Arabie Saoudite (25e J) : Ismael Bangoura encore buteur

Ismael Bangoura sauve le FC Nantes Copyright -Via Twitter du FC Nantes
Ismael Bangoura a encore une fois trouvé la faille en championnat d'Arabie Saoudite. Le buteur d'Al Raed a marqué l'unique but de son équipe, dimanche, lors de la défaite face à Al Ahli SC (1-3) en clôture de la 25e journée.

Mené au score par un but d'Al Somah (18e), Al Raed est revenu dans le match grâce à l'égalisation d'Isamel Bangoura sur penalty à la 22e minute. Au retour des vestiaires, les locaux concèdent deux autres buts par Saad Abdulameer (57e) et Al Somah (67e) condamnant à Al Raed de se plier pour la 13e fois cette saison.

Auteur de 16 buts dont 5 sur penalty, l'ancien attaquant du FC Nantes est deuxième meilleur buteur du championnat derrière Al Somah qui compte 24 réalisations.

L1 (J26) : Chaîne, groupes, stats… Tout ce qu’il faut savoir sur Guingamp - Angers

Le bilan des confrontations entre Guingamp et Angers en Ligue 1 est parfaitement équilibré : 2 victoires chacun et 3 matches nuls.

Guingamp - Angers, où et quand voir le match


En direct sur beIN Sports 2 le samedi 23 février à 20h00.

Guingamp - Angers, les compos probables


Guingamp


A venir…

Angers


A venir…

Guingamp - Angers, les groupes


Guingamp


A venir…

Angers


A venir…

Guingamp - Angers, la forme du moment


Les trois derniers matchs de Guingamp


20/02/2019 : Bordeaux - Guingamp (0-0, L1)
15/02/2019 : Lyon - Guingamp  (2-1, L1)
10/02/2019 : Guingamp - Lille (0-2, L1)

Les trois derniers matchs d’Angers


16/02/2019 : Angers - Nice (3-0, L1)
09/02/2019 : Strasbourg - Angers (1-2, L1)
02/02/2019 : Angers - Dijon (1-0, L1)

Guingamp - Angers, les stats à retenir (avec OPTA)



  • Le bilan des confrontations entre Guingamp et Angers en Ligue 1 est parfaitement équilibré : 2 victoires chacun et 3 matches nuls.

  • Guingamp est invaincu lors de ses 3 réceptions d’Angers en Ligue 1 (1 victoire, 2 nuls).

  • Guingamp n’a gagné que 2 de ses 17 derniers matches de Ligue 1 (5 nuls, 10 défaites) : contre Monaco le 22 décembre 2018 (2-0) et contre Rennes le 16 janvier dernier (2-1).

  • Guingamp affiche 15 points après 25 matches de Ligue 1 cette saison. Aucune des 14 équipes affichant ce total ou moins à ce stade de la saison n’a réussi à échapper à la dernière place et à la relégation (en comptant 3 points pour une victoire).

  • Angers a remporté ses 3 derniers matches de Ligue 1 (v Dijon, Strasbourg et Nice), sa meilleure série dans l’élite depuis février-mars 2017 (4).

  • Guingamp n’a remporté qu’une seule de ses 13 dernières réceptions en Ligue 1 (4 nuls, 8 défaites), c’était le 16 janvier dernier contre Rennes (2-1).

  • Angers n’a perdu que 2 de ses 10 derniers déplacements en Ligue 1 (3 victoires, 5 nuls), après avoir perdu 5 des 6 précédents (1 victoire).

  • Angers n’a été mené au score que durant 124 minutes en déplacement en Ligue 1 cette saison, c’est moins que toute autre équipe.

  • Ludovic Blas est passeur décisif sur 3 des 5 derniers buts de Guingamp contre Angers en Ligue 1.

