Bayern Munich : Le successeur de Kovac trouvé ? Hoeness répond

Copyright : Panoramic
Uli Hoeness, le président du Bayern Munich, a souligné que Julian Nagelsmann ne serait pas le prochain coach du club bavarois. Il n’est « pas assez âgé » pour débarquer en Bavière.
Après son excellent travail à Hoffenheim pendant trois ans, Julian Nagelsmann est en train d’impressionner toute l’Allemagne en réalisant un début de parcours exceptionnel avec le RB Leipzig. Durant les trois premières journées de la Bundesliga, il a réussi un sans-faute en menant sa nouvelle formation à trois victoires. Cette entame tambour battant a ravivé quelques vieux débats sur les plateaux télévisés ou dans les journaux d’Outre-Rhin. Dont celui qui concerne l’avenir du prometteur technicien. Beaucoup d’observateurs le voient s’installer dans le futur sur le banc du Bayern Munich, la meilleure formation du pays.

Nagelsmann trop jeune ?


Mais pourrait-il le faire dans un avenir proche, en succédant par exemple au Croate Niko Kovac ? La question a été posée directement à Uli Hoeness, l’homme fort de la maison bavaroise. Et ce dernier s’est fendu d’un « non » catégorique : « C’est un très bon jeune entraîneur. Mais pour occuper cette fonction au Bayern, il doit être un peu plus âgé », a-t-il lâché au micro de DAZN. Avec ses 32 printemps, Nagelsmann ne correspond effectivement pas au profil des techniciens aguerris qui se sont succédé à la tête du Bayern depuis de longues années.

La réponse de Nagelsmann pour samedi ?


Hoeness changera-t-il d’avis si jamais Nagelsmann et le RB Leipzig venaient à mater les champions d’Allemagne samedi à l’occasion du choc programmé entre les deux équipes. C’est peu probable, mais ce qui est certain c’est que le champion du monde 1974 redoute cette rencontre contre le leader : « Les fans de Leipzig doivent être très contents de l’équipe qu’ils possèdent cette saison. Et c’est sûr que ça sera un morceau très difficile pour nous ». Pour rappel, le Bayern a déjà laissé filer quelques points sur la scène domestique en 2019-20. C’était au tout début de l’exercice contre le Hertha Berlin (2-2).

Afrique : Les meilleurs buteurs de tous les temps en sélection

G. Chitalu - H. Hassan - D. Drogba - S. Eto'o Copyright -OFC
Dignes ambassadeurs de l’Afrique partout à travers le monde, leurs noms riment avec le sport roi dans leurs pays respectifs. S’il semble difficile de comparer des joueurs n’ayant pas évolué à la même époque, la rédaction d'Orange Football Club vous propose cependant de découvrir le Top 5 des meilleurs buteurs africains en sélection nationale.

N°5 : Samuel Eto’o fils (Cameroun, 118 sélections) : 57 buts

Que dire de la carrière internationale du meilleur buteur de l’histoire des Lions indomptables qui a indéniablement marqué toute une génération au Cameroun, en Afrique et dans le monde entier. Samuel Eto’o avec la sélection camerounaise c’est 118 sélections, 57 réalisations, deux Coupes d’Afrique des Nations, une médaille d’or au JO 2000. Avec un impressionnant total de 18 réalisations inscrites en six participations à la CAN, entre 2000 et 2010, le légendaire camerounais détient également le record du plus grand nombre de buts signés dans la prestigieuse compétition africaine. Un incroyable record qui n’est pas prêt d’être battu. buteurs  

N°4 : Didier Drogba (Côte d’Ivoire, 104 sélections) : 65 buts

Quand on parle de légendes du football africain, on ne peut ignorer l’ex capitaine des Eléphants de la Côte d’Ivoire Didier Drogba. Avec 65 buts inscrits sous le maillot ivoirien, en 106 sélections, le double ballon d’or africain (2006 et 2009) est de très loin le meilleur buteur de l’histoire de la sélection. Malgré cela, le ‘meilleur joueur de l’histoire de Chelsea’ n’a jamais remporté le moindre titre avec les Eléphants. Il en est pourtant passé tout près, notamment lors des CAN 2006 et 2012, où la Côte d’Ivoire a échoué en finale, à chaque fois pour une histoire de penalties. buteurs  

