Agoumé (Sochaux) aurait opté pour Leipzig

Très convoité, le milieu de terrain sochalien Lucien Agoumé aurait fait son choix. Le joueur de 17 ans pourrait rejoindre Leipzig durant le mercato estival.
L'Europe du football s'arrache les grands espoirs du football français. Dernier invité sur cette liste, Lucien Agoumé y voit plus clair au sujet de son avenir. Le défenseur aurait fait son choix parmi le bal des courtisans. Selon Bild, le milieu de terrain va rejoindre la Bundesliga en posant ses valises à Leipzig. Le joueur de Sochaux ferait alors le choix de l'exode, tournant le dos à l'intérêt prononcé d'écuries telles que Monaco ou Lyon. Si l'information n'a pas encore été confirmée par les clubs, le journal allemand parle d'un transfert estival à 5 millions d'euros. C'est le prix que les dirigeants du quatrième de Bundesliga sont prêts à mettre pour racheter l'année restante au contrat aspirant du natif de Yaoundé. Les relations entre les dirigeants de Sochaux et Leipzig semblent être bonnes, il y a deux ans, c'est Ibrahima Konaté qui faisait le même trajet.

Agoumé, des débuts en pro à 16 ans


Lucien Agoumé est un milieu de terrain précoce. Il dispute actuellement sa première saison dans le monde professionnel. En octobre, seulement âgé de 16 ans, il a disputé ses premières minutes en Ligue 2 contre Troyes. Depuis, il a ajouté huit autres apparitions toutes compétitions confondues et a débuté à quatre reprises sous les ordres d'Omar Daf. Ses performances lui ont permis d'être promu capitaine de l'équipe de France U17. Et d'entrée prochainement dans le projet jeune de Leipzig.

La Panthère Noire, Salif Keita donne ses favoris pour la CAN 2019

Salif Keita Copyright -Salif Keita
Le légendaire canonnier malien, Salif Keita s'est imposé comme l'une des plus grandes légendes du football africain, méritant une septième place dans le Top 100 des meilleurs joueurs africains de tous les temps, établi par OFC. Attaquant hors pair, idole de toute une génération au Mali et en Afrique des années 60, «La Panthère Noire», fut l’un des premiers joueurs africains à s’imposer de son vivant, comme étant une légende reconnue à travers l’Europe et le Monde. Le Malien a donné ses favoris pour la Coupe d'Afrique des Nations 2019 qui se jouera en Egypte, lors d'une interview accordée à Jeune Afrique. "L’Égypte est le favori, mais des sélections comme celles du Nigeria, du Sénégal, du Maroc ou de la Côte d’Ivoire peuvent aussi prétendre au titre", lance l’ancienne star de l’AS Saint-Etienne. "Je n’oublie pas non plus le Cameroun, tenant du titre, ni le Ghana. Je pense que ce ne sera pas un handicap pour les Subsahariens d’évoluer en Afrique du Nord, même à cette période de l’année", poursuit le Ballon d’Or africain 1970. A lire aussi >> Top 100 des joueurs africains de l'histoire: 7e - Salif Keïta, la Panthère Noire

Wydad Casablanca : Faouzi Benzarti proche d'une prolongation

Faouzi Benzarti
Le Wydad Casablanca pourrait prolonger son entraîneur, Faouzi Benzarti, dont le contrat se termine cet été. Le président du club marocain souhaiterait conserver certains éléments du staff technique des Rouges dont l'entraîneur de la première équipe. Le fils et agent de Faouzi Benzarti, Aymen, se trouve actuellement à Casablanca afin de s’entretenir avec Said Naciri, le président des Rouges, en vue d’une prolongation de son client. Le champion du Maroc souhaiterait également prolonger les deux autres tunisiens dans son staff technique à savoir Manaf Nabi, le préparateur physique, et Karim Sebai, l’entraîneur des gardiens. Le Wydad a vécu une saison pleine, clôturée par un 20e titre de champion du Maroc. Les Casablancais sont également toujours en lice pour la finale de la Ligue des Champions de la CAF qui va être rejouée, face à l'Espérance Sportive de Tunis.

