🔴Bruges-PSG: Mbappé, Choupo-Moting... les Tops et les Flops de la rencontre

Kylian Mbappé - PSG Copyright -AFP
Copyright : Panoramic
En galère pendant une heure sur la pelouse du Club Bruges, le PSG a finalement ramené un large succès de Belgique (0-5). Kylian Mbappé, entré en jeu en deuxième période, a réussi un triplé en vingt minutes.

LE DEBRIEF


Le Club Bruges n’avait pas encore perdu cette saison, en championnat comme en Ligue des Champions. Mais cette statistique n’a pas résisté au talent insolent de Kylian Mbappé, auteur d’une entrée aussi fracassante et que démoniaque. Le Paris Saint-Germain a signé un troisième succès en autant de journées en phase de groupes ce mardi soir en Belgique. Une victoire large et nette (0-5), mais pas sans bavure. Car au moment d’analyser ce résultat, une fois développée la tornade Mbappé, il ne faudra pas ignorer les grosses difficultés rencontrées par les Parisiens pendant près d’une heure sur la pelouse du leader de Jupiler Pro League. Thomas Tuchel s’attendait à un gros pressing adverse, et il n’a pas été déçu. Mais ses joueurs, pourtant prévenus, ont eux donné l’impression de ne pas savoir comment se comporter.

Peut-être parce qu’ils avaient ouvert le score très rapidement et qu’ils avaient même eu une énorme occasion de faire le break avant le quart d’heure de jeu. Toujours est-il qu’après cette très bonne entame (favorisée par les erreurs de placement de la défense brugeoise), le PSG a reculé, a laissé le ballon à son adversaire, et a eu un mal fou à enchaîner les passes pour se sortir du pressing. Même Marco Verratti, d’ordinaire si habile avec le ballon dans les petits espaces, a multiplié les erreurs et les pertes. Heureusement, dans cette période de flottement, le club de la Capitale a pu se reposer sur un Thiago Silva taille patron en défense centrale.

Le Club Bruges a beaucoup de mérite d’avoir autant tenté sa chance, de ne pas s’être contenté de défendre. Mais il pourra aussi et surtout regretté son déchet technique dans les trente derniers mètres. Car avec plus de justesse, le club belge aurait marqué au moins un but ce mardi soir. Les hommes de Philippe Clément ont laissé passer leur chance, et dès que Kylian Mbappé est entré en jeu en début de deuxième mi-temps, la physionomie a changé. Le PSG a retrouvé de la vitesse et la défense de Bruges a rendu les armes en un claquement de doigts. A l’arrivée, l’addition est lourde pour les locaux et assez flatteuse pour Paris. Elle dit aussi beaucoup de ce que ce PSG est pour l’instant en C1 : un favori solide qui a gagné tous ses matchs sans encaisser le moindre but. Les 8emes de finale sont déjà tout près.
L’instant T : Thomas Tuchel avait prévenu la veille en conférence de presse que Kylian Mbappé ne pourrait pas jouer 90 minutes. Il l’a donc laissé sur le banc au coup d’envoi et l’a lancé dès les premières minutes de la deuxième période. Très vite, la différence avec Choupo-Moting a été flagrante. Moins d’un quart d’heure après son entrée, le PSG avait d’ailleurs ajouté deux buts. Au coup de sifflet final, on parle d’un triplé et d’une passe décisive, et d’un score passé de 1-0 à 5-0. On appelle ça un coaching gagnant !


LES BUTS


7eme minute (0-1)
But du PSG ! Ouverture lumineuse de Thiago Silva depuis la défense. Parti à la limite du hors-jeu, Di Maria s’avance jusqu’à l’entrée de la surface, puis centre de l’extérieur du pied gauche pour Icardi qui ne manque pas sa reprise de près.

