🔮 Cameroun : le nouveau sĂ©lectionneur dĂ©voilĂ© !

Cameroun - CAN 2019 Copyright -AFP
Sans sĂ©lectionneur depuis le limogeage de Clarence Seedorf Ă  l'issue de la CAN 2019 (et l'Ă©limination dĂšs les 8emes de finale du tournoi), le Cameroun a choisi de confier les rĂȘnes des Lions Indomptables Ă  Antonio Conceiçao da Silva Oliveira, dit Toni Conceiçao.

Un communiquĂ© du ministĂšre des Sports et de l'Ă©ducation physique, signĂ© par la ministre Narcisse Mouelle Kouambi, a annoncĂ© ce vendredi la dĂ©cision de nommer cet inconnu au bataillon. ÂgĂ© de 59 ans, ce technicien n'avait jamais occupĂ© le banc d'une sĂ©lection.

Il devient le deuxiÚme Portugais à diriger le Cameroun, aprÚs Artur Jorge (2004-2006). Au cours de sa carriÚre d'une vingtaine d'années, cet ex-international (une sélection) a essentiellement coaché dans son pays et en Roumanie. Mais jamais sur le continent africain.



Classiquement, le nouveau patron de la taniĂšre, dont la durĂ©e du contrat n'a pas Ă©tĂ© prĂ©cisĂ©e, sera assistĂ© par deux anciens Lions : l'ancien attaquant François Omam-Biyik sera son adjoint principal, poste qu'il avait dĂ©jĂ  occupĂ© par le passĂ©, tandis que Jacques Songo’o sera lui en charge des gardiens de buts.

Les deux hommes ne seront pas de trop pour briefer le successeur de Clarence Seedorf sur le contexte local, d'autant plus sensible que le pays doit accueillir la prochaine édition de la CAN dans moins de deux ans. Avec pour seul palmarÚs deux Coupes de Roumanie, gagnées avec le CFR Cluj, Toni Conceiçao va devoir relever un sacré challenge : mettre en ordre de bataille une équipe qui n'a plus rien fait de bon depuis son sacre surprise à la CAN 2017.

CĂŽte d’Ivoire-RDC: quand les ElĂ©phants dansent le "Fimbu" ! (vidĂ©o)

Les Eléphants dansent le Fimbu Copyright -AFP
L’antagonisme footballistique entre la CĂŽte d'Ivoire et la RĂ©publique DĂ©mocratique du Congo, deux grandes nations du ballon rond en Afrique, laisse souvent place Ă  des joutes "amicales" entre les chauvins supporteurs des deux camps. En effet, et Ă  l’issue de leur brillante victoire dĂ©crochĂ©e face Ă  la sĂ©lection congolaise, dimanche Ă  Amiens (3-1), les coĂ©quipiers de Serge Aurier n’ont pas ratĂ© l’occasion de chambrer les supporters congolais. En liesse avec leurs compatriotes dans les tribunes, les ÉlĂ©phants ont tout simplement imitĂ© la cĂ©lĂ©bration fĂ©tiche des LĂ©opards, en dansant le "Fimbu" ! VidĂ©os: Le titre original : Felix Wazekwa - "Fimbu"

Transferts : Le Barça temporise pour Neymar

Selon Mundo Deportivo, le FC Barcelone semble hésiter à se repositionner sur le dossier Neymar l'été prochain. Pour diverses raisons.


Le FC Barcelone ayant ratĂ© l’objectif Neymar en 2019, face Ă  la fermetĂ© du PSG sur le dossier, un retour de flamme l’étĂ© prochain apparaĂźt comme une Ă©vidence. Mundo Deportivo calme toutefois le jeu ce mardi. Le quotidien catalan assure qu’il n’est pas certain que les Blaugrana cherchent Ă  nouveau faire revenir l’international brĂ©silien de l’autre cĂŽtĂ© des PyrĂ©nĂ©es. D’abord en raison de l’éclosion d’Ansu Fati. Profitant des blessures dans le secteur offensif barcelonais pour faire ses dĂ©buts en Ă©quipe premiĂšre Ă  seulement 16 ans, la nouvelle pĂ©pite issue de la Masia a pour cĂŽtĂ© prĂ©fĂ©rentiel le gauche. Comme Neymar, dont la signature limiterait Ă  coup sĂ»r le temps de jeu de Fati dans un futur proche.


L’aprĂšs-Suarez prioritĂ© du Barça


Aussi l’opĂ©ration Neymar coĂ»terait autour de 200 millions d’euros minimum au FC Barcelone. Un montant que les dirigeants ne seraient pas forcĂ©ment chauds pour dĂ©penser Ă  un an de la fin de leur mandat, en prĂ©vision des Ă©lections prĂ©sidentielles de 2021. Ils prĂ©fĂ©reraient surtout investir dans un avant-centre pour prĂ©parer la succession de Luis Suarez. Un vieux serpent de mer que les Blaugrana ne pourront bientĂŽt plus ignorer, l’international uruguayen allant sur ses 33 ans. Pour couronner le tout, les blessures Ă  rĂ©pĂ©tition de Neymar ont refroidi le Barça. Victime de deux fractures au pied droit en moins d’un an, l’attaquant parisien a encore rejoint l’infirmerie pendant la trĂȘve internationale, en raison d’une rupture du biceps fĂ©moral de la cuisse droite. Absent un mois, Neymar enchaĂźne les pĂ©pins physiques depuis trois saisons. ForcĂ©ment inquiĂ©tant pour un joueur pour lequel il faudrait faire sauter la banque.

Un grand stade d'Europe renommé en l'honneur de Cristiano Ronaldo !

