Okocha, Pokou, Song... Ces 10 légendes qui n'ont jamais remporté le Ballon d'or africain

Okocha - Pokou - Song - Mputu - Keita Copyright -AFP
Le sport-roi est parfois injuste. Il existe ainsi des légendes vivantes du Continent-mère, de valeureux chevaliers du ballon rond qui ont fait la gloire et la fierté du football africain mais qui n'ont jamais réussi à obtenir le tant convoité Ballon d'Or africain, alors qu'ils le méritaient amplement.

A lire aussi >> Ballon d'or africain 2019: Le palmarès complet

Voici ci-dessous une liste non exhaustive de 10 joueurs, qui auraient pu (ou dû) remporter la prestigieuse récompense :

1) Jay-jay Okocha - Nigeria


Symboles de la virtuosité technique africaine, adulé par tout un pays et idolâtré par tout un Continent, Okocha demeurera certainement l’un des plus grands joueurs qu’ait enfanté le « Continent-mère ».

Champion d’Afrique 1994, huitième de finaliste des Mondiaux 1994 et 1998 et vice-champion d’Afrique 2000, Okocha participa également au triomphe historique de sa sélection lors des Jeux Olympiques d’Atlanta en 1996 face à l’Argentine.



 

2) Laurent Pokou - Côte d’Ivoire


Considéré comme étant l’un des plus grands footballeurs ivoiriens de tous les temps, le meilleur buteur des Coupes d’Afrique des Nations 1968 (6 buts) et 1970 (8 buts), a porté pendant 38 ans le statut de meilleur buteur de l’histoire de la plus prestigieuse des compétitions africaines avec 14 réalisations.



 

3) Trésor Mputu - RD Congo


Le jeu de mots est facile mais bien approprié et nullement exagéré : Trésor Mputu Mabi est un trésor, un joyau pur, une technique exceptionnelle, bref, un joueur qu’on adore regarder jouer.

Considéré comme étant le meilleur footballeur évoluant en Afrique depuis plusieurs années, le maître à jouer du TP Mazembe et des Léopards de la République Démocratique du Congo est l'une des seules grandes stars du ballon rond à évoluer sur le continent africain.



 

4) Rigobert Song - Cameroun


Crinière blonde au vent, audacieux, combatif et fougueux, Rigobert Song Bahang, toutes griffes dehors, aura symbolisé, presque à la perfection l’image du Lion Indomptable du Cameroun.

Le nom de l’homme aux cent trente-sept sélections, aux quatre Coupes du Monde et aux huit Coupes d’Afrique des Nations (un record), dont deux victorieuses (2000 et 2002), restera certainement gravé à jamais dans les annales du football camerounais, africain et mondial.



 

5) Seydou Keita - Mali


L’ex capitaine emblématique des Aigles du Mali, Seydou Keita, est certainement l’un des plus grands joueurs que le football malien ait connu.

Meilleur buteur de l’histoire de sa sélection (25 buts), l’ancien chouchou des supporters du FC Barcelone (2008-2012) s’impose également comme étant le footballeur malien le plus titré de l’histoire avec pas moins de 17 prestigieux titres remportés durant sa riche carrière.



 

6) Rashidi Yekini - Nigeria


Le « Taureau de Kaduna » a terrifié les défenseurs adverses de 1986 à 1999 sous le maillot des Super Eagles, s’imposant à ce jour comme étant le meilleur buteur de l’histoire du Nigeria avec 37 unités dans son escarcelle (en 58 sélections).



 

7) Michael Essien - Ghana


L’ex capitaine des Black Stars du Ghana, Michael Essien, est certainement l’un des meilleurs milieux de terrain défensifs de l’histoire du football africain et mondial.