61eme minute (0-2)
But du PSG ! Le une-deux de Di Maria et Mbappé met le feu à la défense brugeoise. L’Argentin décide ensuite de centrer à mi-hauteur et Mignolet sort pour écarter le danger. Mais le gardien belge pousse en fait le ballon sur la tête de Mbappé qui n’a plus qu’à cadrer en direction du but vide.

63eme minute (0-3)
But du PSG ! Dans la foulée du deuxième but, les Parisiens marquent à nouveau. En défense, Mata temporise trop et finit par perdre le ballon. Mbappé le récupère et centre fort devant le but pour Icardi qui s’offre un doublé.

79eme minute (0-4)
But du PSG ! Le doublé pour Mbappé ! Au départ de l’action avec Bernat, Mbappé poursuit sa course et propose un appel en profondeur à Di Maria qui le lance plein axe. Le champion du monde fait parler sa vitesse, résiste au tacle de Rits et à la sortie de Mignolet, puis croise sa frappe en direction du but vide. Quel festival !

83eme minute (0-5)
But du PSG ! Di Maria voit l’appel de Mbappé plein axe. D’un extérieur parfaitement dosé, il lance son coéquipier qui prend de vitesse Mechele. Le Français arrive face à Mignolet et inscrit un troisième but en… vingt minutes !

 

LES TOPS ET LES FLOPS


THIAGO SILVA (8)

Un match pas loin d’être parfait pour le capitaine parisien. Thiago Silva est impliqué sur l’ouverture du score avec une transversale géniale depuis son camp. Ensuite, défensivement, le Brésilien a été infranchissable et a régné en maître, toujours grâce à un sens de l’anticipation au-dessus de la moyenne.
KYLIAN MBAPPE (NON NOTÉ)

Il aurait pu entrer sur la pointe de pieds, prudent après sa blessure. Mais ce n’est pas son genre. Kylian Mbappé a dynamité la défense adverse avec sa vitesse et sa qualité technique. A lui seul, il a complètement changé le match, avec un triplé et une passe décisive pour sortir le PSG d’une situation assez difficile.
MARCO VERRATTI (4)

On n’a pas l’habitude de le voir autant souffrir au milieu face à des équipes supposées plus faibles que le PSG. Mardi soir, Marco Verratti a eu beaucoup de mal à se défaire du gros pressing des Brugeois dans l’entrejeu. Au lieu de simplifier son jeu, l’Italien a trop gardé le ballon, qu’il a trop souvent perdu.
ERIC-MAXIM CHOUPO-MOTING (3)

Hormis une transversale magnifique pour Di Maria, qui aurait pu amener un but parisien, Eric-Maxim Choupo-Moting a raté tout ce qu’il a entrepris. Techniquement, le Camerounais a été trop brouillon. Même dans ses choix, il s’est trop souvent trompé. Le parallèle avec Mbappé est terrible pour lui.

 

LA FEUILLE DE MATCH


CLUB BRUGES – PSG : 0-5

Stade Jan Breydel (28 000 spectateurs environ)
Temps couvert – Pelouse en bon état
Arbitre : M.Siebert (6)

Buts : Icardi (7eme et 63eme), Mbappé (61eme, 79eme et 83eme) pour le PSG

Avertissements : De Ketelaere (33eme) et Rits (77eme) pour Bruges – Choupo-Moting (15eme), Verratti (73eme) et Meunier (85eme) pour le PSG

 

Marseille
Club Bruges
Mignolet (4) – C.Mata (4), Mechele (4), Deli (4), Sobol (3) – Rits (5), De Ketelaere (6) puis Okereke (57eme), Vanaken (cap) (6) – K.Diatta (5), Dennis (5) puis Openda (76eme), Tau (4)

N’ont pas participé : Horvath (g), Balanta, Koussounou, Sagna, Cools
Entraîneur : P.Clement

 

PSG
PSG
Navas (5) – Meunier (5), Thiago Silva (cap) (8), Kimpembe (6), Bernat (5) – Marquinhos (5), Verratti (4), A.Herrera (6) puis A.Diallo (72eme) – Di Maria (7), Icardi (7) puis Paredes (65eme), Choupo-Moting (3) puis Mbappé (52eme)

N’ont pas participé : Rico (g), Dagba, Sarabia, Cavani
Entraîneur : T.Tuchel
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Cameroun : Coton Sport échappe à la relégation en D2

Empêtré dans un litige avec l’un de ses anciens joueurs, Coton Sport de Garoua a sauvé sa saison en lui versant ses indemnités.