N°3 : Hossam Hassan (Egypte, 169 sélections) : 68 buts

169 sélections, 68 buts. Observer le palmarès de l’illustre Hossam Hassan, c’est tourner les pages d’un livre d’histoire où la sélection égyptienne domine le continent-mère. Tant en club qu’en sélection, le légendaire canonnier des Pharaons aura été de toutes les campagnes victorieuses de l'Egypte. buteurs  

N°2 : (Malawi, 115 sélections) : 71 buts

Né en 1954 au Malawi, Kinnah Phiri a marqué l’histoire de sa sélection. En remportant deux Coupes d’Afrique de l’Est (Cecafa Cup) d’affilée en 1978 et 1979, et surtout en empilant les buts (71), il est devenu une légende dans son pays.

 

N°1 : Godfrey Chitalu (Zambie, 108 sélections) : 79 buts

Surnommé «Ucar» en référence à une célèbre marque de piles, le meilleur joueur zambien de tous les temps Godfrey Chitalu règne toujours en maître sur le classement des meilleurs buteurs africains en sélection nationale avec l’incroyable total de 79 réalisations en 108 sélections. Le légendaire zambien était le sélectionneur des Chipolopolo disparus lors du crash de l’avion qui s’est écrasé en pleine mer au large du Gabon, le 27 avril 1993, alors qu’ils revenaient de la Coupe d’Afrique des Nations.

🔴 PSG: Neymar finalement apte face à l’OM ?

Neymar (PSG) Copyright -AFP
Sorti sur blessure lors du match amical entre le Brésil et le Nigeria, la super star du PSG, Neymar Jr, a passé un IRM qui confirme que les ischio-jambiers gauches sont touchés. Il ne reviendra pas avant quatre semaines et ratera ainsi le Classique contre Marseille prévu le 27 octobre. De retour à la compétition à la mi-septembre après son transfert avorté vers le FC Barcelone, Neymar pensait en avoir fini avec les soucis avec 4 buts en 5 matchs. Malheureusement, la trêve internationale et le séjour singapourien avec le Brésil ont eu raison du meneur du PSG. Sorti dès la 10eme minute dans le nul entre la Seleçao et le Nigeria dimanche (1-1) en se tenant derrière la cuisse gauche, l’ancien joueur du Barça va devoir observer une période de repos. D’après le communiqué du PSG, l’IRM passé ce lundi a confirmé une lésion grade 2 du biceps fémoral ischios jambiers gauche. Un point médical sur l’évolution sera refait dans 8 jours, mais le club parisien planche déjà sur une absence évaluée à 4 semaines. Alors que Kylian Mbappé et Edinson Cavani sont sur le chemin du retour, le PSG va donc devoir se passer des services de la star brésilienne. Neymar est d’ores et déjà absent contre Nice le week-end prochain et manquera le Classique contre Marseille prévu le 27 octobre mais aussi le match contre Bruges en Ligue des Champions.

Amical : Sans Salah, l'Egypte bat difficilement le Botswana

L'Egypte a peiné pour battre le Botswana (1-0), lundi à Alexandrie en match amical de préparation à la CAN 2021.
Pour la première de son nouveau sélectionneur Hossam El Badry, l'Egypte s'est imposée sur la plus petite des marges face au Botswana (1-0), lundi à Alexandrie. Sans leur maître à joueur Mohamed Salah, laissé au repos, les Pharaons ont peiné à emballer la rencontre face à des Zèbres bien regroupés. La solution a fini par venir d'un joueur sorti du banc. Bien servi par Mahmoud Alaa, Hamdy Fathi trouvait la faille vingt minutes après son entrée en jeu (74eme). Le jeune milieu de terrain d’Al-Ahly n'oubliera pas de sitôt sa première cape. Le nouveau sélectionneur retiendra lui l'état d'esprit, davantage sans doute que le jeu produit. Le mois prochain, l'Egypte entamera sa campagne des éliminatoires de la CAN 2021 face au Kenya et aux Comores. Le Botswana se déplacera au Zimbabwe et recevra l'Algérie.

