. A lire aussi >>Liga : Zambo Anguissa et Villarreal toujours invaincus

Le FC Porto officialise le départ d'Iker Casillas

Le FC Porto a annoncé le départ d'Iker Casillas, ce jeudi. Le contrat du gardien âgé de 39 ans n'a pas été reconduit.
Arrivé au FC Porto en 2015 en provenance du Real Madrid, Iker Casillas a terminé l'aventure avec le club portugais. Par le biais d'une vidéo en forme d'hommage, Porto a officialisé le départ du gardien espagnol, âgé de 39 ans. Il pourrait d'ailleurs s'en aller avec un nouveau titre en poche, étant donné que le FC Porto est pour le moment leader au classement, avec 6 points d'avance sur son dauphin, Benfica. Iker Casillas avait affirmé son ambition de prendre la présidence de la Fédération espagnole il y a quelques mois. Avec 156 matches chez les Dragons, Casillas peut partir la tête haute tant il a su, à plusieurs reprises, se montrer à la hauteur de son illustre réputation.

Un palmarès extraordinaire avec le Real Madrid et l'Espagne





Sous le maillot du Real Madrid, il avait connu une fin difficile, notamment dans ses rapports avec José Mourinho, qui lui avait préféré Diego Lopez  au poste de gardien par le passé. Casillas possède un palmarès éloquent, avec notamment 5 titres en Liga, 3 Ligue des champions, 1 Coupe du monde des clubs sous le maillot du club merengue. Présent lors de la période dorée de l'Espagne (capitaine), il a aussi remporté une Coupe du monde (2010) et un double titre lors de l'Euro (en 2008 et 2012).

Les grands matchs du PSG la saison prochaine

On connaît déjà les dates des plus grandes affiches du Paris Saint-Germain en Ligue 1.
Dans la capitale, le mois d'août est déjà dans toutes les têtes. Parce qu'il marquera la reprise du football, déjà. Mais aussi et surtout parce qu'il peut aussi permettre au Paris Saint-Germain de remporter trois titres en cinq petits matchs : la Coupe de France, la Coupe de la Ligue et la prestigieuse Ligue des champions. Palpitante et intense, cette échéance laissera place ensuite à l'exercice 2020-21 de Ligue 1, qui doit débuter le 22 ou le 23 août. Kylian Mbappé, Neymar et les autres commenceront par un match contre le FC Metz. Mais 4 autres dates sont à retenir dans la saison parisienne.

Un PSG-OM dès l'été pour se remettre dans le bain


On pense évidemment aux deux Classiques contre l'Olympique de Marseille. Le premier des deux aura lieu dès la troisième journée au Parc des Princes, le 13 septembre 2020, selon les informations du journal Le Parisien. Le second, sur la phase retour, se déroulera au Vélodrome en plein hiver, le 7 février 2021, pour le compte de la 24e journée.

Il faudra davantage patienter pour voir le premier choc contre l'autre Olympique. Et là aussi, c'est au Parc que les hostilités commenceront avec un PSG-OL alléchant le 13 décembre, pour le compte de la 14e journée. La seconde confrontation contre le club rhodanien se déroulera en plein sprint final, le 21 mars, lors de la 30e journée.

Les objectifs d'André Villas-Boas pour l'OM

Le coach de l'OM, André Villas-Boas, a fixé des objectifs importants pour son groupe dans l'optique de la saison à venir.
Dauphin du PSG en Ligue 1, l'OM est parvenu à se qualifier pour la prochaine édition de la Ligue des champions. Dès son arrivée l'été dernier, André Villas-Boas avait indiqué vouloir se placer sur le podium dans le championnat de France. Un objectif atteint avec succès pour celui qui aurait pu quitter le club il y a quelques semaines, quand il a vu Andoni Zubizarreta partir, alors que ce dernier était une motivation pour laquelle l'ancien entraîneur de Tottenham ou de Chelsea avait posé ses valises au Vélodrome. Ce jeudi, alors que son équipe est en stage de préparation au Portugal, Villas-Boas a accordé un entretien au site officiel du club phocéen.



La Ligue des champions, un objectif nécessaire


Et le moins que l'on puisse dire, c'est que son ambition ne s'est pas envolée durant la coupure imposée par la pandémie de coronavirus. Très apprécié par les supporters, il a l'intention de continuer son bon travail et connaît la raison de l'amour des fidèles du Vélodrome à son égard. "Je pense que ça vient des résultats. C'est toujours comme ça. J'espère être toujours capable de répondre avec des résultats. Ça ne changera pas mon amour et mon respect pour le club, la ville, les joueurs, qui sont la raison pour laquelle je suis ici, pas seulement pour la saison dernière mais principalement pour cette saison. Je sais qu'à la fin tout peut changer vite dans le monde du football. (…) Je suis sûr de la qualité des joueurs pour continuer à fixer des objectifs élevés. Je suis sûr qu'on est capable de concourir pour se qualifier pour la Ligue des Champions une nouvelle fois. Ça va être notre objectif, ça doit être notre objectif", a indiqué Villas-Boas.