Cristiano Ronaldo Copyright -AFP
Rendre Ă  Ronaldo ce qui appartient Ă  Ronaldo. Le quintuple Ballon d’or lusitanien fait la fiertĂ© de tout le Portugal et plus particuliĂšrement du Sporting Lisbonne. DĂ©barquĂ© chez la prestigieuse Ă©curie lisboĂšte Ă  seulement 11 printemps, Cristiano Ronaldo y a fait toutes ses classes jusqu’à ses dĂ©buts avec l’équipe pro en septembre 2002 et son transfert pour Manchester United, en 2003. Il pourrait ainsi y avoir un stade Ă  son nom.

Plusieurs noms à l'étude !

En effet, et comme l’a rĂ©vĂ©lĂ© le quotidien italien Tuttosport cette semaine, le club de Primeira Liga envisagerait concrĂštement d'associer le nom (et la marque) CR7 Ă  son stade, en le rebaptisant en hommage au capitaine de la Seleçao. L'enceinte est actuellement nommĂ©e "Estadio JosĂ© Alvalade". Il convient de rappeler que cette idĂ©e devra d'abord ĂȘtre soumise au vote des dirigeants du Sporting mais le prĂ©sident du club, Frederico Varandas, a affirmĂ© qu’il va rĂ©flĂ©chir trĂšs sĂ©rieusement Ă  cette opportunité : "Cristiano est - et sera toujours - l’un des plus grands symboles de l’histoire de notre club. Nous sommes fiers d’ĂȘtre associĂ©s Ă  Cristiano Ronaldo et que le nom du meilleur footballeur du monde soit combinĂ© Ă  celui du Sporting. Nous essayons de garder son exemple au sein de l’acadĂ©mie, le centre sportif oĂč les enfants sont formĂ©s chaque jour" a dĂ©clarĂ© Varandas Ă  Tuttosport. Avoir un stade Ă  son nom de son vivant, c'est donc ça ĂȘtre une lĂ©gende !

Qualifs Euro 2020 : La Finlande se rapproche de l’Euro

GrĂące Ă  un doublĂ© de Teemu Pukki, la Finlande a nettement dominĂ© l’ArmĂ©nie (3-0). Les Scandinaves sont dĂ©sormais tout proches d’une premiĂšre participation Ă  un Euro.
La Finlande est bien partie pour Ă©crire l’histoire dans cette campagne de qualification pour l’Euro 2020. Elle s’est sĂ©rieusement rapprochĂ©e de la phase finale avec son succĂšs contre l’ArmĂ©nie ce mardi (3-0). Elle a ainsi consolidĂ© sa 2eme place dans le groupe J des Ă©liminatoires, derriĂšre l’Italie, dĂ©jĂ  qualifiĂ©e. A moins d’un carton plein de la Bosnie-HerzĂ©govine, qui se rend en GrĂšce ce mardi et accueillera l’Italie en novembre, la Finlande sera qualifiĂ©e avec une victoire Ă  domicile contre le Liechtenstein le mois prochain.

Une formalitĂ© a priori pour les partenaires de Teemu Pukki, auteur d’un doublĂ© (61eme, 88eme) sur deux actions similaires pour porter son total de buts Ă  7 dans cette campagne. Fredrik Jensen avait auparavant ouvert le score contre une ArmĂ©nie qui a peu existĂ© sans Hernikh Mkhitaryan et tirĂ© probablement un trait sur ses espoirs de qualification pour l’Euro. Victorieuse de son groupe de Ligue des Nations dans la Ligue C, la Finlande poursuit en revanche sur sa lancĂ©e et n’est plus si loin de participer Ă  sa premiĂšre grande compĂ©tition.

PSG-Ben Arfa, retrouvailles
 au tribunal ce mercredi !

Hatem Ben Arfa - PSG Copyright -AFP
Hatem Ben Arfa et le PSG se retrouveront ce mercredi pour une audience devant le Conseil des Prud’hommes de Paris. Le joueur espĂšre obtenir plusieurs millions d’euros. En 2016, Hatem Ben Arfa arrive au PSG aprĂšs une saison plus que convaincante Ă  Nice. Mais en avril 2017, le club de la Capitale dĂ©cide de le mettre Ă  l’écart et HBA ne jouera plus sous les couleurs du PSG jusqu’à la fin de son contrat, en juin 2018. L’ancien Lyonnais rebondit dĂšs le Mercato estival et signe Ă  Rennes avec qui il remportera la Coupe de France en avril 2019
 face Ă  ses anciens coĂ©quipiers du PSG. Mais l’histoire n’est pas terminĂ©e. HBA estime que son ancienne direction l’a empĂȘchĂ© de toucher certaines primes et rĂ©clame donc entre 7 et 8 millions d’euros.

LE PRÉCÉDENT MONSOREAU

Il demande Ă©galement un euro symbolique de dommages et intĂ©rĂȘts pour harcĂšlement moral. En cas de dĂ©cision favorable, Ben Arfa ne serait pas le premier Ă  obtenir gain de cause. En 2011, Sylvain Monsoreau avait contestĂ© sa mise Ă  l’écart par Saint-Étienne et devant les Prud’hommes, il avait obtenu 164 000 euros au titre de rappel de salaires, puis 350 000 euros pour prĂ©judice professionnel et 50 000 euros pour le prĂ©judice moral, devant la cour d’appel de Lyon. Libre de tout contrat depuis son dĂ©part de Bretagne l’étĂ© dernier, Hatem Ben Arfa n’a pas trouvĂ© de challenge intĂ©ressant pour le moment.