Argentine : Di Maria a « déchiré la lettre du Real »

Copyright : Panoramic
C'est le Real Madrid qui a fait pression pour qu'Angel Di Maria ne dispute pas la finale de la Coupe du Monde en 2014.
Angel Di Maria, qui vit très mal son confinement, s'est confié à la télévision argentine. Sondé sur la finale du Mondial 2014 perdue avec l'Argentine, El Fideo raconte un avant-match mouvementé. "Ceux qui connaissent la vérité sont le docteur, le sélection, Sabella et moi. Je m'étais blessé contre la Belgique, une déchirure. Je n'étais pas à 100% mais bien à 90%. On m'a dit que si je  me cassais la jambe, je ne pourrais plus jouer au football mais je m'en fichais, c'était la finale du Mondial", raconte l'Argentin qui venait de remporter la C1 avec le Real Madrid.

Di Maria "J'ai déchiré la lettre du Real"


L'ancien joueur de Manchester United, qu'il allait rejoindre un mois plus tard contre 75M€, raconte l'implication de son club d'alors. "Je m’imaginais, parce que je savais que James venait à Madrid et que c’était ma position, qu’ils voulaient me vendre. Je savais que James Rodriguez arrivait à Madrid et qu'il jouait à mon poste. Une lettre du Real est arrivée, je ne voulais même pas la regarder et je l’ai déchirée." Di Maria n'a donc pas joué cette finale. Le club merengue ne voulait pas passer à côté d'un transfert juteux en cas de blessure grave. Et l'Argentine a perdu face à l'Allemagne.
Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des

Coronavirus : le coup de gueule de Max-Alain Gradel

Max-Alain Gradel Copyright -AFP
A l'arrêt depuis l'annonce de la fin de la saison en France, l'attaquant Ivoirien, Max-Alain Gradel, a lancé un gros coup de gueule en ces temps de crise sanitaire liée au Covid-19. «J’ai l’impression que notre voix ne compte pas. Nous sommes footballeurs, mais ce n’est pas pour ça que nous n’avons rien à dire ou à revendiquer. Tout ce qu’on entend, ce sont les clubs, savoir s’ils perdent de l’argent. Personne n’a demandé notre avis. Pourtant, nous sommes les principaux acteurs. Ce sont nos conditions de travail, nos corps, notre santé», a indiqué l'ancien Stéphanois dans une interview accordée à France Football. Il pense que les footballeurs auraient dû avoir leur mot dans cette crise, notamment concernant la décision de l’arrêt définitif de la saison en Ligue 1. «Si on ne parle pas, on va continuer à être traités ainsi», a-t-il ajouté. Gradel et Toulouse joueront en Ligue 2 la saison prochaine puisque son équipe, lanterne rouge, a été reléguée à l'issue de l'arrêt de la saison. Mais il peut rester en Ligue 1 puisque le Racing Club de Lens le piste. A lire aussi >> Ligue 1 : le RC Lens s'interesse à Max Alain Gradel

Chelsea : Anwar El Ghazi prévient Hakim Ziyech !

Hakim Ziyech (Ajax Amsterdam) Copyright -AFP
Attendu à Chelsea pour le 1er juillet, après son transfert en provenance de l'Ajax Amsterdam, Hakim Ziyech devrait découvrir la Premier League. Son ancien coéquipier à l'Ajax Amsterdam et son compère au Maroc, Anwar El Ghazi, qui évolue à Aston Villa, lui a envoyé un message pour le prévenir sur le défi physique qui l'attend dans ce championnat. «Prépare toi bien ! Vas à la salle de musculation très vite ! Tu dois aller au gymnase très rapidement car en Premier League, ce sont des brutes», lui a indiqué l'ancien Lillois, à travers Fox Sports. A lire aussi >> Quand Luis van Gaal s’enflamme pour Hakim Ziyech !

