🔴Dijon-PSG (2-1): les notes affligeantes des Parisiens !

Kylian Mbappé -PSG Copyright -AFP
Copyright : Panoramic
Longtemps apathique, le PSG s’est incliné sur la pelouse d’une lanterne rouge dijonnaise héroïque vendredi (2-1). Il s’agit déjà de la troisième défaite de la saison pour le club de la Capitale.

LE DEBRIEF




Il y a eu Rennes en août (2-1) et Reims en septembre (0-2). Il faut désormais ajouter Dijon dans la liste des bourreaux du PSG en Ligue 1 cette saison. A la surprise générale, les Parisiens ont effectivement trébuché sur le terrain de la lanterne rouge ce vendredi (2-1). A côté de leur sujet pendant la majeure partie de la rencontre, Kylian Mbappé et ses coéquipiers ont réagi une fois menés au score, mais ont alors joué de maladresse et ont buté sur une vaillante équipe bourguignonne. S’il restera en tête à l’issue du week-end, le club de la Capitale enregistre donc déjà – après seulement douze journées – son troisième revers de l’exercice 2019/20. Le DFCO, pour sa part, signe un retentissant exploit et quitte sa dernière place.

A Nice (1-4), à Bruges (0-5) et contre Marseille (4-0), le PSG n’avait pas spécialement fait dans la dentelle, ayant empilé la bagatelle de treize buts en seulement trois matchs. On pouvait dès lors légitimement penser que le leader du championnat allait s’offrir un nouveau festival offensif ce vendredi à Dijon, la lanterne rouge. La réalité du terrain s’est cependant avérée bien différente de ce postulat de départ. Bousculés d’entrée de jeu par des Bourguignons décomplexés, les Parisiens ont malgré tout ouvert la marque sur leur première opportunité franche, par l’intermédiaire de Kylian Mbappé (19eme). Sauf qu’au lieu d’appuyer sur l’accélérateur afin d’enfoncer le clou, les joueurs de Thomas Tuchel sont ensuite tombés dans un faux rythme.

Incapables de régner dans l’entrejeu en l’absence de Marco Verratti et bougés physiquement par leurs adversaires, les visiteurs ont fini par céder. A deux reprises. Mounir Chouiar (45eme+6) et Jhonder Cadiz (47eme) ont en effet permis aux locaux de renverser la vapeur, sans que cela ne puisse paraître immérité. Il n’en fallait pas plus pour faire sortir Paris de sa léthargie. Enfin décidés à passer à la vitesse supérieure, Angel Di Maria et consorts n’ont cependant pas réussi à revenir. La faute à la solidarité de l’arrière-garde des Rouges d’une part, mais aussi à la maladresse des attaquants franciliens, qui ont touché deux fois les montants (64eme, 69eme). Au courage, les hommes de Stéphane Jobard ont tenu bon jusqu’au bout pour faire tomber l’ogre du championnat et signer l’un des plus beaux exploits de l’histoire de leur club en Ligue 1. Du côté parisien, cette défaite en Bourgogne est loin d’être préoccupante au regard du classement. Mais elle fait tache, tant en raison du résultat que du visage affiché.

 

L’instant T :
Fantomatique jusque-là, Mauro Icardi a pourtant bien failli sortir ses partenaires d’un bien mauvais pas à Gaston-Gérard. Peu après l’heure de jeu, l’Argentin a fait parler son sens du timing pour reprendre le ballon de la tête sur un centre de Kylian Mbappé. Battu, Alfred Gomis a été sauvé par sa barre transversale (64eme).

LES BUTS


19eme minute (0-1)
Le PSG ouvre le score ! Servi par Angel Di Maria, Kylian Mbappé se présente face à Alfred Gomis et conclut d’un ballon piqué du droit !

45eme+6 minute (1-1)
Dijon égalise ! Keylor Navas se couche pour repousser un centre à ras de terre de Didier Ndong. Mounir Chouiar surgit à l’entrée des six mètres et, du droit, propulse le cuir au fond des filets !