  • Le joueur d’Angers Abdoulaye Bamba a délivré 4 passes décisives en Ligue 1 depuis le 1er décembre dernier, seuls Kenny Lala et Téji Savanier (5 chacun) font mieux sur la période.

L1 (J26) : Chaîne, groupes, stats… Tout ce qu’il faut savoir sur Amiens - Nice

Ce sera la 4eme confrontation entre Amiens et Nice en Ligue 1. Les Amiénois ont remporté la première le 26 août 2017 (3-0) avant de perdre les 2 suivantes le 13 janvier 2018 (0- 1) et le 3 novembre 2018 (0-1).

Amiens - Nice, où et quand voir le match


En direct sur beIN Sports 1 le samedi 23 février à 20h00.

Amiens - Nice, les compos probables


Amiens


A venir…

Nice


A venir…

Amiens - Nice, les groupes


Amiens


A venir…

Nice


A venir…

Amiens - Nice, la forme du moment


Les trois derniers matchs d’Amiens


16/02/2019 : Marseille - Amiens (2-0, L1)
09/02/2019 : Amiens - Caen (1-0, L1)
02/02/2019 : Rennes - Amiens (1-0, L1)

Les trois derniers matchs de Nice


16/02/2019 : Angers - Nice (3-0, L1)
10/02/2019 : Nice - Lyon (1-0, L1)
01/02/2019 : Lille - Nice (4-0, L1)

Amiens - Nice, les stats à retenir (avec OPTA)



  • Ce sera la 4e confrontation entre Amiens et Nice en Ligue 1. Les Amiénois ont remporté la première le 26 août 2017 (3-0) avant de perdre les 2 suivantes le 13 janvier 2018 (0- 1) et le 3 novembre 2018 (0-1).

  • Amiens s’était imposé lors de sa seule réception de Nice en Ligue 1 le 26 août 2017 (3-0), c’était le premier succès de l’histoire du club picard dans l’élite.

  • Amiens a perdu 5 de ses 6 derniers matches en Ligue 1 (1 victoire) – après être resté invaincu lors des 3 précédents (1 succès, 2 nuls).

  • Nice a perdu 2 de ses 3 derniers matches de Ligue 1 (1 victoire), soit autant que lors de ses 14 précédents (6 victoires, 6 nuls). Les Aiglons ont encaissé 7 buts lors de ces 3 rencontres, soit autant que lors de leurs 14 précédentes.

  • Amiens n’a remporté qu’une seule de ses 7 dernières réceptions en Ligue 1 (1 nul, 5 défaites), mais c’était la dernière, contre Caen le 9 février dernier (1-0).

  • Nice n’a remporté aucun de ses 6 derniers déplacements en Ligue 1 (3 nuls, 3 défaites), il n’a plus connu une plus longue série sans succès hors de ses bases dans l’élite depuis novembre 2015-février 2016 (7).

  • Amiens a échoué à marquer lors de 4 de ses 5 dernières réceptions en Ligue 1, après avoir marqué lors de chacune de ses 12 précédentes.

  • Seul Guingamp (17) a marqué moins de buts que Nice (19) et Amiens (19) en Ligue 1 cette saison.

  • Moussa Konaté est l’auteur des 2 derniers buts d’Amiens contre Nice en Ligue 1. Il a marqué le 9 février dernier contre Caen son 17e but en Ligue 1, 11 de plus que tout autre joueur sous les couleurs d’Amiens.

  • Prince Gouano (contre son camp) est l’auteur du seul but de Nice contre Amiens lors du match aller le 3 novembre dernier. Il a ainsi marqué autant de buts pour Nice dans l’élite cette saison en 90 minutes que les attaquants niçois Ignatius Ganago, Myziane Maolida, Mohamed Diaby, Mickaël Le Bihan et (anciennement) Mario Balotelli réunis, en 2511 minutes (1).

