COVID-19: Buhari tests negative, top aide tests positive

Nigeria’s President, Muhammadu Buhari has tested negative to COVID-19. This comes as his Chief of Staff Abba Kyari tested positive for the disease.

Nigeria’s President, Muhammadu Buhari has tested negative to COVID-19. This comes as his Chief of Staff Abba Kyari tested positive for the disease. The test was carried out on the President on Monday by the Nigeria Centre for Disease and Control (NCDC).



However, fears are emanating that the Chief of Staff, Abba Kyari who has tested positive for the dreaded coronavirus disease may have transmitted the virus to more people including Governor Yahaya Bello of Kogi, Minister of Information, Lai Mohammed, Special Assistant to the President on Media, Garba Shehu; Minister of Special Duties, George Akume; Minister of State for FCT, Ramatu Tijani; Geoffrey Onyeama, and other dignitaries and visitors at the prayers held on March 17th, 2020 for the deceased mother of the Kogi State Governor.



Kyari who represented President Buhari at an event, had traveled to Germany in March 7th where he he held meetings with Siemens group on the Nigeria electricity expansion programme.



It is presumed he probably contracted the disease, from there. He returned on March 14th, three days before he attended the Fidau prayer.



The cheif of staff submitted himself voluntarily for testing and was informed of his status on Monday. He has since then gone into isolation and treatment.





Nigeria which had only one case of COVID-19 when the pandemic hit the country on February 28 now has 40 confirmed cases.



Globally, the disease has affected 192 countries with more than 329,000 cases. In Africa, 42 out of the 54 countries that make up the continent are affected.

Please Login to comment
  Subscribe  
Notify of

Serie A : La saison annulée ?

La saison 2019-20 du championnat italien pourrait tout simplement être annulée.


Le football reprendra-t-il en Italie ? Pays le plus touché au monde par l'épidémie de Covid-19, la botte vit une situation dramatique. Dans ce contexte d'urgence sanitaire, le football est dérisoire. Ce dimanche, le ministre des Sports Vincenzo Spadafora a d'ores et déjà annoncé que la suspension des championnats de foot était prolongée. « Lundi, je vais demander de prolonger la suspension pour tout le mois d’avril de toutes les compétitions sportives. Et je vais étendre cette mesure aux entraînements. Nous n’étions pas encore intervenus sur ce sujet, car il y avait encore la possibilité de la tenue des Jeux Olympiques de Tokyo (finalement reportés à 2021, ndlr) », a expliqué le dirigeant dans des propos accordés à La Repubblica.

La saison gelée : scénario le plus probable à l'heure actuelle


Il reste désormais à savoir si la Serie A reprendra ou si cette saison 2019-20 sera définitivement gelée. Un scénario envisagé cette semaine par la Gazzetta dello Sport. Le quotidien a indiqué que la fin du championnat pourrait être tout simplement annulée si une reprise au plus tard début mai (pour une fin juillet) n’est pas possible - et les propos de Vincenzo Spadafora vont dans ce sens. Le titre et les relégations ne seraient alors pas décernés, tandis que les qualifiés pour les Coupes d’Europe concerneraient les équipes qui le sont potentiellement actuellement : la Juventus, la Lazio de Rome, l’Inter Milan, l’Atalanta, la Roma et Naples.





Coronavirus : Godin critique la gestion de la crise

Diego Godin, arrivé à l'Inter l'été dernier, a fustigé la gestion de la crise sanitaire due à l'épidémie de coronavirus en Italie.


Pays le plus touché au monde par la pandémie de Covid-19, l'Italie traverse une période dramatique. Et les footballeurs ne sont pas épargnés. Trois joueurs de la Juventus (Rugani, Matuidi et Dybala) ont été testés positifs au coronavirus. Selon le défenseur de l'Inter Milan Diego Godin, toutes les mesures de sécurité n'ont pas été prises. Pour rappel, la suspension de la Serie A a été annoncée le 9 mars, au lendemain d'un choc à huis clos entre l'Inter et la Juve.

Diego Godin fustige la gestion de la crise sanitaire


« Nous avons été exposés jusqu’au dernier moment, ils ont continué à tirer la corde pour voir si nous pouvions continuer à jouer jusqu’à ce que la situation ne soit pas viable, a tonné l'Uruguayen dans des propos accordés à ESPN. Le système de santé s’est effondré, il n’y a pas de lits en soins intensifs pour soigner ces personnes gravement malades et des personnes qui peuvent avoir une autre maladie. Ils ne peuvent pas s’en occuper. Nous avons continué à jouer pendant plusieurs semaines, nous avons continué à nous entraîner, à jouer à huis clos, jusqu’à ce qu’un joueur soit testé positif (Rugani) et que nous et les joueurs de la Juventus soyons en quarantaine".



"Là, le championnat s’est arrêté, a continué l'ancien joueur de l'Atlético Madrid. Bien sûr, dans ce match, il y avait d’autres joueurs qui ont été infectés, alors ils nous ont directement mis en quarantaine. Ici (en Italie), on ne lui (le virus) accordait pas autant d’importance au début, on pensait qu’il s’agissait d’un problème chinois et qu’il n’atteindrait pas d’autres pays. Ils ont pris des mesures petit à petit, assez lentement, mais au niveau gouvernemental, aucune mesure drastique n’a été prise pour empêcher ce qui pourrait arriver ».