47eme minute (2-1)
Le DFCO prend les devants ! Jhonder Cadiz réalise un numéro de soliste sur le côté gauche de la surface, élimine Marquinhos, résiste à Leandro Paredes et frappe au ras du sol. Le ballon passe entre les jambes de Keylor Navas !

 

LES TOPS ET LES FLOPS


JHONDER CADIZ (7)

Quasiment inconnu en France, Jhonder Cadiz ne va pas tarder à se faire un nom s’il multiplie les prestations de cet acabit. L’athlétique attaquant vénézuélien a pesé sur la défense parisienne tout au long du match. Il a aussi fait étalage de ses qualités techniques en inscrivant un joli but en solitaire (47eme).
LEANDRO PAREDES (3)

La prestation de Leandro Paredes a une nouvelle fois laissé songeur. Le milieu argentin ne s’est absolument pas affirmé dans l’entrejeu et n’a pas semblé être dans le tempo du match. L’ancien du Zenit Saint-Pétersbourg a en outre fait preuve de passivité sur les deux buts dijonnais (45eme+6, 47eme) et n’a rien apporté sur le plan offensif, à l’exception d’une frappe repoussée par le poteau (69eme). Remplacé par Edinson Cavani (71eme).
KEYLOR NAVAS (4)

Depuis son arrivée au PSG, Keylor Navas a souvent été exempt de tous reproches. Difficile d’en dire autant ce vendredi soir, puisque la responsabilité du gardien costaricien est impliquée sur les deux buts dijonnais. Après avoir mal renvoyé un centre à ras de terre (45eme+6), le dernier rempart parisien a en effet vu le ballon lui filer entre les jambes dans un angle fermé (47eme). Pas de boulettes donc, mais il y avait à chaque fois matière à faire bien mieux.

 

LA FEUILLE DE MATCH


DIJON – PSG : 2-1Stade Gaston-Gérard (18 720 spectateurs environ)
Temps pluvieux – Pelouse en bon état
Arbitre : M.Buquet (7)

Buts : Chouiar (45eme+6), Cadiz (47eme) pour Dijon – Mbappé (19eme) pour le PSG

Avertissements : Ndong (12eme), Cadiz (14eme), Mendyl (58eme) pour Dijon – Kimpembe (15eme), Draxler (92eme) pour le PSG

Expulsion : Aucune

 

Dijon
Dijon
A.Gomis (6) – Chafik (non noté) puis Mendyl (33eme – 6), Ecuele Manga (7), S.Coulibaly (non noté) puis R.Amalfitano (29eme – 6), Ngonda (6) – M.Baldé (6) puis Mavididi (54eme), Ndong (6), Lautoa (6), Chouiar (7) – Cadiz (7), Tavares (cap) (5)

N’ont pas participé : Runarsson (g), B.Soumaré, M.Pereira, Balmont
Entraîneur : S.Jobard

 

PSG
PSG

Navas (4)


Dagba (5)


Marquinhos (cap) (4)


Kimpembe (4)


A.Diallo (5) puis Draxler (81eme)


Paredes (3) puis Cavani (72eme)


Bernat (4) puis Kurzawa (64eme)


I.Gueye (4)


Mbappé (6)


Icardi (4)


Di Maria (5)


N’ont pas participé : Rico (g), Mbe Soh, Sarabia, Choupo-Moting
Entraîneur : T.Tuchel

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Samuel Eto’o rejoint les légendes FIFA Ultimate Team 21

EA Sport a dévoilé  la liste des nouvelles cartes Icons FIFA Ultimate Team (FUT) 2021. Et parmi les nouveaux joueurs, on retrouve en bonne place la légende africaine Samuel Eto’o.

