🔴FLASH MERCATO: aucun accord PSG-Barça pour Neymar !

Neymar - PSG Copyright -AFP
Le transfert de Neymar du PSG vers le FC Barcelone n'aurait pas connu d'avancée majeure d'après Mundo Deportivo. Les négociations devraient cependant continuer ces prochains jours.



En dépit de la présence d’une délégation barcelonaise à Paris (Javier Bordas, Eric Abidal, André Cury), l’attaquant international brésilien Neymar, 27 ans, ne serait pas certain d’effectuer son retour en Catalogne.

Selon Mundo Deportivo, la réunion de ce mardi n’aurait pas permis d’effectuer une avancée significative sur le dossier du natif de Mogi das Cruzes, qui est aujourd'hui sous contrat jusqu'en juin 2022 avec le PSG.

Alors que les Blaugrana continueraient de privilégier un échange avec plusieurs joueurs, le club de la Capitale réclamerait de l’argent avec Phillipe Coutinho et/ou Nelson Semedo en priorité, Ousmane Dembélé n’étant visiblement pas disponible.

Malgré ce statu quo, les discussions devraient se poursuivre, et les présidents des deux écuries d'ailleurs pourraient approfondir le sujet dès la prochaine réunion de l’ECA (vendredi à Liverpool).

De son côté, La Gazzetta dello Sport indique que le Barça aurait proposé 110 M€ + Coutinho (qui intéresserait aussi le Bayern Munich). Et, après avoir réclamé jusqu’à 300 M€ pour son numéro 10, Paris pourrait désormais se « contenter » d’un deal évalué autour de 250 M€ pour l'ex-sociétaire de Santos. Affaire à suivre...



Sadio Mané révèle les dessous de sa dispute avec Salah

Sadio Mané et Mohamed Salah
On se rappelle tous de l'épisode de la frustration de Sadio Mané envers Mohamed Salah. Dans un entretien accordé à Canal+ Sport Afrique,  le sénégalais a dévoilé ce qu'il a dit à l'égyptien après qu'il ne lui ait pas fait la passe sur une occasion de but à Burnley (3-0) le 31 août en Premier League.  "Sa réaction m'a paru bizarre", a-t-il plaisanté. Toujours aussi souriant, Sadio Mané est revenu pour Canal+ Sport Afrique sur sa colère contre Mo Salah en août contre Burnley (3-0). "Mo m'a demandé pourquoi j'étais si énervé. Je lui ai dit que c'était parce-qu'il fallait me donner la balle. Il m'a dit: 'Je ne t'ai pas vu! Je te jure que je ne t'ai pas vu!". Moi, j'étais en colère. Il m'a dit qu'il n'avait rien contre moi et je lui ai dit que je savais. Sa réaction m'a paru bizarre (rires)." "Tout le monde s'est moqué de nous dans le vestiaire, raconte Sadio Mané, en riant. Wijnaldum aime chambrer et quand tout le monde était dans le vestiaire il a dit tout fort: "Mo, pourquoi Sadio a voulu te frapper?". Tout le monde s'est mis à rigoler et nous aussi." En conférence de presse quelques minutes plus tard, Jürgen Klopp avait calmé le jeu: "Sadio ne peut pas cacher ses émotions. J’apprécie ça. Tout est réglé. Nous en avons discuté et tout va bien." Depuis, les deux hommes ont oublié l'épisode. "J'étais un peu frustré sur le moment, a concédé Sadio Mané. On s'est expliqué et tout est redevenu comme avant. Le coach m'a dit d'en discuter avec Mo, mais je lui ai dit que c'était déjà fait. Il était étonné. Dans la vie, on s'envoie des messages de temps en temps, on s'appelle, on est tous les jours ensemble, on n'a pas de problèmes." A lire aussi >> Mercato : Sadio Mané, bientôt au Barça plutôt qu’au Real ?

Ronaldo touche plus d’argent sur Instagram que sur le terrain

Cristiano Ronaldo
L'attaquant de la Juventus, Cristiano Ronaldo, perçoit 30 millions d’euros par an pour jouer au foot. Mais à Instagram, il perçoit 42 millions pour des publications payantes. Selon une étude de Hopper HQ, publiée sur Buzz Bingo, le quintuple Ballon d'Or toucherait le jackpot grâce à des publications rémunérées sur son compte Instagram. Ainsi, si l’on compare les chiffres, Cristiano Ronaldo gagne 30 millions d’euros par an pour évoluer avec le club turinois, alors qu’il aurait touché 42 millions d’euros sur une année pour sponsoriser ses publications sur son compte Instagram. Imaginez, pour s’offrir un « post » sur le compte de la vedette lusitanienne, une marque doit débourser près de 900 000 €. Le Portugais est suivi par 186 millions d’abonnés. Il serait a personnalité la mieux « payée » sur le réseau social, devant Lionel Messi et Kylie Jenner.

