Bernard Caïazzo confirme la piste Ghislain Printant

Copyright : Panoramic
Quatrième de Ligue 1, Saint-Etienne jouera la Ligue Europa la saison prochaine mais les Verts ne savent pas encore avec quel entraîneur. Vendredi soir, Bernard Caïazzo a malgré tout affirmé que la promotion de Ghislain Printant est l’option prioritaire.
Les joueurs de l’AS Saint-Etienne sont entrés sur la pelouse du stade Raymond Kopa, casquette verte sur la tête. Un objet symbolique pour rendre hommage à Jean-Louis Gasset qui a vécu sa dernière sur le banc des Verts ce vendredi soir à Angers. Après un an et demi à faire des miracles conclus par une qualification directe pour la Ligue Europa la saison prochaine, l’ancien adjoint de Laurent Blanc a choisi de prendre du recul pour retourner auprès des siens dans le Sud de la France. La décision acceptée par le duo Romeyer - Caïazzo malgré les rumeurs d’un conflit entre le coach et le premier cité, les dirigeants stéphanois sont désormais en quête d’un nouvel entraîneur. Si le nom de Claude Puel a été avancé, la solution risque bien d’être interne. Questionné après le nul contre Angers (1-1), Bernardo Caïazzo a confirmé que la piste de Ghislain Printant est l’option prioritaire. « On a parlé avec Ghislain et il va nous présenter un projet sportif la semaine prochaine avec Roland et moi, a déclaré l'un des patrons du club sur Canal Plus. C’est le favori, nous souhaitons qu’il reste avec nous et construire avec lui et avec un nouveau directeur sportif. Nous ne sommes pas à la fin d’un cycle, on est dans une aventure où le club vient de se qualifier pour la Ligue Europa. On est dans une continuité comme ça a déjà été dans le club. On veut garder nos joueurs, notre plus grand souhait est de garder Ghislain. » Des propos qui vont dans le sens de ce qui a été avancé dans la journée par le président du conseil de surveillance de l’ASSE.

M’Vila : « Si c’est Printant, ça peut tout changer… »


Adjoint de Gasset depuis son arrivée sur le banc des Verts, l’ancien coach de Bastia a pour lui de déjà connaître le groupe en place et d’être apprécié par les joueurs. Sa nomination permettrait donc de jouer la continuité avec un effectif amené à progresser l’année prochaine. Mais est-ce que tous les joueurs seront encore là à la reprise ? Il y a quelques jours, Yann M’Vila a clairement brandi la menace d’un départ si Jean-Louis Gasset venait à faire ses valises. Face à la décision officielle de son coach, quelle est la position du milieu de terrain tricolore ? Tout espoir de le garder n’est pas mort comme il l’a lui-même concédé. « Je ne sais pas, Dieu seul le sait. Dans la vie tout va très vite. Après j’ai lu dans la presse que ce pourrait être Ghislain Printant qui prenne la suite, a-t-il déclaré au micro de Canal Plus. Si c’est le cas, ça peut tout changer sinon c’est clair et net que je vais demander à partir. » Avec la recherche d’un nouveau directeur sportif, le duo Caïazzo - Romeyer va avoir du pain sur la planche cet été.
Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des

Dynamo Moscou : Clinton Njie auteur d'une bourde monumentale

Clinton Njie trahi par sa mémoire ? L’international camerounais s'est illustré, non par ses performances mais par une bourde. Lors d'une interview accordée à la radio Radio Sport Info, le Lion Indomptable s'est trompé du nom de son club ! N’Jie a déclaré qu’il ne compte pas changer d’air cet été malgré les propositions reçues puisqu’il se sent bien au CSKA… Sauf que Clinton Njie joue au Dynamo Moscou ! « J’ai un contrat qui s’étale sur 3 ans. Après nous sommes dans le foot où ça peut aller très vite. C’est vrai que j’ai reçu des propositions venant de partout et même d’Angleterre. Cependant, je suis bien au CSKA et je suis concentré pour finir ma saison. J’espère que je pourrai donner un peu plus encore dans le football ici » a indiqué l’attaquant. Cette bourde risque de courroucer les supporters du Dynamo Moscou A lire aussi >> Ce match qui a changé la vie du Camerounais Samuel Eto'o

