Ex-IAAF chief Lamine Diack vows to clear name as trial adjourns

The trial had been expected to detail evidence that Russian athletes paid millions of dollars to cover-up their suspected doping. This was to enable them compete at the Olympics in 2012 and other comp

Lamine Diack, the ex- IAAF president charged with corruption and doping cover-ups while he ran the track and field, has vowed to clear his name when his trial opened in Paris Monday.



At the opening of the hearing, the prosecution asked that the two-week trial be delayed to weigh new evidence received from Senegal, where Diack was born and his son, Papa Massata Diack, also charged in the case, lives, shielded from an international arrest warrant issued by France.



The court agreed, pushing back the trial to a later date, expected in June.



Addressing the court, Diack, 86, asked that in the wake of the delay, he be allowed to travel to Senegal to visit his elder brother, who recently celebrated his 100th birthday. Diack has not been allowed to leave France since his arrest in 2015. But he promised the court that he’d come back to France if allowed to travel, saying he wants to clear his name.



“I want to clear up all of this,” Diack said. “I will clean my honor.”



The court refused his request.



Leaving the hearing, Diack said: “I have a lot to say, but not now.”



The trial had been expected to detail evidence that Russian athletes paid millions of dollars to cover-up their suspected doping. This was to enable them compete at the Olympics in 2012 and other competitions.



Diack, who presided over the sport’s governing body for almost 16 years, is one of the accused recipients of the payments.



Prosecutors said they received the new evidence, three thick folders of notes that they held up in court, on Monday only hours before the hearing opened. They said it included statements that Papa Massata Diack made to investigators in Senegal and banking details from three of his consultancy firms.



Lamine Diack’s lawyer William Bourdon said delaying trial was bad for everyone. He pleaded for Diack to be allowed to leave France, saying: “This man will come back and explain himself.”



In refusing to lift the travel ban, the court noted that France wouldn’t be able to get Diack back from Senegal if he refused to return of his own accord, because the west African nation does not extradite its citizens.



Diack is being tried for corruption, money laundering and breach of trust. Prosecutors say he directly or indirectly solicited 3.45 million euros ($3.8 million) from athletes suspected by the IAAF of doping who paid to have their names cleared so they could continue competing.



Present in court were a lawyer who advised Diack, Habib Cisse, and a doctor, Gabriel Dolle, who oversaw drug-testing at the IAAF. He’s accused of taking payments to delay doping cases.



Two Russians are also being tried in absentia. They are Valentin Balakhnichev, a former IAAF treasurer, and Alexei Melnikov, a coach who led Russia’s long-distance running program.



AP

Please Login to comment
  Subscribe  
Notify of

Carnet noir : Pape Diouf est décédé

Atteint par le coronavirus, l'ancien président de l'Olympique de Marseille Pape Diouf est décédé à l'âge de 68 ans.
C'est un bien triste nouvelle qui émane ce mardi soir du Sénégal. Pape Diouf, l’ancien homme fort de l’Olympique de Marseille, s’est éteint. A l’âge de 68 ans, il n'a pas pu résister au Covid-19, maladie à laquelle il a succombé après avoir été diagnostiqué il y a de cela quelques jours. Alors qu’il était sur le point d’être rapatrié en France pour bénéficier d’une meilleure prise en charge, il a malheureusement rendu son dernier soupir.

Pape Diouf avait été président de l’OM pendant quatre ans. C’est sous sa direction que le club phocéen a retrouvé le devant de la scène, manquant de peu la conquête du titre de champion lors de sa dernière année au Vélodrome. Il faisait aussi partie des personnages les plus importants et les plus influents de la Ligue 1.

Avant de devenir président, Pape Diouf a œuvré en tant que journaliste et aussi agent de joueurs. Il était connu dans le paysage du football français depuis de très longues années. Ce natif de Tchad était aussi réputé pour son sens aigu de la repartie, avec quelques formules et expressions restées célèbres. Il s’était retiré du football après son passage à Marseille. Mais son retour dans l'ombre n'a en rien altéré sa popularité et les nombreux hommages qui se succèdent depuis l'annonce de sa disparition en témoignent largement.

Le Real n’oublie pas Eduardo Camavinga (Rennes)

Le Real Madrid serait plus que jamais intéressé par les services du joyau rennais, Eduardo Camavinga.

