[Photos] Ronaldo's Portugal eliminate Morocco from 2018 FIFA World Cup

Morocco, who had a real go at the Luzhniki Stadium but failed to convert their chances, are pointless having also lost 1-0 to Iran and cannot progress to the second round.

Cristiano Ronaldo powered-home a fourth-minute header to give Portugal a 1-0 World Cup victory over Morocco that took them top of Group B on Wednesday and meant the unlucky North African side become the first to be eliminated from the tournament.



Ronaldo’s fourth goal of Russia 2018, following his hat-trick in the 3-3 draw with Spain, took the European champions to four points. Iran have three points and Spain one ahead of their meeting later on Wednesday.



It was his 85th international goal, making him Europe’s all-time leading international scorer, with only Iran’s Ali Daei ahead of him on 109 in the global all-time scoring charts.



Unlucky Morocco



Morocco, who had a real go at the Luzhniki Stadium but failed to convert their chances, are pointless having also lost 1-0 to Iran and cannot progress to the second round.



Despite their battling display, Morocco will rue the unforgivable defending that made all their subsequent good work irrelevant.



They qualified for the finals without conceding a goal in six matches yet somehow opted against marking the most dangerous attacker at the tournament in the six yard box when Joao Moutinho swung in a cross from a short corner and Ronaldo duly buried the header.



Morocco, in their first finals appearance for 20 years, were the dominant side in the second half and Portugal were grateful to goalkeeper Rui Patricio for a fantastic diving low save to touch clear Younes Belhanda’s sharp header, while Medhi Benatia blazed over the bar when he should have scored after an hour.



However, Portugal held out and go on to complete their first-round against Iran while Morocco face Spain, both on June 25.















REUTERS

Please Login to comment
  Subscribe  
Notify of

Guy Roux est inquiet

Dans une interview accordée au Populaire du centre, Guy Roux a évoqué comment il vivait son confinement. À 81 ans, l’ancien entraineur d’Auxerre est très préoccupé par la situation.
Il fait partie de ces monuments du football français qui nous accompagnent depuis de longues années. À 81 ans, Guy Roux continue de mener une retraite paisible en Bourgogne. Cependant la crise sanitaire liée au Covid-19 inquiète l’ancien entraîneur d’Auxerre. « Je dois avouer que je ne fais pas le malin. Je sais qu’il y a une proportion de gens de ma catégorie qui vont prendre », a avoué le recordman du nombre de matchs pour un coach de Ligue 1 (890).

Guy Roux a senti l’épidémie arriver


Si l’ancien consultant admet « prendre l’air dans le jardin afin de se dégourdir les jambes », il ne se sent pas prêt à « tenter le diable » face au coronavirus. Il s’est aussi souvenu avoir connu une situation semblable durant sa vie. « Je savais que ça s’aggraverait énormément, a indiqué le Bourguignon auprès du journal régional. C’est à cause de mon expérience de 1957 avec la grippe asiatique, qui avait entraîné 100 000 morts en France. » Comme sur les bancs de touche, Guy Roux va faire preuve d'expérience et de prudence afin de traverser cette crise dans le calme et la sérénité.

Guy Roux est inquiet

Dans une interview accordée au Populaire du centre, Guy Roux a évoqué comment il vivait son confinement. À 81 ans, l’ancien entraineur d’Auxerre est très préoccupé par la situation.
Il fait partie de ces monuments du football français qui nous accompagnent depuis de longues années. À 81 ans, Guy Roux continue de mener une retraite paisible en Bourgogne. Cependant la crise sanitaire liée au Covid-19 inquiète l’ancien entraîneur d’Auxerre. « Je dois avouer que je ne fais pas le malin. Je sais qu’il y a une proportion de gens de ma catégorie qui vont prendre », a avoué le recordman du nombre de matchs pour un coach de Ligue 1 (890).

