Benlamri, Bennacer, Belaïli, Bounedjah... Les quatre « B » de Belmadi

Depuis son arrivée au poste de sélectionneur de l'Algérie l'an passé, Djamel Belmadi s'est employé à redonner âme et cohérence à l'équipe nationale. Une vision claire, qui passe par quelques choix forts.

Djamel Benlamri, le guerrier


Djamel Benlamri, Djamel Belmadi. Cela sonne presque pareil. Et ce n'est pas totalement fortuit. Si on devait citer un joueur symbole des choix faits par le sélectionneur de l'Algérie, c'est certainement ce solide défenseur de 29 ans que l'on choisirait. En faisant appel au joueur d'Al-Shabab Riyad en novembre dernier, le coach a su faire jouer la corde revancharde d'un joueur qui avait disparu des radars de l'équipe nationale depuis près d'une décennie, après un début de carrière prometteur au NA Hussein Dey et des sélections dans les catégories de jeunes. Intraitable dans les duels, toujours prêt à payer de sa personne, l'Algérois de naissance s'est avéré le complément idéal à Aïssa Mandi, davantage dans l'anticipation. Joueur de la JS Kabylie au moment de la mort tragique d'Albert Ebossé, en conflit par la suite avec le président de l'ES Sétif, où il s'engagea ensuite, Djamel Benlamri avait même, nous rappelle Compétition, songé à arrêter sa carrière de footballeur. Cela valait la peine de persévérer.

Ismaël Bennacer, le régulateur


Présent dans les 23 lors de la CAN 2017, Ismaël Bennacer s'était contenté de miettes. Deux ans et demi plus tard, le milieu de terrain a pris une importance nouvelle. Djamel Belmadi lui a fait de la place, en se passant de Saphir Taïder et de Nabil Bentaleb, jadis incontournables. Comme à Empoli où il vient de réussir un exercice 2018-2019 de grande qualité dans l'élite transalpine, le natif d'Arles a parfaitement rempli le cahier des charges qui était le sien : couper les transmissions adverses et bonifier les ballons récupérés grâce à sa vision du jeu. Et ce joueur éminemment collectif a le plaisir de collectionner les récompenses individuelles. Déjà élu joueur de la saison par le club toscan, le voilà désigné joueur du premier tour puis meilleur joueur de la CAN 2019. L'intéressé est aujourd'hui tout proche du Milan AC. Une montée en gamme logique pour celui qu’Arsenal alla chercher alors qu’il évoluait à Arles-Avignon, en Ligue 2. La recrue y impressionnera dans les équipes de jeunes, avant de partir en prêt à Tours. La suite, Ismaël Bennacer est en train de l’écrire.

Youcef Belaïli, le détonateur


Lui aussi revient de loin, lui aussi a apporté à l'Algérie sa soif de revanche et son désir de rattraper le temps perdu. Pensez : en septembre 2015, contrôlé positif à la cocaïne après une rencontre de Ligue des Champions, Youcef Belaïli est suspendu pour une durée de quatre ans. Réduite ensuite à deux ans, la sanction aurait pu mettre un terme à sa carrière. Angers fait le pari de relancer, mais le natif d'Oran ne parviendra jamais à se faire à cet environnement nouveau pour lui. Et c'est à l'Espérance de Tunis, l'un de ses anciens clubs, qu'il va renaître au football. Un an plus tard, Youcef Belaïli vient de disputer sa quatrième finale continentale : deux de Ligue des Champions, une de Supercoupe de la CAF et donc la finale de la CAN de vendredi soir face au Sénégal. Décisif dans chacune des trois précédentes, l'homme aux 11 sélections ne l'a pas été face au Sénégal, mais plus personne en Algérie ne réclame Yacine Brahimi à sa place. C'est aussi cela, la victoire de Djamel Belmadi.

