Arsenal - Liverpool, Unai Emery : "Un match fou"

Unai Emery Copyright -AFP
Le coach d'Arsenal, Unai Emery, a parlé en conférence de presse du match fou face à Liverpool en League Cup mercredi soir.

Liverpool et Arsenal ont offert un match incroyable mercredi soir à Anfield, en quarts de finale de la Coupe de la Ligue (5-5, 5-4 aux tirs au but en faveur des Reds). S’il a apprécié le spectacle, Unai Emery est tout logiquement désappointé de l'issue de la rencontre.

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des

PSG - Barça: Eric Abidal sort du silence concernant le dossier Neymar !

Eric Abidal - Directeur technique du FC Barcelone Copyright -AFP
Le directeur technique du FC Barcelone, Eric Abidal, a évoqué ce weekend la piste menant à la super star du PSG, Neymar Jr. Dans un entretien accordé à Sport, l'ex international français a révélé que le Brésilien demeurerait dans le viseur des Blaugrana ! Lors d'un entretien accordé ce dimanche au quotidien espagnol Sport, Eric Abidal, le directeur technique du FC Barcelone, n’a pas fermé la porte à un éventuel retour de Neymar Jr en Catalogne ! Après l’échec des négociations lors du dernier Mercato d’été, il n’est pas question de fermer la porte à l’attaquant international brésilien du PSG. « Au niveau sportif, il n’y a aucun doute que c’est un joueur à recruter, a indiqué le dirigeant catalan au sujet du natif de Mogi das Cruzes. Sur le marché, il n’y en a pas deux comme lui. Le souhait du joueur était de revenir au Barça, mais il faut aussi regarder le côté financier et jusqu’où peut aller le club. On a commencé à négocier et on a vu dès le début que le prix fixé n’était pas celui que valait le joueur. On ne pouvait pas payer n’importe quelle quantité. »

« Neymar ? Nous n'écartons jamais son transfert !»

Selon Abidal, Neymar a bel et bien émis le souhait de faire son come-back au FC Barcelone:« Il y a une réelle possibilité de le recruter », poursuit l’ancien défenseur de l’équipe de France avant d'ajouter: «J’ai parlé avec son père, qui est son agent. Il m’a dit qu’il voulait venir et que l’on essaye de faire ce qui était possible. Au niveau sportif, je lui ai dit que l’on validait à 200%, mais le côté financier m’échappait. On suit toujours les top joueurs. On surveille sa forme et comment se déroule sa saison. Chaque Mercato est différent, mais nous n’écartons jamais son transfert. » Alors que Neymar se prépare à faire son retour de blessure, la formation entraînée par Ernesto Valverde semble effectivement partie pour effectuer une nouvelle tentative dans les prochains mois selon Sport, même si d’autres noms sont aussi évoqués (Aubameyang ? Martinez ?). A voir aussi : >>> Toutes les news du Mercato

Cristiano Ronaldo (Juventus) confesse avoir « joué diminué »

Cristiano Ronaldo s'est exprimé dans les médias pour la première fois sur son geste d'humeur lors de son remplacement contre Milan.
Dimanche, la Seleçao lusitanienne a composté son ticket pour la phase finale de l’Euro et parmi les protagonistes de la campagne de qualification portugaise, on retrouve Cristiano Ronaldo. La vedette de la Juve a inscrit son 99eme but en sélection en fin de match et porté ainsi son total à trois réalisations lors des deux dernières sorties des siens, malgré un état de forme loin d'être optimal, selon les propos de l'intéressé accordés au média portugais A Bola. Ronaldo, sondé sur sa fameuse sortie boudeuse avec la Juventus lors du récent choc contre Milan, n'a pas éludé le sujet, expliquant qu'il ne disposait pas de la totalité de ses capacités physiques : « J'ai joué diminué ces trois dernières semaines. J'ai essayé d'aider la Juve. Personne n'aime être remplacé mais je comprends, parce que je n'étais pas bien », a ainsi confessé CR7, qui admet aussi avoir joué en étant diminué lors des récentes sorties du Portugal, n'ayant pas le choix au vu de l'importance des échéances : « Lors de ces deux matches en sélection aussi je n'étais pas à 100 %. Je me suis sacrifié pour la Seleçao. Dieu merci, durant ma carrière je ne me suis jamais beaucoup blessé, mais ça peut arriver. C'est une douleur qui m'empêche d'être à 100 %, mais j'essaie toujours de jouer. Parfois je ne donne pas plus parce que je n'y arrive pas, mais on a lancé une polémique qui n'aurait jamais dû exister. Le club savait que j'étais diminué. Mais le plus important est que nous avons gagné, que la Juventus est première et que je vais être en pleine forme le plus vite possible. », a encore indiqué l'ancien buteur du Real Madrid.

