Adrien Rabiot mis à pied par le PSG

Selon les informations de nos confrères de L’Equipe, le Paris Saint-Germain a décidé de mettre à pied Adrien Rabiot. Le Tricolore est notamment été sanctionné pour être sorti en boîte de nuit le soir de l'élimination face à Manchester United (8emes de finale de la Ligue des Champions).
Ecarté depuis son refus de prolonger son contrat qui expire à l’issue de la saison, Adrien Rabiot (23 ans) est plus que jamais en conflit avec le Paris Saint-Germain. Selon les informations de nos confrères de L’Equipe, l’international français a été mis à pied jusqu’au 27 mars par le club de la Capitale. Le natif de Saint-Maurice été sanctionné pour être sorti en boîte de nuit le soir de l'élimination face à Manchester United (8emes de finale de la Ligue des Champions), mais ce n’est pas tout puisqu’un second motivé. Il est aussi reproché au Tricolore d’avoir « liké » la désormais fameuse vidéo de Patrick Evra en tant de jubiler dans les tribunes du Parc des Princes.

Deux motifs pour sanctionner Rabiot


Aujourd’hui, on ne connaît pas la future destination d’Adrien Rabiot, qui est notamment annoncé du côté de Manchester United, mais la fin de son aventure parisienne s’annonce des plus mouvementées. « Ce n’est pas un choix de ma part, a expliqué ce jeudi le numéro 25 au sujet de sa mise à l’écart. Moi, je suis à disposition du club. Tout va bien. Je suis en pleine forme. Si je pouvais jouer bien sûr… Mais la direction décide autrement. Voilà… L’élimination contre Manchester United ? Malgré ce que l’on peut dire, je suis toujours un club joueur du club. Je suis sous contrat. Je suis avec mes coéquipiers. Encore une fois, c’est très décevant. Ce n’est pas la première fois… »



Chelsea : Maurizio Sarri remplacé par un compatriote ?

Selon les informations de nos confrères de La Gazzetta dello Sport, Massimiliano Allegri, l’entraîneur de la Juventus Turin, ne laisserait pas insensible Chelsea (Premier League), qui pourrait rapidement se séparer de Maurizio Sarri. Le technicien italien figurerait sur la short-list des Blues, qui penseraient aussi à John Terry, Laurent Blanc et Nuno Espirito Santo.
Malgré un engagement courant jusqu’en juin 2021 avec Chelsea, Maurizio Sarri (60 ans) ne devrait pas faire de vieux à la tête des coéquipiers d’Eden Hazard. Suite à la défaite du week-end dernier contre Everton (2-0, 31eme journée de Premier League), l’ancien coach de Naples pourrait rapidement être écarté, Steve Holland faisant son retour pour assurer l’intérim jusqu’à la fin de la saison. Selon les informations de La Gazzetta dello Sport, les Blues pourraient opter pour cette solution en attendant de nommer un nouveau manager l’été prochain. Dans cette optique, John Terry serait susceptible de faire son grand retour à Stamford Bridge, mais le club de Roman Abramovitch pourrait aussi miser quelqu’un de plus expérimenté comme Laurent Blanc (53 ans, libre) ou Nuno Espirito Santo (45 ans, Wolverhampton).

Une short-list avec Blanc, Nuno et… Terry ?


A en croire nos confrères italiens, une autre piste pourrait mener à Massimiliano Allegri (51 ans), qui ne serait pas fixé sur son avenir sur le banc de la Juventus Turin. Après avoir été annoncé du côté du Real Madrid et de Manchester United, notamment, le natif de Livourne figurerait sur les tablettes de Chelsea. Lié jusqu’en juin 2020 avec la Vieille Dame, l’ex-entraîneur du Milan AC serait susceptible de prendre la suite de son compatriote Maurizio Sarri, même s'il ne serait pas forcément exclu de le voir poursuivre l'aventure avec l'actuel leader de Serie A.

C’est combien pour Edin Dzeko (AS Rome) ?