Baghdad Bounedjah, l'artificier


En ouvrant le score face au Sénégal avec la complicité involontaire de Salif Sané, Baghdad Bounedjah a inscrit son douzième but en 29 sélections. Le plus important et le plus mémorable pour un joueur qui les empile avec régularité au Qatar. La fin heureuse d'une compétition qui lui avait aussi fait traverser des moments de détresse et de doute, quand il rata un penalty en forme de balle de break face à la Côte d'Ivoire, en quarts de finale. Redoutablement efficace, l'Oranais et aussi apprécié pour sa capacité à jouer en déviation par son sélectionneur, qui l'installa comme titulaire à la place d'Islam Slimani. « Vous ne le savez peut-être pas, mais je vis à Doha avec Djamel (Belmadi) et Baghdad (Bounedjah). Pour moi, Baghdad est l'un des meilleurs attaquants africains », avait même complimenté Samuel Eto'o au début du tournoi. Depuis son arrivée à Al-Sadd en 2015, Baghdad Bounedjah explose tous les compteurs. Sur l'ensemble de l'année 2018, il a par exemple inscrit la bagatelle de 58 buts, dont sept contre Al-Arabi dans le même match, en août dernier.

Côte d’Ivoire : Un duel Drogba-Kalou pour la présidence de la Fédération !

Didier Drogba - Bonaventure Kalou Copyright -AFP
Programmée en décembre 2019, l'élection à la présidence de la Fédération ivoirienne de football (FIF) aiguise les appétits. Le scrutin verra notamment plusieurs personnalités s’opposer pour la succession du très contesté Sidy Diallo, entré en guerre ouverte avec de nombreux présidents de clubs. Parmi les candidats probables, Didier Drogba a avancé ses pions ces derniers jours. Si l’on en croit L’Equipe, le légendaire Eléphant, retraité depuis moins d’un an, aurait déposé un dossier de candidature auprès de l’instance. Plus tôt dans le mois, l’ex-joueur de Chelsea avait fait part de son intérêt pour le poste. « Je veux m’impliquer davantage. J’y réfléchis de plus en plus. Je connais le football ivoirien, j’ai joué en sélection pendant des années et je me suis investi dans le football ivoirien ces derniers temps… Je n’ai pas encore pris ma décision, mais si toutes les conditions sont réunies, pourquoi pas ? », avait déclaré à RFI celui qui a intégré en juillet dernier la garde rapprochée d’Ahmad, le président de la CAF. A lire aussi >> Officiel : la mission de Drogba à la CAF dévoilée Si sa candidature se confirme, Didier Drogba ne devrait pas être le seul illustre ancien à se présenter. La liste des prétendants n’a pas encore été dévoilée, mais elle comprendra vraisemblablement un autre ex-international, en la personne de Bonaventure Kalou. L’ancien joueur d’Auxerre et du PSG, élu maire de la ville de Vavoua (centre du pays) en octobre 2018, a semble-t-il pris goût à la politique et pourrait se retrouver à faire campagne contre son ancien coéquipier.

🔴 PSG - Coup de théâtre: Neymar serait en route pour… la Juventus !

Neymar - Juventus Copyright -OFC
La Juventus aurait pris contact avec le PSG pour un éventuel transfert de Neymar en Italie. Le club champion de Serie A aurait déjà lancé les grandes manœuvres dans ce dossier en incluant Paulo Dybala dans l'opération. Où jouera Neymar à la fin du Mercato estival ? Bien malin celui qui peut aujourd’hui répondre à cette question. Il y a bien des tendances, et actuellement les chances de voir l’international brésilien rester à Paris semblent plus importantes. Mais la situation évolue chaque jour, et les lignes bougent en continu. Nouvelle preuve en ce début de semaine avec des rebondissements dans tous les sens. De l’autre côté des Pyrénées, on a d’abord appris lundi soir que le FC Barcelone finalisait son offre pour Neymar. Après avoir échoué à inclure des joueurs dans un transfert, le club catalan aurait arrêté son choix sur un prêt avec option d’achat obligatoire. Un mécanisme très risqué qui risque de ne pas séduire le PSG. « L’opération reste très compliquée pour le Barça », résumé le quotidien Marca. Mundo Deportivo va plus loin : « Il est difficile d’imaginer le PSG accepter que le Barça ne soit pas obligé de payer pour cela un transfert important en 2020. » En clair, pourquoi pas un prêt, mais à condition que l’option d’achat obligatoire soit conséquente.