L1 (J26) : Chaîne, groupes, stats… Tout ce qu’il faut savoir sur PSG - Nîmes

Ce sera la 3eme confrontation toutes compétitions confondues entre le PSG et Nîmes au 21eme siècle, et le club de la Capitale a remporté les deux premières.

PSG - Nîmes, où et quand voir le match


En direct sur Canal+ le samedi 23 février à 17h00.

PSG - Nîmes, les compos probables


PSG


A venir…

Nîmes


A venir…

PSG - Nîmes, les groupes


PSG


A venir…

Nîmes


A venir…

PSG - Nîmes, la forme du moment


Les trois derniers matchs de PSG


20/02/2019 : PSG - Montpellier (5-1, L1)
17/02/2019 : Saint-Etienne - PSG (0-1, L1)
12/02/2019 : Manchester United - PSG (0-2, C1)

Les trois derniers matchs de Nîmes


15/02/2019 : Nîmes - Dijon (2-0, L1)
10/02/2019 : Nantes - Nîmes (2-4, L1)
03/02/2019 : Nîmes - Montpellier (1-1, L1)

PSG - Nîmes, les stats à retenir (avec OPTA)



  • Ce sera la 3e confrontation toutes compétitions confondues entre Paris et Nîmes au 21e siècle. Les Parisiens ont remporté les 2 premières : 3-0 à domicile le 7 janvier 2007 en 32e de finale de Coupe de France et 4-2 à l’extérieur le 1er septembre 2018 en Ligue 1.

  • Paris n’a perdu que 2 de ses 40 derniers matches de Ligue 1 (32 victoires, 6 nuls), c’était contre Rennes le 12 mai 2018 (0-2) et contre Lyon le 3 février dernier (1-2).

  • Nîmes a remporté 8 de ses 14 derniers matches de Ligue 1 (1 nul, 5 défaites), soit autant que lors de ses 67 précédents (29 nuls, 30 défaites).

  • Paris n’a perdu qu’un seul de ses 55 derniers matches à domicile en Ligue 1 (47 victoires, 7 nuls), c’était le 12 mai 2018 contre Rennes (0-2).

  • Nîmes a remporté 4 de ses 6 derniers déplacements en Ligue 1 (2 défaites). Seuls Paris (8) et Lille (7) ont gagné plus de matches que Nîmes (5) à l’extérieur en Ligue 1 cette saison.

  • Nîmes a inscrit 37 buts après 25 matches de Ligue 1 cette saison, 2e meilleur total pour un promu à ce stade de la compétition au 21e siècle derrière Monaco en 2013/14 (41).

  • Paris est l’équipe qui a disputé (2419) et gagné (1236) le moins de duels en Ligue 1 cette saison.

  • 4 des 5 derniers buts de Nîmes en Ligue 1 ont été marqués depuis l’extérieur de la surface, c’est autant que sur les 32 premiers cette saison. D’ailleurs, Nîmes est avec Rennes l’équipe qui a marqué le plus de buts depuis l’extérieur de la surface dans l’élite cette saison (8).

  • Kylian Mbappé est impliqué sur les 2 derniers buts de Paris face à Nîmes en Ligue 1 (1 but, 1 passe décisive). Il avait reçu le 1er carton rouge de sa carrière dans l’élite lors du match aller contre les Nîmois. Il a marqué 20 buts en Ligue 1 cette saison, plus que tout autre joueur des 5 grands championnats européens si l’on enlève les penalties.

  • 14 joueurs différents ont marqué pour Nîmes en Ligue 1 cette saison, seul Strasbourg peut en dire autant.

