Benlamri, Bennacer, Belaïli, Bounedjah... Les quatre « B » de Belmadi

Copyright : Panoramic
Depuis son arrivée au poste de sélectionneur de l'Algérie l'an passé, Djamel Belmadi s'est employé à redonner âme et cohérence à l'équipe nationale. Une vision claire, qui passe par quelques choix forts.

Djamel Benlamri, le guerrier


Djamel Benlamri, Djamel Belmadi. Cela sonne presque pareil. Et ce n'est pas totalement fortuit. Si on devait citer un joueur symbole des choix faits par le sélectionneur de l'Algérie, c'est certainement ce solide défenseur de 29 ans que l'on choisirait. En faisant appel au joueur d'Al-Shabab Riyad en novembre dernier, le coach a su faire jouer la corde revancharde d'un joueur qui avait disparu des radars de l'équipe nationale depuis près d'une décennie, après un début de carrière prometteur au NA Hussein Dey et des sélections dans les catégories de jeunes. Intraitable dans les duels, toujours prêt à payer de sa personne, l'Algérois de naissance s'est avéré le complément idéal à Aïssa Mandi, davantage dans l'anticipation. Joueur de la JS Kabylie au moment de la mort tragique d'Albert Ebossé, en conflit par la suite avec le président de l'ES Sétif, où il s'engagea ensuite, Djamel Benlamri avait même, nous rappelle Compétition, songé à arrêter sa carrière de footballeur. Cela valait la peine de persévérer.

Ismaël Bennacer, le régulateur


Présent dans les 23 lors de la CAN 2017, Ismaël Bennacer s'était contenté de miettes. Deux ans et demi plus tard, le milieu de terrain a pris une importance nouvelle. Djamel Belmadi lui a fait de la place, en se passant de Saphir Taïder et de Nabil Bentaleb, jadis incontournables. Comme à Empoli où il vient de réussir un exercice 2018-2019 de grande qualité dans l'élite transalpine, le natif d'Arles a parfaitement rempli le cahier des charges qui était le sien : couper les transmissions adverses et bonifier les ballons récupérés grâce à sa vision du jeu. Et ce joueur éminemment collectif a le plaisir de collectionner les récompenses individuelles. Déjà élu joueur de la saison par le club toscan, le voilà désigné joueur du premier tour puis meilleur joueur de la CAN 2019. L'intéressé est aujourd'hui tout proche du Milan AC. Une montée en gamme logique pour celui qu’Arsenal alla chercher alors qu’il évoluait à Arles-Avignon, en Ligue 2. La recrue y impressionnera dans les équipes de jeunes, avant de partir en prêt à Tours. La suite, Ismaël Bennacer est en train de l’écrire.

Youcef Belaïli, le détonateur


Lui aussi revient de loin, lui aussi a apporté à l'Algérie sa soif de revanche et son désir de rattraper le temps perdu. Pensez : en septembre 2015, contrôlé positif à la cocaïne après une rencontre de Ligue des Champions, Youcef Belaïli est suspendu pour une durée de quatre ans. Réduite ensuite à deux ans, la sanction aurait pu mettre un terme à sa carrière. Angers fait le pari de relancer, mais le natif d'Oran ne parviendra jamais à se faire à cet environnement nouveau pour lui. Et c'est à l'Espérance de Tunis, l'un de ses anciens clubs, qu'il va renaître au football. Un an plus tard, Youcef Belaïli vient de disputer sa quatrième finale continentale : deux de Ligue des Champions, une de Supercoupe de la CAF et donc la finale de la CAN de vendredi soir face au Sénégal. Décisif dans chacune des trois précédentes, l'homme aux 11 sélections ne l'a pas été face au Sénégal, mais plus personne en Algérie ne réclame Yacine Brahimi à sa place. C'est aussi cela, la victoire de Djamel Belmadi.