Elim. CAN 2021 : le Cameroun bat le Rwanda sans la manière

Loin d’être brillants aussi bien dans l’organisation du jeu que lors des assauts offensifs, les Lions Indomptables du Cameroun ont remporté une victoire précieuse ce dimanche à Kigali, à l’occasion de la deuxième journée des éliminatoires de la CAN 2021 dans le groupe F. Il y a des détails qui trompent rarement. L’absence de sourire sur le visage des joueurs camerounais après leur victoire sur le Rwanda (0-1) ce dimanche, en match comptant pour la deuxième journée des éliminatoires de la CAN 2021 dans le groupe F avait de quoi alerter. Les Lions Indomptables ont gagné certes, mais au fond, les coéquipiers d’Eric-Maxim Choupo-Moting savaient qu’il n’y avait pas de quoi sauter au plafond. La raison ? La qualité de leur prestation qui n’avait pas de quoi impressionner la nation classée 129e à la bourse de la Fifa. Aboubakar et Bassogog maladroits Ceux qui s’attendaient à voir une équipe du Cameroun conquérante dès l’entame de la rencontre ont dû s’en mordre les doigts. Timides d’entrée, les coéquipiers d’Eric-Maxim Choupo-Moting ont été bousculés par leurs adversaires rwandais qui faisaient cependant preuve d’un manque d’expérience sur chacun de leur occasion. Si Kagere est passé tout proche de percer les filets d’André Onana, les Amavubi auraient pu se faire surprendre par des Camerounais maladroits. Tenez, Moumi Ngamaleu va envoyer une frappe loin, très loin du cadre alors qu’il se trouvait dans une position idéale ; Vincent Aboubakar lui, va gâcher une superbe passe de but de Faï en se loupant complètement ; tandis que Christian Bassogog visera un oiseau avec sa frappe puissante à l’entrée de la surface. Un Ngamaleu brouillon sauve la partie En seconde période, le Cameroun n'était guère plus inspiré face à une sélection du Rwanda joueuse. Les Amavubi étaient d’ailleurs les premiers à mettre le nez à la fenêtre, mais la frappe d’Hakizimana passait loin de la cage d’André Onana (57e). Les champions d’Afrique 2017 réagissent, mais la réussite n’est pas au rendez-vous. Si Toko manque de chance dès que son pied foule la ligne du dernier rectangle rwandais, Michaël Ngadeu lui, envoyait une balle de la tête, quelques millimètres au-dessus de la barre (65e). Les efforts des hommes de Toni Conceiçao vont finir par payer 5 minutes plus tard sur une belle course de Faï Collins qui offrait un centre réussi à Moumi Ngamaleu qui renvoyait la balle au fond (0-1, 70e). Menés, les Rwandais réagissaient, se procurant de bien meilleures occasions qui n’aboutissent cependant pas. Les Amavubi y ont pourtant cru. Même sur cette balle de Joyskim Dawa qui aurait pu marquer contre son camp, si André Onana n’avait pas fait la parade parfaite (90e+4). Heureusement pour le Cameroun qui totalise désormais 4 points dans ce groupe F.

Coupe du Monde U17 : La France finit sur le podium

Ce dimanche, l'équipe de France U17 a dominé les Pays-Bas (3-1), grâce à un triplé d'Arnaud Kalimuendo, et finit donc sur le podium de cette Coupe du monde.
Deux jours après la terrible désillusion des demi-finales et de cette élimination face au Brésil après avoir mené 2-0, l’équipe de France U17 a parfaitement relevé la tête pour terminer en beauté cette Coupe du Monde de la catégorie malgré une équipe remaniée. Opposés aux Pays-Bas dans la petite finale, les Bleuets ont d’abord concédé l’ouverture du score au quart d’heure de jeu avec un but de Taabouni (15eme). Plutôt que de couler, les hommes de Giuntini ont réagi de la meilleure des manières et ont surtout pu compter sur un Arnaud Kalimuendo en feu. Déjà buteur en demies, l’attaquant du PSG a remis ça avec un triplé (22eme, 54eme, 62eme) pour permettre à la France de s’adjuger le bronze dans cette compétition.

Ballon d'Or : Un 6eme titre de Cristiano Ronaldo serait « illogique »

Ancien coéquipier de Cristiano Ronaldo au Real Madrid, Iker Casillas, a donné son avis sur la course au Ballon d'Or 2019.
Nommé parmi les 30 candidats pour le Ballon d'Or, Cristiano Ronaldo fait partie des favoris pour un nouveau sacre. Si son rival éternel, Lionel Messi, est lui aussi dans les parages, le défenseur de Liverpool Virgil van Dijk est également un candidat très sérieux pour la récompense suprême. Et si la vedette du Barça a récemment décroché le trophée The Best de la FIFA, l'international néerlandais a lui été désigné meilleur joueur UEFA. Cristiano Ronaldo, qui vient de se qualifier avec le Portugal pour l'Euro 2020 après une victoire 1-0 contre le Luxembourg, semble donc légèrement en retrait de ces deux colosses avec des performances en deçà de ses standards habituels en 2019. C'est en tout cas l'avis d'Iker Casillas, pour qui un nouveau sacre éventuel de Ronaldo constituerait une hérésie.

La période de vote déjà terminée


L'ancien portier émérite de la sélection espagnole et du Real Madrid a diffusé un message sur les réseaux sociaux dans lequel il livre son opinion dénuée de concessions : « Van Dijk a été choisi comme meilleur joueur de l'UEFA. Messi a été choisi par la FIFA. Si Cristiano remporte le Ballon d'Or, il me semblerait que les critères que nous utilisons dans le football pour déterminer qui remportera ses plus grandes récompenses individuelles ne sont pas logiques. » Après un hiatus causé par le sacre de son ancien coéquipier au Real Luka Modric en 2018, Cristiano Ronaldo veut poursuivre sa domination sur le Graal individuel du football en visant cette année un sixième Ballon d'Or personnel.