Le jeu FIFA 21 sort le 9 octobre prochain. Et déjà, EA Sports a dévoilé la liste ses onze nouvelles légendes. Ce qui porte à 100, le nombre d’Icons FIFA Ultimate Team. Parmi eux, le Camerounais Samuel Eto’o, ex-attaquant vedette du Barça, de l’Inter Milan et des Lions Indomptables. Le meilleur buteur de l’histoire de la Coupe d’Afrique fait partie des ambassadeurs du jeu cette année aux côtés d’Eric Cantona. Outre Samuel Eto’o et le Français, l’on retrouve également la légende du Real Madrid des années 50, le Hongrois Ferenc Puskas. Et aussi deux champions du monde 2010 avec la Roja notamment Fernando Torres et Xavi. Sacrés quatre ans plus tard avec la Mannschaft, les Allemands Philipp Lahm et Bastian Schweinsteiger intègrent les Icons FUT. Tout comme Nemanja Vidic (Serbie), Petr Cech (Tchéquie), Davor Suker (Croatie) et Ashley Cole (Angleterre). Notons que l'année dernière, pour FIFA 20, c'est Zinédine Zidane, Pep Guardiola et Didier Drogba qui avaient été intronisés.

Ligue Europa : Laborieux, Manchester United se qualifie toutefois pour les demies

Ce lundi soir, Manchester United a dû aller jusqu'aux prolongations pour se défaire de Copenhague (1-0), en quarts de finale de la Ligue Europa.
Manchester United défiait Copenhague en quarts de finale de Ligue Europa ce lundi. Et les Mancuniens ont eu maille à partir face à une formation danoise dénuée de complexes. United pensait enfin avoir déverrouillé la situation juste avant la pause (45e), mais le but du jeune Mason Greenwood était annulé après un hors-jeu. Les Danois jouaient crânement leur chance et se créaient plusieurs situations chaudes aux abords de la surface des locaux. En face, United allait voir le scénario du but refusé se répéter à l'heure de jeu avec, cette fois, Marcus Rashford en buteur malheureux. Et quand ce n'était pas l'arbitrage, c'est Johnsson qui se dressait entre les attaquants mancuniens et le but. Le portier des visiteurs réalisait une très belle parade face à Martial à 7 minutes de la fin du temps additionnel.



Les deux équipes allaient partir en prolongation pour un match qui prenait des allures de piège pour les Red Devils. Mais après une nouvelle parade signée Johnsson sur Martial (93e), United obtenait un penalty suite à une faute de Bjelland sur un Martial très en jambes et le spécialiste maison, Bruno Fernandes, transformait la sentence. Manchester United, loin de se relâcher, quêtait ardemment un second but, mais trouvait toujours un Johnsson incroyablement inspiré sur son chemin. 1-0, c'était d'ailleurs le score final. United valide sa place dans le dernier carré, mais que ce fut dur pour les coéquipiers de Paul Pogba...

PSG : Sarabia loue « la bonne ambiance » du groupe

Ce mercredi, le PSG défiera l'Atalanta, en quarts de finale de la Ligue des Champions. Pablo Sarabia a voulu rassurer sur l'état d'esprit du groupe.
Pablo Sarabia s'est trompé. Le joueur espagnol l'admet lui-même : il s'attendait à une équipe peu conviviale et à une vie de groupe cloisonnée en signant au PSG. En débarquant chez le champion de France à l'été 2019, Sarabia y a découvert un groupe soudé, solidaire et qui "vit bien" selon l'expression consacrée. C'est en tout cas ce qu'il a confié au site officiel du PSG ce lundi.

"Je m'attendais à une équipe orientée vers l'individu"


"Je l’ai déjà dit, quand je suis arrivé ici, je m'attendais à un type d’équipe différent, un peu plus orienté vers l’individu. Mais c’est tout le contraire! Quand je suis arrivé, j'ai trouvé une vraie équipe, des gens sympas et de bons coéquipiers. En tant qu’équipe, nous avons pu développer une bonne cohésion. C’est une partie très importante de la formation d'un bon groupe car dans les bons et les mauvais moments, il faut montrer que l’on est unis", a-t-il reconnu.

