Barça : Pour Messi, jouer à huis clos relève du défi

Copyright : Panoramic
La star du FC Barcelone, Lionel Messi, en a dit plus sur la future reprise de la Liga et l'éventualité de devoir jouer dans des stades vides.
Plus que deux semaines d’attente et la Liga sera de retour. Le championnat ibérique va imiter celui de l’Allemagne et tenter d’aller au bout de son exercice 2019/2020 malgré le risque lié au coronavirus. Cela devra se faire bien sûr dans des enceintes vides, sans spectateurs. Une perspective qui n’enchante pas trop les joueurs, mais à laquelle ils vont bien devoir s’adapter. C’est d’ailleurs le sens du discours tenu par Lionel Messi lors d’une campagne commerciale pour l’un de ses sponsors.

L’attaquant vedette du FC Barcelone a admis que le contexte ne sera pas idéal, mais il souligne à juste titre la nécessité de faire des sacrifices en vue d’un retour progressif à la vie normale. « Il est question de clore la saison espagnole à huis clos, ce qui implique une série de défis, a-t-il confié. La préparation collective reste la même. Mais c'est vrai qu'individuellement il faut se préparer différemment et il faut se préparer à jouer sans les fans car c'est très rare. J'ai déjà dû le faire dans un match à domicile et c’était très particulier. Mais, c'est normal que, si on revient, ce sera comme ça vu que tout ce que nous vivons. Avec tout ce qui se passe dans le monde, c'est parfaitement compréhensible ».

« Ça sera comme tout recommencer »


L’international argentin mesure aussi que le degré motivation ne sera pas le même chez chaque joueur. D’aucuns pourraient avoir des craintes à l’idée de reprendre vu que la pandémie n’a pas encore été complètement éradiquée. De fait, il juge que l’aspect mental est tout aussi important que celui qui concerne la condition physique. « Beaucoup disent que la force mentale représente 40, 50 voire 60% de notre sport. Je suppose que cela dépend aussi de chaque athlète en particulier. Mais c’est sûr que c’est très important et que cet aspect est de plus en plus travaillé au quotidien chez tous les athlètes professionnels. Quand nous jouerons à nouveau, ce sera comme tout recommencer (...) Techniquement, ce sera la même saison, mais je pense que toutes les équipes et les joueurs vivront l'expérience différemment ».
Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des

PSG - Une star du club est catégorique:« Neymar et Mbappé restent !»

Ander Herrera - PSG Copyright -AFP
L'avenir de Neymar et Mbappé au PSG continue de faire parler. Mais le Brésilien ne devrait pas rejoindre Barcelone et le Français semble loin de rallier Madrid selon Ander Herrera. Ander Herrera estime qu’il n’y a aucune chance que ses deux coéquipiers du PSG atterrissent en Liga cet été. C’est ce qu’a confié le milieu parisien au micro de l’émission « El Transistor ». «Si je vois une option pour Neymar de venir au Barça et Mbappé au Real Madrid ? Pour l’instant aucune. Je les vois très impliqués et heureux. Cela n’a rien à voir avec ce qui est dit. De plus, je ne pense que ni le Real Madrid ni Barcelone ne peuvent faire face à une opération de ce calibre dans le contexte actuel, bien que je ne sois pas économiste », a déclaré l’ancien joueur de Manchester United.

Neymar très impliqué dans la vie du groupe

Le milieu de terrain, qui a plus d’affinités avec Neymar notamment grâce à la langue espagnole maîtrisée par le Brésilien, a confirmé que lors de l’anniversaire de ce dernier, les célibataires et les joueurs en couple avaient été séparés. Herrera estime aussi que l’ancien joueur de Santos succédera à la paire Messi-Ronaldo en tant que meilleur joueur du monde. «En Neymar, je vois un gars absolument impliqué dans le projet, essayant de garder le groupe fort, organisant des repas chez lui en plus de son anniversaire. C’est un plaisir de partager avec lui des moments en équipe. Je le vois devenir le successeur de Messi et Cristiano Ronaldo en ce qui concerne le Ballon d’Or », a-t-il ajouté. Le natif de Bilbao a également salué Eden Hazard, le joueur du Real Madrid qu’il a affronté en Premier League : «En tant qu’adversaire, il a été très bon. Il n’est pas égoïste, c’est un joueur d’équipe, il ne pense pas à lui, il pense au groupe. Vous pouvez lui demander le ballon à tout moment. Je l’ai vu être un footballeur différent à chaque match, en portant l’équipe. J’ai beaucoup d’admiration pour lui. Je le vois se battre avec Ney et Mbappé pour le Ballon d’Or quand Messi et Cristiano seront à la retraite », a analysé le milieu espagnol du PSG. >> Toute l'actualité du PSG sur Orange Football Club