Un amendement déposé pour la reprise de la Ligue 1

Plusieurs sénateurs et sénatrices viennent de déposer un amendement qui permettraient à la Ligue 1 de reprendre, sous réserve de plusieurs conditions.

Serait-ce un énième rebondissement au sujet d'une éventuelle reprise de la Ligue 1 ? Six sénateurs ont décidé de déposer un amendement pour permettre le redémarrage du Championnat de France. Un texte qui précise que la situation sanitaire et l'avis du conseil scientifique doivent aller dans le sens de cette reprise.




Six sénateurs, dont quatre du Rhône


Selon L'Équipe, les six sénateurs dépositaires de l'amendement sont Catherine Di Folco (Rhône), Élisabeth Lamure (Rhône), François-Noël Buffet (Rhône), Michel Forissier (Rhône), Michel Savin (Isère) et Claude Kern (Bas-Rhin). Les cinq premiers étant attachés au groupe politique Les Républicains.


Cependant, cet amendement n'a que très peu de chances d'aboutir. Le texte peut passer au Sénat, mais risque fortement d'être rejeté en deuxième lecture à l'Assemblée nationale, le gouvernement ayant donné un avis défavorable. Cet après-midi, le président de l'OL Jean-Michel Aulas a d'ailleurs envoyé une lettre ouverte au Premier ministre et à la ministre des Sports.



Atlético : Joao Felix blessé au genou

Le prodige portugais de l'Atlético de Madrid souffre d'une entorse du genou gauche et pourrait manquer la reprise de la Liga.

Un grand espoir du football mondial risque de manquer la reprise. L'attaquant de l'Atlético Madrid Joao Félix (20 ans) s'est blessé à l'entraînement indique le club colchonero. Il s'agit d'une entorse ligamentaire du genou gauche qui pourrait selon toute vraisemblance éloigner le Portugais des terrains pour la reprise de la Liga, prévue le 12 juin.




Pas d'information à se mettre sous la dent concernant la durée d'indisponibilité de l'attaquant. Arrivé cet été pour la somme impressionnante de 126 millions d'euros en provenance du Benfica, le jeune joueur n'a pas été épargné par les pépins physiques cette saison. Il totalise 28 matchs pour 6 buts et 3 passes décisives.

Nouvel obstacle vers la Ligue des Champions


Cependant, la qualité technique de Joao Félix n'aurait pas été de trop pour l'Atlético. Le club est sixième du championnat à seulement 1 point de la Real Sociedad (quatrième), premier qualifié pour la Ligue des Champions. Les Madrilènes sont également à deux unités du podium et de la troisième place détenue par le FC Séville. Cette blessure est donc un vrai coup dur pour monter au classement, symbole d'un dur retour au jeu pour plusieurs joueurs en ce mois de mai.

Sassuolo veut garder Boga

Giovanni Carnevali, le président de Sassuolo, veut conserver le très demandé Jérémie Boga, qui a brillé cette saison en Serie A.
Auteur de 8 buts et 4 passes décisives cette saison en Serie A, Jérémie Boga avait suscité de nombreuses convoitises avant l'interruption du championnat pour cause de coronavirus. Alors que la reprise demeure incertaine, le président des Neroverdi, Giovanni Carnevali, évoque l'avenir de l'ailier gauche international ivoirien, dont le contrat court jusqu'en juin 2022.

« Il a énormément progressé. Nous devons remercier notre entraîneur Roberto De Zerbi, qui au cours de la dernière année a réussi à lui faire atteindre le haut niveau, a déclaré le dirigeant à la Rai Due. Beaucoup de clubs le veulent, mais nous avons l'intention de le garder (...). Je pense que Boga portera encore le maillot de Sassuolo la saison prochaine. »

Alors, volonté sincère de conserver le joueur de 23 ans ou manière de faire monter les enchères pour un élément qui plaît à Naples mais aussi à Chelsea, qui dispose d'une priorité de rachat d'un montant de 15 millions d'euros ? La suite des événements nous le dira.