Keep Dreaming, Keep Believing: Rugby skipper Kolisi tells South African children

Makazole Mapimpi and Cheslin Kolbe, who scored the Springboks’ tries in Saturday’s final against England, were among the first group of players to land at OR Tambo Airport.

King Kolisi arrives



South Africa’s Rugby World Cup winning captain Siya Kolisi urged underprivileged children in the country to “keep dreaming and keep believing” as he carried the Webb Ellis trophy through thousands of fans on the team’s return home on Tuesday.



Kolisi led the Springboks to victory in Japan when they beat England 32-12 in the final in Yokohama on Saturday, a third title for the country after 1995 and 2007, and the first under a black captain.



His rags-to-riches tale has been inspirational for many, and the raucous welcome the side received showcased the full range of the Rainbow Nation as fans from all walks of life spent hours waiting for a glimpse of the players as they emerged in groups from different flights.



The biggest cheer was reserved for Kolisi, who grew up in an impoverished township and has written his name not only into rugby folklore but also into the history of South Africa as a beacon of hope for those who face a bleak future.



“The kids must keep dreaming and keep believing,” he told reporters. “Anything can be overcome. When I was young, I was just focused on going to training each day, preparing myself for the opportunity just in case it ever came.



“I am proof it can be done. We don’t want it to be so tough for anybody else, we want to make it easier in the future.”



Kolisi said the players felt the support from back home during their time in Japan, with a TV screen in their hotel constantly replaying videos from fans, or images of ordinary South Africans celebrating their victories.



First batch arrives



Members of South Africa’s Rugby World Cup-winning team arrived home on Tuesday and thousands greeted them with a huge cheer at Johannesburg’s international airport.



Makazole Mapimpi and Cheslin Kolbe, who scored the Springboks’ tries in Saturday’s final against England, were among the first group of players to land at OR Tambo Airport.



As he emerged into view in the arrivals hall, Mapimpi held his hands up and clasped them together as the crowd roared. Kolbe was recording the scenes on his cellphone.



Teammate Damien de Allende, with his gold medal draped round his neck, pumped his arms in the air in front of the fans wearing Springboks jerseys who packed the hall. Duane Vermeulen, the player of the match in the final, dished out high fives to fans.



People were also crammed together on the balconies overlooking the arrivals area — there was no room to move anywhere — and a giant South African flag hung on one wall. The smiling players had to be shepherded through the crowd by a police escort.



Mapimpi’s inspirational story



Mapimpi, like Kolisi, provided one of the heartwarming stories for the South Africa team. He grew up poor, went to an unfashionable school, and was overlooked for all of South Africa’s youth teams and only made his international debut last year at the age of 27.



He scored six tries at the Rugby World Cup in Japan, the second-highest number at the tournament, including South Africa’s first in a final.



“It’s amazing for me. I’m proud of myself, I’m proud of the team, I’m proud of the South African people, I’m proud of my fans, I’m proud of my family,” Mapimpi said. “I don’t have a lot of words. I don’t know what I can say. It’s amazing.”



Flanked by South Africa’s minister of sports at the official arrival news conference, Mapimpi also made the politician gasp — and his teammates chuckle — when he uttered an expletive on live TV while remembering a grueling fitness session in the buildup to the World Cup.



Springboks receive support from stars



He added that the team had also been inspired by messages from tennis great Roger Federer, whose mother was born in South Africa, and New England Patriots quarterback Tom Brady.



“I am a huge Federer fan, so when he sent the message it was special. Tom Brady as well, that was amazing for us as a team.”



What next



The Boks’ next encounter will be against an as yet unnamed opponent in the 2020 June International window, and Kolisi is hopeful that the core of the World Cup-winning side will be kept together.



“We would love to stay together as a team, but that will be down to the coach. A lot of us have committed to staying in South Africa for that,” Kolisi said.