Pour obtenir Neymar, la Juve a un argument de poids : Dybala !

Sauf que dans le même temps, la concurrence guette son heure. A la Une de Marca ce mardi, il est ainsi question d’une « guerre froide » entre le Barça et le Real Madrid sur le dossier Neymar. Le journal madrilène rappelle que le club de la Capitale espagnole attend patiemment la bonne ouverture pour tenter sa chance et rafler la mise. Ce que les deux clubs rivaux ne savent peut-être pas, c’est que la Juventus Turin reste aussi très attentive aux dernières avancées du dossier Neymar. Selon le média brésilien Globo Esporte, la Vieille Dame envisagerait de proposer une grosse somme d’argent pour recruter l’ancien joueur de Santos. Pour achever de séduire le PSG, le champion d’Italie en titre serait même prêt à inclure Paulo Dybala dans la transaction. Or on sait que le club parisien apprécie le profil de l’attaquant argentin, dont une arrivée avait déjà été évoquée plus tôt pendant cette période de mutation. Reste à savoir si Neymar est tenté par un départ en Serie A. Car aux dernières nouvelles, sa priorité reste de retrouver le Barça

Officiel: le gardien sénégalais Alfred Gomis débarque en Ligue 1

Alfred Gomis - CAN 2019 Copyright -AFP
Le gardien international sénégalais, Alfred Gomis, s'est engagé en faveur de Dijon FC pour les quatre prochaines saisons. C’était attendu et voilà l’opération conclue : Alfred Gomis est un nouveau joueur de Dijon, pour les quatre prochaines saisons. Le gardien international sénégalais s’est engagé ce mardi avec le DFCO, où il vient concurrence Alex Runarsson. Le portier de 25 ans – formé au Torino et qui évoluait à la SPAL depuis deux saisons – a coûté un peu plus de 1 million d’euros au club bourguignon. Il convient de rappeler que l'homme aux 10 sélections avec les Lions de la Téranga a connu un été 2019 fructueux. Déjà sélectionné pour participer au Mondial 2018, il a pallié efficacement à la blessure d’Édouard Mendy pendant la CAN 2019. Héros de la demi-finale remportée face à la Tunisie, le géant sénégalais (1,96m) a toutefois dû se contenter de la deuxième place du tournoi, après un revers face à l’Algérie en finale.

Ligue 2 : Lorient ne craque pas avec Claude-Maurice

Alexis Claude-Maurice (21 ans) intéresse toujours Nice, qui a vu sa dernière offre refusée par Lorient.
En plus de Kasper Dolberg (Ajax) et d’Adam Ounas (Naples), Nice s’active sur une troisième piste pour renforcer son secteur offensif. Ciblé par les dirigeants azuréens depuis un bon moment, Alexis Claude-Maurice aurait fait l’objet d’une offre avoisinant les 12,5 millions d’euros selon Ouest-France. Une offre refusée par Lorient, qui en demande plus pour son joueur de 21 ans. Sous contrat jusqu’en 2021, le natif de Noisy-le-Grand ne devrait pas rester en Bretagne d’ici la fin du Mercato, mais son dossier n’est toujours pas réglé et Nice continue de discuter avec Lorient à son sujet. En attendant, Claude-Maurice a débuté la saison de Ligue 2 avec l’équipe de Christophe Pélissier.

Samuel Owusu quitte la Serbie pour l'Arabie Saoudite

Samuel Owusu s'est engagé pour trois ans à Al-Feiha (L1 saoudienne).
La championnat d'Arabie Saoudite continue d'accueillir des talents africains. Al-Feiha a annoncé la signature de l'ailier international ghanéen de Cukaricki Samuel Owusu, apparu lors de la dernière CAN. Auteur de 10 buts et 7 passes décisives en championnat serbe la saison passée, le joueur de 23 ans s'est engagé jusqu'en juin 2022.