Arsenal : Un nouveau contrat proposé à Aubameyang

Copyright : Panoramic
Très courtisé, Pierre-Emerick Aubameyang aurait reçu une offre de prolongation de la part d'Arsenal, avec qui il est sous contrat jusqu'en 2021.
Pierre-Emerick Aubameyang pourrait poursuivre son parcours à Arsenal. Alors qu’il était fortement pressenti pour bouger cet été, et à un an de l’expiration de son bail, l’international gabonais se serait vu offrir un nouveau contrat de la part des responsables londoniens. C’est ce que révèle L’Equipe ce lundi. Mesurant le fait que le marché des neuf va être très compliqué durant la prochaine fenêtre de mercato à cause de la crise liée au Covid-19, la direction des Gunners se serait donc résolue à conserver son buteur trentenaire. Les détails de cette offre n’ont pas fuité pour l'instant.

Aubameyang face à un choix cornélien


La balle serait donc dans le camp de l’ancien stéphanois. À lui de décider quelle suite veut-il donner à sa carrière. Le meilleur buteur du dernier exercice de la Premier League pourrait avoir d’autres plans que celui d’étirer son séjour à l’Emirates Stadium. Au vu de son âge, il pourrait être tenté par une expérience ailleurs, là où il est plus susceptible d’enrichir son palmarès. Des clubs tels que le Barça et le Real Madrid, qui s’étaient renseignés à son sujet dernièrement. Ses dirigeants doivent attendre avec impatience sa réponse, surtout que le cas d’Alexandre Lacazette, son compère d’attaque qui est aussi sollicité par l’Inter Milan, est également en suspens.
Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des

Didier Six place Sessegnon au même niveau de… Mané !

Sessegnon et Mané Copyright -AFP
Le sélectionneur de la Guinée, Didier Six, a fait les éloges de Stéphane Sessegnon et s'est permis de le comparer à Sadio Mané. Le technicien Français est visiblement fan de l'ancien joueur du PSG. Meilleur buteur et joueur le plus capé de la sélection du Bénin, Sessegnon n'a plus autre chose à faire pour démontrer qu'il est l'un des meilleurs joueurs africains de sa génération. Passé par la France, l'Angleterre et la Turquie, a des qualités exceptionnelles même s'il n'a pas réussi à monter en haut de la hiérarchie comme l'ont fait ses compères Didier Drogba, Samuel Eto'o, Yaya Touré, Mohamed Salah ou Sadio Mané. Cela n'a pas empêché Didier Six de le couvrir d'éloges, tout en le comparant à la star de Liverpool. «C’est un grand joueur que le Bénin a la chance de posséder avec un aspect magique et un objectif de toujours aller vers l’avant et de provoquer. Je compare un peu Mané à Sessegnon. Il a une carrière brillante», a indiqué l'ancien international Français, actuellement à la tête du Sily National, sur la plateforme Dream Team. Lors de la dernière édition de la Coupe d'Afrique, l’exploit était de taille pour des Écureuils vierges de toute participation à une Coupe du Monde de la FIFA. Alors qu'ils n'avaient pas réussis à passer le premier tour durant leurs trois premières participations, les Béninois se sont mis en évidence en 2019. Leurs débuts à la CAN, en 2004, coïncident d’ailleurs avec les premiers pas en sélection de Sessegnon devenu, depuis, meilleur buteur (24 buts) et joueur le plus capé (84 sélections) de l’histoire du pays. Âgé de 36 ans,, Sessegnon compte bien, en effet, poursuivre cette histoire d’amour : "La motivation et l’envie de faire le métier que j’aime sont toujours là", explique-t-il sur le site officiel de la FIFA. "Tant que je considérerai être en pleine possession de mes moyens, je poursuivrai ma carrière de joueur et je continuerai à me mettre à disposition de l’équipe nationale". A lire aussi >> Coronavirus: le message fort du capitaine béninois Stéphane Sessegnon

Barry à Drogba : "Un guerrier n’abandonne jamais"