CAN 2019 - Kanouté : "Le Mali peut remporter la CAN"

Frédéric Kanouté - Mali Copyright -OFC
L'ancien international malien, Frédéric Oumar Kanouté, pense que les Aigles du Mali, peuvent remporter cette 32e édition de la Coupe d'Afrique des Nations 2019, qui aura lieu en Égypte, du 21 juin au 19 juillet 2019. "C'est un peu difficile de dire qui est favori de la Coupe d’Afrique des nations", a indiqué l'ex-attaquant du FC Séville dans une interview accordée au "Group Perform". "Le niveau en Afrique est assez homogène aujourd’hui. C’est très difficile de dire qui est favori, et puis nous avons eu ce gros désagrément. La CAN devrait se passer en février, elle a été reportée à cet été. J’espère simplement que la compétition sera très bien organisée et que le Mali la remportera cette fois-ci", a-t-il ajouté. A lire aussi >> Le meilleur joueur africain du monde selon Kanouté est ...

Le meilleur joueur africain du monde selon Kanouté est ...

Frederic Kanouté Copyright -AFP
À quelques jours du début de la CAN 2019, l'ancien joueur de l’Olympique Lyonnais, Frédéric Kanouté espère voir émerger quelques jeunes talents maliens durant la compétition. Interrogé sur le meilleur joueur africain du monde, Kanouté, qui a également porté les couleurs du FC Séville, a nommé la star des Pharaons et de Liverpool, Mohamed Salah.

Une CAN, un but: 1968, Kalala écrit l'Histoire des Léopards

1968, le Congo Kinshasa sur le toit de l’Afrique Copyright -@fecofa_cd
Depuis sa création en 1957, la Coupe d'Afrique des Nations s’est imposée au fil des éditions comme étant le rendez-vous phare des amateurs du ballon rond et de l’ensemble du sport africain. Avec ses héros, ses buts mémorables, ses surprises, ses revers inattendus, ses succès tant espérés, la grande messe africaine nous a offert des moments inoubliables à l’image de sa 6ème édition de 1968 en Éthiopie qui a vu les Léopards de la République Démocratique du Congo inscrire pour la première fois de leur histoire le nom de leur pays au palmarès de la plus prestigieuse des compétitions africaines. En effet, l’épreuve de 1968 qui accueillait huit nations, a été marquée par une génération exceptionnelle de Léopards. Ceux-ci ont à cette occasion gravé en lettres d’or leur nom dans le grand livre de la coupe africaine en s’adjugeant pour la première fois le sacre grâce notamment à un but mémorable signé par l’illustre buteur congolais Pierre Kalala Mukendi alias «Le Bombardier». C’était un dimanche 21 janvier 1968, devant 35.000 supporters en transe au Stade Haïlé-Sélassié d’Addis-Abeba (aujourd’hui Addis Abeba Stadium) lorsque Kalala a fait parler la poudre, délivrant les siens lors de la grande finale face au tenant du titre ghanéen signant ainsi l’unique but de la rencontre (1-0). Une réalisation historique qui a permis au «Congo Kinshasa» d’intégrer pour la première fois le palmarès de la CAN mettant ainsi un terme à la domination des Black Stars sur le continent africain. Véritable phénomène du football congolais des années 60, le regretté Kalala qui nous a quitté le 30 juin 2015, a indéniablement marqué toute une génération tant au Congo qu’à travers le continent africain. Son sens du but, sa technique et ses exploits hors normes ont fait du mythique attaquant du Tout Puissant Englebert (devenu le Tout Puissant Mazembe), une légende. Ce n’est d’ailleurs pas par hasard si beaucoup de jeunes Africains se donnent à ce jour pour surnom « Kalala ». Un joueur qui n’est pas seulement l’un des plus grands de l’histoire des Léopards, mais sans doute le plus grand de tous ! Tout en espérant voir un autre joueur de la sélection congolaise le rejoindre sur son piédestal, nous vous proposons de revivre ce but historique en vidéo :