Baghdad Bounedjah, l'artificier


En ouvrant le score face au Sénégal avec la complicité involontaire de Salif Sané, Baghdad Bounedjah a inscrit son douzième but en 29 sélections. Le plus important et le plus mémorable pour un joueur qui les empile avec régularité au Qatar. La fin heureuse d'une compétition qui lui avait aussi fait traverser des moments de détresse et de doute, quand il rata un penalty en forme de balle de break face à la Côte d'Ivoire, en quarts de finale. Redoutablement efficace, l'Oranais et aussi apprécié pour sa capacité à jouer en déviation par son sélectionneur, qui l'installa comme titulaire à la place d'Islam Slimani. « Vous ne le savez peut-être pas, mais je vis à Doha avec Djamel (Belmadi) et Baghdad (Bounedjah). Pour moi, Baghdad est l'un des meilleurs attaquants africains », avait même complimenté Samuel Eto'o au début du tournoi. Depuis son arrivée à Al-Sadd en 2015, Baghdad Bounedjah explose tous les compteurs. Sur l'ensemble de l'année 2018, il a par exemple inscrit la bagatelle de 58 buts, dont sept contre Al-Arabi dans le même match, en août dernier.
Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des

Un joueur Nigérian viré pour avoir enceinté la fille du président

Nigeria Copyright -AFP
Un footballeur Nigérian, dont l'identité n'a pas été révélé a été licencié par le président de son club, en deuxième division slovène, pour avoir enceinté sa fille. Son contrat a été résilié pour indiscipline. Selon les médias en Slovénie, le joueur doit être l'un de ces quatre joueurs évoluant en championnat slovène de deuxième division : Bede Osuji, Temitope Nelson, Gerald Chiyoke et Sulaiman Adedoja. A lire aussi >> Nigeria : Rohr encense Osimhen Le joueur est revenu à son pays et s'est dit étonné d'avoir été traité ainsi. En effet, il a été interdit d'accéder aux locaux de son équipe et au centre de l'entraînement quand le président du dit club a découvert que sa fille est enceinte ! « Une semaine plus tard, on m’a appelé au bureau et on m’a dit que mon agent avait été informé de leurs plans de résilier mon contrat pour faute grave et indiscipline », s'est étonné le joueur en question qui a indiqué avoir reconnu la grossesse mais que la fille l'a abandonné. Il compte d'ailleurs saisir la FIFA ! A lire aussi >> CAN 2021 - Eliminatoires (J1) : Osimhen et Kalu portent le Nigeria face au Bénin

PSG - Tuchel : "Neymar est un garçon avec un grand coeur"

Thomas Tuchel - PSG Copyright -AFP
L'entraîneur du PSG, Thomas Tuchel, a savouré la performance de ses joueurs lors du carton face à Galatasaray (5-0) en Ligue des Champions, notamment celle de Neymar. L'ancien coach de Dortmund a surtout apprécié la générosité du Brésilien, qui a offert son penalty à Edinson Cavani, en difficulté cette saison. "C'est un beau geste de Ney. J'en suis très heureux. Il prouve son grand coeur. Mais ça ne m'étonne pas. Je le savais. Il le montre chaque jour à l'entraînement et dans le dialogue avec moi. Ney prouve son état d'esprit collectif. C'est un bon match de tout le monde. Mais "Ney" s'améliore physiquement. À Montpellier, il avait déjà été à son avantage. Il a été présent offensivement et entreprenant. Il a plus de capacité d'accélérer. C'était très bien de sa part", a indiqué le technicien Allemand. A lire aussi >> PSG : Neymar ne pense qu'à la Ligue des Champions Tuchel a également apprécié le travail dur de Cavani, qui fait tout pour sortir de sa crise : "Le fait qu'il marque va lui redonner de la confiance. Il manque toujours de rythme mais c'est aussi de ma faute. Edi reste important pour nous. Je l'ai toujours dit. C'est une chose de faire des entraînements. C'est une autre de faire des matches. Il est toujours "fit". Il travaille dur". A lire aussi >> PSG : la nouvelle sortie fracassante de Neymar sur son avenir

PSG : les chiffres hallucinants de Kylian Mbappé en C1

Kylian Mbappé - PSG Copyright -AFP
Mercredi soir, la rencontre contre le Galatasaray n’était pas sans signification pour le PSG. Cela s’est vu à travers le résultat, mais aussi l’application et le sérieux que les champions de France ont mis durant cette rencontre avec au final une victoire par cinq buts d’écart. Et cette sortie face aux Turcs était aussi tout sauf anodine pour Kylian Mbappé. Le natif de Bondy visait à l’occasion son 100e but en club. Un objectif qu’il a bien atteint en faisant trembler les filets à la 63e minute de jeu.