đź”´ Mercato : Cristiano Ronaldo pourrait revenir Ă  Manchester !

Cristiano Ronaldo
Manchester United songerait à s'offrir les services de Cristiano Ronaldo, l'attaquant portugais de la Juventus Turin. Selon El Desmarque, les dirigeants mancuniens voudraient obtenir le retour de la star de 34 ans en lui proposant un contrat de trois années, assorti d'un salaire qui ferait de l'ancien joueur du Real Madrid le footballeur le mieux payé de la planète. Un rôle d'ambassadeur lui sera proposé après la fin de sa carrière, contre un chèque de 2 millions d'euros par an. Le quintuple Ballon d'Or avait quitté Manchester United en 2009 afin de s'engager avec le Real Madrid.

Jean-Pierre Rivère (Nice) ferme la porte à double-tour pour Youcef Atal

Interrogé dans l’émission Breaking Foot, le président de l’OGC Nice Jean-Pierre Rivère a mis des barbelés autour de Youcef Atal, courtisé sur le marché des transferts.
Jim Ratcliffe l’a rappelé au cours du long entretien qu’il a accordé à L’Equipe et Nice Matin : l’OGC Nice va baser sa stratégie sur les jeunes joueurs à fort potentiel. Un projet qui fait donc la part belle aux éléments tel que Youcef Atal, qui attire les regards depuis son arrivée sur la Côte d’Azur. L’international algérien est désormais convoité de toutes parts et pourrait faire l’objet d’une offre dès cet hiver. Mais, interrogé dans l’émission Breaking Foot, le président des Aiglons Jean-Pierre Rivère a coupé court à cette possibilité : « Non, il ne partira pas cet hiver. Et je vais même vous dire, il n’est pas prévu qu’il parte l’été prochain », a-t-il assuré sur RMC Sport.

Rivère : « Notre objectif n’est pas de faire du trading de joueurs »


« Notre objectif est de prendre des jeunes talentueux, de les faire grandir, de les faire progresser, a-t-il poursuivi. Et sans manquer de respect à personne, ce n’est pas pour les vendre à Newcastle ou des clubs comme ça, non, on les garde chez nous. Après, si un jour des clubs comme le Real Madrid ou le Bayern viennent, alors oui il sera difficile de les retenir. Mais notre objectif n’est pas de faire du trading de joueurs ». Les choses sont claires : Nice compte bien faire franchir encore plusieurs paliers à son latéral (ou ailier) avant de le revendre à un club du gratin européen. Reste à savoir quels sont les plans de l’intéressé, dont le contrat court jusqu’en 2023.

Egypte : Le Zamalek, géant au bord de la crise de nerfs

Présidé par le bouillant Mortada Mansour, le Zamalek vit un début de saison chaotique.
Mortada Mansour ne fait rien comme les autres. Quand d'autres présidents de grands clubs travaillent à diffuser de la sérénité, le big boss du Zamalek donne plutôt dans l'hystérie permanente. Coutumier des déclarations fracassantes, pas contre la théorie du complot, le dirigeant des Chevaliers Blancs s'est montré à la hauteur de sa réputation mercredi. Dans une déclaration aux médias égyptiens, le bouillant président a pris position contre l'usage des réseaux sociaux par ses joueurs. Mise en garde à l'appui. « Aucun de vous n’est autorisé à avoir une page Facebook. Choisissez entre Zamalek et votre page Facebook et Instagram. Quiconque ouvre une page sur les réseaux sociaux, je lui infligerai une amende de la moitié de son salaire », a prévenu Mortada Mansour. Cette sortie fracassante n'est que le dernier épisode en date d'une saison tumultueuse.



Lancé par la nomination de Micho Sredojevic au poste d'entraîneur, l'exercice 2019-2020 avait commencé par une prometteuse victoire en Coupe d'Egypte, contre les nouveaux riches du Pyramids FC (3-0). Mais les résultats se sont rapidement gâtés par la suite, avec comme principal affront la défaite subie face aux grands rivaux d'Al-Ahly en finale de la Supercoupe d'Egypte (3-2) et les deux points perdus en championnat face aux promus du FC Masr. Mauvais signe pour le technicien serbe, son président lui a déjà renouvelé sa confiance par voie de presse. Les résultats en Ligue des Champions n'ont rien fait pour apaiser les choses. Battu en 16eme de finales aller par Génération Foot (2-1), le Zamalek devra attendre le 24 octobre pour disputer la manche retour, après l'imbroglio survenu fin septembre. Et voilà qu'un autre report vient la discorde : celui du derby face à Al-Ahly, prévu ce samedi et remis à une date ultérieure par la Fédération égyptienne. Auteurs d'un début de saison parfait, les Diables Rouges menacent de boycotter toute rencontre du championnat tant qu'ils n'affrontent pas le Zamalek comme prévu initialement.