Selon La Gazzetta dello Sport, la Roma réclamerait au moins trente millions d’euros pour se séparer d’Edin Dzeko, l’ancien avant-centre de Manchester City. Le Bosnien serait notamment dans le viseur de l'Inter Milan, mais les Giallorossi n'auraient pas l'intention de faire le moindre cadeau.
Lié jusqu’en juin 2020 avec la Roma, l’avant-centre international bosnien Edin Dzeko (30 ans) figurerait dans les petits papiers de l’Inter Milan, qui pourrait enregistrer le départ de Mauro Icardi lors du Mercato d’été. Auteur de sept buts cette saison en Serie A, l’ancien joueur de Manchester City, qui est aussi passé par Teplice et Wolfsburg, aurait été ciblé pour épauler Lautaro Martinez, a-t-on appris dans les colonnes de La Gazzetta dello Sport. Alors que les coéquipiers de Daniele De Rossi pourraient rater la qualification pour la prochaine édition de la Ligue des Champions, les dirigeants intéristes seraient à l’affût sur le dossier du natif de Sarajevo, mais les Giallorossi réclameraient au moins trente millions d’euros pour discuter d’un éventuel transfert. Rédhibitoire ?

Hoffenheim tient son nouveau coach

Le Néerlandais Alfred Schreuder sera l’entraîneur d’Hoffenheim la saison prochaine. L’ancien adjoint de Julian Nagelsmann revient pour prendre les rênes de l’équipe première.
Actuellement en poste à l’Ajax Amsterdam, le Néerlandais Alfred Schreuder (46 ans) sera l’entraîneur d’Hoffenheim la saison prochaine. L’ancien adjoint de Julian Nagelsmann revient pour prendre les rênes de l’équipe première. L’ex-coach de Twente s’est engagé jusqu’en juin 2022 avec la formation allemande.

CAN 2019 - Cameroun : Kana-Biyik et Bahoken déclarent forfait

Le défenseur Jean-Armel Kana-Biyik et l'attaquant Stéphane Bahoken ont déclaré forfait côté camerounais pour la réception des Comores, samedi en éliminatoires de la CAN 2019.
Le Cameroun recevra les Comores samedi sans Jean-Armel Kana-Biyik ni Stéphane Bahoken. Le défenseur central de Kayserispor et l'attaquant d'Angers ont tous deux déclaré forfait pour cette rencontre, décisive, de la 6eme journée des éliminatoires de la CAN 2019. Ont été appelés pour les remplacer le milieu défensif Wilfrid Kaptoum (Betis Séville) et l’ailier Olivier Boumal (Panionios).

La liste initiale de Clarence Seedorf :


Didier Deschamps se voit bien sur le banc des Bleus jusqu’en 2022

Dans une interview donnée à l’AFP, Didier Deschamps a avoué que rester à la tête de l’équipe de France jusqu’à la Coupe du Monde 2022 au Qatar ne « lui déplairait pas ».
Après cinq mois d’« inactivité » sans matchs internationaux, Didier Deschamps a repris sa casquette de sélectionneur de l’équipe de France depuis lundi. Le champion du monde 2018 a retrouvé son groupe de 23 afin de préparer les éliminatoires de l’Euro 2020 contre la Moldavie vendredi soir (20h45) et l’Islande lundi (20h45). Après la désillusion de la non-qualification pour le Final Four de la Ligue des Nations, les Bleus attaquent ces éliminatoires dans la peau de champions du monde. Un statut à confirmer et à affirmer afin d’être en position de pouvoir faire le doublé Euro - Mondial que seule l’Espagne a réussi à faire. L’Euro 2020 marquera aussi la fin du contrat de Deschamps. « Aujourd'hui j'ai une très bonne relation avec mon président (Noël Le Graët, NDLR). Contractuellement, je suis lié jusqu'au championnat d'Europe, c'est la seule certitude aujourd'hui, c'est factuel", rappelle le technicien dans une interview accordée à l’AFP.

Deschamps : « J’ai toujours la même passion »


Prolongé l’été dernier juste avant le Mondial russe, l’ancien coach de l’OM aurait pu rendre son tablier en pleine gloire avec l’objectif réussi de décrocher la deuxième étoile. Un sentiment qui ne « lui a même pas effleuré l’esprit » à l’écouter. A 50 ans, il avoue « se sentir très bien » dans ce costume de sélectionneur et n’est pas prêt de tourner la page des Bleus. Sur le banc des doubles champions du monde depuis 2012 après avoir pris la succession de Laurent Blanc, « la Dech’ » se verrait bien souffler ses dix bougies. « Que je puisse continuer jusqu'à la prochaine Coupe du monde, évidemment, ce n'est pas quelque chose qui me déplairait (sourire) mais bon, on verra bien, confie-t-il. On se connaît suffisamment avec le président, on a suffisamment de respect et d'affinités ensemble... » Mais comme il le rappelle lui-même, le prolongement de ce plaisir ne se fera qu’en cas de résultats positifs durant l’année qui va s’écouler.