Guy Roux a senti l’épidémie arriver


Si l’ancien consultant admet « prendre l’air dans le jardin afin de se dégourdir les jambes », il ne se sent pas prêt à « tenter le diable » face au coronavirus. Il s’est aussi souvenu avoir connu une situation semblable durant sa vie. « Je savais que ça s’aggraverait énormément, a indiqué le Bourguignon auprès du journal régional. C’est à cause de mon expérience de 1957 avec la grippe asiatique, qui avait entraîné 100 000 morts en France. » Comme sur les bancs de touche, Guy Roux va faire preuve d'expérience et de prudence afin de traverser cette crise dans le calme et la sérénité.

Ghana : Marcel Desailly en pole pour le poste de DTN ?

Selon les médias ghanéens, Marcel Desailly tiendrait la corde pour le poste de Directeur technique national au Ghana.

Marcel Desailly refait parler de lui dans son pays natal, le Ghana. Selon Happy FM, les dirigeants de la Fédération ghanéenne de football auraient fait de l'ancien international tricolore leur cible prioritaire pour le poste de Directeur technique national, laissé vacant par la fin de contrat de Francis Oti Akenteng le mois dernier. Né Odenkey Addy Abbey en 1968 à Accra, le champion du monde 1998 avait fait partie du comité d'organisation de la CAN 2008 qui s'était déroulée au Ghana. Il avait récemment adressé un message de félicitations au nouveau président de la Fédération, Kurt Okraku, élu en février dernier.


Ghana : Marcel Desailly en pole pour le poste de DTN ?

Selon les médias ghanéens, Marcel Desailly tiendrait la corde pour le poste de Directeur technique national au Ghana.

Marcel Desailly refait parler de lui dans son pays natal, le Ghana. Selon Happy FM, les dirigeants de la Fédération ghanéenne de football auraient fait de l'ancien international tricolore leur cible prioritaire pour le poste de Directeur technique national, laissé vacant par la fin de contrat de Francis Oti Akenteng le mois dernier. Né Odenkey Addy Abbey en 1968 à Accra, le champion du monde 1998 avait fait partie du comité d'organisation de la CAN 2008 qui s'était déroulée au Ghana. Il avait récemment adressé un message de félicitations au nouveau président de la Fédération, Kurt Okraku, élu en février dernier.


Son va suivre un camp d’entrainement avec l’armée

De retour en Corée du Sud après l’arrêt du championnat anglais, Heung Min Son (Tottenham) va suivre une formation militaire de 3 semaines dans son pays.


Heung-Min Son, comme beaucoup d’autres joueurs professionnels, a été autorisé à rentrer dans son pays à la suite de l’arrêt forcé des différents championnats européens. Et le joueur de Tottenham a trouvé le moyen de s’occuper pendant cette « pause ». D’après les informations du Korea Herald, le joueur de 27 ans va suivre la formation de base de trois semaines pour le service militaire obligatoire requis par la Corée du Sud. La formation aura lieu dans un camp du corps des Marines, sur l’île de Jeju, à partir du 20 avril. Pour rappel, la Corée du Sud est l’un des rares pays à ne presque pas souffrir du coronavirus (8000 cas et 67 décès), aucune mesure de confinement n’a été prise.

Son déjà exempté de service militaire en 2016


En 2016, Heung Min Son était déjà exempté de service militaire. Pour rappel, en Corée du Sud, chaque homme est obligé de réaliser un service militaire obligatoire de 21 mois avant ses 28 ans. Une obligation qui aurait pu stopper la belle carrière de celui que les Coréens surnomment « Sonaldo ». Mais une solution existe pour échapper au service militaire. Le gouvernement coréen récompense les médaillés d’or aux Jeux asiatiques et tous les médaillés aux Jeux olympiques par une exemption de service militaire. Le joueur de Tottenham avait hissé son pays à la première place du tournoi de football des Jeux Asiatiques de 2016. Grace à cette victoire, il fut donc exempté de service et a ainsi pu continuer sa brillante carrière en Europe.