Résultats des matchs amicaux de lundi :

Egypte - Botswana : 1-0
But : Hamdy Fathi
Le onze égyptien : El-Shennawi, Fathi, Alaa, Hegazi, Gomaa, Elneny, Hamed, El-Shahat, Saïd, Trezeguet, Koka.

Rwanda - Tanzanie : 0-0

La presse anglaise s'empare de l'affaire des cris racistes

Face aux actes racistes des supporters bulgares face à l'Angleterre ce lundi soir, la presse locale a réagi. Revue de presse des différentes Unes des journaux anglais.
Si l'Angleterre n'a fait qu'une bouchée de la Bulgarie (6-0), ce lundi soir au stade Vassil-Levski de Sofia, ce n'est pas la prestation des Three Lions qui fait réagir au lendemain, mais plutôt les cris racistes[/LINK] dont ils ont été victimes. Ce mardi matin, la presse anglaise n'a pas épargné les supporters bulgares. Le Daily Mail, l'un des principaux journaux anglais, a fait de l'affaire sa Une. Sur celle-ci apparaît Raheem Sterling, l'un des joueurs anglais visés par les chants racistes et les cris de singe, désemparé face au comportement des fans bulgares. Mais le plus surprenant sur cette première page reste l'affichage du score. Le journal anglais a décidé de remplacer « Bulgarie » par « Racisme ». Un autre média britannique, le Daily Express, a lui décidé de mettre dans sa Une le plan d'un groupe de supporters bulgares, vus en train de faire des cris de singe et des gestes racistes. Le média a opté pour « Losers » comme titre. Quant à Star Sport, le journal a choisi un seul mot pour qualifier ces actes : « honteux ».

L'USM Alger lourdement sanctionnée après son refus de jouer le derby

Sanctionnée par la Ligue pour avoir refusé de jouer le derby, l'USM Alger s'enfonce parallèlement dans les difficultés financières.
Le bras de fer se poursuit entre l'USM Alger et les instances algériennes. La semaine dernière, le club de Soustara avait mis à exécution sa menace de ne pas jouer le derby face au MC Alger, prévu samedi au stade du 5-Juillet en match en retard de la 4eme journée de Ligue 1. La commission de discipline de la Ligue a pris lundi une série de sanctions contre les Usmistes, avec le match donné perdu par pénalité (sur le score de 3-0 au profit du MCA), une « défalcation » de trois points, une amende de un million de dinars et enfin une privation de la quote-part au titre des droits TV pour le match en question. Il ne fallait guère compter sur la moindre clémence, envers un club dont les supporters ont lancé « La Casa del Mouradia », devenu un chant de ralliement des manifestants anti-régime.

Un match en retard en pleine date FIFA


Pour rappel, la direction de l'USMA avait saisi la Ligue pour demander le report de cette rencontre. Le club avait justifié sa demande par le fait que ce derby soit programmé en pleine date FIFA, se basant dans sa requête sur l'article 29 des règlements généraux de la compétition de la Ligue 1, saison 2019-2020. Le club champion d'Algérie en titre déplorait notamment l'absence de six joueurs internationaux, retenus actuellement dans différentes sélections nationales, dont le Libyen Muaid Ellafi, appelé par les Chevaliers de la Méditerranée.

Un club financièrement exsangue


L'affaire ne devrait pas en rester là, et intervient alors que l'USM Alger se trouve profondément engluée dans des difficultés financières depuis l'arrestation de l'homme d’affaires Ali Haddad, qui avait pris les rênes du club en 2010, et le blocage du processus de vente du club. Plus payés, Les joueurs sont en grève jusqu'à nouvel ordre depuis lundi, laissant planer un doute sur la suite de la saison, et notamment le parcours en Ligue des Champions. « La direction de l’USM Alger annonce être informée par les joueurs de l’équipe première du gel de leurs activités (entraînements et participations aux rencontres nationales et internationales) jusqu’au règlement de la situation générale du club », a communiqué l'USMA. Affaire à suivre.