Redoutable dans les duels, infatigable et doté d’une force physique naturelle impressionnante, Essien, alias « Le Bison », a perpétué une tradition de milieux défensifs ghanéens intraitables qui ont illuminé l’Europe de leur talent



 

8) Rachid Mekhloufi - Algérie


Pour beaucoup il demeure encore le plus grand joueur africain de tous les temps. Durant sa longue carrière de près de vingt ans, l’emblématique attaquant de l’AS Saint-Etienne des années 50 et 60 a fait vibrer les férus du ballon rond en France, au Maghreb et en Afrique comme personne ne l’a fait avant lui.

Ballon d'or

 

9) Jules Bocandé - Sénégal


Idole de toute une génération au Sénégal au cours des années 80, l’illustre «serial-buteur» du FC Metz et du Paris Saint-Germain, Jules Bocandé, a massacré bien des défenses sur les terrains de la Ligue 1 française, finissant même meilleur buteur du championnat, avec 23 réalisations lors de l’exercice 1985-86. En 223 matchs en L1, il a inscrit 69 buts.

Ballon d'or

 

10) Hossam Hassan - Egypte


Dans l’histoire du ballon rond, peu de footballeurs peuvent se targuer de détenir un palmarès aussi éblouissant que le légendaire attaquant égyptien Hossam Hassan.

Cent soixante-seize sélections, quatre-vingt-trois buts en 21 ans de carrière sous le maillot des Pharaons, Hossam Hassan alias le "Cantona africain", c’est 14 titres de champion d’Egypte, 5 Coupes nationales, 2 Ligues des Champions africaines, 3 Coupes d’Afrique des Nations, une participation à la Coupe du monde 1990 et une retraite à près de 41 ans.

Ballon d'or

 

Ils auraient pu figurer dans cette liste:

Kolo Touré (Côte d'Ivoire)

Sunday Oliseh ( Nigéria)

André Ayew ( Ghana)

Daniel Amokachi ( Nigéria)

François Omam-Biyik ( Cameroun)

Japhet N’Doram ( Tchad)

Pascal Feindouno ( Guinée)

Stephane Keshi ( Nigéria)

George Finidi ( Nigéria)

Mahamadou Diarra ( Mali)

Pierre Kalala Mukendi (RD Congo)

Noureddine Naybet ( Maroc)

John Obi Mikel ( Nigéria)

Essam El Hadary ( Egypte)

Wael Gomaa ( Egypte)

Geremi Njitap ( Cameroun)

Christopher Katongo ( Zambie)

Khalilou Fadiga ( Sénégal)

Didier Zokora ( Côte d’Ivoire)

Henri Camara ( Sénégal)

Bruce Grobbelaar (Zimbabwé)

Marc-Vivien Foé ( Cameroun)

Benedict McCarthy ( Afrique du Sud)

Carlos Kameni ( Cameroun)

Larbi Benbarek (Maroc)

Godfrey Chitalu (Zambie)
Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des

Ligue 1- Le programme de la 7e journée

Confortable leader de la Ligue (16 points) avec 3 longueurs d’avance sur le deuxième, l’AS Douanes, Teungueth FC reçoit ce samedi à Ngalandou Diouf le Ndiambour (8ème, 7 pts) avec l’objectif affirmé de s’imposer.   Ainsi, les Rufisquois conforteraient leur position en tête du classement et mettraient la pression sur l’AS Douanes qui n’entre en jeu que dimanche, dans un match-piège face à Diambars. Mais, à Rufisque, les Lougatois du Ndiambour voudront frapper un grand coup et rentrer au moins avec le point du nul.   Dans le second match de ce samedi, le Dakar Sacré-Cœur ‘3ème avec 11 points) voudra confirmer son bon début de saison face à un Jaraaf particulièrement instable (9ème, 7 pts). Les « Vert et blanc » surclassés au tour précédent par le Stade de Mbour (1 – 3), éviteront à tout prix un deuxième revers de rang qui pourrait ne pas être sans conséquence pour la suite de la saison.   La 7ème journée de L1 se poursuivra le dimanche 26 janvier avec comme tête d’affiche le derby mbourois, entre deux équipes (Stade, 11ème 7 pts et MPC, 4ème 9 pts) qui sortent toutes deux de victoire.   Samedi 25 janvier à 16h30 à Ngalandou Diouf : Teungueth FC – Ndiambour ; à Amadou Barry : DSC – Jaraaf   Dimanche 26 janvier à 16h30 à Caroline Faye : Stade de Mbour – Mbour PG ; à Aline Sitoé Diatta : Casa Sports – Génération Foot ; à Amadou Barry : AS Douanes – Diambars ; à 17h au stade de Mbao : Gorée – NGB ; à 18h à Lat-Dior : CNEPS Excellence – AS Pikine