LSFP- Vers la création d'un syndicat de footballeurs

Des joueurs évoluant dans les deux premiers niveaux (Ligues 1 et 2) du football sénégalais comptent mettre sur pied un syndicat, lors d’une assemblée générale prévue samedi à Dakar, a-t-on appris de l’ancien international sénégalais Lamine Mboup, un des auteurs de cette initiative. ‘’Nous envisageons de nous retrouver samedi au siège de la CNTS/FC, à partir de 15 heures, et nous avons invité tous les anciens professionnels sénégalais présents dans le pays à venir apporter leur soutien à leurs jeunes frères et neveux qui ont besoin de leurs conseils pour aller de l’avant’’, a-t-il déclaré. Selon l’ancien joueur de la Jeanne d’Arc de Dakar, le processus devant aboutir à la création du syndicat ‘’a été lancé depuis 2009’’. ‘’Nous estimons que les footballeurs qui évoluent dans un environnement professionnel méritent respect’’, a dit Mboup, concernant les raisons de cette initiative qui va, selon lui, ‘’défendre les intérêts des footballeurs’’. ‘’Moi, je suis là pour aider mes jeunes frères, pour qu’ils puissent avoir un salaire et un contrat en bonne et due forme’’, a ajouté l’ancien attaquant de la Jeanne d’Arc. LSFP- Badara Sarr élu à la tête du syndicat des entraineurs Lamine Mboup, qui se présente comme ‘’un facilitateur, un conseiller’’, affirme avoir eu l’idée de créer un syndicat de footballeurs en raison de nombreuses plaintes qui lui sont parvenues de joueurs évoluant dans les championnats locaux. ‘’En plus de ne pas recevoir pour certains les salaires promis, ils sont interdits souvent de s’expatrier quand une offre étrangère tombe sur la table’’, a-t-il dit. Après des années à la Jeanne d’Arc, l’ancien attaquant international a joué en Egypte (Al-Masry de Port-Saïd), en France (Martigues) et au Portugal (Famalicao). ‘’Notre objectif, c’est que les joueurs puissent avoir une entité qui les défende pour qu’ils puissent exercer leur métier correctement’’, a-t-il précisé, ajoutant : ‘’Nous sommes conscients que l’environnement économique de notre pays est difficile, mais que les dirigeants respectent au moins leur signature et tiennent leurs promesses.’’ Il y a deux semaines, les entraîneurs de football ont mis sur pied un syndicat dirigé par Badara Sarr, ancien entraîneur de l’AS Douanes, de Mbour PC et du Casa Sports.

Serie A (J31) : Renversée par l'AC Milan, la Juventus rate l'occasion de s'envoler

Dans l'affiche de cette journée en Italie, la Juventus a cru un temps faire la grosse opération du jour mais l'AC Milan a renversé la donne pour s'imposer (4-2).
Le leader de la Serie A est tombé. Alors qu’elle restait sur une brillante série de victoires, la Juventus a fait pschitt ce mardi lors d'un déplacement chez son rival historique, l’AC Milan (4-2). Les Bianconeri ont essuyé leur quatrième revers de l’exercice alors qu’ils avaient fait le plus dur en menant 2-0. Malheureusement pour eux, l’équipe rossonera n’a plus rien à voir avec celle qu’ils avaient affronté à l’aller. Et ils l’ont appris à leurs dépens avec trois buts pris en l’espace de cinq minutes.

Un Milan décoiffant !


Entre la 62eme et la 67eme minute, ce fut un véritable « blackout » pour la Vieille Dame. Maurizio Sarri s’est arraché le peu de cheveux qui lui restait en voyant son équipe céder à trois reprises coup sur coup. Il y a d’abord eu une réalisation de Zlatan Ibrahimovic sur pénalty (62eme), suite à une faute commise par l’ancien Milanais Leonardo Bonucci. Ensuite, Franck Kessie a égalisé pour Milan d’une reprise plein axe et à ras de terre. Enfin, à la 67eme, et alors que les Juventini avaient la tête dans le sceau, l’ex-Lillois Rafael Leao les achevait en conclusion d’une attaque rapide et à la faveur d’une belle frappe enroulée.

Le calvaire de la Juve ne s’est pas arrêté à 3-2. Alors qu’ils tentaient de recoller au score, avec notamment une tête de Daniele Rugani (77eme) sortie miraculeusement par Gianluigi Donnarumma, ils se sont exposés derrière. Après avoir été déjà tout proche d’en profiter à la 75eme, le Croate Ante Rebic a exploité les largesses piémontaises à la 81eme avec une reprise sans contrôle au point de penalty, à la réception d’un caviar de Giacomo Bonaventura.

Rabiot avait pourtant montré la voie à suivre


En plein naufrage, la Juventus s’est montrée incapable de se rebiffer. Elle n’avait alors plus ni les forces ni le mental pour tenter de revenir à la marque. Pourtant, jusqu’à l’heure de jeu, elle avait maîtrisé les débats comme elle le fait si souvent dans ce championnat. Adrien Rabiot a même marqué un très beau but à la 47eme minute en perçant avec beaucoup d’aplomb au cœur de la défense rossonera et il fut ensuite imité par Cristiano Ronaldo. Le Portugais a signé son 26eme but de la saison grâce à une finition limpide sur un service de Juan Cuadrado.