Inspired by the story of Kolisi, who rose from a poor township to lift rugby’s biggest prize, the Springboks of 2019 have been compared to the team of 1995, which won South Africa’s first World Cup at home in front of Nelson Mandela nearly a quarter of a century ago. South Africa also won the World Cup in France in 2007.



Kolisi’s team has returned home to countrywide celebrations and will take the World Cup on a five-day tour of the nation starting on Thursday.



Agencies

Please Login to comment
  Subscribe  
Notify of

Coupes d'Europe : L'UEFA prête à laisser de côté les matchs aller-retour pour finir la saison

Aleksander Ceferin, président de l'UEFA, est récemment revenu sur les possibles scenarios permettant de conclure la saison des compétitions européennes de clubs, dont celui qui verrait les équipes disputer les quarts de finale et les demi-finales sur un seul match.
L'exercice 2019-20 de Ligue des Champions va-t-il aller à son terme ? Au vu des enjeux économiques inhérents à la plus lucrative des compétitions de clubs, il serait difficile d'envisager un autre scénario. Mais le contexte de crise sanitaire actuel n'exclut pas la possibilité d'un tournoi arrêté, ce qui serait un coup dur pour les clubs qualifiés pour les quarts de finale comme le Paris Saint-Germain. Quoiqu'il en soit, la marge de manœuvre sera étroite. Le 3 août est d'ores et déjà identifié comme une deadline pour la finale. Et le format sera certainement adapté aux circonstances du moment.

Un seul match sur terrain neutre ?


Dans un entretien accordé à la chaîne allemande ZDF, le président de l'UEFA Aleksander Ceferin est apparu assez transparent sur le sujet, évoquant la probabilité d'une formule à un seul match disputé sur terrain neutre. Le plan d'un final four ou final eight reste hypothétique. "Nous pourrions jouer avec un seul match à élimination directe sur terrain neutre. Mais jouer avec un final four ou un final eight n'est qu'une option pour le moment", a-t-il déclaré.

Coupes d'Europe : L'UEFA prête à laisser de côté les matchs aller-retour pour finir la saison

Aleksander Ceferin, président de l'UEFA, est récemment revenu sur les possibles scenarios permettant de conclure la saison des compétitions européennes de clubs, dont celui qui verrait les équipes disputer les quarts de finale et les demi-finales sur un seul match.
L'exercice 2019-20 de Ligue des Champions va-t-il aller à son terme ? Au vu des enjeux économiques inhérents à la plus lucrative des compétitions de clubs, il serait difficile d'envisager un autre scénario. Mais le contexte de crise sanitaire actuel n'exclut pas la possibilité d'un tournoi arrêté, ce qui serait un coup dur pour les clubs qualifiés pour les quarts de finale comme le Paris Saint-Germain. Quoiqu'il en soit, la marge de manœuvre sera étroite. Le 3 août est d'ores et déjà identifié comme une deadline pour la finale. Et le format sera certainement adapté aux circonstances du moment.

Un seul match sur terrain neutre ?


Dans un entretien accordé à la chaîne allemande ZDF, le président de l'UEFA Aleksander Ceferin est apparu assez transparent sur le sujet, évoquant la probabilité d'une formule à un seul match disputé sur terrain neutre. Le plan d'un final four ou final eight reste hypothétique. "Nous pourrions jouer avec un seul match à élimination directe sur terrain neutre. Mais jouer avec un final four ou un final eight n'est qu'une option pour le moment", a-t-il déclaré.

Real Madrid : Van de Beek assure que rien n'est encore conclu

Alors que le Real Madrid est intéressé par son profil, le milieu de terrain de l'Ajax Amsterdam Donny van de Beek a assuré que son avenir n'était pas encore scellé.