Les joueurs de Coton Sport peuvent sauter au plafond. Leur club va disputer la Ligue 1, le championnat de première division du Cameroun la saison prochaine. Menacés de relégation en division inférieure ces derniers jours, les Cotonniers sont désormais hors de danger. Une décision prise par la Commission fédérale d’homologation et de discipline de la Fédération Camerounaise de Football (Fécafoot). En effet, Coton Sport était empêtré dans un litige avec l’un de ses anciens joueurs, Christian Landry Kemseu Kom. Attaqué auprès de la Commission pour non-respect des clauses de son contrat, Coton Sport avait huit jours à partir du 4 août dernier pour payer les indemnités du joueur. Chose faite par le club qui a consenti à lui verser près de 1 925 000 francs CFA (2 935 euros).

UMS de Loum relégué

Mauvaise nouvelle cependant pour les joueurs de l’Union des Mouvements Sportifs (UMS). Le club de Loum évoluera la saison prochaine en deuxième division. Décision prise par la Commission fédérale d’homologation et de discipline de la Fécafoot. L’instance reproche au club de n’avoir pas exécuté le verdict de la Chambre nationale de résolutions des litiges dans l’affaire l’opposant à son ancien entraîneur Bonaventure Djonkep. Le club sacré deux fois champion du Cameroun (2016 et 2019) avait été sommé par ladite Chambre le 4 septembre 2018, à dédommager son ancien entraineur à hauteur de 7 700 000 francs CFA (11 738 euros) pour rupture de contrat abusive. Malgré plusieurs délais accordés au club de Loum, l’ancien Lion Indomptable n’avait pas été dédommagé. Les délais d’exécution ayant expiré, la Commission fédérale d’homologation et de discipline de la Fécafoot a tranché en déclarant la relégation du club qui a trois jours pour faire appel de cette décision.

Barça vs Bayern Munich : les compositions officielles

Messi (Barça) vs Lewandowski (Bayern) Copyright -AFP
Le choc de la soirée opposera le Barça au Bayern Munich, à partir de 19h GMT dans le cadre des quarts de finale de la Ligue des Champions. Focus sur les compositions probables des deux équipes. Suspendus face à Naples en huitièmes de finale, Arturo Vidal et Sergio Busquets font leur retour dans le onze de départ. Quique Setién a décidé de se passer d'Antoine Griezmann, remplaçant commençant avec une attaque à deux composée de Messi et Suarez. Côté Allemand, Kingsley Coman (24 ans, 22 sélections) va finalement s'asseoir sur le banc des remplaçants. Son entraîneur, Hans-Dieter Flick, lui a préféré le Croate Ivan Perisic. Voici les formations officiels : Barça :
Ter Stegen - Nelson Semedo, Piqué, Lenglet, Jordi Alba - De Jong, Busquets, Sergi Roberto, Vidal - Messi, Luis Suarez.
Bayern :
Neuer (cap.) - Kimmich, J. Boateng, Alaba, A. Davies - T. Alcantara, Goretzka - Gnabry, T. Müller, Perisic - Lewandowski.