Depuis plusieurs mois, le Real Madrid et son staff technique surveillent les progrès d’Eduardo Camavinga. L’intérêt merengue envers le jeune prodige tricolore n’est pas feint, et les Castillans seraient disposés à le matérialiser rapidement. C’est ce que révèle le site ESPN, précisant que le milieu de terrain Eduardo Camavinga est perçu à Santiago Bernabeu comme un potentiel successeur du Brésilien Casemiro.


Le prix de Casemiro est évalué entre 40 et 60M€. Un montant qui n’est pas de nature à décourager l’état-major du club espagnol. Toutefois, sur ce dossier, le Real devrait être confronté à une rude concurrence. Le Borussia Dortmund, Liverpool, le FC Barcelone et le PSG ont aussi tous dans leur viseur le natif d’Angola. Reste à savoir vers quelle équipe, le cœur du principal intéressé balance.


Pape Diouf touché par le coronavirus

L’ancien président de l’OM, Pape Diouf, vient d’être diagnostiqué au Covid-19.

Pape Diouf, l’ancien homme fort de l’OM (2005-09) et l’une des personnalités les plus charismatiques du football du football français dans les années 2000, souffre malheureusement du coronavirus. Dévoilée par plusieurs médias ce mardi, cette information a été confirmée par le club phocéen à travers un tweet. L’ancien agent et journaliste, âgé de 68 ans, aurait contracté la maladie alors qu’il se trouvait à Dakar, là où il vit une partie de l’année.




Diouf devrait être hospitalisé à Nice


Selon le site de l’Equipe, Diouf se trouve actuellement dans un état très inquiétant. Il a été placé sous assistance respiratoire depuis plusieurs jours dans la capitale sénégalaise. Afin de bénéficier d’un meilleur traitement, il devrait être rapatrié en France dans les prochaines heures. Il sera hospitalisé à Nice.


Coronavirus : L'ancien président de l'OM Pape Diouf touché

Ancien président de l'Olympique de Marseille, Pape Diouf a été contaminé par le Covid-19.


Pape Diouf, l’ancien homme fort de l’OM (2005-09) et l’une des personnalités les plus charismatiques du football du football français dans les années 2000, souffre malheureusement du coronavirus. Dévoilée par plusieurs médias ce mardi, cette information a été confirmée par le club phocéen à travers un tweet. L’ancien agent et journaliste, âgé de 68 ans, aurait contracté la maladie alors qu’il se trouvait à Dakar, là où il vit une partie de l’année.

Diouf devrait être hospitalisé à Nice


Selon le site de l’Equipe, Diouf se trouve actuellement dans un état très inquiétant. Il a été placé sous assistance respiratoire depuis plusieurs jours dans la capitale sénégalaise. Afin de bénéficier d’un meilleur traitement, il devrait être rapatrié en France dans les prochaines heures. Il sera hospitalisé à Nice.

PSG : l’entourage de Cavani évoque une fin de carrière européenne

En fin de contrat en juin prochain, Edinson Cavani pourrait rejoindre Boca Juniors pour un dernier défi dans sa carrière.

L'Atlético de Madrid ou Naples sont les destinations envisageables qui reviennent le plus souvent concernant l'avenir d'Edinson Cavani. Parce que ces clubs ressemblent au Matador. Mais l'idée d'un départ de Cavani en Amérique du sud fait son chemin, notamment concernant un possible transfert à Boca Juniors. C'est ce qu'a reconnu un membre de son entourage dans des propos repris par le journal argentin Olé.


Un proche de Cavani : "Il réfléchit à mettre fin à sa carrière en Europe"


« Edi est fait pour Boca. Il adorerait y aller, croyez-moi. Il aimerait faire comme Manteca (Sergio Daniel Martínez, ancien attaquant uruguayen qui a fait la majeure partie de sa carrière à Boca Juniors dans les années 1990). Il rêve de ça. (…) Il a joué trois Coupes du monde, gagné une Copa America et plusieurs titres nationaux, mais il n'a jamais remporté la Copa Libertadores que tous les sud-américains rêvent d'avoir entre les mains. (…) Il faut voir comment ce sera quand la situation redeviendra normale, quand le football reprendra et ce qui va arriver avec la Ligue des Champions. Mais je pense que le Matador réfléchit depuis quelque temps à mettre fin à sa carrière en Europe. Si c'est le cas, Boca est la meilleure option. »