Didier Drogba et Copa Barry Copyright -AFP
Didier Drogba pourrait voir sa candidature à la présidence de la Fédération Ivoirienne de Football compromise alors qu'il n'arrive pas à avoir le parrainage de l'un des cinq organismes reconnus par la FIF. La légende Ivoirienne a reçu un sacré coup sur la tête puisque le syndicat des footballeurs, dont il est membre, a préféré soutenir l'un de ses concurrents. Son ancien coéquipier Cyril Domoraud, président de cet organisme n'a pas plaidé en sa faveur. Copa Barry, ancien coéquipier de Drogba a tenu à soutenir l'ancien attaquant des Blues, lui qui l'a déjà fait à maintes reprises par le passé : "La trahison est la pire épine que l’on puisse nous planter dans le dos. Mais, un guerrier n’abandonne jamais. Avec toi hier, avec toi aujourd’hui et avec toi demain. Malgré le choix des footballeurs locaux de porter Didier DROGBA comme leur candidat, l’AFI a décidé d’aller contre le choix de ceux qu’ils administrent. En réalité à quoi et qui sert l’AFI ? Continuons de soutenir Didier! Je sais et vous le savez, DIEU est le meilleur des stratèges”, a déclaré l’ancien gardien ivoirien", a indiqué le portier Ivoirien. Pour rappel, L'ancien gardien de but de la sélection Ivoirienne et de Lokeren, Copa Barry a indiqué en juin qu'il soutient Drogba et quelque soit les conséquences."Il était temps de faire un choix même s'il me coûte ma place dans le staff de Patrice Beaumelle", avait indiqué Barry qui n'a pas pris le même chemin que deux autres anciens Éléphants, Guy Demel et Meité Abdoulaye, qui avaient préféré soutenir Yacine Idriss Diallo plutôt que l'ancien attaquant des Blues. "Aujourd'hui, devant toute la Côte d'Ivoire, j'affirme mon choix pour celui avec qui j'ai bataillé sur le terrain; pour celui avec qui j'ai gagné et perdu des matchs; pour celui avec qui j'ai partagé de grandes compétitions avec en tête d'apporter le bonheur au peuple. Il est temps de soutenir Didier dont le programme épouse mes convictions. C'est un devoir", avait-il également déclaré. A lire aussi >> FIF : Un nouveau coup dur pour Didier Drogba ?

Man City : Guardiola ne veut pas partir

Pep Guardiola a assuré qu'il allait rester à Manchester City, ce qu'il avait déjà affirmé, même en cas de relégation en quatrième division...
Ce qui était encore une probabilité forte il y a quelques jours s'apparente aujourd'hui à une évidence : Pep Guardiola sera bien l'entraîneur de Manchester City la saison prochaine. Après avoir déjà laissé entendre qu'il ne quitterait pas le club même si la sanction de l'UEFA était confirmée, le technicien espagnol en a remis une couche. Il affirme que même en cas de rétrogradation administrative, il n'aurait pas quitté ses fonctions.

"On a suggéré qu'on irait en League 2, je serais resté"


«C'est le moment (d'évoquer sa situation contractuelle, ndlr), a-t-il expliqué après avoir répondu aux critiques suite à la décision du Tribunal Arbitral du Sport de blanchir Manchester City. Nous avons un mois devant nous. Un an de plus, c'est très long, pour un manager. J'étais heureux et je le suis encore. On a du temps pour en parler. Ma situation personnelle est claire, j'ai dit il y a un mois que je resterais, peu importe la décision du TAS concernant la Champions League. Certaines personnes en Angleterre ont suggéré qu'on aille en League 2 (équivalent de la quatrième division anglaise). Je serais resté ». Pep Guardiola est aux commandes de Manchester City depuis 2016. Avec deux titres de champions d'Angleterre et un total de 7 trophées remportés, il est l'entraîneur le plus titré de l'histoire du club.