Mbappé présente des chiffres hallucinants en C1

Alors que le score était de 3-0, et qu’il venait de distiller deux passes décisives pour Icardi et Neymar, l’international tricolore a apporté sa contribution au large succès des siens en convertissant à son tour un service de Neymar. Un but qu’il a ensuite parfaitement célébré. Et il aurait eu tort de s’en priver, vu l’importance « chiffrée » de cette réalisation. Pour rappel, son tout premier but en pro remonte au 20 février 2016 avec l’AS Monaco. Clubs et sélection confondues, il en est, par ailleurs, à 113 réalisations dans sa carrière. Un chiffre impressionnant à seulement 20 ans. Les statistiques du champion du monde sont ébouriffantes, et ils le sont encore plus en Ligue des Champions. À la suite de cette très prolifique prestation du jour face aux champions de Turquie, il se trouve impliqué dans 30 buts en 30 rencontres de cette prestigieuse compétition (dont 7 fois cette saison). En plus de ses 19 buts, il compte 11 passes décisives. Un modèle de précocité. À noter que cette saison, il n’y a que Robert Lewandowski (10) et Erding Haaland (9) qui ont été plus souvent décisifs que lui en C1. A lire aussi >> PSG - Tuchel : « Mbappé doit montrer du respect »

🔴 PSG : la nouvelle sortie fracassante de Neymar sur son avenir

Neymar (PSG) Copyright -AFP
Neymar a livré une belle prestation, sa meilleure depuis un bon moment, lors de la victoire du PSG contre le Galatasaray (5-0), au cours de la 6e journée de la Ligue des Champions. Le Brésilien a inscrit l'un des cinq buts de son équipe contre le club d'Istanbul. Interrogé sur sa situation dans la capitale Française, le Brésilien a encore une fois répondu de manière énigmatique. « Si je suis heureux à Paris ? Je suis heureux quand je joue au football. Ce que je préfère, c’est être sur le terrain. Peu importe où je suis. Mais quand il y a deux poteaux, un ballon et des coéquipiers, je suis heureux », a-t-il dit au micro de RMC. A lire aussi >> PSG - Galatasaray (5-0): Les Tops et les Flops Une déclaration qui pimente encore ses envies de départ, lui qui a été proche de signer au Barça l'été dernier. Neymar a également commenté son beau geste envers Edinson Cavani, également en difficulté avec le club francilien : « Cavani, c’est un grand joueur et un excellent tireur de penalties. C’est le Matador après tout ! La seule chose qui lui manquait, c’était de marquer. Comme ça, il a pu marquer et tout le monde rentre heureux », a-t-il dit. A lire aussi >> PSG : Neymar ne pense qu'à la Ligue des Champions

Jonathan Kodjia pourrait rejoindre cette équipe cet hiver

Jonathan Kodjia Copyright -Via Twitter @Aston Villa
Très peu utilisé depuis le retour d'Aston Villa en Premier League, Jonathan Kodjia pourrait changer de club cet hiver. Et selon les dernières informations l'Ivoirien pourrait rejoindre Cardiff City, en Championship. En effet, à en croire Bristol Live, Cardiff City fait de l'attaquant des Eléphants sa priorité pour le prochain mercato afin de renforcer sa ligne offensive. Le club Gallois a fixé comme objectif la montée en Premier League cette saison. Rappelons que Kodjia avait refusé de rejoindre un club qatari cet été, préférant rester à Aston Villa, club où il joue depuis 2016 et son transfert de Bristol City. A lire aussi >> Kodjia de retour à Angers ?