Le Real Madrid, en quête d'un milieu central pour consolider son entrejeu, a jeté son dévolu sur le milieu de terrain de l'Ajax Amsterdam Donny van de Beek depuis l'été dernier. Le milieu néerlandais fait partie des révélations qui ont été mises en lumière lors de la fabuleuse épopée du club jusqu'en demi-finale de Ligue des champions il y a un an. Au contraire de ses compères De Jong ou de Ligt, Van de Beek était resté au bercail. Sa polyvalence - formé comme milieu défensif, il est apte à évoluer derrière un attaquant -, et sa qualité technique plaisent à Zinédine Zidane. Mais ce dossier est pourtant loin d'être bouclé par le Real Madrid.

Van de Beek est encore loin du Real Madrid


Dans des propos accordés au magazine Helden, le Néerlandais a indiqué qu'il n'y avait rien de finalisé avec le Real. « Jouer sous le soleil est toujours agréable, mais non, je n'ai pas encore commencé à prendre des cours d'espagnol. Je n'ai encore donné mon accord à personne, tout est encore ouvert. Je sais ce que j'ai ici, à Ajax je suis aimé et j'aime l’Ajax. Mon ressenti doit être positif pour un club. Non seulement ils m’apprécient, mas je dois également m’adapter au système de jeu et, bien sûr, je veux aussi connaitre le temps de jeu qu’ils m’accorderont », a expliqué Donny van de Beek.


A voir aussi :
>>> Messi dégommé par cet Argentin : « Ronaldo est un patron, lui non »
>>> Rakitic va quitter Barcelone, direction Madrid


CAN 2021 : Les éliminatoires ne reprendront pas en juin

La FIFA a décidé d’un report de tous les matchs internationaux prévus initialement en juin, obligeant la CAF à ne reprogrammer les éliminatoires de la CAN 2021 qu'à partir de septembre.

Reportées sine die le mois dernier en raison de la propagation du coronavirus, les éliminatoires de la CAN 2021 ne reprendront pas au mois de juin. La FIFA a décidé d’un report de tous les matchs internationaux prévus initialement en juin, se rangeant ainsi aux recommandations de son groupe de travail chargé de traiter les conséquences de la pandémie du Covid-19 sur le football. Se trouvent ainsi reportés "tous les matchs internationaux qui devaient être joués pendant la fenêtre de juin 2020", informe la Confédération africaine de football sur son site officiel.


Comme depuis le début de la pandémie, les décisions évoluent en fonction de la situation sanitaire. Alors que le secrétaire général intérimaire de la CAF, Abdelmounaïm Bah, n'avait pas exclu la possibilité de rejouer dès le mois de juin, l'instance panafricaine devrait se voir obligée de programmer les quatre dernières journées des éliminatoires de la CAN Cameroun 2021 en septembre, octobre ou novembre, et reporter au printemps 2021 le coup d'envoi de celles de la Coupe du Monde 2022. A suivre.


FC Barcelone : La presse catalane présente un nouveau scenario pour attirer Neymar

Selon le quotidien catalan Sport, afin de précipiter son retour au FC Barcelone, Neymar serait prêt à forcer la main des dirigeants du PSG.
Si le football est à l'arrêt aux quatre coins de l'Europe, l'Espagne peut compter sur le feuilleton Neymar pour alimenter les débats au quotidien. La presse catalane, notamment, ne cesse de relancer cette série digne d'une télénovela. Le quotidien Sport a déjà le script du prochain épisode en tête : selon les informations du journal pro-Barça, Neymar fera tout pour forcer son départ du Paris Saint-Germain lors du mercato estival. En d'autres termes, un scénario comparable à celui de l'été dernier est d'ores et déjà envisagé.

Pour appuyer cette théorie, le quotidien ibérique fabule sur les relations entre Neymar et les dirigeants du Paris Saint-Germain, dont son directeur sportif Leonardo. Sport indique enfin que Neymar ne cesserait de clamer à ses proches qu'un nouveau feuilleton aura lieu l'été prochain à son sujet. Pour rappel, la superstar brésilienne est actuellement confinée à son domicile au Brésil.