Arsenal : Mikel Arteta veut encore croire à l'Europe

Le coach d'Arsenal, Mikel Arteta, espère convaincre ses joueurs de lutter jusqu'au bout pour une qualification en Coupe d'Europe.
Mikel Arteta ne veut pas baisser les ambitions d'Arsenal, surtout pour l'Europe. Défait par Tottenham ce week-end (2-1), Arsenal peut encore viser une possible qualification en Ligue Europa, alors que l'équipe ne se situe qu'à quatre points de Sheffield United - septième du classement. Alors qu'il reste 3 matches à jouer et également une demi-finale de FA Cup face à Manchester City, Arteta a affirmé son ambition majeure auprès de son vestiaire. Au cours d'une interview accordée au site officiel du club londonien, il a ainsi assuré :  "Je vais continuer et je vais essayer de persuader les garçons de continuer et de se battre jusqu'à ce que nous ayons un peu d'espoir et jusqu'à ce que ce soit mathématiquement impossible. C'est là que nous en sommes".

Liverpool arrive dès mercredi


En outre, Arteta a reconnu être parfaitement conscient des lacunes de son équipe, notamment sur les buts encaissés après des coups de pied arrêtés : "C'est l'un d'entre eux, mais dans ce championnat, c'est très difficile. Cela fait partie du processus que nous essayons de faire. Nous nous améliorerons là-bas et nous savons à quel point ils sont importants dans les grands matchs. Nous en avons parlé avant le match, à savoir que les coups de pied arrêtés dans ce match sont cruciaux, et cela nous a coûté les trois points." Arsenal, mercredi, affrontera Liverpool, le nouveau champion, à l'Emirates Stadium pour tenter de rebondir après la défaite concédée contre les Spurs.

Premier League (J36) : Chelsea se relance grâce à Giroud

Ce mardi, dans la lutte à la qualification pour la Ligue des Champions, Chelsea a fait le boulot contre Norwich (1-0), grâce à un but d'Olivier Giroud. La pression est désormais sur Manchester United et Leicester.
Corrigés samedi dernier par Sheffield United (3-0), les Blues se devaient de réagir ce mardi lors de la réception du reléguable Norwich. Tout autre résultat qu’un succès auraient placé les Londoniens en mauvaise posture dans l’optique d’une qualification pour la prochaine Ligue des Champions. Le contrat a été finalement rempli, même si c’était sur le plus petit des écarts. Olivier Giroud s’est rendu l'auteur du seul but de la rencontre.

Giroud - Pulisic, le ticket gagnant


Buteur lors de ses deux dernières titularisations, l’attaquant français a remis ça pour offrir à son équipe trois points très importants. Le champion du monde a fait la différence à un moment clé de la rencontre. Juste avant la pause (46eme), et alors qu’il venait de manquer une opportunité intéressante un quart d’heure auparavant (30eme), il a débloqué la situation d’une reprise de la tête après un centre parfait de Christian Pulisic. Une réalisation qui a fait un bien fou aux locaux.

Giroud - Pulisic, c’était de loin la paire la plus remuante dans le camp londonien lors de cette partie. L’Américain s’est montré très disponible, et a su surtout s’ouvrir à plusieurs reprises le chemin des buts. Malheureusement pour lui, le Néerlandais Tim Krul s’est opposé à ses tentatives les plus dangereuses (37eme et 75eme).

Le break a fui les Blues


Après avoir scoré, Giroud a également manqué de mettre son équipe à l’abri, au cœur d’une seconde période bien moins rythmée que la première. A la 73eme minute, il n’est pas parvenu à cadrer son deuxième coup de casque. Et à la 85eme minute, juste avant qu’il ne cède sa place sur le terrain, il a vu sa reprise au premier poteau passer à côté. Des essais non convertis et qu’il n’a finalement pas eu à regretter.

Chelsea a su tenir son succès et valider son sursaut. Avec cette victoire face à la lanterne rouge, Chelsea consolide sa 3eme place au classement. Les Londoniens sont toujours maîtres de leur destin par rapport à l’objectif qu’ils visent. Et c’est avec un moral retapé qu’ils vont se présenter à leur match face au champion en titre Liverpool, programmé le 22 juillet.