Classement des pays africains qui dépensent le plus au Mercato !

Public de la RD Congo Copyright -OFC
La commission des transferts internationaux et des statistiques à la fédération internationale de football (FIFA TMS) a publié son rapport annuel pour 2019 où le championnat de Tunisie occupe le deuxième rang en Afrique au niveau des dépenses pour les transferts avec 2,9 millions de dollars (8 millions de dinars) pour 46 transactions. L'Egypte arrive très loin à la première place avec un total de dépenses pour les transferts de l'ordre de 33,7 millions de dollars (95 millions de dinars) pour 24 transactions. L'Afrique du Sud complète le podium avec 2 millions de dollars. Arrivent ensuite le Maroc (1,7 million de dollars), l'Angola (0,3 million de dollars) et la République démocratique du Congo (0,2 million de dollars). A lire aussi >> Le Top 20 des équipes les plus prolifiques d’Europe

LDC Afrique : Abdelli et Tougay sur la liste africaine de l'EST ?

Espérance Sportive de Tunis (EST) Copyright -OFC
Après avoir inscrit ses recrues l'attaquant Mohamed Ali Ben Hamouda et le meneur de jeu algérien Abderrahmane Meziane, l'Espérance Sportive de Tunis espère ajouter les noms de Youssef Abdelli et de l'Algérien Mohamed Amine Tougay sur la liste africaine. En effet, la Confédération africaine vient de prendre une mesure exceptionnelle qui autorise les clubs encore en lice à remplacer sur la liste continentale quatre joueurs par quatre autres nouveaux. A condition que les quatre joueurs qui quittent la liste n'aient pas disputé une seule minute dans les compétitions organisées par la CAF. Mise en garde réitérée Brahima Ouattara, l'avant-centre ivoirien sera confirmé à la pointe de l'attaque de l'EST contre Raja Casa, samedi 25 janvier (20h) au stade de Radès pour le compte de la 5e journée de la Ligue des champions d'Afrique. Par ailleurs, une nouvelle fois, le comité directeur de l'EST a prévenu ses supporters contre le jet de fumigènes ou de projectiles qui pourraient coûter cher à leur club favori. L'EST se trouve sous l'effet d'une suspension de deux matches à huis clos avec sursis. De nouveaux débordements inciteraient la CAF à rendre ces sanctions effectives. Le Raja est arrivé Adversaire de l'Espérance Sportive de Tunis, samedi à Radès, le club marocain Raja Casa a débarqué jeudi à Tunis. Le RAC est deuxième de la poule "D" avec 7 points, derrière l'EST (10). A lire aussi >> Espérance de Tunis : Chaâbani et Mbarki seront auditionnés