Il est rare de voir la Juventus abandonner l’ensemble des points mis en jeu quand sa star portugaise marque. Cela en dit long sur ses faiblesses du jour, mais aussi et surtout sur l’immense mérite qu’a eu Milan. Avec cette victoire renversante, l’équipe lombarde se remémore ses plus belles heures d’antan lorsqu’elle regardait le géant turinois en face. Cette fois, cela ressemble à un exploit d’un soir, mais il ne tient qu’à Bennacer et consorts de faire en sorte que ce succès de prestige marque le début d’un retour au premier plan du football italien.

Juventus : La voisine de Cristiano Ronaldo fait son éloge

Elizabeth Borel, la voisine de Cristiano Ronaldo, n'a que des mots positifs à l'égard du comportent du joueur de la Juventus Turin.
Cristiano Ronaldo est une personne comme les autres à en croire la voisine de la star de la Juventus Turin, Elizabeth Borel. Cette dernière a été interrogé par le Sun au sujet de son rapport avec le numéro 7 de la Vieille Dame et elle a valorisé le comportement exemplaire de l'ancien élément du Real Madrid. "Beaucoup de silence et jamais de fête, je n'ai pas à me plaindre. Je n’ai jamais vu d’autres voitures passer dans notre allée privée. Lui, je le vois tous les jours au volant de sa Rolls-Royce. Sinon, il a une magnifique piscine intérieure et un très beau jardin, bien entretenu", a-t-elle assuré.

Une proposition pour Cristiano Jr



En ce qui concerne le fils de Cristiano Ronaldo, Cristiano Jr, elle lui a même proposé d'élargir son cercle d'amis. "Je vois aussi souvent Cristiano Jr s’amuser dehors avec son skateboard, et ses gardes du corps. Si jamais l’envie lui vient de se faire davantage d’amis, j’ai quatre petits-fils à lui présenter", a-t-elle indiqué. Sur le terrain, Cristiano Ronaldo sera mobilisé avec la Juve ce mardi soir. En effet, l'équipe dirigée par Maurizio Sarri affronte l'AC Milan en Serie A (21h45). Au classement, les coéquipiers de Cristiano Ronaldo possèdent 7 points d'avance sur la Lazio Rome, qui jouera un peu plus tôt, sur la pelouse de Lecce (19 heures 30).

Premier League : Malgré Aubameyang, Arsenal cale contre Leicester

Pour le compte de la 34ème journée de Premier League, Arsenal a obtenu un match nul contre Leicester, avec un but d'Aubameyang.
Situé à 6 points de Manchester United au coup d'envoi de cette rencontre face à Leicester, Arsenal n'avait pas d'autre choix que celui de s'imposer contre les Foxes, afin de mettre la pression sur les Red Devils, qui affronteront Newcastle, mercredi (19 heures). Les joueurs dirigés par Mikel Arteta peuvent remercier Pierre-Emerick Aubameyang, qui a encore su faire la différence en faveur de son équipe, en dépit du nul, après une belle action collective, survenue à la 21ème minute de la rencontre. D'une passe très bien ajustée, Ceballos a lancé dans la profondeur Saka. Celui-ci, s'est joué de Söyüncü avant de délivrer un ballon vers l'attaquant qui a poussé le ballon dans le but de Leicester.

Nketiah, une entrée puis une expulsion


Une équipe des Foxes qui a cru avoir égalisé Iheanacho à la 35ème mais le but a été refusé en raison d'une faute sur Kolasinac. Menant au score à la pause, Arsenal a lui aussi connu la sensation frustrante de se voir un but annulé, lors de la seconde période. Sur un corner de Ceballos, Aubameyang a prolongé la course du cuir vers Lacazette, situé au deuxième poteau. D'un plat du pied, l'ancien joueur de l'OL a envoyé le ballon au fond des filets mais M. Kavanagh a refusé cette réalisation en raison d'un hors-jeu. A peine entré en jeu à la place de Lacazette, le jeune Nketiah a lui été expulsé une minute plus tard suite à une faute à retardement sur le genou de Justin après consultation du VAR, laissant les Gunners en infériorité numérique.

Par l'intermédiaire de Vardy, Leicester s'est procuré une grosse occasion mais l'attaquant, après avoir effacé Martinez, le portier des Gunners, n'a pas su redresser la course du ballon vers le but, alors qu'il était signalé hors-jeu. En grande souffrance, Arsenal a peiné à ressortir les ballons face à la pression des Foxes. La 84ème minute a été fatale aux locaux. Acculé devant sa surface, Arsenal a concédé une égalisation inscrite par Jamie Vardy, après un visionnage du VAR. Les vagues bleues se sont enchainées   ensuite, avec un temps additionnel long de huit minutes, mais Arsenal n'a pas craqué une seconde fois.