Côte d'Ivoire : Voici les 5 clubs les plus titrés

Les deux dernière saison de la MTN Ligue 1, l'ASEC Mimosas fut le grand vainqueur. Un 26è titre national qui  enrichit déjà un énorme palmarès, celui du club le plus titré de Côte d’Ivoire. Mais qui sont les écuries qui suivent la cadence du club jaune et noir ? la rédaction vous présente le top 5 des clubs ivoiriens les plus titrés, toutes compétitions confondues. 1 – ASEC Mimosas (64 titres) -26 fois champion de CIV -19 fois vainqueur de la Coupe de CIV -16 fois vainqueur de la Supercoupe de CIV -1 fois vainqueur de la Ligue des champions de la CAF -1 fois vainqueur de la Supercoupe de La CAF -1 fois vainqueur de la Coupe UFOA 2 – Africa Sports d’Abidjan (52 titres) – 18 fois champion de CIV – 17 fois vainqueur de la Coupe de CIV – 11 fois vainqueur de la Supercoupe de CIV – 2 fois vainqueur de la Coupe d’Afrique des vainqueurs de Coupe (aujourd’hui disparue, NDLR) – 1 fois vainqueur de la Supercoupe de la CAF – 3 fois vainqueur de la Coupe UFOA 3 – Stade d’Abidjan (13 titres) Son palmarès en chiffre : – 5 fois champion de CIV – 5 fois vainqueur de la Coupe de CIV – 1 fois vainqueur de la Ligue des champions de la CAF – 1 fois vainqueur de la Coupe UFOA – 1 fois vainqueur de la Supercoupe de CIV 4 – Stella Club d’Adjamé (12 titres) – 3 fois champion de CIV – 3 fois vainqueur de la Coupe de CIV – 2 fois vainqueur de la Supercoupe de CIV – 1 fois vainqueur de la Coupe de la CAF (actuel Coupe de la confédération) – 1 fois vainqueur de la Coupe UFOA – 1 fois vainqueur de la Coupe de la Ligue – 1 fois champion de deuxième division 5 – Sewé Sports de San-Pedro (09 titres) Son palmarès titre : – 3 fois champion de CIV – 4 fois vainqueur de la Supercoupe de CIV – 1 fois vainqueur de la Coupe de la Ligue (champion en titre, NDLR) – 1 fois champion de deuxième division.

Callum Hudson-Odoi (Chelsea) également pisté par le PSG ?

Selon le Sun, le Paris Saint-Germain songerait à faire une offre l’été prochain pour le prometteur ailier de Chelsea Callum Hudson-Odoi (18 ans).
Six matchs de Ligue Europa, quatre de Premier League et quelques apparitions en Coupes nationales pour, au total, quatre buts et cinq passes décisives toutes compétitions confondues : voilà comment Callum Hudson-Odoi a attiré l’œil de plusieurs top clubs européens cette saison, voire avant. Et à en croire les informations du Sun, le Paris Saint-Germain ferait partie des écuries intéressées par le très prometteur ailier de Chelsea, âgé de seulement 18 ans. Le club francilien préparerait en effet une offre en vue de l’été prochain pour celui qui a inscrit le troisième but de Chelsea contre Malmö jeudi soir (3-0), en seizièmes de finale retour de Ligue Europa. Le club du président Nasser Al-Khelaïfi devra toutefois – si cet intérêt est réel – faire face à une concurrence très rude dans ce dossier.

Le PSG, le Bayern Munich et la Juventus Turin sur Hudson-Odoi


En effet, lors du dernier Mercato hivernal, le natif de Londres avait été annoncé tout proche du Bayern Munich. Mais les dirigeants bavarois n’ont pas trouvé d’accord avec leurs homologues anglais, qui attendaient environ 40 millions d’euros pour leur pépite alors que le club allemand en offrait « seulement » une trentaine. La formation entraînée par Niko Kovac n’est pas la seule à s’être intéressée de près à ce joueur décomplexé, percutant et bon dribbleur lors de la dernière période de tractations. En effet, le Mirror expliquait courant janvier que la Juventus Turin avait tenté une offensive de dernière minute pour celui qui est capable d’évoluer des deux côtés du terrain, voire en soutien de l’attaquant. Un feuilleton qui alimentera sans doute de nombreuses rumeurs dans les semaines à venir...