PSG : une absence plus longue que prévue pour Marquinhos

Marquinhos PSG
Auteur du premier but du PSG à Reims (0-3), Marquinhos a surtout dû céder sa place à vingt minutes de la fin de la rencontre (71eme). Remplacé par le jeune Tanguy Kouassi - qui a lui aussi trouvé le chemin des filets - le défenseur international brésilien se tenait les adducteurs. Et le Paris Saint-Germain a communiqué ce jeudi soir sur sa blessure : Marquinhos devrait être absent 3 semaines. "Marquinhos s’est blessé aux ischios jambiers mercredi soir. Les examens confirment une lésion du biceps fémoral. La durée d’indisponibilité devrait être autour de 3 semaines", a indiqué le club de la capitale dans son point médical publié sur son site officiel. Marquinhos devrait donc être opérationnel pour le huitième de finale aller de Ligue des champions contre le Borussia Dortmund, programmé le 18 février, mais le timing reste serré pour le Brésilien. Le Paris Saint-Germain devrait communiquer dans les prochains jours sur l'évolution de sa blessure. A lire aussi >> PSG : Pourquoi Marquinhos a prolongé

Mercato : Aymen Mathlouthi de retour à l'ES du Sahel

Aymen Mathlouthi revient à l'ESS Copyright -OFC
Le gardien de but international Aymen Mathlouthi, qui a résilié son contrat avec le club saoudien Al Adala, va signer pour l'Etoile Sportive du Sahel dès le retour du club du Caire. Un accord a été rejoint en vertu duquel le keeper de 35 ans va revenir dans le giron étoilé où il avait évolué entre 2003 et 2018. Mathlouthi a disputé 73 rencontres avec l'équipe de Tunisie. Ben Ayoub deuxième gardien L'Etoile Sportive du Sahel a résolu le problème des gardiens de but à l'occasion du match contre Al Ahly. Alors qu'elle devait voyager avec un seul gardien, Achraf Krir suite à la suspension de Makram Bediri, expulsé lors du dernier déplacement au Soudan contre Al Hilal, voilà la confédération africaine lui tirer une épine du pied. En effet, la CAF vient de prendre une mesure exceptionnelle qui autorise les clubs encore en lice à remplacer sur la liste africaine quatre joueurs par quatre autres nouveaux. A condition que les quatre joueurs qui quittent la liste n'aient pas disputé une seule minute dans la compétition continentale. De ce fait, l'ESS a ajouté les noms de Alaâ Ben Ayoub qui partira au Caire en tant que portier remplaçant. Il remplace sur la liste africaine Walid Kridène, déjà blessé depuis belle lurette. Rami Bedoui, Mohamed Haj Mahmoud et l'Algérien Redouane Zerdoum, recruté dernièrement pourraient rejoindre Ben Ayoub sur cette liste africaine. Quatre absences au Caire La délégation de l'Etoile Sportive du Sahel, forte de 19 joueurs partira ce vendredi à 11H de l'aéroport de Tunis-Carthage à bord d'un vol régulier en direction du Caire. Le club étoilé disputera dimanche 26 janvier (20h) au stade Assalam du Caire un match décisif comptant pour la 5e journée de la Ligue des champions de la CAF contre les Egyptiens d'Al Ahly. Le représentant tunisien sera privé des services de Makram Bediri, suspendu, Yassine Chikhaoui, Mahe Hannachi et Souleymane Coulibaly, tous blessés. Cette rencontre se jouera devant 10 mille supporters ahlaouis. C'est le Sud-africain Victor Miguel Gomes qui dirigera les débats. Badgé qualifié pour Al Ahly Deux absences de marque au sein d'Al Ahly du Caire: Ramadhane Sobhi et Saâd Samir. Par ailleurs, la dernière recrue, l'attaquant sénégalais Aliou Badgé sera qualifié dimanche prochain pour le match contre l'Etoile Sportive du Sahel. Ziad Jebali résilie son contrat En conflit avec son club depuis le fameuse séquence vidéo où il insulte leshabitants du Sahel, le gardien Ziad Jebali a résilié son contrat avec l'Etoile Sportive du Sahel. Ces dernières années, l'ancien keeper de l'Avenir Sportif de la Marsa avait été prêté à l'Avenir Sportif de Gabès. A lire aussi >> L'Etoile Sportive du Sahel annonce l'arrivée de Zerdoum