Coronavirus : Godin critique la gestion de la crise

Diego Godin, arrivé à l'Inter l'été dernier, a fustigé la gestion de la crise sanitaire due à l'épidémie de coronavirus en Italie.


Pays le plus touché au monde par la pandémie de Covid-19, l'Italie traverse une période dramatique. Et les footballeurs ne sont pas épargnés. Trois joueurs de la Juventus (Rugani, Matuidi et Dybala) ont été testés positifs au coronavirus. Selon le défenseur de l'Inter Milan Diego Godin, toutes les mesures de sécurité n'ont pas été prises. Pour rappel, la suspension de la Serie A a été annoncée le 9 mars, au lendemain d'un choc à huis clos entre l'Inter et la Juve.

Diego Godin fustige la gestion de la crise sanitaire


« Nous avons été exposés jusqu’au dernier moment, ils ont continué à tirer la corde pour voir si nous pouvions continuer à jouer jusqu’à ce que la situation ne soit pas viable, a tonné l'Uruguayen dans des propos accordés à ESPN. Le système de santé s’est effondré, il n’y a pas de lits en soins intensifs pour soigner ces personnes gravement malades et des personnes qui peuvent avoir une autre maladie. Ils ne peuvent pas s’en occuper. Nous avons continué à jouer pendant plusieurs semaines, nous avons continué à nous entraîner, à jouer à huis clos, jusqu’à ce qu’un joueur soit testé positif (Rugani) et que nous et les joueurs de la Juventus soyons en quarantaine".



"Là, le championnat s’est arrêté, a continué l'ancien joueur de l'Atlético Madrid. Bien sûr, dans ce match, il y avait d’autres joueurs qui ont été infectés, alors ils nous ont directement mis en quarantaine. Ici (en Italie), on ne lui (le virus) accordait pas autant d’importance au début, on pensait qu’il s’agissait d’un problème chinois et qu’il n’atteindrait pas d’autres pays. Ils ont pris des mesures petit à petit, assez lentement, mais au niveau gouvernemental, aucune mesure drastique n’a été prise pour empêcher ce qui pourrait arriver ».

Coronavirus : Godin critique la gestion de la crise

Diego Godin, arrivé à l'Inter l'été dernier, a fustigé la gestion de la crise sanitaire due à l'épidémie de coronavirus en Italie.


Pays le plus touché au monde par la pandémie de Covid-19, l'Italie traverse une période dramatique. Et les footballeurs ne sont pas épargnés. Trois joueurs de la Juventus (Rugani, Matuidi et Dybala) ont été testés positifs au coronavirus. Selon le défenseur de l'Inter Milan Diego Godin, toutes les mesures de sécurité n'ont pas été prises. Pour rappel, la suspension de la Serie A a été annoncée le 9 mars, au lendemain d'un choc à huis clos entre l'Inter et la Juve.

Diego Godin fustige la gestion de la crise sanitaire


« Nous avons été exposés jusqu’au dernier moment, ils ont continué à tirer la corde pour voir si nous pouvions continuer à jouer jusqu’à ce que la situation ne soit pas viable, a tonné l'Uruguayen dans des propos accordés à ESPN. Le système de santé s’est effondré, il n’y a pas de lits en soins intensifs pour soigner ces personnes gravement malades et des personnes qui peuvent avoir une autre maladie. Ils ne peuvent pas s’en occuper. Nous avons continué à jouer pendant plusieurs semaines, nous avons continué à nous entraîner, à jouer à huis clos, jusqu’à ce qu’un joueur soit testé positif (Rugani) et que nous et les joueurs de la Juventus soyons en quarantaine".



"Là, le championnat s’est arrêté, a continué l'ancien joueur de l'Atlético Madrid. Bien sûr, dans ce match, il y avait d’autres joueurs qui ont été infectés, alors ils nous ont directement mis en quarantaine. Ici (en Italie), on ne lui (le virus) accordait pas autant d’importance au début, on pensait qu’il s’agissait d’un problème chinois et qu’il n’atteindrait pas d’autres pays. Ils ont pris des mesures petit à petit, assez lentement, mais au niveau gouvernemental, aucune mesure drastique n’a été prise pour empêcher ce qui pourrait arriver ».

Man Utd : Rashford va mieux

L'attaquant de Manchester United, qui souffre du dos, a donné des nouvelles rassurantes.
Les dernières nouvelles au sujet de Marcus Rashford étaient inquiétantes. Touché au dos lors d'un match de Cup face à Wolverhampton avec les Red Devils, l'international anglais a beaucoup progressé dans sa convalescence. Il affirme d'ailleurs se sentir "dix fois mieux" dans un entretien à Sky Sports. Rashford explique aussi comment il vit le confinement.

"Je lis des livres, je regarde Netflix"


« Chacun fait face du mieux possible aux circonstances. Je suis mon programme de rééducation chez moi, je lis des livres, je regarde Netflix et je fais ce que je peux pour que le temps passe plus vite. », raconte l'attaquant anglais, qui explique notamment pratiquer le vélo d'appartement.