Suivez le match en direct >> Ligue des Champions (Quarts de finale): Barça - Bayern Munich en direct

Ligue des champions : Guardiola pense que "ce ne sera pas facile" contre Lyon

L'entraîneur de Manchester City, Pep Guardiola, s'attend à une opposition relevée de la part de l'OL, samedi en quarts de finale de la Ligue des champions.
L'Olympique Lyonnais pourrait devenir le second club français à atteindre les demi-finales de la Ligue des champions version 2019-2020, alors que le PSG, lui défiera Leipzig, mardi, dans la prestigieuse compétition. Afin de se joindre à la fête, l'OL devra cependant se défaire de Manchester City, samedi soir (21h). Et même si le club anglais a éliminé le Real Madrid au tour précédent, il n'a pas montré trop d'arrogance en conférence de presse, ce vendredi, à travers les propos tenus par Pep Guardiola et Aymeric Laporte.

Guardiola valorise les qualités de l'OL


"Tout peut arriver, c'est une compétition différente. C'est une finale lors de chaque tour. Nous sommes prêts à faire de notre mieux pour aller plus loin. Bien sûr, c'était important de battre les rois de cette compétition (le Real Madrid, 13 Ligues des champions au compteur). Mais quand on joue en un seul match dans cette compétition, tout peut arriver", a indiqué le coach espagnol. Sondé sur les forces de l'équipe dirigée par Rudi Garcia, l'ancien entraîneur du Bayern Munich a notamment mis en exergue l'organisation des lyonnais : "nous avons vu les autres matchs contre la Juventus, et d'autres matchs du championnat français. Ils sont organisés, agressifs, si rapides. La qualité de l'équipe, c'est autre chose. C'est un quart de finale. Ce ne sera pas facile."

Présent également en conférence de presse, le défenseur central français des Citizens, Aymeric Laporte, a appuyé les propos de son entraîneur. "C'est une grande équipe avec de bons joueurs, mais c'est à nous de nous concentrer. Il faut lutter jusqu'à la dernière minute. Nous devons éviter de faire des erreurs. On va essayer de marquer plus de buts, c'est tout ce que je peux dire."

Les compos de Barça - Bayern

Il n'y aura qu'un Français titulaire vendredi pour Barça - Bayern, en quarts de finale de Ligue des Champions.
La troisième affiche de ce Final 8 de Ligue des champions met aux prises deux grandes écuries européennes qui se sont souvent affrontées par le passé, le FC Barcelone et le Bayern Munich. Dans les rangs du Barça, Quique Setién a troqué le traditionnel 4-3-3 du club pour un 4-4-2 inédit où Lionel Messi et Luis Suarez seront les seuls joueurs à vocation offensive. Antoine Griezmann est donc sur le banc.

FC Barcelone : Ter Stegen - Semedo, Piqué, Lenglet, Alba - Sergi Roberto, Busquets, de Jong, Vidal - Messi (c), Suarez.


Pas de surprise notable du côté du Bayern Munich si ce n'est la titularisation de Perisic. Robert Lewandowski sera épaulé par un milieu consistant et maléable, avec Müller dans l'axe devant une doublette Thiago Alcantara-Goretzka.

Bayern Munich : Neuer (c) - Kimmich, Boateng, Alaba, Davies - Thiago, Goretzka - Gnabry, Müller, Perisic - Lewandowski.

Barça : Umtiti atteint par le Covid

Samuel Umtiti, indisponible pour la Ligue des Champions, a été testé positif au coronavirus.
Les tests réalisés par le FC Barcelone cette semaine ont révélé un cas positif au Covid-19 dans l'effectif professionnel du club. Il s'agit de Samuel Umtiti. L'écurie catalane l'a indiqué dans un communiqué officiel ce vendredi soir, précisant que le champion du monde « ne présente pas de symptôme, se sent bien physiquement et sera en quarantaine à son domicile ».

Cette information ne remet pas en cause le match programmé ce vendredi (21 heures) entre le Barça et le Bayern Munich pour les quarts de finale de la Ligue des champions. Samuel Umtiti avait en effet déclaré forfait, il est blessé au genou. « Le club a informé les autorités sportives et sanitaires compétentes. De plus, toutes les personnes ayant eu un contact avec le joueur ont été isolées afin de leur faire passer le test du Covid », a également indiqué le Barça.