Pablo Sarabia, qui pourrait être titulaire face à l'Atalanta ce mercredi 12 août en quarts de finale de C1, affirme que l'état d'esprit parisien est très prometteur avant ce choc déterminant pour la saison francilienne. "C’est une belle opportunité. Nous allons essayer d'en faire une réalité, et de faire l'histoire du Paris Saint-Germain. Je pense que le moment est idéal pour le faire. Nous sommes focalisés là-dessus depuis un certain temps maintenant. Nous devrons être prêts. On va étudier à fond notre adversaire et bien performer pour pouvoir entrer dans l'histoire. Je pense que nous sommes prêts pour ce match qui est très important. On est vraiment motivés."

Juventus : Matuidi à Miami, c'est quasiment fait

Blaise Matuidi - RDC Copyright -AFP
Annoncé indésirable à la Juventus, Blaise Matuidi aurait déjà ficelé son rebond imminent en MLS.
L’international français, Blaise Matuidi, devrait prendre la direction de la MLS et du club de l’Inter Miami.
Indésirable à la Juventus où le nouveau coach Andrea Pirlo ne compte pas sur lui, Blaise Matuidi va changer de club, de championnat et de continent. D’après RMC Sport, un accord a été trouvé entre le club turinois et la franchise américaine pour un transfert. Tous les détails ont été réglés et le deal sera effectif une fois que le joueur aura passé sa visite médicale. Celle-ci est programmée dans les prochaines heures à Paris.

Sa participation à l’Euro menacée ?


A 33 ans, Matuidi va donc partir à la découverte d’un nouveau championnat. Il sera le deuxième international français à s’y produire après Rod Fanni (Montréal). Ce dernier n’a cependant plus porté le maillot des Bleus depuis 2010. Est-ce aussi le destin qui attend l’ancien parisien ? La question mérite d’être posée, surtout que le sélectionneur Didier Deschamps avait déconseillé Olivier Giroud de rejoindre ce pays en janvier dernier. En faisant un choix différent, Matuidi risque de faire une croix sur l’Euro 2021.

Aux États-Unis, Matuidi retrouvera son ancien coéquipier au PSG, en l’occurrence David Beckham. Ce dernier étant le propriétaire de ce jeune club. Un contrat de trois ans attend le champion du monde Outre-Atlantique.

Ligue des champions - Gasperini : "Ce serait mieux sans Mbappé"

Le coach de l'Atalanta Bergame, Gian Piero Gasperini, ne veut surtout pas se dénaturer face au PSG, en quart de finale de la Ligue des champions.


Mercredi, l'Atalanta Bergame défiera le PSG en quart de finale de la Ligue des champions (21h), et Gian Piero Gasperini, s'est confié dans un entretien accordé à l'Equipe au sujet de ce match très important. Et visiblement, à la tête de la meilleure attaque d'Italie (98 buts inscrits en Serie A), il ne veut pas jouer d'une façon différence contre les joueurs dirigés par Thomas Tuchel.

"C'est une équipe construite pour gagner la Ligue des champions, où il y a des joueurs parmi les meilleurs du monde. Tout cela étant dit, il nous est arrivé, pas souvent, c'est vrai, mais quand même, de battre la Juventus (3-0 en quarts de finale de la Coupe d'Italie en janvier 2019). Alors, nous espérons gagner aussi contre Paris", a-t-il indiqué, avouant aussi qu'une absence de Kylian Mbappé ne serait pas une mauvaise nouvelle, alors que le natif de Bondy reste incertain pour la rencontre. "Je ne vais pas faire l'hypocrite. Je suis navré, parce que quand un joueur se fait mal, c'est quelque chose qui me désole. Mais pour nous, c'est évident que ce serait mieux sans lui", a jugé Gasperini.

Manchester City, le favori selon Gasperini


Invité à donner son favori pour le titre dans la compétition, il a opté pour le futur adversaire de l'OL, en quart de finale de la Ligue des champions. "J'ai quand même bien envie de dire Manchester City. Maintenant, notre partie de tableau est clairement la plus facile sur le papier. Allez, disons que celui qui sort vainqueur de notre match ira au bout. En tout cas, si le PSG nous bat, j'espère qu'il la gagnera", a expliqué le coach italien, âgé de 62 ans.