Jean Pierre Nsame tranche entre Lionel Messi et Cristiano Ronaldo

Qui est le meilleur entre Lionel Messi et Cristiano Ronaldo ? C’est le débat qui enflamme le monde du football depuis des années. Les deux mastodontes dominent le monde du ballon rond depuis plus d'une décennie, raflant presque tous les titres possibles. Invité à désigner le meilleur joueur entre CR7 et la Pulga, Jean Pierre Nsame a choisi le Portugais « Lionel Messi et Cristiano Ronaldo. Les deux forment leur propre catégorie. Pendant des années, ils ont été brillants avec des statistiques incroyables. Ils sont un coup de chance pour le football. Messi est sans aucun doute un génie. Mais pour moi, Cristiano Ronaldo est le numéro 1. Je l’admirais. J’ai suivi son parcours de très près, son évolution, son attitude très professionnelle. Mon idole c’est Cristiano Ronald, » a expliqué l’international camerounais lors d’une interview accordée au site de son club BSC Young Boys A lire aussi >> Thomas Müller choisit entre Cristiano Ronaldo et Lionel Messi

Sénégal : Alassane Ndour loue les qualités d'El Hadji Diouf

Copyright -AFP
Alassane Ndour fait partie de la génération 2002 qui avait qualifié le Sénégal pour sa première coupe du monde, disputée en Corée du Sud et au Japon. Une génération dorée qui avait réussi l’exploit d’aller jusqu'en quart de finale de ce mondial asiatique. Pour Ndour, El Hadji Diouf, ancienne gloire de football sénégalais était l’un des grands artisans de l’épopée des Lions de la Terenga. « El-Hadji Diouf était un phénomène, un joueur qui a une technique exceptionnelle et l’équipe de 2002 comptait beaucoup sur lui. Souvent quand on était pressé on lui donnait le ballon en profondeur et après avec sa technicité et son audace il nous faisait beaucoup de bien. C’est quelqu’un qui a su quand même marquer son époque même s’il n’a pas gagné des titres. Mais sur le plan personnel il a su sortir son épingle du jeu. Il a été un très bon joueur pour le dispositif du Sénégal » a indiqué l’ex international sénégalais. A lire aussi >> Ce match qui a changé la vie du Camerounais Samuel Eto'o

Bundesliga : Kunde Malong buteur, Mayence en couleur

Avec un Pierre Kunde Malong buteur, Mayence a pris le dessus sur l’Eintracht Francfort ce samedi, lors de la 30e journée de Bundesliga.

Après une série de deux nuls et deux défaites, Mayence peut enfin souffler. Mal embarqués depuis la reprise du championnat, les Zerofivers se sont imposés (0-2) ce samedi à la Commerzbank-Arena de Francfort. Pour ce derby du Rhein-Main, les visiteurs ont notamment pu compter sur un Pierre Kunde Malong buteur.

Le milieu de terrain camerounais était pourtant sur le banc de touche au coup d’envoi de cette 30e journée de Bundesliga. Mais cela n’a rien changé à la détermination des siens. Auteurs d’un bon début de match, les visiteurs se sont procurés quelques occasions nettes. Et à force de pousser, les Mayençais ont été récompensés avec ce but de leur vice-capitaine, Moussa Niakhaté, peu avant la mi-temps (0-1, 42e).

Kunde Malong héroïque

De retour de la pause, les deux équipes ont échangé de nombreuses banderilles. Chacune essayant de ne laisser aucune chance à l'adversaire. Il aura fallu attendre la 77e minute pour voir le second but de la partie. L’œuvre d’un Pierre Kunde Malong rentré en jeu 12 minutes plus tôt, qui permet à Mayence de remporter une victoire précieuse dans la lutte pour le maintien.

Leipzig : Le président n'a "rien à signaler" pour Werner

Timo Werner n'a pas (encore ?) fait l'objet d'une offre concrète de la part de Chelsea.
Mais où ira Timo Werner ? Courtisé par Liverpool et le Barça, c'est finalement Chelsea qui tiendrait sérieusement la corde selon Goal. Malgré cette tendance, le patron de Leipzig Oliver Mintzlaff a affirmé que les blues n'ont pas encore entamé les négociations : « Jusqu'à présent, Timo Werner n'a pas activé sa clause, et aucun club n'a envoyé de contrat de transfert. Nous n'avons pas encore eu d'échange avec Chelsea. En conséquence, nous n'avons rien à signaler. » Mintzlaff a tout de même signalé que le joueur était maître de son avenir et que le club ne l'empêcherait pas de partir à tout prix au micro de Sky.

Course contre la montre pour Werner ?


La clause libératoire de l'attaquant, évaluée à 55 millions d'euros, est limitée dans le temps. En effet, cette dernière arrive à expiration le lundi 15 juin, de quoi s'attendre à du mouvement sur le dossier les prochains jours. Sous contrat jusqu'en 2023, Timo Werner a délivré une passe décisive cet après-midi face à Paderborn, mais n'a pas empêché à Leipzig de conceder le nul (1-1) et de s'éloigner de la deuxième place.